Politique fédérale : Bilan de la semaine

Alors que la pandémie COVID-19 se poursuit, le gouvernement fédéral déploie des mesures supplémentaires pour aider les Canadiens et les entreprises dans tout le pays.

Dévoilement des priorités du gouvernement du Québec

Maintenant que les deux semaines de vacances de la construction sont terminées, le gouvernement Legault est occupé à planifier son programme pour la séance d'automne de l'Assemblée nationale.

Craignant une éventuelle deuxième vague de COVID-19, le gouvernement a demandé à chaque ministère de présenter ses plans d'action et d'atténuation contre une éventuelle deuxième vague. Cette question a été désignée comme leur priorité absolue.

Quant au programme législatif, CHG a appris que le premier ministre Legault veut la loi 61, Loi visant à relancer l'économie du Québec et à atténuer les conséquences de l'urgence de santé publique déclarée le 13 mars 2020 en raison de la pandémie de COVID-19Le projet de loi sur la protection de l'environnement sera le premier à être débattu lors du retour des députés le 15 septembre. Il n'est pas encore clair si le projet de loi sera renvoyé tel quel ou s'il sera réintroduit avec quelques amendements et un nouveau départ en matière de communication.

Le projet de loi sera maintenant guidé tout au long du processus législatif par Sonia LeBel, la nouvelle présidente du Conseil du Trésor et ministre de l'administration gouvernementale. Le premier ministre Legault a déclaré publiquement que le gouvernement n'a pas exclu de recourir à la clôture pour faire adopter rapidement le projet de loi afin de mettre en œuvre les projets d'infrastructure prioritaires et d'assouplir certaines règles de passation de marchés pour relancer l'économie du Québec. Il est à espérer que la crédibilité du ministre LeBel dans la lutte contre la corruption dans l'industrie de la construction calmera les craintes d'une nouvelle corruption dans la réalisation rapide de ces projets.

Un autre dossier chaud qui attend le ministre LeBel est celui des négociations à venir avec les employés du secteur public. Compte tenu de la puissance des syndicats au Québec, le gouvernement Legault est réticent à faire tanguer le bateau en ce moment lorsqu'il s'agit de mesures liées à l'automatisation ou de la perception qu'ils cherchent à réduire la bureaucratie. Ils veulent garder une bonne optique. Cela étant dit, CHG rencontre le personnel politique et les ministres pour discuter des clients dont les produits aideraient le gouvernement à atteindre son objectif de modernisation de l'administration publique et à réaliser ses plans de transformation numérique.

CHG vous tiendra au courant de nos efforts et de toute nouvelle ou événement qui pourrait vous être utile dans le cadre de la détermination de vos stratégies pour le Québec.

Le gouvernement fédéral prévoit de riposter aux droits de douane américains sur l'aluminium par des mesures de $3,6 milliards

Le gouvernement canadien va imposer des mesures de rétorsion évaluées à $3,6 milliards aux États-Unis en réponse aux nouveaux tarifs américains sur l'aluminium canadien annoncés par le président Donald Trump cette semaine.

Dans un geste considéré comme une stratégie électorale par le président américain Donald Trump cette semaine, il a imposé un tarif 10% sur tout l'aluminium canadien entrant aux États-Unis. Ces droits devraient entrer en vigueur le 16 aoûttt.  Entre-temps, le vice-premier ministre Freeland a annoncé aujourd'hui que le Canada prendra des mesures de rétorsion mesurées sur les produits américains, en mettant l'accent sur l'imposition de nos propres droits de douane sur l'aluminium américain. Ces mesures "made in Canada" doivent être imposées le 31 aoûtst.

En fin de compte, ce sont probablement les consommateurs qui souffriront le plus des droits de douane imposés par les deux pays, ce qui fera probablement augmenter le coût de tout, des canettes de soda et de bière aux bicyclettes et aux machines à laver. 

L'administration de Donald Trump a été considérée par le Canada comme le gouvernement le plus protectionniste que nous ayons vu sortir de Washington. Donald Trump est à la traîne dans les sondages par rapport à son rival Joe Biden et cette décision vise directement sa base de travailleurs américains. 

Le gouvernement du Canada annonce un accord pour l'acquisition de Covid - 19 Vaccins

Le ministre Anand a annoncé que, suite à l'examen minutieux et à la recommandation du groupe de travail sur le vaccin COVID-19, le gouvernement du Canada a conclu deux accords avec Pfizer et Moderna pour obtenir des millions de doses de candidats vaccins COVID-19. Pfizer fournira son candidat vaccin à base d'ARNm BNT162, tandis que Moderna fournira son candidat vaccin à base d'ARNm-1273. Tous les vaccins potentiels devront être approuvés par Santé Canada avant d'être utilisés pour vacciner les Canadiens.

Le ministre Bains a dévoilé les membres du groupe de travail COVID-19 sur les vaccins, qui conseillent le gouvernement sur la meilleure façon de soutenir la recherche sur les vaccins au Canada et d'aider à assurer le leadership canadien dans le développement des vaccins, la biofabrication connexe et les partenariats internationaux afin de garantir l'accès des Canadiens à des produits sûrs et efficaces.

Le groupe de travail sur les vaccins comprend des experts en vaccins et en immunologie, ainsi que des leaders de l'industrie ayant une capacité avérée à développer et à commercialiser des vaccins. Les coprésidents sont Joanne Langley, chef de la

Maladies infectieuses au IWK Health Centre de Halifax et professeur au département de santé communautaire et d'épidémiologie de l'université Dalhousie, et J. Mark Lievonen, ancien président de Sanofi Pasteur Limited au Canada.

Source : Gouvernement du Canada

Le programme d'infrastructure s'étend pour soutenir la résilience des communautés COVID-19

Cette semaine, l'honorable Catherine McKenna, ministre de l'Infrastructure et des Collectivités, a annoncé de nouvelles mesures pour aider les provinces et les territoires à faire face aux tensions engendrées par la crise de COVID-19.

Le Programme Investir dans les infrastructures du Canada est en cours d'ajustement afin que les provinces et territoires puissent utiliser les fonds fédéraux pour agir rapidement sur un plus large éventail de projets d'infrastructure plus résistants aux pandémies. Qu'il s'agisse de rénover des écoles pour permettre aux enfants d'aller à l'école en toute sécurité, de moderniser des hôpitaux et des maisons de soins de longue durée pour répondre aux besoins de distanciation sociale, de construire de nouveaux parcs, des pistes cyclables et des sentiers pédestres pour aider les Canadiens à avoir accès à la nature afin de rester en bonne santé, actifs et en sécurité, ou de projets d'atténuation des catastrophes qui protègent contre les inondations et les incendies, ces changements permettront de lancer plus rapidement un plus grand nombre de projets et de soutenir les objectifs à long terme de communautés durables, économiquement saines, à faible émission de carbone et inclusives.

Dans le cadre d'un nouveau COVID-19 Volet de financement de la résilience D'une valeur maximale de $3,3 milliards, les projets pourront bénéficier d'une part de coût fédérale nettement plus importante - jusqu'à 80 % pour les provinces, les municipalités et les organisations à but non lucratif dans les provinces, et jusqu'à 100 % pour les projets dans les régions éloignées, nordiques et territoriales désignées dans le cadre de la nouvelle filière. Un processus de demande de financement simplifié permettra de démarrer les projets le plus rapidement possible, et des approbations accélérées permettront aux provinces et aux territoires de répondre aux besoins urgents en temps voulu.

  • Afin de soutenir les Canadiens pendant la pandémie COVID-19, le programme d'infrastructure Investir au Canada de plus de $33 milliards comprend maintenant un nouveau volet pour répondre directement aux pressions et préoccupations immédiates résultant de la pandémie actuelle, de nouvelles catégories de projets admissibles et des approbations plus rapides.
  • Le volet Résilience de COVID-19 aidera les autres ordres de gouvernement dont les finances ont été fortement touchées par la pandémie en augmentant la part fédérale du coût des projets d'infrastructure publique à 80 % dans les provinces et en finançant 100 % du coût des projets dans les territoires et des projets avec des bénéficiaires autochtones.

Source : Gouvernement du Canada

Le Premier ministre de la Nouvelle-Écosse Stephen McNeil se retire

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a annoncé cette semaine qu'il allait se retirer. McNeil a déclaré qu'il avait pris la décision de démissionner avant la pandémie de coronavirus, mais qu'il avait reconsidéré sa décision lorsque le virus est arrivé en Nouvelle-Écosse en mars.

Tous ces plans ont été mis en suspens, et j'ai tout donné. J'ai passé cinq semaines ici, sans jamais rentrer chez moi, dans ma propre propriété et mon propre foyer. J'étais] loin de ma famille parce que je travaillais avec la santé publique et avec notre équipe pour essayer d'en prendre le contrôle.”

M. McNeil a déclaré qu'il continuera à agir en tant que premier ministre et chef du Parti libéral jusqu'à ce que le parti choisisse un remplaçant. Il a déclaré qu'il s'attendait à ce qu'une campagne à la direction du parti prenne des mois. La Nouvelle-Écosse n'a pas de dates d'élections fixes, mais des élections sont prévues d'ici 2022.

 Lors de sa conférence de presse, M. McNeil a souligné le bilan de son gouvernement en matière d'équilibre budgétaire, un point de fierté souvent vanté par M. McNeil. Le dernier budget de son gouvernement, adopté en mars, était alors en équilibre avant d'être complètement perturbé par l'arrivée de Covid - 19.

Provenant de CBC News

Covid spécial de la Chambre des communes - La commission 19 reprendra sa séance le 12 août

Le comité spécial multipartite de la Chambre des communes reprendra ses travaux la semaine prochaine pour examiner la réponse du gouvernement à la pandémie de Covidon. Ces réunions auront lieu à des fins de règles de procédure et de privilèges parlementaires, des réunions de la commission spéciale et non une réunion de la Chambre des Communes.

La Chambre des communes ne tiendra pas de séances ordinaires avant le 21 septembre. A moins d'un changement de procédure, les députés reprendront une séance hybride à cette date, le vote virtuel étant déposé par la commission de procédure de la Chambre comme la meilleure option pour permettre aux députés de voter sur les projets de loi.

Tenez-vous au courant de nos nouvelles et de nos réflexions