Analyse de la santé - Canada atlantique et Manitoba - 29 mars 2024

Analyse de la santé dans les provinces de l'Atlantique et au Manitoba pour la semaine du 29 mars 2024. Rédigé par Wes McLean.

Manitoba

  • Le budget 2024 réservera des fonds à la portée et à la mise en œuvre d'une nouvelle carte de santé en plastique pour remplacer les cartes de santé en papier existantes, a annoncé le premier ministre Wab Kinew. Le gouvernement du Manitoba travaille activement à l'élaboration et au lancement d'une nouvelle carte modernisée, comprenant des options plastiques et numériques, pour remplacer la carte de santé papier actuelle. La province espère être en mesure de fournir ces cartes d'ici l'année prochaine, a indiqué le premier ministre. Ces travaux s'inscrivent dans le cadre d'un investissement plus large visant à remplacer le papier et les télécopieurs dans le système de santé par des dossiers électroniques pour les patients.
  • Le gouvernement du Manitoba ouvrira la première clinique pour les blessures et les maladies mineures à Brandon, dans le cadre d'un investissement de $17 millions de dollars prévu dans le budget 2024 pour ouvrir de nouvelles cliniques dans toute la province, ont annoncé le premier ministre Wab Kinew et le ministre de la Santé, des Aînés et des Soins de longue durée, Uzoma Asagwara. La clinique de Brandon sera dotée de médecins, d'infirmières praticiennes et d'infirmières qui fourniront des services de soins de santé primaires et un soutien pour les problèmes de santé mineurs. Les patients pourront prendre rendez-vous le jour même et entrer en contact avec les prestataires de soins par le biais des soins virtuels. Les heures d'ouverture seront prolongées pour s'adapter à l'emploi du temps des familles, et le centre fonctionnera 12 heures par jour, sept jours par semaine. Un établissement provisoire ouvrira ses portes à Brandon en septembre, le temps que Prairie Mountain Health trouve un siège permanent.
  • Les Manitobains atteints d'épilepsie peuvent désormais bénéficier d'un meilleur traitement grâce à l'ouverture d'une nouvelle unité de surveillance de l'épilepsie et d'une unité adjacente de récupération neurologique au Health Sciences Centre (HSC), a annoncé aujourd'hui le ministre de la Santé, des Aînés et des Soins de longue durée, Uzoma Asagwara, en compagnie du président-directeur général de la HSC Foundation, Jonathon Lyon. La plupart des personnes ayant reçu un diagnostic d'épilepsie peuvent gérer avec succès leurs symptômes à l'aide de médicaments, a fait remarquer la ministre. Toutefois, lorsque la pharmacothérapie à long terme n'est pas efficace, les patients sont orientés vers une unité de surveillance de l'épilepsie afin de déterminer pourquoi ils ne répondent pas aux thérapies médicamenteuses et si la chirurgie est une alternative. 
  • Le ministre de la Santé du Manitoba examine les raisons pour lesquelles une agence de recrutement a peu de résultats après avoir signé un contrat visant à recruter 150 médecins de famille dans la province. Huit mois après que la province a signé un contrat de deux ans avec Canadian Health Labs (CHL), l'entreprise n'a toujours pas recruté un seul médecin dans la province, a confirmé le gouvernement mardi. Le ministre de la santé, Uzoma Asagwara, promet de revoir le contrat alors que le gouvernement évalue les mesures à prendre.

Terre-Neuve et Labrador

  • Un bâtiment sera construit dans le cadre du nouveau développement entre l'autoroute transcanadienne et la rivière Humber à Deer Lake. Il deviendra le centre de santé régional de Deer Lake et abritera l'équipe de soins familiaux desservant la région de Humber Valley-White Bay. L'avancement des équipes de soins familiaux est un élément important du plan du gouvernement provincial visant à réimaginer les soins de santé et à aider à répondre aux besoins de santé des résidents plus près de chez eux. Le nouveau bâtiment comprendra des bureaux et des espaces cliniques qui permettront aux professionnels de la santé, tels que les médecins de famille, les infirmières autorisées et d'autres, de travailler en équipe.
  • En début de semaine, le premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador, Andrew Furey, et le ministre fédéral de la Santé, Mark Holland, ont annoncé un accord bilatéral visant à investir près de $256 millions de dollars pour améliorer l'accès aux soins et les services de santé à Terre-Neuve-et-Labrador. Dans le cadre de l'accord Working Together, le gouvernement du Canada fournira près de $256 millions pour soutenir le plan d'action triennal de Terre-Neuve-et-Labrador visant à améliorer son système de soins de santé.
  • Le Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse s'engage à veiller à ce que les enfants et les jeunes de Terre-Neuve-et-Labrador bénéficient des meilleurs services de santé possibles, y compris des services de santé mentale. Dans le cadre de son mandat, le Bureau du défenseur des enfants et de la jeunesse veille à ce que les droits et les intérêts des enfants et des jeunes soient protégés et défendus, et à ce que leurs opinions soient entendues et prises en compte. Le Défenseur invite les jeunes et les familles qui ont une expérience directe du système de santé mentale ici à Terre-Neuve-et-Labrador, ainsi que les professionnels et les autres parties prenantes, à contacter le Bureau du Défenseur des enfants et de la jeunesse en toute confiance pour partager leurs expériences et leurs idées.
  • Si vous vous rendez à l'hôpital lundi, vous n'aurez pas besoin de porter un masque car les services de santé de Terre-Neuve-et-Labrador ont mis à jour leurs directives en la matière. Le port du masque est obligatoire pour les patients et les visiteurs des établissements de santé depuis février, mais ne le sera plus à partir de lundi, selon les services de santé de Terre-Neuve-et-Labrador. Les personnes qui se font soigner et qui présentent des symptômes de virus tels que le COVID-19 devront toujours porter un masque. Elles peuvent porter leur propre masque médical à l'établissement - mais pas un masque en tissu - ou en obtenir un sur place.
  • Le vérificateur général de Terre-Neuve-et-Labrador effectuera une vérification de la performance des contrats du secteur de la santé - y compris ceux des agences de soins infirmiers - afin de déterminer si la province dépense son argent de la manière la plus efficace possible. Les plans de l'audit ont été confirmés à CBC News dans un courriel jeudi. Le courriel précise qu'il faut des mois pour déterminer la portée d'un audit, et qu'un audit peut prendre entre un an et un an et demi pour être mené à bien. L'audit fait suite aux appels de la Registered Nurses' Union of Newfoundland and Labrador et de l'opposition officielle de la province pour que la vérificatrice générale, Denise Hanrahan, enquête sur les dépenses consacrées aux infirmières itinérantes.

Nouvelle-Écosse

  • Des générations de Néo-Écossais auront un meilleur accès aux soins de santé grâce au lancement du plus grand projet de construction de soins de santé de l'histoire de la Nouvelle-Écosse. Les travaux d'agrandissement de l'infirmerie QEII d'Halifax ont commencé avec la mise en place de l'équipement lourd, des remorques de chantier et des clôtures. La construction d'une nouvelle entrée pour le service des urgences et la rénovation de l'entrée pour les ambulances commenceront en premier.
  • Les nouveaux professionnels de la santé qui s'installent à Amherst et dans d'autres parties du comté de Cumberland seront soutenus par des programmes de visites de sites, des événements sociaux et des ateliers organisés par la ville d'Amherst et la municipalité de Cumberland. Grâce au financement du Fonds communautaire de l'Office of Healthcare Professionals Recruitment (OHPR), les municipalités se préparent à accueillir et à faire participer les nouveaux arrivants afin de renforcer leur sentiment d'appartenance et leur lien avec la région.
  • De nouveaux logements seront bientôt mis à la disposition des travailleurs du secteur de la santé à Guysborough et à Port Hawkesbury. Deux nouveaux sites de logements modulaires, dans le cadre du programme Housing for Healthcare, pourraient fournir un logement à environ 25 travailleurs de la santé et à leurs familles, certaines unités étant prêtes à être occupées d'ici le début du mois d'avril.
  • Une petite communauté du Cap-Breton, sur la côte sud, lance cette année plusieurs nouveaux projets pour attirer et retenir les travailleurs de la santé, grâce au fonds communautaire du Bureau de recrutement des professionnels de la santé (BRPS). Le groupe Cape Breton South Recruiting for Health de L'Ardoise reçoit $45 230 euros pour élaborer une stratégie de transport pour le village, une retraite sur l'activité médicale - où les médecins de famille résidents apprennent à créer un cabinet - un événement de remise de prix et de reconnaissance, des activités sociales pour les nouveaux arrivants et des visites organisées sur place pour les candidats à l'embauche.

Nouveau Brunswick

  • Les gouvernements provincial et fédéral ont signé deux accords bilatéraux visant à améliorer l'accès aux services de santé et de soins de longue durée. Le gouvernement fédéral versera plus de $430 millions au gouvernement provincial sur une période de 10 ans. Dans le cadre de l'accord relatif à la santé, intitulé Travailler ensemble, le gouvernement fédéral versera plus de 1,4 milliard de dollars pour soutenir le plan d'action triennal du Nouveau-Brunswick visant à améliorer son système de soins de santé.
  • Le gouvernement provincial a introduit des modifications à la loi sur la vente de tabac et de cigarettes électroniques afin de prévenir le vapotage chez les jeunes. Les modifications proposées à la loi et à son règlement exigeraient que tous les détaillants de cigarettes électroniques et de liquides de vapotage soient titulaires d'une licence. Les inspecteurs seraient habilités à saisir les articles qu'ils estiment être la preuve d'une infraction à la loi et à les confisquer au profit de la Couronne pour qu'elle en dispose après une condamnation.
  • Le gouvernement provincial a introduit des modifications à la loi sur le contrôle du cannabis (Cannabis Control Act) dans le but d'accroître le respect de la loi, de réduire la vente de cannabis illégal et d'empêcher les jeunes de consommer cette drogue. Les modifications proposées à la loi et à son règlement donneraient plus de pouvoir aux inspecteurs et augmenteraient les amendes pour les exploitants de dispensaires illégaux et leurs propriétaires.
  • Le Réseau de santé Horizon a supprimé sa liste de patients attendant un an ou plus pour une arthroplastie de la hanche ou du genou. Selon un communiqué de presse de l'autorité sanitaire, cette même liste d'attente s'élevait à environ 700, avec des cas dépassant chaque jour le seuil d'un an. Amy McCavour, codirectrice des services chirurgicaux d'Horizon, estime qu'il s'agit d'une étape importante. Rien que l'année dernière, elle a indiqué qu'environ 1 500 arthroplasties de la hanche et du genou avaient été réalisées.
  • Le ministre de la Sécurité publique du Nouveau-Brunswick affirme qu'un processus d'évaluation médicale sera mis en place dans le cadre d'une nouvelle loi visant à obliger certaines personnes souffrant de graves dépendances à suivre un traitement contre leur gré. Kris Austin a déclaré aux journalistes que le projet de loi comprendra "absolument, à 100 %" un processus impliquant des professionnels de la santé, des membres de la famille et d'autres personnes. "Nous ne cherchons pas à entraîner arbitrairement des personnes dans une sorte d'incarcération", a déclaré M. Austin mercredi.

Île-du-Prince-Édouard

  • Les gouvernements fédéral et provincial ont annoncé un accord bilatéral visant à investir plus de $29 millions au cours des cinq prochaines années pour aider les habitants de l'Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) à vieillir dans la dignité, plus près de chez eux, grâce à un meilleur accès aux soins à domicile, aux soins communautaires et aux soins de longue durée (SLD). Ce financement s'inscrit dans le prolongement de l'accord bilatéral de $94 millions d'euros qui a été conclu en décembre dernier. annoncé avec la province en décembre 2023, dans le cadre de l'accord de coopération du gouvernement. Travailler ensemble pour améliorer les soins de santé des Canadiens plan. 
  • Selon l'Association dentaire de l'Île-du-Prince-Édouard, les politiciens fédéraux donnent aux personnes âgées l'impression que le nouveau programme de soins dentaires du gouvernement signifie des soins dentaires gratuits alors que ce n'est pas le cas, et le groupe affirme que cela cause déjà des problèmes. La frustration et la confusion suscitées par le Régime canadien de soins dentaires, annoncé à la fin de l'année dernière, font que les dentistes de l'Île-du-Prince-Édouard se détournent du programme, selon l'association. Lorsqu'elle a interrogé ses membres récemment, elle a reçu 36 réponses, représentant environ la moitié des membres de l'association, et 32 de ces dentistes ont déclaré qu'ils ne s'inscriraient pas au programme.
  • Le service des urgences du Western Hospital d'Alberton, à l'Île-du-Prince-Édouard, fermera plus tôt pendant la fin de semaine de Pâques en raison d'un manque de personnel. Le service fermera à 16 heures les 29, 30 et 31 mars, a annoncé Health P.E.I. dans un communiqué de presse vendredi. Il rouvrira lundi aux heures habituelles, de 8 heures à 20 heures. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.