Le gouvernement de la Colombie-Britannique publie la phase 1 de la stratégie sur les minéraux critiques

Le gouvernement de la Colombie-Britannique publie la phase 1 de la stratégie sur les minéraux critiques : la stratégie vise à saisir l'opportunité générationnelle qui s'offre à la Colombie-Britannique de répondre à la demande de technologies propres, de faire progresser les efforts visant à atteindre des émissions nettes nulles d'ici 2050 et de créer des emplois, des opportunités et des services pour la population de la province.

Vue d'ensemble

Lors de la semaine annuelle de l'exploration minière en Colombie-Britannique, le premier ministre Eby a fait l'annonce très attendue de la phase 1 de la stratégie des minéraux critiques de la province. Selon le premier ministre, cette stratégie en cours d'élaboration affirme l'engagement de la province à construire une économie propre par le biais d'une expansion du secteur qui s'aligne sur les normes de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones.

Points forts de la phase 1 de la stratégie :

Outre le fait que la Colombie-Britannique abrite 16 des 31 minéraux essentiels du Canada et qu'elle est le plus grand producteur de cuivre et de molybdène du pays, le gouvernement a également mis en avant les avantages commerciaux naturels suivants afin d'encourager la collaboration avec les partenaires industriels et les populations autochtones :

  • Accès à des systèmes de transport portuaire, ferroviaire et routier totalement intégrés.
  • Une collaboration étroite entre tous les niveaux de gouvernement, y compris les partenaires des Premières nations.
  • Énergie provenant de sources renouvelables 98%.
  • Des impôts compétitifs et des incitations fiscales fortes.
  • Une main-d'œuvre diversifiée, qualifiée, très instruite et multilingue.
  • Des données géoscientifiques de premier ordre.
  • Leader mondial en matière d'action climatique et d'ESG.

Vision

Guidée par la stratégie, la vision du gouvernement est de faire progresser l'exploitation responsable des minéraux essentiels, afin de stimuler l'économie propre de la Colombie-Britannique, de créer des emplois et des avantages pour tous les Britanno-Colombiens, tout en progressant dans la réalisation des objectifs de réconciliation.

Objectifs

La stratégie de la Colombie-Britannique en matière de minéraux critiques a trois objectifs principaux :

  • Développer les partenariats avec les Premières nations, la prise de décision partagée et la réconciliation.
  • Accroître la sécurité des entreprises pour attirer les investissements.
  • Établir des partenariats de financement pour faire avancer les projets de minéraux essentiels.

Actions

Afin d'atteindre les objectifs susmentionnés, le gouvernement poursuivra les actions suivantes :

  • Avancement des projets sur les minéraux critiques - personnel spécialisé pour donner la priorité à l'avancement des projets sur les minéraux critiques.
  • Des ressources dédiées à l'octroi de permis - pour garantir un traitement efficace des permis afin de renforcer la certitude des entreprises, de réduire les délais de développement et d'attirer les investissements à long terme.
  • Atlas des minéraux critiques - évalue la dotation en minéraux critiques de la Colombie-Britannique et sensibilise l'industrie, les Premières nations et le public aux possibilités qui s'offrent à eux.
  • Travailler avec les Premières nations sur les minéraux critiques - continuer à s'engager avec les Premières nations et aligner la stratégie de la Colombie-Britannique sur la stratégie des minéraux critiques des Premières nations du Conseil de l'énergie et de l'exploitation minière des Premières nations.
  • Modernisation de la loi sur la propriété minière - en coopération et en collaboration avec les Premières nations et les organisations des Premières nations.
  • Energy & mines digital trust - promeut l'avantage environnemental, social et de gouvernance d'entreprise de la Colombie-Britannique et offre une plus grande transparence aux investisseurs grâce à des certificats numériques soutenus par le gouvernement de la province.
  • Évaluation des lacunes en matière d'infrastructure et d'électrification - afin d'identifier et d'élaborer des analyses de rentabilité visant à combler les lacunes en matière d'infrastructure et à lever les obstacles au développement de la chaîne de valeur des minerais essentiels.
  • Développement de partenariats en matière d'infrastructures minérales essentielles - partenariat avec le gouvernement fédéral et les Premières nations afin d'identifier et de faire avancer les projets d'infrastructures régionales hautement prioritaires.
  • Investir dans des projets régionaux stratégiques relatifs aux minéraux essentiels - mobiliser des fonds fédéraux pour permettre le traitement des minéraux essentiels, la fabrication et les projets d'économie circulaire.
  • Évaluation de l'environnement fiscal et programme d'incitation ciblé - pour stimuler l'investissement tout au long de la chaîne de valeur, encourager la production et maintenir la compétitivité.
  • StrongerBC : Future Ready Action Plan (plan d'action pour une province prête pour l'avenir) formation des compétences et développement de la main-d'œuvre - optimiser les programmes pour répondre aux besoins de formation et de compétences des travailleurs et du secteur des minéraux essentiels.

Prochaines étapes :

La stratégie de la Colombie-Britannique en matière de minéraux critiques est élaborée dans le cadre d'une approche inclusive, collaborative et fondée sur des données, qui s'aligne sur les priorités à long terme de la province.

Pour renforcer cette approche collaborative, d'autres engagements avec les groupes des Premières nations sont prévus, suivis d'une analyse et d'un développement de la stratégie jusqu'à la publication du rapport "What We Heard" et de la version finale de la stratégie sur les minéraux critiques dans les mois à venir.

Perspectives :

Si le développement du secteur minier prometteur de la Colombie-Britannique - qui représente actuellement 1,4 milliard de dollars au PIB provincial et 281,3 milliards de dollars de la valeur des exportations de la province - sera un exploit économiquement avantageux, il existe des obstacles que le gouvernement doit d'abord surmonter pour atteindre les objectifs de l'industrie.

 

Tout d'abord, la stratégie finalisée doit veiller à favoriser un environnement fiscal compétitif. Depuis l'introduction de la phase 1, cette préoccupation a été exprimée avec force par l'industrie et l'opposition politique en raison du système de tarification du carbone de la province basé sur la production, du manque d'incitations à l'investissement et de la date de publication de la stratégie très retardée par rapport aux autres provinces et au gouvernement fédéral.

 

Deuxièmement, les considérations et les conséquences environnementales liées à l'avancement du secteur doivent être équilibrées. Les mines abandonnées étant l'une des principales sources de pollution dans la province, la stratégie finalisée devra présenter ses plans de recyclage des matériaux et de protection de l'environnement afin de ne pas mépriser la population électorale de la province qui est favorable à la sensibilisation au climat et à la conservation des ressources naturelles.

 

Enfin, le gouvernement doit véritablement favoriser la réconciliation et une collaboration significative avec les peuples autochtones pour une économie minérale juste et florissante. Pour ce faire, la province doit résoudre les problèmes juridiques et les injustices causés par le système de jalonnement en ligne et l'obligation de consultation pour les projets miniers sur les territoires autochtones, ainsi que moderniser la loi sur la propriété minière (Minerals Tenure Act).

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.