Mise à jour de la législation provinciale - 11-15 septembre 2023

Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 11 au 15 septembre 2023.

Nouveau Brunswick

  • Blaine Higgs reste. Le premier ministre du Nouveau-Brunswick a annoncé vendredi qu'il resterait à la tête du Parti progressiste-conservateur et qu'il briguerait un autre mandat lors des prochaines élections provinciales. Depuis des mois, on se demande si M. Higgs, qui aura 70 ans en mars prochain, prendra sa retraite avant les prochaines élections. En février, lors du discours annuel sur l'état de la province, il a taquiné la foule en quittant la scène sur la chanson des Clash Should I Stay or Should I Go ?
  • Trois anciens ministres progressistes-conservateurs apportent un nouveau niveau de zèle inquisiteur au comité des comptes publics de l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick. Le trio de conservateurs a quitté le cabinet du premier ministre Blaine Higgs en juin en raison de ses divergences avec le premier ministre. Ils profitent maintenant de leur temps sur les banquettes arrière pour examiner de plus près la façon dont les ministères dépensent l'argent et administrent les programmes.
  • Les partis d'opposition du Nouveau-Brunswick ont accusé le gouvernement d'essayer de minimiser l'importance du COVID-19 en changeant la façon dont il rend compte du virus. Mardi, la province a lancé un nouveau Rapport de veille respiratoirequi fournit des informations actualisées sur le COVID-19 et la grippe. Parmi les changements est une nouvelle définition des décès liés à la pandémie de COVID, qui ne comptabilisera que les décès survenus dans les hôpitaux. "On a l'impression que Blaine Higgs essaie de minimiser le nombre de décès associés à la pandémie de COVID en imposant cette définition très restrictive de ce qui sera considéré comme un décès dû au COVID", a déclaré M. Coon, chef de file du Parti vert. "Et c'est une erreur à bien des égards.
  • Un ordre de mise à l'abri est resté en vigueur jeudi soir pour tous les résidents de Saint John, alors qu'un feu de ferraille tenace continue d'envoyer d'énormes nuages de fumée dangereuse au-dessus de la ville portuaire du Nouveau-Brunswick. Les équipes luttent contre les flammes à l'usine de recyclage American Iron and Metal près du port de Saint John depuis tôt jeudi matin. Le premier ministre Blaine Higgs a publié une déclaration jeudi soir dans laquelle il promet une enquête approfondie sur l'incident.

Nouvelle-Écosse

  • Le premier ministre Tim Houston a remanié son cabinet jeudi, nommant la première femme noire au cabinet dans l'histoire de la législature de la Nouvelle-Écosse et annonçant qu'il nommerait une proche alliée politique comme première femme présidente de la Chambre de la province. Twila Grosse, fraîchement débarquée de une victoire éclatante aux élections partielles à Preston, devient le nouveau ministre responsable de la fonction publique et ministre responsable des affaires afro-néo-écossaises. La démission de Karla MacFarlane de ses portefeuilles ouvre la voie à sa nomination, le mois prochain, au poste de président de la Chambre. Bien que cette nomination doive être votée par les députés avant d'être officielle, la majorité conservatrice à la Chambre signifie que Mme MacFarlane deviendra la première femme à occuper le poste de président de la Chambre en Nouvelle-Écosse.
  • Sean Fraser, le ministre fédéral du logement, de l'infrastructure et des collectivités, a écrit jeudi au premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, pour l'exhorter à supprimer la partie provinciale de la taxe de vente harmonisée sur la construction de logements locatifs. "Nous devons construire plus de maisons - et nous devons les construire par millions", a déclaré M. Fraser dans sa lettre. "Soyons audacieux afin de donner de l'espoir à des millions de Canadiens qui ne vivent pas la vie qu'ils espéraient, en grande partie parce qu'ils n'ont pas de logement abordable, voire pas de logement du tout.
  • La crise du logement qui frappe la Nouvelle-Écosse et le reste du pays est le problème de tous et ce n'est pas le moment de pointer du doigt, a déclaré jeudi le premier ministre Tim Houston aux journalistes avant de critiquer le conseil municipal régional de Halifax pendant près de trois minutes et de l'accuser d'avoir contribué au problème. "Vous savez, taper du pied et pointer du doigt quelqu'un d'autre - non", a déclaré M. Houston lors d'une conférence de presse organisée à la suite d'un remaniement ministériel. "Retroussez vos manches et mettez-vous au travail.
  • Le maire d'Amherst, en Nouvelle-Écosse, s'inquiète de l'impact que pourrait avoir l'ouragan Lee sur l'isthme de Chignecto, qui relie la Nouvelle-Écosse au reste du Canada. Amherst borde l'isthme de Chignecto, une bande de marais située sous le niveau de la mer et vulnérable aux tempêtes et aux inondations dues au changement climatique. Tandis que la trajectoire exacte de l'ouragan Lee n'est pas encore tout à fait claire, il est prévu qui devrait passer sur l'isthme ce week-end. "Nous sommes très préoccupés par ces ouragans et par la menace qu'ils représentent pour notre communauté, située à la frontière de l'isthme", a déclaré David Kogon lors d'une interview accordée à CBC News jeudi.

Île-du-Prince-Édouard

  • L'impossibilité de pomper du carburant au parc de stockage d'Irving après la tempête post-tropicale Fiona a entraîné des pénuries dans toute l'Île-du-Prince-Édouard pendant plusieurs jours, mais l'arrivée d'une génératrice de secours jeudi devrait permettre d'éviter que ce problème ne se reproduise cette fin de semaine. Le ministre provincial de la Sécurité publique, Bloyce Thompson, a confirmé jeudi, lors d'un point de presse visant à donner des détails sur la préparation de la province aux restes de l'ouragan Lee, qu'une génératrice est arrivée à l'Î.-P.-É. pour servir d'alimentation de secours au parc de stockage.  
  • Alors qu'une nouvelle tempête se dirige vers l'Île-du-Prince-Édouard, les propriétaires de maisons équipées de panneaux solaires attendent toujours une modification de la réglementation provinciale qui leur permettrait d'installer des batteries de secours dans leurs maisons. Le ministre de l'Environnement de l'Île-du-Prince-Édouard, Steven Myers, a déclaré à CBC News qu'il était tout à fait favorable à cette idée et qu'il avait demandé au personnel de son ministère de déterminer ce qu'il faudrait faire pour mettre en œuvre ce changement. Mais le département chargé des inspections électriques a déclaré qu'il attendait les modifications nationales du code de l'électricité, prévues pour le printemps prochain.
  • Les patients de l'Île-du-Prince-Édouard sont frustrés par l'énorme retard accumulé dans les opérations chirurgicales non urgentes, et les travailleurs de la santé se démènent pour le rattraper. Selon Health P.E.I., on estime à 1 000 le nombre de personnes inscrites sur la liste d'attente pour des interventions chirurgicales non urgentes dans la province. Cela va de l'arthroplastie de la hanche et du genou à la chirurgie plastique en passant par la cataracte. Les temps d'attente peuvent varier, même pour une même intervention chirurgicale. Une personne qui se fait opérer de la cataracte peut attendre de six à dix-huit mois. Pour une arthroplastie de la hanche ou du genou, le délai peut aller de six mois à un an. Même une IRM de routine prend environ 14 mois, selon Health P.E.I..
  • Un groupe de sénateurs visite des exploitations agricoles de l'Île-du-Prince-Édouard afin de se faire une idée plus précise du programme des travailleurs étrangers temporaires et des moyens de l'améliorer. Cette visite s'inscrit dans le cadre d'une étude lancée en novembre sur les exigences d'industries telles que l'agriculture et l'aquaculture et sur les moyens de les concilier avec les besoins des travailleurs étrangers temporaires. "Nous voulions connaître l'expérience des travailleurs, leur vie, leurs problèmes, qu'il s'agisse de l'accès aux soins de santé ou au logement", a déclaré Ratna Omidvar, sénatrice de l'Ontario qui préside la commission des affaires sociales, de la science et de la technologie.

Terre-Neuve et Labrador

  • Le gouvernement fédéral souhaite supprimer la taxe sur la construction de nouveaux complexes d'appartements afin de remédier à la pénurie croissante de logements dans le pays, et Terre-Neuve-et-Labrador a été l'une des premières provinces à soutenir ce plan. Le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé jeudi une série de mesures pour faire face à une crise du logement qui s'aggrave et à d'autres problèmes liés au coût de la vie, tels que la hausse des prix des produits alimentaires.
  • Le gouvernement autonome inuit du Labrador est confronté à une cyberattaque qui touche des milliers de ses membres. Le gouvernement du Nunatsiavut a appris l'existence de la faille le 24 juillet, lorsque Advanced Data Systems, la société à laquelle il confie la maintenance de ses bases de données, a déclaré que quelqu'un s'était introduit dans ses réseaux.
  • Les députés libéraux de l'Atlantique souhaitent que la taxe sur le carbone soit étendue aux zones rurales afin d'alléger les pressions liées au coût de la vie qui pèsent sur les Canadiens vivant en dehors des grands centres urbains. Le député Ken McDonald, qui représente la circonscription d'Avalon à Terre-Neuve-et-Labrador, a déclaré que nombre de ses électeurs se sentent abandonnés par le gouvernement fédéral. Il a porté leurs préoccupations à l'attention du Premier ministre Justin Trudeau lors des réunions du caucus libéral national qui se sont tenues cette semaine à London (Ontario). "Je lui ai dit exactement ce qu'il en était", a déclaré M. McDonald. "Nous punissons les régions rurales de notre pays et les personnes les plus vulnérables de notre société.
  • Le seul député conservateur de cette province cherche à obtenir des réponses des autres députés de Terre-Neuve-et-Labrador sur les raisons pour lesquelles le gouvernement fédéral rend plus difficile l'accès à l'assurance-emploi et, dans certains cas, réduit les prestations. La FFAW a soulevé la question pour la première fois il y a quelques jours, et même le gouvernement provincial demande à ses cousins politiques à Ottawa de ralentir et de repenser certains aspects des changements. Clifford Small, dont la circonscription englobe principalement la côte nord-est et le centre de Terre-Neuve, dit qu'il est bombardé par les résidents, en particulier dans les zones côtières où les possibilités d'emploi sont bien moindres que dans les centres urbains.

Québec

  • Le premier ministre du Québec, François Legault, participera à une Nations Unies sommet sur le climat qui se tiendra à New York la semaine prochaine. Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a invité M. Legault à assister à l'Assemblée générale des Nations unies et à participer au premier sommet sur l'ambition climatique.
  • Selon une nouvelle étude de l Institut Angus ReidEn mars, le taux d'approbation du premier ministre du Québec, François Legault, a diminué à 47%, soit 8 points de moins qu'en mars. M. Legault est actuellement à égalité avec Danielle Smith de l'Alberta en cinquième position pour l'approbation du premier ministre. Les premiers ministres les plus appréciés sont Scott Moe de la Saskatchewan (50%) et Tim Houston de la Nouvelle-Écosse (50%).
  • Le premier ministre François Legault demande à Québec solidaire (QS) et aux libéraux du Québec de cesser d'acheter des publicités sur Facebook, même s'il n'exclut pas la possibilité que son propre parti en achète également. Les partis s'étaient mis d'accord en juillet pour boycotter les plateformes Meta, en soutien aux médias québécois, mais QS et le Parti libéral du Québec (PLQ) reviennent sur leur décision, invoquant l'élection partielle en cours dans la ville de Jean-Talon. De leur côté, la Coalition Avenir Québec (CAQ) et le Parti québécois (PQ) maintiennent le boycott, dénonçant ce qu'ils décrivent comme un manque de solidarité et d'équité.
  • Des politiciens québécois se sont insurgés mercredi contre la décision d'un collège de Québec d'organiser un événement d'une semaine pour promouvoir l'anglais, suggérant que l'initiative sape les efforts pour protéger le français. La "Semaine de l'anglais 2023" est un événement de cinq jours organisé au Cégep Garneau, établissement francophone, afin d'encourager les étudiants et les enseignants à pratiquer la langue. "Le département des langues invite toute la communauté du Cégep Garneau à parler anglais", peut-on lire dans la description de l'événement sur la page d'information en ligne du collège. "L'important, c'est d'avoir du plaisir... en anglais !
  • C'est la semaine de la rentrée à l'Assemblée nationale à Québec, où le gouvernement de la Coalition Avenir Québec de François Legault cherche à faire adopter d'importants projets de loi en santé et en éducation. En plus de compléter les projets de loi 15 et 23, qui prévoient des changements structurels dans ces réseaux, le gouvernement veut renouveler les conventions collectives avec les syndicats du secteur public qui sont arrivées à échéance en mars. Or, le premier ministre Legault a déclaré vendredi dernier qu'il craignait des "perturbations" cet automne, alors que le front commun des syndicats de la fonction publique et la Fédération autonome de l'enseignement (FAE) menacent de déclencher une grève générale illimitée.

Ontario

  • Les cinq candidats en lice pour la direction du Parti libéral de l'Ontario se sont affrontés pour la première fois jeudi. Progressiste-conservateur Le débat de jeudi à Thunder Bay (Ontario) était le premier de cinq débats mettant en vedette les candidats qui cherchent à diriger le parti arrivé en troisième position : le Parti libéral du Canada, le Parti libéral du Canada, le Parti libéral du Canada et le Parti libéral du Canada. Le débat de jeudi à Thunder Bay, en Ontario, était le premier d'une série de cinq débats entre les candidats qui cherchent à diriger le parti en troisième position : Mme Crombie, la mairesse de Mississauga qui est la prise d'un congé le mois prochain ; Députés libéraux Nate Erskine-Smith et Yasir Naqvi ; et les députés Ted Hsu et Adil Shamji.
  • Le premier ministre progressiste-conservateur des transports de l'Ontario en 15 ans s'est vu confier une tâche sismique par le premier ministre de l'Ontario. Doug Ford lorsqu'ils ont pris en charge leur nouveau portefeuille : faire en sorte que l'agence provinciale des transports en commun soit en mesure de répondre aux besoins de la population. Metrolinx et de réévaluer entièrement son rôle. La lettre de mandat de 2018 rédigée pour le ministre des Transports de l'époque, John Yakabuski - qui a été écarté du cabinet en 2021 - énonçait une série de changements importants et potentiellement controversés. Elle prévoyait une réévaluation complète de Metrolinx, une agence clé de la Couronne responsable de milliards de dollars et de millions de navetteurs, ainsi que la tâche de transférer le système de métro de Toronto dans le giron provincial.
  • La maire de Toronto, Olivia Chow, espère que la province suivra les directives de la division de l'urbanisme en ce qui concerne ses plans récemment révisés pour la Place de l'Ontario. "Normalement, l'approbation [vient] d'abord et ensuite quelque chose arrive au terrain, et non l'inverse", a déclaré Mme Chow à la presse jeudi. Le gouvernement de Doug Ford a déclaré dans un communiqué de presse jeudi qu'il avait soumis à la ville une demande révisée en vertu de la loi sur l'aménagement du territoire pour son projet de réaménagement de la Place de l'Ontario, affirmant qu'il avait apporté des changements à ses plans initiaux pour le site en tenant compte des commentaires de la ville, des peuples autochtones et des membres de la communauté. 
  • Le syndicat représentant les enseignants des écoles secondaires de l'Ontario fustige le premier ministre Doug Ford et le ministre de l'Éducation Stephen Lecce pour avoir suggéré que les éducateurs publics tentent d'"endoctriner" les enfants qui décident d'utiliser des pronoms différents. "OSSTF/FEESO rejette catégoriquement les déclarations du premier ministre Doug Ford et du ministre de l'Éducation Stephen Lecce qui tentent de créer de fausses divisions entre les parents, les éducateurs et les élèves sur les questions de la vie privée et de l'expression sexuelle des élèves", a déclaré la Fédération des enseignantes et des enseignants des écoles secondaires de l'Ontario (OSSTF) dans un communiqué publié mercredi.
  • Le gouvernement du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, est accusé d'avoir enterré un rapport inquiétant sur les effets du changement climatique, qui décrit avec force détails les risques que les phénomènes météorologiques extrêmes font peser sur tous les aspects de la vie, de la production alimentaire à l'économie. Le rapport, intitulé "Évaluation provinciale de l'impact du changement climatique", prévoit que les chaleurs et les précipitations extrêmes, ainsi que d'autres facteurs tels que les incendies de forêt et les sécheresses, auront les répercussions les plus importantes sur le climat à l'avenir. Il indique que l'Ontario a la capacité institutionnelle et financière de faire davantage pour lutter contre le changement climatique. le changement climatiquemais elle "n'a pas encore été largement mobilisée malgré l'impératif".

Manitoba

  • Alors que la chef du Parti progressiste-conservateur, Heather Stefanson, est déjà devenue la première femme Premier ministre du Manitoba lorsqu'elle a remporté la course à la direction de son parti, elle est devenue la première femme Premier ministre du Manitoba. en 2021En cas de victoire de son parti le 3 octobre, elle deviendrait la première femme à remporter ce rôle lors d'une élection générale. Par ailleurs, si le chef du NPD, Wab Kinew, l'emporte, il deviendra le seul membre des Premières nations à avoir jamais occupé le poste de premier ministre au Manitoba. Les sondages suggèrent que les deux partis en tête sont Nouvelles de la popularitéTous les regards se tournent à présent vers leurs dirigeants - un niveau d'examen d'autant plus élevé qu'aucun des deux candidats ne correspond au stéréotype de l'homme politique, selon un expert qui étudie la perception des hommes politiques appartenant à des groupes marginalisés.
  • Le chef du NPD du Manitoba, Wab Kinew, a présenté vendredi un plan en cinq étapes visant à accélérer le processus permettant aux travailleurs de la santé formés à l'étranger de commencer à travailler dans leur domaine de spécialisation. "Des centaines d'infirmières et de professionnels de la santé pourraient travailler en première ligne dès maintenant", a déclaré M. Kinew lors d'une conférence de presse organisée en face de l'hôpital Concordia, à Winnipeg. Trop de professionnels de la santé qui ont reçu une formation d'infirmier, de médecin ou d'aide-soignant dans d'autres pays et qui vivent aujourd'hui au Manitoba sont "empêtrés dans le processus réglementaire de délivrance des titres et certificats", a-t-il ajouté.
  • La Société d'assurance publique du Manitoba et le syndicat représentant 1 700 de ses employés ont accepté de rencontrer un conciliateur afin de mettre fin au mouvement de grève en cours. Les deux parties ont accepté la conciliation jeudi, a déclaré un porte-parole du Manitoba Government and General Employees' Union. L'annonce intervient un jour après que le syndicat a demandé à la société d'État d'envisager l'idée. MPI a également confirmé l'accord jeudi, mais un porte-parole a déclaré que la conciliation "n'est pas nécessaire" pour mettre fin à la grève.
  • Les progressistes-conservateurs du Manitoba promettent de subventionner la construction d'une nouvelle scène sonore pour aider l'industrie cinématographique et télévisuelle de la province s'ils sont réélus cet automne. La chef du Parti progressiste-conservateur, Heather Stefanson, s'est engagée jeudi à verser $4,5 millions de dollars pour la construction d'une telle installation, qui, selon elle, aiderait le Manitoba à "passer à la vitesse supérieure" et à concurrencer les autres provinces qui accueillent des productions télévisuelles et cinématographiques. Elle a fait cette annonce dans le hall d'entrée des Big Sky Studios, un centre de production cinématographique et télévisuelle situé dans le quartier industriel d'Inkster, à Winnipeg. comporte plusieurs étapes.

Saskatchewan

  • Une équipe de la GRC spécialisée dans les situations à haut risque n'a pas été immédiatement disponible pour intervenir lors d'une attaque à l'arme blanche et de la traque d'un tueur de masse en Saskatchewan, en raison de négociations contractuelles, selon des courriels internes. Les documents obtenus en vertu de la loi sur la liberté de l'information montrent que le Groupe tactique d'intervention - Groupe d'activités spéciales d'Ottawa, également connu sous le nom d'ERT-SAG, a été initialement proposé pour aider la police montée à répondre aux attaques à l'arme blanche dans la nation crie de James Smith et dans le village voisin de Weldon, le 4 septembre 2022.
  • Le gouvernement de la Saskatchewan fait face à une cyberattaque qui affecte les sites Web qui hébergent ses publications en ligne et ceux qui requièrent l'ouverture d'une session par l'utilisateur, comme MySaskHealthRecord. L'attaque par déni de service - qui fait tomber les serveurs en les inondant de trafic Internet - a mis hors service le Saskatchewan Account and Publication Centre juste avant 5 heures du matin (heure de l'Europe centrale), a confirmé un porte-parole de la province dans un courriel jeudi après-midi. "Des travaux sont en cours pour contrer cette menace et rien n'indique que des données aient été compromises pour l'instant", a déclaré le porte-parole dans son courriel.
  • Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, est prêt à utiliser la clause dérogatoire pour protéger une nouvelle règle exigeant la permission des parents pour que les élèves transgenres et non binaires de moins de 16 ans puissent utiliser des noms ou des pronoms différents à l'école. Face à la contestation judiciaire de la nouvelle politique éducative, M. Moe a annoncé à la fin de la semaine dernière que son gouvernement provincial s'efforcerait d'inscrire les changements dans la législation qui sera présentée à l'automne.
  • La réunion du conseil municipal de mercredi s'est terminée par des cris et des menaces d'expulsion de la tribune publique au cours d'un débat houleux sur la manière de traiter le problème des sans-abri à Regina. Une personne a été expulsée et une douzaine d'autres ont été laissées sur place alors qu'elles condamnaient bruyamment le conseil lorsqu'il est devenu clair qu'une majorité du gouvernement de la ville voterait pour ne pas déclarer une "crise de l'itinérance" à Regina. "Le sang est sur vos mains, Sandra", a crié une personne à la maire Sandra Masters alors qu'elle quittait la salle. 

Alberta

  • Les familles recevront $2,000 pour chaque enfant malade lors de l'épidémie d'E. coli dans les garderies de Calgary et la province révisera ses règlements régissant l'approvisionnement en nourriture de ces établissements, a déclaré vendredi la première ministre Danielle Smith. Mme Smith, qui s'est étranglée en reconnaissant la souffrance des enfants touchés et de leurs parents, a déclaré que de nombreuses familles ont subi des pertes financières et une détresse émotionnelle depuis le début de l'épidémie, ajoutant : "Notre objectif est de verser de l'argent aux familles aussi rapidement que possible."
  • La première ministre Danielle Smith s'envolera pour Dubaï afin d'assister à la conférence sur le changement climatique COP28 qui se tiendra en novembre, en mettant en avant le projet de l'Alberta de conserver les combustibles fossiles tout en promettant de réduire les émissions de gaz à effet de serre. S'exprimant lors de la conférence annuelle de l'Alberta's Industrial Heartland Association à Edmonton jeudi, Mme Smith a déclaré qu'elle prévoyait d'assister personnellement à la conférence des Nations unies sur le changement climatique de cette année, après que l'ancienne ministre de l'environnement Sonya Savage ait dirigé la délégation de l'Alberta l'année dernière. Cette année, Mme Smith se rendra aux Émirats arabes unis avec la ministre de l'environnement, Rebecca Schulz.
  • Le premier ministre de l'Alberta, Danielle Smith, a vu son taux d'approbation augmenter cet été, selon un nouveau sondage. Selon l'institut Angus Reid, la cote d'approbation de Mme Smith est de 47 %, soit une hausse de deux points de pourcentage depuis juin. Il s'agit de la cote d'approbation la plus élevée de la première ministre de l'Alberta depuis son entrée en fonction l'automne dernier, selon Angus Reid. Parmi les autres premiers ministres canadiens, M. Smith a obtenu le meilleur résultat en ce qui concerne le nombre de répondants qui ont déclaré qu'ils approuvaient fortement leur chef provincial, soit 23 %.
  • Selon deux nouveaux sondages, une faible majorité d'Albertains serait favorable à l'instauration d'un plafond national sur les émissions de carbone provenant du secteur pétrolier et gazier. Ces sondages, réalisés par différents instituts de sondage au même moment et avec les mêmes questions, interviennent après que Danielle Smith, premier ministre de l'Alberta, a averti Ottawa le mois dernier de ne pas mettre à l'épreuve la "détermination" des Albertains à s'opposer à de telles mesures. "Les résultats vont à l'encontre de ce que notre gouvernement actuel dit aux Albertains et aux Canadiens, à savoir que les Albertains ne soutiennent pas ce type d'action", a déclaré Joe Vipond, de l'Association canadienne des médecins pour l'environnement, qui a commandé les sondages.

Colombie-Britannique

  • Le Parti uni de la Colombie-Britannique dénonce le récent renvoi par le NPD du PDG de la Commission des services publics, David Morton, qu'il qualifie de " mesure drastique " à l'approche des élections. Le premier ministre David Eby a annoncé jeudi que Mark Jaccard avait été nommé président et directeur général de la commission, avec effet immédiat. M. Jaccard, qui a déjà été président-directeur général de la BCUC de 1992 à 1997, est professeur à l'université Simon Fraser. M. Jaccard succède à M. Morton, qui était président de la BCUC depuis sa nomination en 2015.
  • Premier ministre de la Colombie-Britannique David Eby Le président de la Commission européenne a déclaré qu'il était très en colère après la libération d'un homme d'un hôpital psychiatrique avant qu'il ne soit arrêté pour un délit de terrorisme. triple agression au couteau dans le quartier chinois de Vancouver. M. Eby a déclaré que la décision de relâcher l'homme est stupéfiante et qu'il souhaite faire toute la lumière sur la manière dont cela s'est produit. Il a déclaré que le gouvernement "veillera à ce qu'une personne indépendante examine les détails de cette affaire. Le processus de décision. Comment nous en sommes arrivés à cette terrible situation".
  • Alors que les incendies de forêt se multiplient dans le centre de la Colombie-Britannique, le premier ministre David Eby s'est rendu lundi dans l'une des régions les plus touchées de la province. M. Eby, ainsi que le ministre de la gestion des urgences, Bowinn Ma, se sont rendus lundi à Kamloops et à Salmon Arm, dans le sud de l'intérieur de la province, pour rencontrer les personnes touchées par les incendies dévastateurs de cette saison. Avant la conférence de presse à l'aéroport de Kamloops, M. Eby a annoncé la création d'un nouveau groupe de travail chargé d'examiner les enseignements tirés et les meilleures pratiques en matière de réponse aux incendies de forêt, à la sécheresse, à la chaleur, aux inondations et aux autres situations d'urgence qui touchent la province.
  • Canfor va de l'avant avec son projet de construction d'une nouvelle usine dans la communauté de Houston, en Colombie-Britannique, après avoir mis fin aux activités de son usine existante dans la communauté au début de l'année. La société basée en Colombie-Britannique, qui exerce ses activités dans le monde entier, indique que cette décision représente un investissement d'environ $ 200 millions de dollars pour la création d'une usine de fabrication dans cette communauté d'environ 3 000 habitants, située à 300 kilomètres à l'ouest de Prince George. Canfor indique que la nouvelle installation aura une capacité de production annuelle d'environ 350 millions de pieds-planche, soit environ les deux tiers de la production de l'ancienne scierie, et qu'elle sera suffisamment flexible pour produire différents produits du bois en fonction de la demande du marché. 

Territoires du Nord-Ouest

  • Les résidents qui prévoient de retourner à Hay River, à la Première nation Kátł'odeeche et à Fort Smith, dans les Territoires du Nord-Ouest, une fois les ordres d'évacuation levés, disposent maintenant d'un peu plus de temps pour s'inscrire aux vols. La date limite d'inscription, initialement fixée à 20 heures jeudi a été étendu à 17 heures vendredi. Les lignes téléphoniques seront ouvertes jusqu'à 22 heures jeudi et de 8 heures à 17 heures vendredi. Les résidents sont priés d'appeler le 1-888-383-6649 ou d'envoyer un courriel à l'adresse suivante disasterassistance@gov.nt.ca.
  • Alors que les travailleurs essentiels continuaient de rentrer jeudi dans la Première nation de Kátł'odeeche, les autoroutes menant à Hay River, Fort Smith et Fort Resolution sont restées fermées à tous les autres. Les routes 2, 5 et 6 sont toutes fermées à la circulation générale, bien que Hay River et la Première nation Kátł'odeeche soient en train de planifier le retour des résidents, peut-être dès dimanche, selon la chef de la Première nation Kátł'odeeche, April Martel. 

Yukon

  • Le site web du gouvernement du Yukon et ses systèmes internes fonctionnent à nouveau après avoir été victimes d'une cyberattaque jeudi. Le territoire fait partie de plusieurs juridictions où les sites Web gouvernementaux ont été interrompus jeudi, y compris le Nunavut, l'Île-du-Prince-Édouard, le Manitoba et la Saskatchewan. Le gouvernement du Nunavut n'a pas confirmé qu'il s'agissait d'une cyberattaque, mais a confirmé à CBC News qu'il "enquêtait toujours sur la nature de la panne" affectant sa page gouvernementale principale. La page semblait toujours en panne jeudi soir.       

Nunavut

  • Des réunions sur une proposition qui pourrait changer l'avenir de la mine d'or Meliadine d'Agnico Eagle débutent à Rankin Inlet, au Nunavut, ce mardi. La Commission du Nunavut chargée de l'examen des répercussions organisera des réunions techniques et une visite du site, suivies d'une table ronde communautaire qui se tiendra jusqu'au 20 septembre. La mine d'or Meliadine se trouve à environ 25 kilomètres au nord de Rankin Inlet et à 80 kilomètres au sud-ouest de Chesterfield Inlet. Elle a été approuvée pour la première fois en 2015. La proposition actuellement examinée prolongerait la durée de vie de la mine de 11 ans, jusqu'en 2043. Une partie de la proposition comprend un parc éolien de 11 turbines pour fournir de l'énergie à la mine.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Comment pouvons-nous aider votre organisation à travailler avec le gouvernement ?

Vous souhaitez travailler ou vendre aux pouvoirs publics ? Ou vous voulez vous tenir au courant de tous les changements constants qui interviennent dans le secteur public ? Prenons le temps de discuter et de voir si nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs et les résultats souhaités.

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.