Vue d'ensemble de la déclaration économique d'automne 2023

Nous avons donné un aperçu de la déclaration économique d'automne 2023 du gouvernement fédéral de Chrystia Freeland, ministre des Finances et vice-première ministre.

Vue d'ensemble de la FES 2023

Chrystia Freeland, ministre des finances et vice-première ministre, a présenté aujourd'hui l'exposé économique d'automne 2023 du gouvernement fédéral (Énoncé économique de l'automne 2023 (canada.ca). Les deux thèmes principaux de la FES de cette année étaient le soutien à la classe moyenne et la construction de plus de logements, plus rapidement.

Dans son discours, la ministre Freeland a évoqué les investissements de son gouvernement dans l'apprentissage et la garde des jeunes enfants, les transports publics, les usines de batteries pour véhicules électriques et les projets énergétiques. La ministre s'est efforcée de trouver un équilibre entre l'éloge des performances économiques globales du Canada et la reconnaissance du fait que de nombreux Canadiens sont toujours en difficulté, en particulier lorsqu'il s'agit de se loger. 

La déclaration elle-même cherche à souligner que le gouvernement fédéral respecte également son engagement en faveur d'une gestion budgétaire responsable, citant que, grâce à son plan, le Canada a connu le taux d'assainissement budgétaire le plus rapide du G7 depuis les profondeurs de la pandémie et qu'il maintient les ratios de déficit et de dette nette par rapport au PIB les plus bas de tous les pays du G7. Cependant, les nouvelles ne sont pas toutes bonnes. Même si le Canada devrait éviter une récession, il connaîtra une croissance modérée au cours des prochains trimestres, car les effets de la hausse des taux d'intérêt continuent de se faire sentir. Le déficit pour l'exercice en cours devrait s'élever à $40 milliards, sans qu'aucune date n'ait été fixée pour l'équilibre budgétaire.

Logement

Le gouvernement fédéral introduit de nouvelles mesures pour encourager la construction de nouveaux logements locatifs, protéger les locataires et les propriétaires, et permettre aux Canadiens d'acheter plus facilement leur premier logement :

  • Fonds d'accélération du logement de $4 milliards d'euros - réduire les formalités administratives et construire plus rapidement plus de 100 000 nouveaux logements dans tout le Canada ;
  • Réaffecter davantage de terres fédérales à la construction de logements;
  • Supprimer la TPS sur les nouveaux logements locatifs, y compris les coopératives d'habitation qui proposent des locations à long terme ;
  • Débloquer $20 milliards d'euros de financement à faible coût pour la construction locative de construire jusqu'à 30 000 logements supplémentaires par an ;
  • Financement d'un plus grand nombre de logements locatifs en fournissant $15 milliards de prêts dans le cadre du Programme de prêts à la construction d'appartements, pour aider à la construction de 30 000 nouveaux logements. Anciennement connu sous le nom d'Initiative de financement de la construction de logements locatifs, pour un total de plus de $40 milliards de prêts.
  • Investissement de $309,3 millions de dollars en nouveau financement pour le Programme de développement de l'habitation coopérative, qui a été annoncé dans le budget 2022. En collaboration avec la Fédération de l'habitation coopérative du Canada et d'autres partenaires du secteur de l'habitation coopérative, la SCHL travaille au lancement du programme d'aménagement coopératif au début de 2024.
  • Construire plus de logements abordables pour les Canadiens les plus vulnérables avec $1 milliard pour le Fonds pour le logement abordable. Cet investissement vise à soutenir les fournisseurs de logements sans but lucratif, coopératifs et publics afin de construire plus de 7 000 nouveaux logements d'ici 2028.
  • Supprimer les obstacles à la mobilité de la main-d'œuvre au Canada, en accordant la priorité aux travailleurs de la construction et aux professionnels de la santé, et en accordant la priorité aux personnes de métier qualifiées pour l'obtention de la résidence permanente ;
  • sévir contre les locations de courte durée non conformes et soutenir l'application par les municipalités des restrictions en matière de location de courte durée ; et
  • Une nouvelle Charte hypothécaire canadienne pour faire en sorte que les Canadiens exposés à des risques financiers puissent bénéficier de l'aide hypothécaire adaptée qu'ils sont en droit d'attendre de leur banque pour les aider à effectuer leurs paiements et à rester dans leur logement.

Soutenir la classe moyenne

Les nouvelles initiatives qui s'inscrivent dans ce cadre sont les suivantes : 

  • Réformer la législation pour réprimer les pratiques déloyales qui font grimper les coûts ; Afin de renforcer la concurrence au Canada, le gouvernement fédéral prend des mesures en modifiant la loi sur la concurrence. Loi sur la concurrence et le Loi sur le Tribunal de la concurrence pour que les Canadiens aient davantage de choix quant à la localisation de leurs entreprises. Le gouvernement propose de modifier la loi sur la concurrence afin de :
    • Renforcer les outils et les pouvoirs dont dispose le Bureau de la concurrence pour lui permettre de sévir contre les abus de position dominante des grandes entreprises, tels que les prix d'éviction ;
    • Moderniser davantage l'examen des fusions, notamment en donnant au Bureau de la concurrence les moyens de mieux détecter et traiter les "acquisitions meurtrières" et autres fusions anticoncurrentielles ; ˗ Renforcer la protection des consommateurs, des travailleurs et de l'environnement, notamment en interdisant les allégations trompeuses d'"écoblanchiment" et en mettant davantage l'accent sur l'impact sur les travailleurs dans l'analyse de la concurrence ; 
    • habiliter le commissaire à la concurrence à examiner un plus grand nombre de collaborations anticoncurrentielles et à demander des mesures correctives significatives pour garantir que les comportements préjudiciables ne se répètent pas ; et
    • Élargir la portée de la loi en permettant à un plus grand nombre de parties privées de porter des affaires devant le Tribunal de la concurrence et de recevoir un paiement si elles obtiennent gain de cause.
  • La déclaration économique d'automne 2023 propose également des modifications concernant la loi sur le Tribunal de la concurrence veiller à ce que l'attribution des frais de justice au cours de l'instruction des affaires n'empêche pas une défense solide de la concurrence. Cette proposition de modernisation complète du régime de concurrence du Canada s'appuie sur d'importantes réformes récentes, notamment celles contenues dans le projet de loi C-56.
  • Veiller à ce que les cinq plus grandes chaînes de supermarchés du Canada respectent leurs engagements en matière de stabilisation des prix et des prix de vente. renforcer la concurrence dans le secteur de l'alimentation;
  • Supprimer la TPS sur les services de psychothérapie et de conseil, afin de rendre les soins de santé mentale plus abordables pour les Canadiens ;
  • Poursuite de la répression des redevances abusives, y compris la réduction des frais pour fonds non suffisants (NSF) facturés par les banquesLes compagnies aériennes doivent également veiller à ce que tous les enfants de moins de 14 ans soient assis à côté de l'adulte qui les accompagne, sans frais supplémentaires ;
  • Modifier la législation pour soutenir le droit des Canadiens à réparer leurs appareils et produits en empêchant les fabricants de refuser de fournir les moyens de les réparer de manière anticoncurrentielle ;
  • Une nouvelle prestation d'adoption de l'assurance-emploi, qui offrirait 15 semaines de prestations partageables aux parents,
  • Amélioration des comptes bancaires à faible coût et sans frais afin de refléter les réalités de l'activité bancaire moderne, tout en désignant un médiateur unique et indépendant chargé d'aider les Canadiens à résoudre les problèmes qu'ils rencontrent avec leur banque.
  • Introduire dans le budget 2024 une législation visant à établir un cadre bancaire axé sur le consommateur qui réglementerait l'accès aux données financières. Ce cadre garantira que les Canadiens et les petites entreprises ont un accès sûr et sécurisé aux services et produits financiers qui les aident à gérer et à améliorer leurs finances.

Économie propre

  • L'Énoncé économique de l'automne 2023 annonce que le Fonds de croissance du Canada sera la principale entité fédérale émettrice de contrats carbone pour la différence. Le Fonds de croissance du Canada allouera, en priorité, jusqu'à $7 milliards de son capital actuel de $15 milliards à l'émission de toutes les formes de contrats de différence et d'accords d'échange.

Pensions

  • Le gouvernement fédéral estime que les investissements nationaux continus des fonds de pension canadiens peuvent stimuler l'économie du pays et créer de bonnes carrières pour les citoyens de tout le pays.
  • L'énoncé économique de l'automne 2023 annonce que le gouvernement fédéral travaillera en collaboration avec les fonds de pension canadiens pour créer un environnement qui encourage et identifie davantage d'opportunités d'investissement au Canada par les fonds de pension et par d'autres pools d'investissement responsables, tout en contribuant à garantir des pensions sûres aux Canadiens.
  • Pour permettre aux fonds de pension de participer plus pleinement à la croissance économique du Canada, l'Énoncé économique de l'automne 2023 annonce également que le gouvernement étudiera la possibilité de supprimer la "règle des 30 %" pour les investissements au Canada. La règle des 30 % empêche les fonds de pension canadiens de détenir plus de 30 % des actions avec droit de vote de la plupart des sociétés.
  • Dans le cadre de cet effort, et afin d'améliorer la transparence des investissements des régimes de retraite, le gouvernement propose également d'exiger des grands régimes de retraite sous réglementation fédérale qu'ils divulguent au Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) la répartition de leurs investissements, à la fois par juridiction et par type d'actifs par juridiction. Ces informations seront rendues publiques et le gouvernement s'engagera avec les provinces et les territoires à discuter d'une divulgation similaire par les plus grands régimes de retraite du Canada dans un format simple et uniforme.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.