Mise à jour de la législation provinciale - 25-29 septembre 2023

Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 25 au 29 septembre 2023.

Nouveau Brunswick

  • Le chef du Parti vert se dit prêt à conclure une entente avec les libéraux pour empêcher Blaine Higgs de gouverner si le premier ministre du Nouveau-Brunswick ne remporte pas une majorité de sièges lors d'une élection provinciale anticipée. David Coon affirme que son objectif lors de la campagne d'automne sera d'élire le plus grand nombre possible de députés verts.
  • L'arrivée de nouveaux arrivants de l'intérieur et de l'extérieur du Canada a continué à propulser la population du Nouveau-Brunswick en territoire inconnu au cours du premier semestre de 2023. Selon les nouveaux chiffres publiés cette semaine, Statistique Canada estime que 834 691 personnes vivaient au Nouveau-Brunswick le 1er juillet de cette année. C'est 25 123 de plus qu'un an plus tôt et 43 889 de plus que le 1er juillet 2021.
  • Le premier ministre Blaine Higgs s'est adressé à une cinquantaine de personnes qui se sont présentées mercredi à une collecte de fonds des progressistes-conservateurs pour protester contre les récents changements apportés par son gouvernement à une politique sur l'identification sexuelle dans les écoles. "Tout ce que j'ai à dire, c'est que nous devons trouver un moyen de nous respecter mutuellement et d'aller de l'avant pour que les parents puissent continuer à jouer un rôle dans l'éducation de leurs enfants", a déclaré M. Higgs. "C'est tout. C'est aussi simple que cela.
  • L'excédent budgétaire du Nouveau-Brunswick a explosé à plus de $1 milliard l'an dernier, dépassant même le chiffre déjà massif avancé par le gouvernement Higgs en mars. Les états financiers vérifiés définitifs pour l'exercice 2022-23, publiés mercredi, font état d'un excédent de $1,01 milliard. Et comme la province est en voie de dégager un autre excédent important cette année, le ministre des Finances, Ernie Steeves, laisse entendre qu'il dévoilera de nouvelles "mesures d'abordabilité" pour aider les Néo-Brunswickois dans les semaines à venir - y compris d'éventuelles réductions d'impôt.

Nouvelle-Écosse

  • La Nouvelle-Écosse a annoncé vendredi qu'elle allait procéder à un examen complet de la structure des services de police de la province, au moment même où la GRC publiait une mise à jour de ses efforts pour mettre en œuvre les recommandations d'un groupe d'experts chargé d'enquêter sur les causes de la fusillade de masse d'avril 2020. Un communiqué de presse du gouvernement de la Nouvelle-Écosse indique que l'examen, qui devrait être achevé d'ici 2025, pourrait recommander des changements dans la manière dont les services de police sont fournis.
  • Mercredi, le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a annoncé son intention de construire de nouveaux logements sociaux pour la première fois depuis 1993. Cinq localités recevront une part des 222 nouveaux logements, mais on ne sait pas exactement comment les localités ont été choisies - et pourquoi certaines municipalités ont été laissées de côté. "Cette annonce est formidable. Je l'applaudis", a déclaré David Kogon, maire d'Amherst (Nouvelle-Écosse), "mais ma première réaction a été de me demander pourquoi Amherst n'en faisait pas partie. Nous sommes une communauté importante, tout comme Bridgewater, Truro et Kentville, qui en faisaient partie.
  • Le ministre de la Justice de la Nouvelle-Écosse, Brad Johns, a lancé un examen de la législation de la province en matière d'information et de protection de la vie privée, un processus que le premier ministre Tim Houston avait critiqué lorsque l'ancien gouvernement libéral avait proposé quelque chose de semblable. Dans un communiqué de presse publié jeudi, M. Johns a déclaré qu'un groupe de travail interne examinerait la loi sur la liberté de l'information et la protection de la vie privée (Freedom of Information and Protection of Privacy Act), ainsi que la loi sur l'agent de contrôle de la protection de la vie privée (Privacy Review Officer Act), la loi sur la divulgation internationale des renseignements personnels (Personal Information International Disclosure Act) et la partie 20 de la loi sur les municipalités (Municipal Government Act).
  • Un politologue de l'université du Cap-Breton affirme qu'une enquête sur le harcèlement déclenchée par le chef des pompiers de la municipalité régionale a été mal gérée et que la démission subséquente du chef a révélé des signes évidents de dysfonctionnement à l'hôtel de ville de Sydney, en Nouvelle-Écosse. Le chef des pompiers de la municipalité régionale du Cap-Breton, Michael Seth, a déposé une plainte pour harcèlement en 2022 à la suite de commentaires faits par des conseillers dans un fil de courriels au sujet de changements apportés aux promotions de la fête du Canada.

Île-du-Prince-Édouard

  • Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard affirme que les changements qui pourraient faire des congés de maladie payés une réalité pour un plus grand nombre de travailleurs de l'Île ne se produiront pas avant le printemps 2024 au plus tôt. Entre-temps, certains employés de l'Île se disent inquiets de la saison de la grippe qui s'annonce et de ce qu'elle signifiera pour leur chèque de paie. Rebecca King, directrice adjointe d'un magasin de détail à Charlottetown, a déclaré que l'absence de congés de maladie payés la touche, elle et son enfant. 
  • Des niveaux records de migration interprovinciale et de résidents non permanents ont contribué à ce que l'Île-du-Prince-Édouard connaisse la plus forte croissance démographique jamais enregistrée au cours de l'année précédant juillet 2023. Cette croissance s'est produite malgré une perte record de population due aux naissances et aux décès. Mercredi, Statistique Canada a publié les chiffres de la population au 1er juillet 2023 pour l'ensemble du Canada et pour les provinces et territoires qui le composent, la première publication à intégrer les résultats du recensement de 2021. Ces chiffres indiquent un taux de croissance de 3,9 % pour l'Île-du-Prince-Édouard depuis juillet 2022, ce qui porte la population à 173 787 habitants.
  • Un distributeur de fruits de mer basé dans l'ouest de l'Île-du-Prince-Édouard fait partie d'un groupe d'entreprises qui ont demandé la protection contre leurs créanciers auprès d'un tribunal du Nouveau-Brunswick. South Shore Seafoods Ltd. et des sociétés apparentées ont reçu une ordonnance de la Cour du Banc du Roi de Saint John la semaine dernière. Selon les dossiers du tribunal, l'entreprise de transformation du homard basée à Rosebank et les sociétés apparentées doivent plus de $55 millions à leurs créanciers. Dans une lettre aux fournisseurs datée du 25 septembre et signée par le copropriétaire Timothy Williston, South Shore a invoqué l'"extrême volatilité" de l'industrie des produits de la mer au cours des dernières années.
  • Le député de Charlottetown, Sean Casey, se dit intéressé à reprendre le poste de président de la Chambre des communes à la suite de la démission d'Anthony Rota en début de semaine. M. Casey a fait cette annonce lors de l'émission de Radio-Canada à Charlottetown. Le Réveil Jeudi matin. "Toute personne qui s'engage dans la vie publique veut faire la différence, et c'est l'une de ces choses pour lesquelles les étoiles se sont alignées", a-t-il déclaré à Sheehan Desjardins, de la CBC, plus tard dans la journée.

Terre-Neuve et Labrador

  • Au cours d'une cérémonie qui a duré six ans, le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, a présenté vendredi à Cartwright, sur la côte sud du Labrador, des excuses aux survivants des pensionnats et au peuple NunatuKavut, au nom du gouvernement provincial. Le traitement des Inuits du NunatuKavut dans les pensionnats représente un "chapitre tragique et triste" de l'histoire de la province, a déclaré M. Furey.
  • Les soldats turcs morts au combat dans la péninsule de Gallipoli il y a plus d'un siècle ont été honorés jeudi soir par l'inauguration d'un monument à Terre-Neuve. Il y a presque un an jour pour jour, une délégation de Terre-Neuve-et-Labrador s'est rendue en Turquie pour assister au dévoilement d'une énorme statue de bronze représentant un caribou. Il s'agit du sixième et dernier élément de la "Piste du caribou", une série de statues marquant les lieux où le Royal Newfoundland Regiment s'est battu pendant la Première Guerre mondiale.
  • Le projet de la Saskatchewan de recruter des professionnels de la santé dans d'autres provinces s'est attiré les foudres d'une province qui promet maintenant de lui rendre la pareille. Cette semaine, la nouvelle agence de recrutement du secteur de la santé de la Saskatchewan a entamé un voyage avec la Saskatchewan Health Authority dans cinq provinces canadiennes. Les recruteurs prévoient de rencontrer des professionnels de la santé, des étudiants et des établissements d'enseignement supérieur en Ontario, au Québec, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador.
  • La Fédération du travail de Terre-Neuve-et-Labrador estime que l'augmentation du salaire minimum est trop faible et trop tardive. Le salaire minimum devrait passer à $15 de l'heure le dimanche 1er octobre. Selon la fédération, cette mesure intervient près de cinq ans après le lancement par les organisations syndicales d'une campagne réclamant cette augmentation et, compte tenu du coût de la vie, elle n'est plus suffisante. La présidente de la Fédération du travail, Jessica McCormick, affirme que de nombreuses familles de travailleurs qui gagnent le salaire minimum se trouveront toujours en dessous du seuil de pauvreté alors que le coût du logement, de l'épicerie et des transports monte en flèche.

Québec

  • Le premier ministre François Legault met en garde les municipalités : le gouvernement du Québec n'a aucune marge de manœuvre pour le moment. M. Legault prononçait vendredi matin un discours à l'occasion du congrès annuel de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) à Québec. Il s'est présenté devant les quelque 2 000 participants les mains vides, affirmant que les municipalités ne devaient pas s'attendre à une augmentation de leur financement.
  • Mettre fin au mystère, Premier ministre François Legault a déclaré jeudi qu'il avait l'intention de se présenter à l'élection générale d'octobre 2026. "Honnêtement, si vous me posez la question, je me présente en 2026", a déclaré M. Legault lors d'une entrevue avec Patrice Roy de Radio-Canada. "C'est la vérité. Je suis en forme. J'aime ça, et je trouve qu'on va dans la bonne direction. "Alors je vais courir. M. Legault, qui célèbre cette année son 25e anniversaire en politique, a toujours gardé une porte de sortie lorsqu'on lui a demandé s'il tenterait de remporter un troisième mandat avec son parti, le Parti libéral du Canada. Parti de la Coalition Avenir Québec
  • La Coalition Avenir Québec du Premier ministre François Legault a perdu sept points de popularité depuis les élections générales d'octobre dernier et risque de subir une défaite lors d'une élection partielle très scrutée lundi prochain, un sondage Léger réalisé pour le Québecor suggère.
  • Un homme du Québec qui a été abattu par la police mercredi alors qu'elle enquêtait sur des menaces contre le premier ministre François Legault et le premier ministre Justin Trudeau fait face à une accusation de possession d'armes. Le service des poursuites provinciales a déclaré jeudi que Germain Lemay a comparu devant le tribunal pour faire face à une accusation de possession d'une arme dans un but dangereux. L'organisme de surveillance de la police du Québec enquête sur la fusillade, qui a laissé le suspect à l'hôpital dans un état stable.

Ontario

  • Les dirigeants de quatre Premières nations du nord de l'Ontario sont retournés à Queen's Park mardi pour s'opposer à l'activité minière sur leurs terres. Ils reprochent au premier ministre Doug Ford d'avoir proposé au député de Kenora-Rainy River, Greg Rickford, de les rencontrer à sa place. Les membres de l'Alliance pour la défense des terres des Premières nations, créée au début de l'année en réponse à l'augmentation du nombre de concessions minières sur leurs territoires traditionnels, ont tenu une conférence de presse mardi matin.
  • Le gouvernement de l'Ontario a prolongé son contrat de travail avec le PDG de Metrolinx, Phil Verster, a confirmé jeudi le bureau du premier ministre Doug Ford. Cette confirmation intervient un jour après que M. Verster a refusé de fournir une date d'ouverture pour le TLR d'Eglinton Crosstown, déclarant aux journalistes que des problèmes techniques dans la phase d'essai et de mise en service avaient entraîné de nouveaux retards.
  • La demande d'électricité au Canada devrait doubler au cours des 25 prochaines années, et tout indique que le gouvernement du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, prévoit que l'énergie nucléaire répondra à la plus grande partie des besoins supplémentaires de la province en matière d'électricité. Parmi les facteurs clés de cette demande figurent la transition imminente du secteur automobile vers les véhicules électriques et les pressions exercées sur les industries pour qu'elles réduisent leurs émissions de carbone. 
  • Un ancien conseiller principal du premier ministre Doug Ford, qui a participé à un voyage à Las Vegas qui fait maintenant l'objet d'un examen minutieux, a quitté son poste au gouvernement en 2022, mais a depuis continué à travailler pour le caucus progressiste-conservateur dans le cadre d'un contrat de $237 000 qui n'a pris fin que ce mois-ci. Amin Massoudi, collaborateur de longue date du premier ministre, a été secrétaire principal de M. Ford de juin 2019 à fin août 2022. Il a été cité dans un rapport du commissaire à l'intégrité pour son rôle dans une affaire de fraude. 2020 vacances à Las Vegas qui a depuis provoqué la démission du ministre Kaleed Rasheed et d'un autre conseiller du premier ministre, Jae Truesdell.

Manitoba (une élection générale aura lieu le mardi 3 octobre. La CHG publiera un bulletin spécial décrivant les résultats.)

  • Les responsables des finances du Manitoba annoncent un excédent pour la deuxième fois seulement depuis 2009. La province termine l'exercice 2022-23 avec un excédent de $270 millions, selon les comptes publics vérifiés pour l'année qui ont été publiés vendredi, au lieu du déficit de $548 millions initialement prévue dans le budget déposé par le gouvernement progressiste-conservateur en 2022. Les fonctionnaires des finances attribuent cette augmentation à près de $2 milliards de recettes supplémentaires.
  • Les néo-démocrates du Manitoba affirment qu'ils peuvent se permettre les nouvelles dépenses qu'ils ont promises au cours de la campagne électorale grâce aux réserves existantes dans le budget provincial. Le NPD a publié jeudi une plateforme chiffrée qui prévoit entre $520 millions et $608 millions de nouvelles dépenses pour chacune des quatre prochaines années si le parti est élu le 3 octobre. Ces nouvelles dépenses seront principalement financées par la réorientation des fonds que le gouvernement progressiste-conservateur avait budgétisés mais n'a jamais dépensés, d'après le NPD.
  • Les progressistes-conservateurs du Manitoba promettent de réunir d'autres ministres provinciaux de la Justice afin de pousser Ottawa à réformer le système de justice pénale si le parti remporte un troisième mandat consécutif la semaine prochaine. Les candidats PC Kelvin Goertzen (Steinbach) et Réjeanne Caron (Fort Rouge) ont fait cette annonce vendredi à Winnipeg. M. Goertzen affirme que la réunion avec d'autres ministres comprendra la recommandation de modifications au Code criminel fédéral en ce qui a trait à la détermination de la peine pour les contrevenants violents et récidivistes, y compris les jeunes.
  • Plus de 150 000 Manitobains ont déjà voté pour les élections provinciales de 2023 à la fin du sixième jour de vote par anticipation - dépassant le nombre total de votes par anticipation pour les élections de 2019 dans la province, selon Élections Manitoba. "Le vote par anticipation se déroule de façon solide et régulière", a déclaré jeudi la directrice générale des élections, Shipra Verma. "Dans l'ensemble, le vote par anticipation au Manitoba a considérablement augmenté par rapport aux deux élections générales précédentes, en 2016 et en 2019." En date de jeudi soir, 151 700 personnes avaient voté par anticipation, ce qui représente une augmentation de 1,5 % par rapport à l'année précédente. a ouvert ses portes samedi dernier.

Saskatchewan

  • Un juge de Regina a statué que la politique du gouvernement de la Saskatchewan en matière de noms et de pronoms devrait être suspendue pour le moment, mais le premier ministre Scott Moe affirme qu'il utilisera la clause dérogatoire pour passer outre à cette décision. Répondant à l'injonction émise aujourd'hui par le juge Michael Megaw de la Cour du Banc du Roi de Regina, M. Moe a déclaré qu'il avait l'intention de rappeler la législature le 10 octobre pour "adopter une loi visant à protéger les droits des parents".
  • La ville de Regina a retiré les clôtures et les panneaux d'interdiction d'accès qui bloquaient l'espace vert devant l'hôtel de ville depuis deux mois, mais elle affirme qu'elle veillera activement à ce qu'aucun autre campement ne s'établisse dans cet espace. Le directeur général de la ville, Niki Anderson, a confirmé cette décision lors d'une conférence de presse jeudi. "Le plan opérationnel consiste à faire respecter les règlements. Ce que nous disons, c'est que nous attendons un respect volontaire, et que le plan opérationnel consistera à s'assurer que les gens connaissent le règlement et qu'ils le respectent", a-t-elle déclaré.
  • Le chef des Premières nations le plus en vue de la Saskatchewan aurait dû être disqualifié pour se présenter aux dernières élections, selon ses collègues chefs, un candidat rival et d'autres personnes. CBC News a obtenu des documents décrivant le casier judiciaire du chef de la Fédération des nations autochtones souveraines (FSIN), Bobby Cameron, qui a notamment été condamné en 1993 pour effraction et vol. La FSIN représente 74 Premières nations en Saskatchewan. Les règles électorales de la FSIN interdisent aux candidats ayant fait l'objet d'une condamnation pour fraude ou vol de se présenter aux élections. Dans une série d'interviews, ces critiques affirment qu'il est désormais clair que Bobby Cameron n'aurait pas dû figurer sur le bulletin de vote de l'élection de 2021, qu'il a remportée.

Alberta

  • En réponse à la décision du gouvernement canadien proposition de reglement sur l'electriciteL'Alberta a lancé une campagne publicitaire nationale pour informer les Canadiens des conséquences négatives qu'elles auront sur eux. La province a déclaré que les réglementations proposées augmenteraient les factures d'électricité des Albertains et des Canadiens en général, qu'elles feraient fuir les investissements de la province et qu'elles mettraient en péril la fiabilité du réseau.
  • Premier ministre de l'Alberta Danielle Smith défend l'un de ses ministres en raison d'éventuels conflits d'intérêts. Des documents provinciaux montrent que le mari de la ministre de l'environnement et des zones protégées, Rebecca Schulz, pourrait faire du lobbying auprès du gouvernement dans des domaines qui pourraient chevaucher les activités de son ministère. Cole Schulz est associé du cabinet Garrison Strategies, qui a été engagé par l'Association des explorateurs et des producteurs du Canada. Les dossiers du registre des lobbyistes de l'Alberta montrent que le cabinet tente d'influencer le gouvernement sur la manière dont les certificats de remise en état des sites pétroliers et gaziers sont délivrés.
  • Les délégués au congrès annuel des municipalités de l'Alberta, qui s'est tenu jeudi à Edmonton, se sont engagés à persuader le gouvernement provincial de réserver des fonds pour les collectivités de la province qui connaissent la croissance la plus rapide. Une résolution proposée par la ville d'Airdrie et appuyée par la ville de Leduc indique que, selon les statistiques provinciales, 61 municipalités de l'Alberta ont connu une croissance de plus de 10 % entre 2016 et 2022. Plus de 300 000 personnes se sont installées en Alberta au cours de cette période, principalement dans les villes. "Nous sommes en train d'exploser et cela exerce une pression sur tout, de la police aux loisirs en passant par les infrastructures", a déclaré le maire d'Airdrie, Peter Brown.

Colombie-Britannique

  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a déclaré que même s'il avait espéré obtenir davantage de soutien de la part d'Ottawa dans ses efforts pour résoudre la crise du logement dans la province, deux jours de réunions avec des responsables politiques fédéraux sur un large éventail de questions ont été un succès dans l'ensemble. M. Eby était à Ottawa lundi et mardi, en compagnie du ministre du logement, Ravi Khalon, de la ministre du développement économique, Brenda Bailey, du ministre des transports, Rob Fleming, du procureur général, Niki Sharma, de la ministre du tourisme, Lana Popham, et de Nathan Cullen, le ministre de l'eau, des terres et de la gestion des ressources.
  • Premier David Eby déclare que les ministres fédéraux lui ont assuré que la Colombie-Britannique obtiendrait les informations dont elle a besoin pour assurer la sécurité de ses habitants après l'assassinat d'un dirigeant sikh en juin. Sa déclaration a été faite le jour même où les conseils de gurdwara de la Colombie-Britannique et de l'Ontario ont demandé la suspension immédiate de tous les accords de sécurité et de renseignement conclus avec l'Inde et ont réitéré leur demande d'enquête publique sur la mort du leader sikh. Hardeep Singh Nijjar à Surrey, en Colombie-Britannique
  • Le ministre du logement, Ravi Kahlon, a présenté vendredi la législation prévue par le gouvernement de la Colombie-Britannique pour tenter de résoudre la crise du logement dans la province. M. Kahlon s'est exprimé lors d'un point de presse organisé à l'occasion de l'inauguration d'un ensemble de 58 logements abordables destinés aux familles et aux personnes âgées à Victoria, annoncé pour la première fois en juin 2021. Il a été rejoint par le député provincial de la région, Rob Fleming, qui est également ministre des transports de la Colombie-Britannique. Parmi les principaux textes législatifs qui devraient entrer en vigueur à l'automne, citons des outils supplémentaires permettant aux municipalités de faire respecter les règles relatives à la location à court terme, une aide financière pour les propriétaires qui souhaitent construire des appartements secondaires, davantage de logements collectifs pour les personnes à revenu moyen, et de nouvelles lois autorisant les appartements secondaires sur les propriétés de la province actuellement zonées pour des maisons individuelles.
  • Certains chefs d'entreprise britanno-colombiens qui vendent leurs produits à l'Inde se disent inquiets quant à l'avenir de leur gagne-pain en raison de la rupture des relations diplomatiques entre le Canada et le gouvernement indien. Sunny Brar, agriculteur à Langley, en Colombie-Britannique, a déclaré qu'il essayait de trouver une solution pour son exploitation de myrtilles de 40 acres. "C'est très effrayant", a déclaré M. Brar. Les ventes locales étaient en baisse et, pour la première fois cette année, Brar a réussi à vendre environ 10 % de sa production de myrtilles fraîches à l'Inde. C'est une voie qu'il aimerait poursuivre.

Territoires du Nord-Ouest

  • La première ministre des Territoires du Nord-Ouest, Caroline Cochrane, a annoncé qu'elle ne se représenterait pas aux élections de cet automne. "J'ai eu le privilège de travailler dans ce bâtiment au cours des huit dernières années - un honneur que je ne prends pas à la légère", a-t-elle déclaré en faisant l'annonce à l'Assemblée législative jeudi, décrivant ses deux mandats comme l'un des plus grands honneurs de sa vie. "Je tiens à remercier tous mes collègues pour la constance dont ils ont fait preuve au cours de certaines des journées les plus difficiles qu'aucun d'entre nous n'ait jamais vécues. Mme Cochrane a été élue pour la première fois députée provinciale de Range Lake en 2015 et a été auparavant ministre de l'éducation, du logement, des travaux publics, de la lutte contre l'itinérance et de la condition féminine.
  • Ron Barlas, le PDG suspendu de Denesoline Corporation, nie les nouvelles accusations selon lesquelles il aurait fabriqué le procès-verbal d'une réunion du conseil d'administration, affirmant qu'il l'a plutôt "recréé" près d'un an et demi plus tard parce que la copie papier du procès-verbal avait disparu. Dans un amendement à sa poursuite contre lui, la Première Nation Łutsel K'e Dene allègue que Barlas a fabriqué le procès-verbal d'une réunion du conseil d'administration tenue le 5 octobre 2018. Il s'agit de la dernière d'une série d'allégations, y compris le fait qu'il ait détourné entre $10 millions et $14 millions des entreprises de la Première Nation.

Yukon

  • Le premier ministre du Yukon, Ranj Pillai, affirme qu'il n'a pas été informé des tensions diplomatiques potentielles entre le Canada et l'Inde avant son arrivée à New Delhi dans le cadre d'une mission commerciale territoriale plus tôt cette semaine. M. Pillai se trouvait en Inde lundi lorsque le premier ministre Justin Trudeau s'est exprimé à la Chambre des communes. accusant le gouvernement indien d'avoir participé au meurtre du leader sikh canadien Hardeep Singh Nijjar sur le sol canadien. Lorsque la nouvelle de ces allégations a été annoncée, le chef de l'opposition du Yukon, Currie Dixon, a attiré l'attention sur l'apparente rupture de communication entre le territoire et le gouvernement fédéral. 
  • La Victoria Gold Corp. a été condamnée à une amende de $95 000 après avoir plaidé coupable d'avoir violé certaines des conditions de son permis d'exploitation de la mine d'or Eagle, près de Mayo, au Yukon. La société a été inculpée par le gouvernement territorial en juin. Elle a été accusée de ne pas avoir respecté les exigences minimales en matière de stockage de l'eau sur le site de la mine. Selon le gouvernement, Victoria Gold aurait stocké plus d'eau dans son installation de lixiviation en tas que ne l'autorise sa licence. Il a également déclaré que Victoria Gold n'avait pas déclaré la quantité d'eau transférée chaque mois.

Nunavut

  • Le premier ministre du Nunavut, P.J. Akeeagok, a annoncé les portefeuilles des nouveaux ministres Daniel Qavvik et Joelie Kaernerk. Kaernerk devient ministre de la culture, du patrimoine et des langues et est responsable de la Qulliq Energy Corporation, tandis que Qavvik est désormais ministre de l'environnement et responsable de l'énergie et du Nunavut Arctic College. Les deux hommes ont été élus au conseil exécutif du territoire par leurs collègues députés samedi lors du dernier forum sur le leadership au Nunavut. Ce forum a été convoqué après la démission de Joanna Quassa et de Craig Simailak du conseil exécutif, tous deux pour des raisons personnelles.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.