Mise à jour de la législation provinciale - 8 décembre 2023

Un aperçu des mises à jour législatives des provinces et des territoires pour la semaine du 1er au 8 décembre 2023, rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • La décision du gouvernement du Nouveau-Brunswick d'exclure un régime de retraite en difficulté pour les juges de la cour provinciale des changements imposés à cinq autres régimes de retraite gouvernementaux met à l'épreuve les arguments selon lesquels la responsabilité fiscale et l'équité sont à l'origine de cette initiative controversée. La semaine dernière, le ministre des finances, Ernie Steeves, a présenté la loi sur la viabilité et le transfert des régimes de retraite, qui vise à obliger cinq régimes de retraite gouvernementaux à prestations définies, destinés aux employés des conseils scolaires et des maisons de repos, à passer à un modèle à "risques partagés".
  • Moins de 48 heures après sa déclaration, le ministre de la Sécurité publique, Kris Austin, a mis fin à l'état d'urgence à St. Dans une déclaration écrite et une lettre adressée au maire Allan MacEachern, M. Austin a déclaré qu'il n'existait "aucun état d'urgence local à St. Stephen, et aucun n'existait le 4 décembre lorsque votre conseil en a déclaré un". La municipalité a fait cette déclaration à la suite du décès d'un homme de la communauté, retrouvé dans un parc le week-end dernier.
  • Le député progressiste-conservateur de Hampton affirme qu'il ne pense pas pouvoir voter pour la militante chrétienne conservatrice qui doit le remplacer comme candidate du parti aux prochaines élections. Gary Crossman dit qu'il a entendu des préoccupations dans sa circonscription sur la façon dont Faytene Grasseschi a fait campagne pour l'investiture et qu'il n'est pas sûr de pouvoir l'appuyer.
  • Le ministre de la Sécurité publique, Kris Austin, envisage de révoquer le permis d'American Iron & Metal à la suite d'un rapport cinglant sur le gigantesque incendie survenu le 14 septembre à la ferraille de Saint John, et a donné à l'entreprise jusqu'au 22 décembre pour réagir. "Je sais que les habitants de Saint John et du Nouveau-Brunswick veulent que nous fassions en sorte qu'un autre incendie de cette ampleur ne se produise pas", a déclaré M. Austin dans un communiqué vendredi.

Nouvelle-Écosse

  • Les députés ont entendu jeudi à Ottawa des témoignages "alarmants" sur l'échec des efforts déployés par le gouvernement canadien pour contrecarrer la pêche illégale de petites anguilles, ou civelles, au début de l'année. Ils ont notamment appris que 25 tonnes de ces minuscules anguilles avaient quitté le Canada par avion dans des cargaisons illicites, dans le cadre d'un crime organisé visant à satisfaire un "appétit insatiable" en Chine, où elles sont cultivées pour l'alimentation. L'anarchie a même touché un député de Nouvelle-Écosse qui a été témoin d'un braconnage généralisé dans sa circonscription pendant la migration printanière des civelles et qui s'est exprimé à ce sujet.
  • La ministre de la Santé, Michelle Thompson, n'exclut pas un recours accru aux anesthésistes en pratique familiale en Nouvelle-Écosse, mais elle ne peut pas dire quand cela pourrait se produire. Un médecin de famille anesthésiste est un médecin de famille qui a reçu une formation supplémentaire et une certification en anesthésie. Il pratique l'anesthésie générale et locale pour les cas non complexes qui ne nécessitent pas l'intervention d'un surspécialiste.
  • On ne sait toujours pas quand la mine de charbon souterraine de Donkin, en Nouvelle-Écosse, pourrait rouvrir. Les critiques ont déclaré que les retards du gouvernement empêchent environ 130 travailleurs de travailler, plus de quatre mois après que la province a émis un ordre d'arrêt des travaux dans la mine à la suite de deux chutes de toit en juillet. Le premier ministre Tim Houston a rencontré l'exploitant de la mine, Kameron Coal, jeudi et a déclaré par la suite que la sécurité était la priorité du gouvernement et que la décision de rouvrir ou non - ou quand - relevait de l'entreprise.
  • Le Syndicat des employés généraux et du gouvernement de la Nouvelle-Écosse affirme qu'il faut trop de temps pour que les centaines d'employés de soutien scolaire qu'il représente reçoivent les arriérés de salaire qui leur sont dus. En novembre 2022, les travailleurs de soutien scolaire des centres régionaux d'éducation de la vallée de l'Annapolis, de la rive sud, de la vallée de l'Annapolis et de Tri-County ont reçu des arriérés de salaire. négocié avec succès de nouveaux contrats avec leurs employeurs. Ceux de la vallée de l'Annapolis et de la rive sud ont déclaré qu'ils faisaient grève pour obtenir des salaires plus élevés, alignés sur ceux des autres régions.

Île-du-Prince-Édouard

  • Une femme dont la maison a été emportée d'une péninsule de la côte nord de l'Île-du-Prince-Édouard lors de la tempête post-tropicale Fiona affirme que les gouvernements doivent faire davantage pour aider les personnes dont les propriétés riveraines sont désormais menacées par le changement climatique. Plus d'un an après la tempête, elle dépose un recours après que la Croix-Rouge a rejeté sa demande d'indemnisation et que l'assurance n'a pas couvert la perte de sa maison. 
  • La province prévoit désormais un déficit de $98,6 millions, soit un million de dollars de plus que prévu dans le budget de fonctionnement initial de cette année. Ce chiffre provient d'une mise à jour fiscale et économique, qui décrit l'état financier de la province et prévoit les dépenses et les recettes en 2024. Les recettes ont augmenté de $25,7 millions depuis la dernière déclaration. Cette augmentation est due à la hausse des recettes fiscales et à l'augmentation des transferts fédéraux indiqués dans la déclaration actualisée. Les recettes fiscales ont augmenté de $7,5 millions et les transferts de $12,7 millions. 
  • Le promoteur Tim Banks poursuit la Coalition environnementale de l'Île-du-Prince-Édouard et trois autres défendeurs pour ce qu'il décrit comme une conspiration visant à "entraver et confondre" ses efforts pour développer ou vendre un terrain qu'il possède au milieu d'un site du parc national de l'Île-du-Prince-Édouard, à Greenwich. Cette action a conduit ECOPEI à demander à l'Île-du-Prince-Édouard d'adopter une législation visant à protéger le droit des individus et des organisations à participer au débat public sans avoir à faire face à ce que le groupe a qualifié d'action en justice "frivole".
  • Un fonctionnaire de la municipalité rurale de Murray Harbour affirme qu'un conseiller municipal qui a affiché un message controversé sur un panneau situé sur sa propriété n'a pas respecté la date limite pour s'excuser et payer une amende à ce sujet. En novembre, ses collègues conseillers ont ordonné à John Robertson de payer une amende de $500 et de rédiger une lettre d'excuses à la suite d'une enquête menée par un tiers, un agent de la GRC à la retraite. Le message - posté le week-end de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation - qualifiait de "canular" la découverte de tombes dans les pensionnats et laissait entendre que la réputation de John A. Macdonald avait été salie.

Terre-Neuve et Labrador

  • Un groupe de travail provincial chargé de lutter contre l'itinérance a rencontré jeudi les partisans des résidents d'un campement de tentes de St. John's, dans le but de mettre fin au campement et de leur fournir un endroit où vivre d'ici Noël. Le ministre des Transports et de l'Infrastructure, John Abbott, qui est également député de St. John's East-Quidi Vidi, a déclaré que les membres du groupe de travail avaient visité le campement du parc Bannerman au cours des semaines précédentes, mais qu'ils souhaitaient rencontrer un groupe qui soutient les résidents jeudi pour voir comment le groupe de travail devrait fonctionner et quelles seraient les meilleures mesures à prendre.
  • Le ministre de la Santé de Terre-Neuve-et-Labrador, Tom Osborne, affirme que la province va se doter d'un service d'ambulance commun. S'adressant aux journalistes jeudi, M. Osborne a déclaré qu'un appel d'offres avait été lancé pour trouver un promoteur qui concevrait, gérerait et exploiterait un service unique et intégré d'ambulances routières et aériennes pour la province. 
  • Terre-Neuve-et-Labrador se positionne comme le principal bénéficiaire et régulateur du développement de l'énergie éolienne en mer dans la province, mais l'accord dépend de l'adoption d'une loi fédérale à Ottawa. Le protocole d'accord conclu avec le gouvernement fédéral identifie 16 baies comme relevant de la compétence exclusive de la province, ce qui lui permet de développer des parcs éoliens comme s'ils étaient situés sur la terre ferme.
  • Les services de santé de Terre-Neuve-et-Labrador vont de l'avant avec un projet de construction de deux cliniques de soins urgents dans la péninsule d'Avalon, au nord-est de la province. Un appel d'offres publié le 24 novembre sur Merx, le site web utilisé par le gouvernement provincial pour lancer des appels d'offres, prévoit la construction d'une clinique à l'ouest de St. John's et d'une clinique à l'est. John's et une clinique dans l'est de la ville. La date limite pour les propositions est le 19 janvier.

Québec

  • Au lendemain de la nomination de la première personne autochtone à occuper le poste de lieutenant-gouverneur au Québec, l'Assemblée nationale a voté à l'unanimité pour l'abolition de cette fonction. L'administratrice et ancienne dirigeante mi'kmaq Manon Jeannotte a donc reçu un message clair à son arrivée en poste, à peine 24 heures après avoir été nommée par le Premier ministre canadien Justin Trudeau, en remplacement de J. Michel Doyon.
  • Plus de 420 000 travailleurs du secteur public ont entamé vendredi une grève de sept jours, dernière tentative en date pour obtenir du gouvernement du Québec qu'il les paie davantage et améliore leurs conditions de travail. Si aucun accord n'est conclu d'ici la fin du mois, les dirigeants syndicaux ont déclaré vendredi qu'ils pourraient recourir à une grève générale illimitée, qui empêcherait les travailleurs du secteur public de travailler pendant une durée indéterminée. Les travailleurs sont membres de syndicats affiliés au Front commun, une coalition de syndicats cherchant à obtenir une nouvelle convention collective avec le gouvernement. 
  • À deux jours de la fermeture de l'Assemblée nationale pour les fêtes, le gouvernement du Québec se dit prêt à prolonger les travaux sur son important projet de réforme du système de santé, mais seulement de trois jours. Le gouvernement propose de prolonger de trois jours les travaux de la commission législative et de convoquer à nouveau l'Assemblée nationale pour voter sur le projet de loi le 14 décembre.
  • La Fédération autonome de l'enseignement (FAE), le syndicat des enseignants du Québec, déposera bientôt une contre-offre au gouvernement dans le but de sortir de l'impasse dans laquelle se trouvent les négociations sur la prochaine ronde de conventions collectives. Les délégués des neuf syndicats affiliés à la FAE se sont réunis pendant la majeure partie de la journée de mercredi pour analyser l'offre verbale faite par le gouvernement lundi soir. Dans une communiqué de presse publié mercredi soirDans le même temps, la FAE a déclaré qu'elle avait finalement décidé de présenter une contre-offre "dès que possible" au gouvernement, toujours dans le but de "parvenir à un accord satisfaisant avant les fêtes de fin d'année".

Ontario

  • La maire de Mississauga a souligné que la dissolution de la région de Peel était la bonne chose à faire et a exhorté le gouvernement de Doug Ford à clarifier la situation dès que possible, alors que de nombreux médias ont rapporté que la province reconsidérait sa décision. "Il va sans dire que si c'est vraiment la direction que prend la province, je suis profondément déçue et franchement en colère pour cette perte de temps et de ressources", a déclaré la maire Bonnie Crombie lors d'une conférence de presse mercredi après-midi.
  • Nouveau leader libéral de l'Ontario Bonnie Crombie a déjà commencé à échanger des coups dans le feu de l'action politique de Queen's Park, alors qu'elle prend ses nouvelles fonctions. La nouvelle chef libérale et maire de Mississauga est apparue à l'Assemblée législative de l'Ontario mardi pour superviser une réunion de son nouveau caucus libéral avant de s'adresser aux journalistes. Entourée de ses nouveaux collègues, Mme Crombie a lancé une série d'attaques contre le premier ministre de l'Ontario. Doug Fordqui a lancé ses propres accusations.
  • Le gouvernement Ford a pris la décision de déménager le Centre scientifique de l'Ontario sur le front de mer de Toronto sur la base d'informations préliminaires et incomplètes concernant les coûts et n'a pas consulté les principales parties prenantes, a déclaré mercredi le vérificateur général par intérim de la province. Dans le rapport de son bureau, le un rapport annuel qui comprend 12 audits d'optimisation des ressources sur un large éventail de sujets, Nick Stavropoulos a constaté qu'une proposition faite plus tôt cette année aux décideurs gouvernementaux concernant le déménagement du centre sur le site d'une Place de l'Ontario réaménagée mentionnait également les besoins en stationnement d'un parc aquatique et d'un spa privés prévus sur le site.
  • Le gouvernement de l'Ontario ne suit pas correctement ce que les hôpitaux et les maisons de soins de longue durée dépensent pour les agences de recrutement privées à but lucratif, selon un trio de rapports du vérificateur général qui révèlent que le recours aux infirmières temporaires a grimpé en flèche depuis le début de la pandémie. L'augmentation a été particulièrement marquée dans le nord de l'Ontario, où les hôpitaux sont passés d'un peu plus de 15 000 heures de soins infirmiers temporaires en 2018-19 à environ 391 000 heures en 2022-23, à un coût qui représente le double ou le triple du salaire horaire versé aux infirmières salariées.

Manitoba

  • Un projet de loi visant à faire de la journée des chemises orange un jour férié au Manitoba a été adopté lors du vote final à l'Assemblée législative. Le projet de loi garantira que les travailleurs relevant de la compétence provinciale bénéficient d'un jour de congé, ou d'une indemnité de congé s'ils travaillent, le 30 septembre de chaque année. Cette journée, également connue sous le nom de Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, commémore les enfants autochtones qui ont fréquenté les pensionnats.
  • Le gouvernement néo-démocrate du Manitoba prévoit de revoir certains des engagements pris par l'ancien gouvernement progressiste-conservateur afin de combler un déficit plus important que prévu, a déclaré jeudi le premier ministre Wab Kinew. "Nous allons (...) faire marche arrière dans certains domaines où nous devons nous serrer la ceinture en tant que gouvernement", a déclaré M. Kinew aux journalistes après avoir prononcé son discours annuel sur l'état de la province devant la Chambre de commerce de Winnipeg.
  • Tous les membres du Parti progressiste-conservateur du Manitoba expireront à la fin du mois de décembre, ce qui a suscité des inquiétudes de la part d'un ancien ministre du cabinet du PC quant à la validité d'un vote du parti en janvier sur les nouvelles règles de direction. Le Parti progressiste-conservateur du Manitoba compte environ 29 000 membres, qui verront tous leur adhésion expirer le 31 décembre, a déclaré Michele Halverson, porte-parole du parti.
  • Le maire de Winnipeg prévient que le prochain budget de la ville ne comprendra pas beaucoup de nouvelles dépenses pour les services ou les grands projets de construction. L'inflation élevée et l'augmentation des coûts de main-d'œuvre remettent en question la capacité de la ville à maintenir les services existants, a déclaré Scott Gillingham dans une annonce qu'il a décrite comme une tentative de gérer les attentes du public avant le budget 2024 de Winnipeg. "Il ne s'agit pas d'une tactique, mais plutôt d'une tentative d'être honnête avec les habitants de Winnipeg sur la situation financière de la ville", a déclaré M. Gillingham à l'extérieur de son bureau mercredi.

Saskatchewan

  • Le premier ministre Scott Moe estime que les premiers jours de la conférence COP28 à Dubaï se sont bien déroulés. Lui-même et d'autres délégués commerciaux se trouvent au pavillon de la Saskatchewan depuis son ouverture. S'adressant aux médias pratiquement depuis Dubaï, M. Moe a expliqué que le pavillon offre la possibilité à diverses entreprises et industries de dialoguer ouvertement et que les résultats sont encourageants jusqu'à présent. Le premier ministre a déclaré qu'il était heureux de voir que 24 pays se sont mis d'accord pour augmenter l'empreinte de l'énergie nucléaire dans le monde, ce qui, en fin de compte, profite à l'exploitation minière de l'uranium dans le nord de la Saskatchewan.
  • Quelques instants à peine après la révélation des détails concernant le projet d'Ottawa de plafonner les émissions de gaz et de pétrole, le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a déclaré que l'annonce faite jeudi par le gouvernement fédéral constituait un nouveau fardeau pour l'économie de la province. Jeudi, le ministre fédéral des finances, Steven Guilbeault, a déclaré que l'industrie pétrolière et gazière du Canada devra réduire plus d'un tiers de ses émissions d'ici à 2030. Le nouveau cadre prévoit que les émissions devront être réduites de 35 à 38 % par rapport aux niveaux de 2019.
  • Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, affirme qu'il n'a pas de remords d'acheteur concernant l'espace du pavillon que la province a acheté à la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique, communément appelée COP28, à Dubaï, aux Émirats arabes unis. La Saskatchewan a dépensé $765 000 pour l'espace du pavillon à la COP28, qui a commencé jeudi dernier et se poursuit jusqu'à mardi prochain. La province a également dépensé $238 000 pour une campagne publicitaire qui se poursuivra jusqu'au 31 décembre et qui apparaîtra à l'aéroport de Dubaï et à l'Expo City Metro.
  • Le gouvernement de la Saskatchewan estime que le projet de réglementation fédérale sur les émissions de méthane équivaut à un "plafond de production" pour le secteur pétrolier et gazier et qu'il s'agit d'un excès de pouvoir de la part d'Ottawa. Ministre fédéral de l'environnement et du changement climatique Steven Guilbeault a fait cette annonce lors de la COP28 à Dubaï lundi. "La réduction des émissions de méthane de notre secteur pétrolier et gazier est l'un des moyens les plus rapides et les plus rentables de réduire la pollution qui alimente le changement climatique", a déclaré M. Guilbeault depuis la conférence annuelle des Nations unies sur le changement climatique, qui se tient aux Émirats arabes unis.

Alberta

  • Le NPD, parti d'opposition de l'Alberta, accuse le gouvernement conservateur uni d'avoir délibérément étouffé le débat sur les projets de loi au cours de la session d'automne de la législature qui s'est achevée jeudi matin. Le gouvernement a présenté et adopté neuf projets de loi au cours de la période de session de cinq semaines, la première depuis que la première ministre Danielle Smith et le PCU ont remporté un gouvernement majoritaire lors des élections provinciales du 29 mai. Le leader parlementaire du gouvernement, Joseph Schow, a déposé des motions à l'Assemblée législative mercredi soir pour limiter le débat sur trois projets de loi.
  • Les défenseurs de l'environnement ont mis l'accent sur le bilan climatique de l'Alberta mercredi, lors du sommet sur le climat COP28, en décernant à la province le prix dit du "Fossile du jour". Le Réseau Action Climat décerne ce prix quotidiennement lors des sommets des Nations unies sur le climat, mais il est généralement attribué à des gouvernements nationaux, et non à une province ou à un État. Lors des sommets précédents, le Canada a reçu ce prix à plusieurs reprises, sous la direction du Premier ministre Justin Trudeau et de l'ancien Premier ministre Stephen Harper.
  • Les écoles confessionnelles islamiques et juives de l'Alberta pourraient recevoir des milliers de dollars de la province pour renforcer les mesures de sécurité dans leurs établissements, à la suite des appels des familles à se protéger contre les crimes motivés par la haine. Ces demandes de renforcement de la sécurité interviennent alors que les tensions augmentent à la suite du conflit entre Israël et le Hamas - le groupe militant islamique qui contrôle la bande de Gaza - qui a débuté le 7 octobre. "Les actes de harcèlement et de vandalisme motivés n'ont pas leur place dans nos rues, nos écoles ou nos lieux de culte", a déclaré Mike Ellis, ministre de la sécurité publique de l'Alberta, lors d'une conférence de presse jeudi.
  • Le gouvernement de l'Alberta met $68 millions d'euros à la disposition des habitants des comtés d'Edson, de Whitecourt, de Yellowhead et de Woodlands qui ont subi des pertes lors des inondations causées par de fortes pluies et le ruissellement printanier en juin dernier. Les propriétaires, les entreprises, les organisations à but non lucratif et les exploitations agricoles touchés par les inondations printanières dans les zones concernées peuvent demander au gouvernement provincial une aide à la reprise après sinistre. Mike Ellis, ministre de la sécurité publique et des services d'urgence de l'Alberta, a déclaré que le financement aidera à couvrir les pertes non couvertes par l'assurance, comme les dommages aux habitations, aux entreprises et aux infrastructures municipales, ainsi que les opérations d'urgence et de nettoyage. 

Colombie-Britannique

  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a annoncé une feuille de route sur la façon dont la province peut fournir 250 000 logements supplémentaires au cours de la prochaine décennie, notamment par le biais de changements radicaux dans les règlements de zonage que les municipalités doivent adopter au cours de la nouvelle année. M. Eby, qui s'adressait à un groupe de chefs d'entreprise et de responsables gouvernementaux lors d'un événement organisé jeudi par la Chambre de commerce de la Colombie-Britannique, a déclaré que le ministère du logement avait réuni un groupe d'économistes pour modéliser les initiatives présentées cette année à la législature, en montrant comment un quart de million de nouveaux logements pourraient être construits dans toute la province au cours des dix prochaines années.
  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a déclaré jeudi que la coroner en chef sortante, Lisa Lapointe, avait rendu des services "remarquables" à la province ; cependant, il reste ferme sur le fait que son gouvernement ne soutient pas sa recommandation principale d'un approvisionnement en médicaments réglementé pour atténuer l'urgence publique actuelle en matière d'overdoses.
  • Le chef du Parti conservateur de la Colombie-Britannique, John Rustad, affirme que le premier ministre David Eby et le chef du parti d'opposition BC United, Kevin Falcon, regardent tous deux par-dessus leur épaule les gains politiques réalisés par le nouveau parti. M. Rustad affirme que la présence des deux membres de son caucus conservateur a suscité des débats et modifié le dialogue à l'assemblée législative, et que le parti semble gagner du terrain auprès des électeurs à l'approche des élections prévues à l'automne en Colombie-Britannique.
  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, déclare qu'un nouveau modèle de rationalisation de l'accès à la désintoxication et au traitement de la toxicomanie vise à répondre aux besoins des personnes qui font des overdoses à répétition tout en évitant la possibilité d'un traitement involontaire. Paul's Hospital de Vancouver a lancé cet automne son initiative Road to Recovery, qui propose des évaluations immédiates et une équipe chargée de planifier le traitement et les soins de suivi, dans le but d'assurer une transition sans heurts vers le traitement et d'autres services.

Territoires du Nord-Ouest

  • Le député de Hay River North, R.J. Simpson, est le nouveau premier ministre des Territoires du Nord-Ouest. Les députés se sont réunis à l'Assemblée législative à Yellowknife jeudi pour choisir le prochain premier ministre, le président et le cabinet du territoire. La réunion fait suite aux élections générales du 14 novembre. La matinée a commencé par une surprise : dans un discours émouvant, le député de Nahendeh, Shane Thompson, qui avait déclaré plus tôt qu'il voulait être premier ministre, a proposé sa candidature à la présidence et s'est retiré comme l'un des quatre candidats au poste de premier ministre.

Yukon

  • Un nouveau centre de désintoxication et de guérison dirigé par des Autochtones est en cours de planification dans la région de Whitehorse, et le Conseil des Premières nations du Yukon (CPNY) espère qu'il sera construit d'ici quelques années. Cette semaine, à Ottawa, le Conseil des Premières nations du Yukon, ainsi que les gouvernements fédéral et territorial, ont signé une lettre d'intention "confirmant leur engagement à travailler collectivement à la construction et à l'exploitation d'un centre de guérison dirigé par les Premières nations du Yukon", selon un communiqué de presse. Shadelle Chambers, directrice exécutive du CYFN, a déclaré que cette lettre est importante car elle contribue à lancer le projet.

Nunavut

  • Le décès d'un travailleur qui est passé par-dessus bord sur un bateau de pêche au Nunavut en 2021 met en évidence des lacunes dans la gestion de la sécurité sur ce bateau et sur des bateaux similaires dans les territoires, selon un rapport d'enquête publié jeudi. Le rapport a été réalisé par le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), qui examine les incidents maritimes, ferroviaires et aériens, mais n'attribue pas de faute ou ne détermine pas de responsabilité criminelle.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.