Le budget 2024 du Nouveau-Brunswick

Le budget 2024 du Nouveau-Brunswick : Dans le dernier budget présenté avant les élections générales provinciales de cette année, l'honorable Ernie Steeves, ministre des Finances et du Conseil du Trésor, a indiqué qu'il s'agirait du sixième excédent budgétaire consécutif présenté par ce gouvernement.

Vue d'ensemble

La croissance du PIB réel pour le NB ne devrait être que de 0,7 % et l'excédent budgétaire devrait être de $41 millions. Le ministre a souligné la nécessité de réduire les écarts en cours d'année entre les projections budgétaires et les chiffres réels, qui ont été fréquents ces dernières années. 

Près de $3,8 milliards sont alloués aux dépenses de santé cette année, soit une hausse de $1 milliards depuis le budget 2018-19. 

Les recettes devraient s'élever à $13,3 milliards en 2024-2025, soit une augmentation de 4,7% par rapport à notre estimation du troisième trimestre 2023-2024. Les dépenses devraient atteindre $13,3 milliards, soit une augmentation de 6,4% par rapport à l'estimation du troisième trimestre 2023-2024.

Les soins de santé occupent une place importante dans ce budget, avec les annonces spécifiques suivantes :

  • $10 millions pour commencer à développer une solution d'information clinique standardisée ;
  • $6,9 millions pour NB Health Link et eVisitNB afin de permettre aux résidents qui n'ont pas accès à un prestataire de soins primaires de bénéficier de soins de santé en temps opportun ;
  • $2,1 millions pour le développement de dossiers électroniques de soins aux patients au sein d'Ambulance Nouveau-Brunswick ;
  • $2 millions pour moderniser les dossiers médicaux électroniques utilisés dans les centres de santé communautaires ;
  • $1,4 million pour l'application MyHealthNB afin d'améliorer l'accès aux informations personnelles sur la santé ;
  • $545 000 pour SeamlessMD, une application numérique qui améliore la communication avec les patients et leurs familles depuis la consultation pour une intervention chirurgicale jusqu'au suivi post-opératoire.
  • $7 millions d'euros d'augmentation du financement des services de santé mentale et de toxicomanie.
  • $562 000 de financement supplémentaire pour les services de sage-femme.

Dans le cadre des efforts déployés par le gouvernement pour soutenir la transition vers les énergies propres, les investissements suivants ont été notés :

  • $50 millions d'euros pour le programme Enhanced Energy Savings afin de fournir gratuitement des pompes à chaleur, de l'étanchéité et de l'isolation aux bénéficiaires éligibles.
  • $5 millions d'euros pour soutenir la conservation de l'énergie pour les personnes qui utilisent des types de combustibles non électriques, les Premières nations, les organisations à but non lucratif et les personnes et familles à faible revenu.
  • $12,5 millions d'euros pour naviguer dans un processus d'approbation réglementaire complexe et garantir que l'énergie nucléaire propre et non polluante est produite en toute sécurité.

L'accessibilité financière reste une préoccupation majeure des Néo-Brunswickois, et le budget prévoit les mesures suivantes :

  • Une augmentation de 3,6 % pour les bénéficiaires de l'aide sociale dans le cadre du Programme d'aide transitoire et du Programme de prestations prolongées.
  • $29,7 millions d'euros pour augmenter les salaires des aides à la personne dans les foyers de soutien à domicile et de soins spéciaux, les foyers de groupe, les résidences communautaires, l'aide à la famille et les soins auxiliaires.
  • $2,2 millions pour augmenter les indemnités journalières dans les établissements résidentiels pour adultes.
  • Apporter des modifications à la Loi de l'impôt sur le revenu du Nouveau-Brunswick afin de fournir une aide supplémentaire aux personnes âgées à faible revenu, en augmentant de façon permanente le montant de base de la prestation pour personnes âgées à faible revenu, qui passe de $400 à $600, la valeur de la prestation étant indexée annuellement en fonction de l'indice des prix à la consommation.
  • Fournir un supplément mensuel pour les bénéficiaires de l'aide sociale et les bénéficiaires des services d'engagement des jeunes, qui bénéficiera à plus de 33 000 résidents, dont plus de 10 000 enfants.

Coût du logement :

Le coût du logement et la pénurie de logements locatifs disponibles constituent également un défi contemporain dans la province, notamment en raison de la croissance rapide de la population au cours des dernières années. Les mesures spécifiques en matière de logement sont les suivantes :

  • $22 millions d'euros pour une allocation de location directe aux familles et aux personnes âgées qui ont un besoin impérieux de logement pour des raisons d'accessibilité.
  • $5,5 millions par le biais de l'allocation canadienne au logement pour aider 1 200 ménages supplémentaires au Nouveau-Brunswick.
  • $3,5 millions par le biais de l'allocation logement du Canada pour soutenir les survivants de la violence fondée sur le sexe.
  • $3 millions d'euros par le biais de la Rent Bank pour réduire le risque d'expulsion en raison d'arriérés de loyer ou de factures de services publics.
  • $11 millions d'euros de financement permanent pour répondre à la crise du sans-abrisme.
  • $2,5 millions pour soutenir le développement et la réparation de logements locatifs.
  • $2,6 millions d'euros pour soutenir un partenariat avec Habitat for Humanity.
  • $20 millions d'euros par l'intermédiaire de la Regional Development Corporation pour aider les petites communautés à construire ou à améliorer les infrastructures existantes.
  • $2,5 millions d'euros par l'intermédiaire de la Société de développement régional pour soutenir les travaux préalables à la construction de logements abordables.

Conclusion

La province prévoit également d'augmenter de $7,4 millions d'euros le financement de l'accord Canada-Nouveau-Brunswick sur la garde d'enfants, et les initiatives de dépenses liées à l'éducation comprennent un financement supplémentaire pour les enfants atteints de troubles du spectre autistique, des investissements pour relever les défis liés à la croissance des effectifs, des cours de langue pour les nouveaux arrivants dans le système scolaire, et des aides pour le recrutement et le maintien en poste des enseignants.

Le gouvernement PC, dirigé par le premier ministre Blaine Higgs, se rendra aux urnes cette année, affrontant le leader libéral Susan Holt et le leader des Verts David Coon.

Narrative Research a réalisé un sondage vers la fin du mois de février qui a révélé ce qui suit : "Si l'on considère les intentions de vote, les libéraux conservent une légère avance en termes de soutien de la part des électeurs décidés. Quatre personnes sur dix voteraient pour les libéraux (40%, par rapport à 41% en novembre 2023) si une élection avait lieu aujourd'hui, tandis qu'un peu moins voteraient pour les conservateurs (34%, par rapport à 35%). L'appui au Parti vert est beaucoup plus faible (15%, comparativement à 10%), tout comme l'appui au NPD (8%, comparativement à 13%). La People's Alliance of New Brunswick a le soutien de 2% des électeurs décidés (inchangé)". (NB : Les libéraux sont en tête des intentions de vote. - Recherche narrative)

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.