Analyse de la santé - Canada atlantique et Manitoba - 15 juin 2024

Analyse de la santé des provinces de l'Atlantique et du Manitoba pour la semaine du 15 juin 2024. Rédigé par Wes McLean.

Manitoba

  • Une demande d'indemnisation auprès de la Commission des accidents du travail du Manitoba concernant le décès d'un pompier de Winnipeg qui s'est suicidé au début de l'année a été acceptée, ce qui, selon le syndicat des pompiers de la ville, signifie que sa famille aura désormais droit à des prestations financières et à des services de conseil. Mais la décision, qui reconnaît que Preston Heinbigner est décédé des suites d'un accident du travail, est également une "justification" pour tous ceux qui le connaissaient, a déclaré Tom Bilous, président de l'United Firefighters of Winnipeg (Pompiers unis de Winnipeg).
  • Elles ne vous donneront peut-être pas d'ailes, mais elles vous mettront le cerveau dans les nuages. La popularité des boissons énergisantes a incité un enseignant du secondaire de Winnipeg à les interdire dans sa classe et à alerter les parents sur leurs dangers. "C'est un problème commun à toutes les classes de mon école, et c'est difficile pour les enseignants et pour les enfants. C'est un problème énorme", a déclaré David Law, enseignant en 10e année à la Seven Oaks Met School, à l'animatrice Marcy Markusa lors d'une entrevue accordée à l'émission Information Radio de CBC Manitoba.
  • Un homme qui a grandi dans une ferme du sud du Manitoba dont les terres étaient en partie louées pour la recherche et le développement de cultures poursuit maintenant les entreprises qui ont effectué ce travail, alléguant que les produits chimiques qu'elles ont utilisés près de sa maison lui ont donné le cancer. Kevin Wayne Giesbrecht s'est vu diagnostiquer en décembre un lymphome folliculaire non hodgkinien de stade 4. Dans une déclaration déposée le 3 juin devant la Cour du Banc du Roi du Manitoba, il affirme que cette maladie a été "directement et indirectement causée" par son exposition à des produits chimiques pendant deux décennies sur la ferme familiale située près de la ville de Carman, au Manitoba.

Terre-Neuve et Labrador

  • Le site de l'ancien hôpital Grace accueillera le nouveau centre de santé et de bien-être du centre-ville. Le nouveau centre fournira des soins urgents et des soins primaires, y compris une équipe de soins familiaux, aux habitants du centre-ville de St. John's. Il fournira également des services de proximité au Downtown Health Care Collaborative. En outre, des services seront fournis aux personnes souffrant de problèmes de santé mentale et de toxicomanie qui n'ont pas besoin d'être hospitalisées, mais qui ont besoin d'un soutien supplémentaire avant de rentrer chez elles.
  • Le gouvernement provincial investit $500 000 dans l'Institut Strongest Families afin d'étendre son programme de soins échelonnés pour fournir plus de services de santé mentale gratuits aux familles. L'honorable Tom Osborne, ministre de la Santé et des Services communautaires, a fait l'annonce de cette expansion jeudi. Le ministre Osborne était accompagné du Dr Patricia Lingley-Pottie, présidente-directrice générale de l'Institut Strongest Families, et de Brad Glynn, directeur exécutif de Lifewise NL.
  • Le gouvernement provincial soutient l'université Memorial dans l'achat d'un équipement de pointe peu répandu au Canada, qui permettra aux chercheurs de soutenir la recherche innovante en matière de santé dans la province. Cet équipement est essentiel pour mener des études de pointe et explorer plus avant les causes potentielles de maladies chroniques telles que l'arthrose, la stéatose hépatique non alcoolique, la maladie d'Alzheimer et la sclérose en plaques. Cette infrastructure ouvrira non seulement la voie au traitement de ces maladies, mais aidera également les chercheurs en santé à identifier les domaines d'importance pharmaceutique. L'honorable Andrew Parsons, KC, ministre de l'industrie, de l'énergie et de la technologie, a annoncé jeudi un investissement de $453 676 du Fonds pour la recherche et l'innovation de la province pour l'achat d'un système de spectrométrie de masse Orbitrap. L'investissement du gouvernement provincial permet de mobiliser un montant supplémentaire de $695 578 pour l'achat de cet équipement.

Nouvelle-Écosse

  • La première classe d'intervenants médicaux d'urgence de la Nouvelle-Écosse est prête à rejoindre les lignes de front et à fournir des soins directs aux Néo-Écossais. Quatorze Néo-Écossais, âgés de 19 à 60 ans, ont obtenu le 14 juin leur diplôme du premier programme d'intervention médicale d'urgence. Ce programme prépare les apprenants à travailler au sein de l'équipe de soins paramédicaux. Les intervenants médicaux d'urgence, qui ont réussi à s'intégrer au système de soins de santé d'urgence dans plusieurs autres provinces, peuvent évaluer, stabiliser et transporter les patients à l'hôpital. Ils s'associent à un auxiliaire médical, plutôt que d'avoir deux auxiliaires médicaux dans les ambulances, ce qui augmente le nombre d'équipes disponibles pour répondre à un appel d'urgence.
  • Les personnes souffrant de toxicomanie, de troubles liés à l'utilisation de substances et de troubles du jeu à la recherche de soutien à Halifax peuvent se tourner vers un nouveau centre ambulatoire de soutien au rétablissement qui ouvrira ses portes le jeudi 13 juin. Situé sur la rue Fenwick, le centre sera doté d'une équipe multidisciplinaire comprenant un médecin, des infirmières autorisées, des travailleurs sociaux et du personnel administratif. Les services offerts sont les suivants :
    • évaluations en personne
    • programmation de groupe
    • soutien à la réduction des risques
    • gestion du sevrage en ambulatoire
    • l'aide au rétablissement.
  • Un programme de la Nouvelle-Écosse qui aide à couvrir le coût des moniteurs de glucose à base de capteurs pour les personnes atteintes de diabète ne va pas assez loin, selon un homme du Cap-Breton qui s'est vu refuser la couverture. Steven Roberts, qui souffre de diabète de type 2, a déclaré qu'il était "vraiment furieux" d'apprendre qu'il n'était pas admissible au programme parce qu'il n'a besoin d'une injection d'insuline qu'une fois par jour, au lieu de plusieurs fois. Cet homme de 71 ans paie plus de $100 toutes les deux semaines pour un moniteur de glucose à base de capteurs qui l'aide à gérer sa glycémie. "Oh mon Dieu, cela m'aide à mieux contrôler ma glycémie", a déclaré M. Roberts. L'inscription au programme a débuté la semaine dernière pour les personnes atteintes de diabète de type 1 et de type 2 qui répondent à certains critères, notamment celui d'avoir besoin d'une injection d'insuline au moins quatre fois par jour. 

Nouveau Brunswick

  • Un nouveau programme au Moncton Hospital offrira un traitement avancé et novateur aux patients atteints de la maladie de Parkinson et d'autres troubles du mouvement. La stimulation cérébrale profonde est un traitement chirurgical qui consiste à implanter un dispositif, parfois appelé stimulateur cardiaque pour le cerveau. L'appareil envoie des impulsions électriques à des zones spécifiques du cerveau qui peuvent atténuer les symptômes de divers troubles neurologiques et apporter un soulagement important aux patients.
  • Un foyer de soins sera construit à Champdoré (district de Saint-Antoine), ajoutant 60 lits au système de soins de longue durée de la province lorsqu'il ouvrira ses portes en 2026. "Je suis heureuse que nous offrions davantage d'options de soins de longue durée dans le sud-est du Nouveau-Brunswick et que nous ajoutions des lits de foyer de soins au réseau de soins de longue durée de la province", a déclaré Kathy Bockus, ministre responsable des aînés. "L'engagement de nos partenaires à l'égard de nos aînés est encourageant, et je tiens à remercier tous ceux qui rendent ce projet possible. La maison de soins infirmiers sera construite et exploitée par Comfort Life Network, qui gère déjà plusieurs maisons de soins infirmiers dans la province.
  • L'Université Dalhousie a retiré tous les étudiants en médecine et les stagiaires de troisième cycle de toute formation en cardiologie à l'Hôpital régional de Saint-Jean et au Centre cardiaque du Nouveau-Brunswick après que certains se soient plaints de harcèlement présumé et de l'environnement d'apprentissage, a appris CBC News. Les étudiants et les stagiaires ont été informés il y a près de sept mois de la "pause" pour "régler les problèmes". "À compter du 10 novembre à 17 h, le placement des apprenants dans [l'unité de soins cardiaques] et d'autres expériences d'enseignement clinique liées à la cardiologie à Saint John sera interrompu", indique une note de service interne, obtenue par CBC News. "Les commentaires des apprenants ont mis en évidence des préoccupations [...] concernant des comportements dans l'environnement qui sont compatibles avec l'intimidation, le harcèlement, le racisme et le sexisme, ainsi que le niveau de supervision des apprenants, en particulier pendant les périodes de garde, précise la note.

Île-du-Prince-Édouard

  • Les infirmières praticiennes commenceront à s'occuper des patients les plus gravement malades dans deux hôpitaux de l'Île-du-Prince-Édouard et à travailler dans le service des urgences d'un troisième hôpital, selon la directrice des infirmières praticiennes de Health P.E.I. L'Île-du-Prince-Édouard est la dernière province où des infirmières praticiennes (IP) exercent ces fonctions, a déclaré Ellen Christie vendredi lors d'une conférence organisée à Charlottetown par l'Association des infirmières praticiennes de l'Île-du-Prince-Édouard (PEINPA). Mais l'expansion permettra de soulager le système de santé, a-t-elle ajouté. "Le système de santé traverse une période difficile, c'est certain. Et nous avons vraiment besoin de tout le monde sur le pont", a déclaré Mme Christie.
  • Health P.E.I. propose à certains professionnels de la santé une augmentation de salaire pour qu'ils puissent effectuer des gardes supplémentaires cet été, en particulier les soirs, les week-ends et les jours fériés. On espère que cette mesure permettra à d'autres travailleurs de la santé de prendre plus facilement des vacances cet été. Mais les dirigeants syndicaux craignent qu'elle ne crée encore plus de problèmes. Barbara Brookins, présidente du syndicat des infirmières de l'Île-du-Prince-Édouard, espère que les nouvelles mesures d'incitation seront utiles. Son syndicat a été le premier à conclure un accord avec Health P.E.I. vendredi. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Comment pouvons-nous aider votre organisation à travailler avec le gouvernement ?

Vous souhaitez travailler ou vendre aux pouvoirs publics ? Ou vous voulez vous tenir au courant de tous les changements constants qui interviennent dans le secteur public ? Prenons le temps de discuter et de voir si nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs et les résultats souhaités.

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.