Débat des leaders dans le Nord de l'Ontario

Les chefs des quatre principaux partis se sont rencontrés cet après-midi à North Bay pour le premier débat des élections ontariennes de 2022. Organisé par l'Association des municipalités du Nord-Ouest de l'Ontario (NOMA), le débat a porté principalement sur les divers enjeux auxquels sont confrontées les municipalités du Nord : l'abordabilité du logement, les infrastructures clés et essentielles, l'électricité et la hausse des coûts du carburant, l'accès aux soins de santé, y compris la santé mentale et les dépendances, ainsi que l'économie.

Aperçu du débat

Ce débat était la première fois que le chef libéral, Steven Del Duca, et le premier ministre Doug Ford s'affrontaient sur la même scène depuis que le premier est devenu chef du Parti libéral de l'Ontario. Les progressistes-conservateurs (PC) étant actuellement en tête des sondages dans le Nord de l'Ontario avec une moyenne de 40% - les libéraux et les néo-démocrates étant à la traîne avec 25% et 21% respectivement - Doug Ford cherche à élargir son caucus du Nord, en visant Timmins et Thunder Bay.

Les chefs de l'opposition ont affronté le premier ministre et chef du PC, Doug Ford, en critiquant sa performance au cours des quatre dernières années et ce qu'ils feraient pour se différencier. Cependant, l'attention s'est surtout portée sur M. Del Duca et sur son passé de ministre libéral, en particulier pendant son mandat de ministre des Transports. Il a été pressé sur les projets d'infrastructure clés, les routes critiques et le développement des autoroutes, ou le manque de développement, et l'abandon du service ferroviaire Northlander par le précédent gouvernement Wynne.

Questions soulevées

L'une des premières questions soulevées a été celle des locations à court terme (LCT), un sujet qui n'avait pas été abordé par la tribune de la presse au cours de sa couverture électorale jusqu'à présent. Avec l'augmentation du prix des logements et la pénurie de logements disponibles, ainsi que les problèmes posés par les sociétés de location à court terme (par exemple AirBnb, VRBO), les municipalités ont introduit des interdictions de location à court terme. Mike Schreiner, des Verts, et Andrea Horwarth, chef du NPD, ont tous deux accueilli favorablement l'idée d'exiger l'obtention d'un permis et l'enregistrement de toutes les propriétés de location à court terme, et ont même demandé que les municipalités interdisent les entreprises de location à court terme, y compris celles qui opèrent par le biais de l'hébergement sur l'eau (c'est-à-dire les bateaux-maisons).

Étant donné que NOMA accueillait le premier débat des leaders dans le cadre de sa conférence annuelle, les questions entourant les municipalités, leur capacité à générer des revenus et le financement en place si ces outils font défaut étaient d'importance. Il est devenu évident que les communautés du Nord sont intéressées à acquérir des capacités de revenus similaires à celles de la ville de Toronto, qui relève d'une législation distincte de celle des 439 autres municipalités de l'Ontario. Bien que M. Ford n'ait pas été en mesure de répondre clairement à la question de savoir s'il fallait accorder aux membres de la NOMA le même traitement qu'à Toronto, il a fait diversion pour parler de l'exploitation minière, des emplois dans le secteur manufacturier et de la stratégie des minéraux essentiels récemment annoncée, un élément clé du plan du candidat PC de North Bay et actuel ministre Vic Fedeli, qui vise à faire de l'Ontario un acteur clé dans la production de véhicules électriques (VE) et de batteries de VE. Les chefs de l'opposition se sont tous engagés à accorder aux municipalités un traitement similaire à celui de Toronto s'ils sont élus, bien qu'à des degrés divers de clarté.

Le débat a mis en lumière les problèmes de santé, de santé mentale et de toxicomanie qui sont exacerbés dans le Nord de l'Ontario. Compte tenu de la pénurie croissante de travailleurs de la santé, de la nécessité de disposer d'une infrastructure adéquate et de lits, la discussion a été pénible. Doug Ford a félicité son ministre associé de la Santé mentale et des Dépendances, Michael Tibollo, pour son travail visant à augmenter le financement de la santé mentale au cours des dernières années ; Tibollo est actuellement en campagne pour sa réélection, contre Steven Del Duca dans Vaughn-Woodbridge.

En conclusion

Si ce débat a montré quelque chose, c'est que l'on peut anticiper que le prochain débat, et les prochaines semaines jusqu'au jour du scrutin, comprendra encore plus de joutes entre les chefs, en particulier entre les libéraux dirigés par Del Duca, en pleine ascension, et le parti PC sortant de Ford.

Au cours du débat, un porte-parole du Parti libéral de l'Ontario a confirmé que leur candidat de Sault Ste. Marie, récemment acclamé, ne se présentera plus sous leur bannière au milieu d'une controverse sur la nomination. Tous les partis ont jusqu'au 12 mai pour approuver et nommer des candidats ; les libéraux sont le seul parti sans candidats dans les 124 circonscriptions.

Restez à jour avec les nouvelles tendances