Mise à jour de la législation provinciale - 4 août 2023

Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 31 juillet au 4 août 2023.

Nouveau Brunswick

  • La révision du leadership de Blaine Higgs a connu un revers le lundi 31 juillet, lorsque la présidente du parti PC de la province, Erika Hachey, a annoncé dans un courriel qu'elle n'avait pas reçu suffisamment de demandes valides pour mettre en œuvre la première étape de la révision. Au moins 50 membres du parti, dont 26 présidents de circonscription, doivent faire une demande de révision. Or, la révision de M. Higgs n'a obtenu que 40 demandes, dont 15 émanant de présidents de circonscription. M. Hachey a fixé une nouvelle date limite au 19 août pour que les lettres refusées aient une nouvelle chance de faire une demande, et le conseil provincial du parti se réunira le 9 septembre. Le leadership de M. Higgs a récemment fait l'objet de critiques, les membres du parti n'étant pas d'accord avec le style de gestion descendant du premier ministre, ses changements aux politiques sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre dans les écoles, ainsi que ses tentatives de réduction de l'enseignement d'immersion en français. 
  • Le lendemain, le 1er août, les politiques de M. Higgs ont suscité encore plus d'intérêt, car une demande de liberté d'information concernant des plaintes de parents a été déposée. publicL'enquête a révélé qu'aucun parent ne s'était plaint de l'utilisation de noms ou de pronoms différents par leurs enfants sans leur consentement. Cette information va à l'encontre de la justification de la révision de la politique 713, qui stipule désormais que les enfants de moins de 16 ans qui s'identifient comme transgenres ou non binaires ne pourront pas changer de nom ou de pronom à l'école sans le consentement de leurs parents. 
  • Le Nouveau-Brunswick construira un nouvel établissement correctionnel de $42 millions de dollars à Grand Lake, après avoir retiré en mai son projet de construction à Fredericton. L'établissement appartient à la province et sera construit sur Industrial Park Road à Minto, à une heure de route de Fredericton.
  • Vendredi dernier, la province et la Fédération des enseignants ont conclu une convention collective provisoire, la dernière ayant expiré en février 2021. L'accord concerne 7 800 employés des écoles publiques et la date de ratification devrait avoir lieu à la mi-septembre. 

Nouvelle-Écosse

  • Le lundi 31 juillet, la province a créé le nouveau comité de suivi des progrès qui surveillera la mise en œuvre des recommandations relatives aux accidents de masse et en rendra compte publiquement. Le comité se réunira tous les trimestres, rendra compte régulièrement aux gouvernements provincial et fédéral et mettra à jour le site web nouvellement créé tous les six mois. La première réunion est prévue pour le mois de septembre de cette année. Le comité, composé de 12 personnes, sera présidé par Linda Lee Oland, juge à la retraite, et comprendra au moins deux représentants des familles des victimes ou des survivants des attentats de 2020 en Nouvelle-Écosse. La Nouvelle-Écosse, le Canada et d'autres partenaires dirigeront la mise en œuvre.
  • Le candidat du Parti libéral de Nouvelle-Écosse, Carlo Simmons, qui se présente à l'élection partielle de Preston, a déclaré qu'il n'enlèverait pas les panneaux et les dépliants qu'Elections Nova Scotia a qualifiés de trompeurs. Sur ces panneaux, on pouvait lire "Dump the dump", ce qui, selon Elections Nova Scotia, impliquait le soutien du gouvernement de Houston à la construction et à la démolition d'un site d'élimination des déchets à Preston. Dans une lettre datée du 1er août, le Parti progressiste-conservateur a écrit à la directrice générale des élections, Dorothy Rice, pour se plaindre du matériel, ce à quoi Mme Rice a répondu que le Parti libéral avait jusqu'au 3 août pour retirer tous les panneaux. En réponse, le parti libéral a également écrit une lettre à la directrice générale des élections, Dorothy Rice, dans laquelle il se plaint du matériel. lettre à Rice, indiquant que l'organisme de surveillance "n'est pas en mesure de qualifier le matériel de campagne de faux simplement parce qu'il n'y a pas de demande active d'approbation d'une installation de gestion des déchets ou parce qu'il estime qu'une lettre particulière constitue une réponse appropriée". 
  • Les Néo-Écossais transgenres et diversifiés sur le plan du genre auront accès à des soins et à des procédures d'affirmation du genre à partir du 28 juillet. La nouvelle politique garantit l'élimination des obstacles à l'accès aux soins de santé qui affirment le genre, une gamme de traitements qui alignent le corps d'une personne sur son identité de genre, et établit un code d'honoraires pour les médecins qui fournissent ce service. Riley Nielson-Baker, directeur exécutif de Gender Affirming Care Nova Scotia, a déclaré la CBCLe gouvernement a également indiqué que la politique ne contient toujours pas d'informations sur la manière dont les praticiens se formeront aux soins de santé tenant compte du genre et sur certaines procédures cruciales qui ne seront pas couvertes par l'assurance des services médicaux (MSI) de la Nouvelle-Écosse. La Nouvelle-Écosse compte la plus forte proportion de personnes transgenres et non binaires et Halifax est la deuxième ville la plus diversifiée sur le plan du genre au Canada.
  • Compte tenu du boom démographique de la province, qui a dépassé le million d'habitants en décembre 2021, le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, a annoncé l'objectif de doubler la population d'ici à 2060. Cela dit, le système de soins de santé est saturé et la province est confrontée à une crise du logement et de l'accessibilité, près de 10% des maisons répertoriées dans la MRH étant vendues à plus de $1 million d'euros. En ce qui concerne l'environnement, le rapport annuel de responsabilité comité de relance a été publié et fournit des mises à jour sur les 68 objectifs environnementaux de la province. Il positionne l'expansion de la capacité de stockage de l'électricité comme le principal pilier de la transition écologique de la province. 

Île-du-Prince-Édouard

  • Michael Gardam, directeur général de Health PEI, a présenté sa démission le lundi 31 juillet, invoquant des raisons personnelles. Après trois ans à ce poste, la démission de M. Gardam prendra effet le 29 mars. Les partis d'opposition et les syndicats n'ont pas tardé à commenter la nouvelle, affirmant que la démission est symptomatique d'une "effritement"Le système de santé de l'Île-du-Prince-Édouard est en plein essor. Le système de santé de l'Île-du-Prince-Édouard compte plus de 700 postes vacants et plus de 30 000 habitants n'ont pas de médecin de famille. Les médecins citent des charges de travail déraisonnables et trop de bureaucratie comme motifs de départ, obligeant l'Association canadienne des adjoints au médecin à appel sur la province pour qu'elle embauche davantage d'assistants personnels.
  • Les gouvernements fédéral et provincial ont annoncé un investissement de $22,7 millions de dollars dans l'expansion et l'électrification des transports en commun à Charlottetown le mercredi 2 août. L'investissement servira à l'installation d'un système de stockage d'énergie solaire par batterie (BESS) de 400 kWh et d'une nouvelle installation d'entretien, qui aura la capacité d'accueillir 19 autobus électriques, trois baies d'entretien, sept nouveaux autobus électriques à batterie et trois nouveaux autobus diesel afin de maintenir une couverture de service adéquate pendant le processus d'électrification.
  • Le 2 août également, les deux gouvernements ont signé un accord bilatéral visant à mettre fin à la violence sexiste, prévoyant un investissement de $9,6 millions d'euros sur quatre ans pour mettre en œuvre le plan d'action national visant à mettre fin à la violence sexiste sur l'Île-du-Prince-Édouard (IPE). L'accord soutiendra également le travail du gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard avec les organisations locales qui fournissent des services aux victimes et aux survivants de la violence sexiste. Cet accord constitue la première étape d'un plan décennal dans le cadre duquel toutes les provinces adopteront leur propre plan pour mettre fin à la violence sexiste. 

Terre-Neuve et Labrador

  • Le voyage de pêche luxueux du premier ministre Andrew Furey n'a pas donné lieu à un conflit d'intérêts et n'a pas violé le code de conduite de l'Assemblée législative, a conclu la commissaire aux normes législatives Ann Chafe. M. Furey et son père, George Furey, alors sénateur, ont visité le pavillon de pêche de John Risley, président de World Energy GH2, en juillet 2021. En avril 2022, la province a levé son moratoire sur l'énergie éolienne et World Energy GH2 a commencé à planifier la construction d'une usine d'hydrogène-ammoniac alimentée par l'énergie éolienne dans la péninsule de Port-au-Port. La publicité faite autour de ce voyage a fait son chemin jusqu'à la Chambre d'assemblée et les membres de l'opposition ont soulevé des questions d'éthique et d'optique. Mme Chafe a écrit dans son rapport que M. Furey avait montré les reçus du voyage, qui avait été payé comme un cadeau de sa femme. 
  • La zone orientale des services de santé de Terre-Neuve-et-Labrador est désormais équipée d'un nouveau système de dossier électronique de soins aux patients (ePCR). Ce système permet la création immédiate de rapports cliniques et facilite le partage d'informations en cas d'urgence entre les ambulanciers et les établissements de santé. La mise en œuvre de ce système à l'échelle de la province devrait avoir lieu en 2023 et 2024, dans le cadre de la transition vers des systèmes d'ambulance intégrés.
  • Le gouvernement fédéral a annoncé un financement de $700 000 pour les lignes téléphoniques d'urgence de Terre-Neuve-et-Labrador. Dans le cadre du plan décennal visant à mettre fin à la violence sexiste dans les provinces sous la supervision du gouvernement fédéral, ainsi que du financement quinquennal de $30 millions accordé par le gouvernement fédéral dans le budget 2021, cette dernière tranche aidera Terre-Neuve-et-Labrador à offrir des services plus robustes.
  • À la suite de la Loi modifiant la Loi de 2000 sur l'aménagement urbain et rural, le ministre des Affaires municipales et provinciales, l'honorable John Haggie, a annoncé le 1er août la nouvelle liste d'arbitres qui entendront les appels en matière d'aménagement du territoire. La nouvelle liste remplacera la Commission d'appel régionale et les nominations suivantes seront effectuées pour un mandat de trois ans à compter du 1er juin 2023 :
    • Mary Darlene Bishop
    • Paul Douglas Boundridge
    • Sandy Hounsell
    • Clifford Allan Johnston
    • Garreth Michael McGrath
    • Elaine Mitchell
    • John Vincent O'Dea
    • John Raymond Whelan
    •  

Québec

  • Un juge de la Cour supérieure a statué que certains articles du projet de loi 40 du gouvernement Legault, qui réformait la gestion scolaire, contrevenaient aux droits et libertés des anglophones. Adoptée en 2020, la loi 40 a entraîné la transformation des commissions scolaires francophones en centres de services scolaires, en abolissant les élections qui servaient à élire leurs membres. Plusieurs articles de la loi 40 ne s'appliqueront pas aux conseils scolaires de langue anglaise, notamment ceux qui établissent les critères pour déterminer qui peut se présenter aux élections et siéger aux conseils.
  • La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron, a annoncé que le gouvernement du Québec ouvrira un bureau à Tel-Aviv, afin d'accroître les échanges économiques avec la région. Les échanges commerciaux avec Israël s'élèvent à $525 millions par an et sont en croissance depuis quatre ans. Israël se positionne comme un pôle majeur d'innovation technologique sur la scène mondiale, notamment en matière d'intelligence artificielle et de cybersécurité, ce qui intéresse particulièrement le gouvernement québécois.
  • Le Journal de Montréal rapporte que le gouvernement du Québec a "détourné" $940 millions d'aide fédérale à titre de contribution fédérale aux frais d'aide financière des étudiants québécois de niveau postsecondaire. Le gouvernement a reçu cette somme dans le cadre des mesures budgétaires exceptionnelles mises en place par le gouvernement Trudeau pendant les deux années de la pandémie de COVID-19. Contrairement aux autres provinces canadiennes, le gouvernement du Québec dispose de son propre programme d'aide à l'enseignement postsecondaire et reçoit une part du programme fédéral, plutôt que d'en bénéficier directement.
  • Le gouvernement a annoncé que la vente de produits de vapotage ayant une saveur ou un arôme autre que le tabac sera interdite au Québec à partir du 31 octobre 2023. La concentration maximale en nicotine des produits sera également limitée à 20 mg/ml. Les parties prenantes craignent une résurgence du marché noir, tandis que d'autres saluent la mesure comme un moyen de limiter la consommation chez les jeunes.
  • La chef du parti Climat Québec et ancienne députée du Parti québécois, Martine Ouellet, a annoncé qu'elle sera candidate à l'élection partielle dans la circonscription de Jean-Talon. L'ancienne chef du Bloc québécois veut faire du projet de tramway son cheval de bataille. Elle a fait plusieurs apparitions publiques contre ce projet de la ville de Québec. Les questions environnementales seront également au cœur de sa campagne. Deux candidats de Québec Solidaire sont en lice pour l'investiture du parti et les autres partis n'ont pas annoncé leurs candidats.

Ontario

  • Après que les libéraux ont remporté les deux élections partielles en Ontario, l'une dans Scarborough-Guildwood et l'autre dans Kanata-Carleton, le gouvernement Ford réévalue sa stratégie avant de déclencher une autre élection partielle dans Kitchener-Centre. Selon certaines sources, le premier ministre s'est réuni avec ses principaux collaborateurs le vendredi 28 juillet après le déclenchement de l'élection partielle à Ottawa. Selon des initiés, M. Ford était mécontent que le candidat PC n'ait pas suivi ses conseils en diffusant à Ottawa des publicités radiophoniques axées sur les dépenses de santé du gouvernement plutôt que sur l'économie croissante de l'Ontario. Le candidat PC n'a pas non plus participé aux deux débats entre candidats à Ottawa, et d'autres personnes pointent du doigt une élection partielle convoquée trop tard, après la démission de la ministre Merrily Fullerton, comme raison de la défaite du PC à Ottawa. 
  • Selon certaines sources, le projet de l'auditeur général comité de relance L'étude de Bonnie Lysyk sur l'ouverture de la ceinture verte à la construction de logements a été communiquée au premier ministre. Les conclusions officielles de Bonnie Lysyk devraient être publiées mercredi prochain, le 9 août. Étant donné que le commissaire à l'intégrité, J. David Wake, mène parallèlement une enquête sur les transactions relatives à la ceinture de verdure, il n'est pas surprenant que la chef du NPD, Marit Stiles, affirme que "les murs se referment" sur le gouvernement progressiste-conservateur. Cette semaine également, Luca Bucci, ancien représentant du PC et PDG d'un important groupe de pression pour les promoteurs immobiliers, l'Ontario Home Builders' Association, a démissionné le mardi 1er août. En outre, deux promoteurs ont également déposé des requêtes auprès des tribunaux pour bloquer ou retarder l'ordonnance de M. Lysyk. M. Ford maintient qu'il n'intervient pas dans le secteur privé.
  • Les entreprises agroalimentaires et les contributeurs ont bénéficié cette semaine d'un soutien substantiel de la part des gouvernements provincial et fédéral, qui ont investi jusqu'à $7,5 millions dans la nouvelle Initiative d'amélioration de la biosécurité (IAB) par l'intermédiaire du Partenariat pour le développement durable de l'agriculture canadienne (PDDAA). L'IAB est une offre de partage des coûts qui soutiendra les agriculteurs, les transformateurs de produits alimentaires et les entreprises agroalimentaires qui soutiennent les exploitations agricoles afin d'améliorer la résilience opérationnelle et la confiance du public dans le système d'approvisionnement alimentaire. Dans le cadre de la stratégie "Grow Ontario", les entreprises agroalimentaires et les contributeurs peuvent demander un montant maximum de financement qui dépend de leur activité. 

Manitoba

  • À l'approche des élections générales du 3 octobre au Manitoba, le gouvernement conservateur au pouvoir a diffusé des publicités sur ses programmes, tels que les chèques de remboursement de l'impôt foncier et du prix du carbone. Le NPD a critiqué le gouvernement pour avoir injustement utilisé des fonds publics pour faire sa propre promotion. En réponse, la première ministre Heather Stefanson a déclaré que certaines publicités continueraient à être diffusées parce qu'elles informent les gens qui, par exemple, n'ont peut-être pas reçu leur chèque. Une loi provinciale interdit toute publicité gouvernementale dans les deux mois précédant les élections, mais le gouvernement PC a modifié la loi en 2021 pour permettre aux campagnes publicitaires existantes de se poursuivre pendant la période d'interdiction. 
  • La province a réalisé l'investissement le plus important de son histoire dans le domaine de la santé, avec un investissement de $1,5 milliard de dollars sur six ans pour reconstruire les tours de lits pour adultes du Health Sciences Centre (HSC) de Winnipeg et pour moderniser le campus de Bannatyne. Le plan d'investissement prévoit également l'agrandissement et la modernisation des zones d'hospitalisation, ainsi que la concentration du programme de la faculté de santé de l'Université du Manitoba. Cette promesse est l'une des nombreuses que le gouvernement conservateur a faites avant les élections générales provinciales. Le mardi 1er août, la province a réalisé un autre investissement record dans les soins de santé, en investissant plus de $1,8 milliard de dollars dans des augmentations de rémunération pour les travailleurs de la santé. Le NPD a critiqué le gouvernement Stefanson pour avoir exacerbé les temps d'attente dans les hôpitaux, étant donné que son gouvernement a déclassé trois services d'urgence depuis son entrée en fonction en 2016. 
  • La Cour d'appel du Manitoba confirme une décision selon laquelle la province doit verser $19 millions à l'Association des professeurs de l'Université du Manitoba pour s'être ingérée dans le processus de négociation collective de 2016. La juge Joan McKelvey avait conclu que la province avait violé le droit de l'association des professeurs à des négociations collectives sérieuses, garanti par la Charte, en imposant un gel des salaires pendant un an, ce qui avait conduit à la grève de 21 jours. En mai 2022, la province a fait appel de la décision de Mme McKelvey, invoquant une erreur juridique dans l'octroi de dommages-intérêts.
  • Alors que la grève des alcools et des loteries se poursuit, la société Manitoba Liquor and Lotteries (MBLL) a fermé six magasins d'alcools jusqu'à nouvel ordre. Tous les points de vente express de Liquor Mart sont également fermés, les membres de la distribution et du siège social continuent de faire grève, et d'autres ont cessé de recevoir des stocks et ont refusé de faire des heures supplémentaires. Ces fermetures font suite à une manifestation devant l'Assemblée législative du Manitoba, le jeudi 3 août, au cours de laquelle le Manitoba Government and General Employees' Union a réclamé des augmentations de salaire pour faire face à l'inflation et à l'augmentation du coût de la vie. 

Saskatchewan

  • De nouvelles nominations de juges de la Cour provinciale ont été annoncées. Kim Armstrong, K.C., a été désignée à la Cour provinciale de Meadow Lake, en remplacement du juge Michael Tomka, qui déménagera à Swift Current. David Chow, K.C., est affecté à la Cour provinciale de Moose Jaw, en remplacement du juge Daryl Rayner, qui sera transféré à Regina. Jennifer Claxton-Viczko est nommée à la Cour provinciale de Melfort, pour occuper le poste laissé vacant par la juge Inez J. Cardinal, qui déménagera à Saskatoon. Par ailleurs, Darren Howarth est nommé à la Cour provinciale de Saskatoon.
  • Les sociétés d'État de la Saskatchewan ont signalé une baisse de leurs bénéfices de $353 millions entre 2021-22 et 2022-23. Vendredi dernier, le rapport a été publié et la chef du NPD provincial, Carla Beck, a critiqué le manque d'attention du gouvernement, affirmant qu'il avait tenté de "[ ?glisser ces rapports financiers au public sans aucun contrôle." Le bénéfice net consolidé a chuté de 1T4T361 millions à 1T4T7,4 millions. Le rapport indique que la principale raison de cette baisse est la perte de 1 4T172,1 millions de dollars subie par SaskPower en raison de l'augmentation du coût des combustibles.
  • Les agriculteurs de la Saskatchewan luttent contre la sécheresse de cet été, ne laissant que 5% de pâturages en bon état, 28% en état moyen, 42% en mauvais état et 25% en très mauvais état. Les écosystèmes souffrent également, car le manque de pluie a asséché les rivières et les zones humides. La sécheresse a moins d'impact sur les prairies que sur les terres cultivées, car elles n'ont pas besoin d'être ensemencées chaque année et sont donc plus résistantes. 

Alberta

  • La première ministre Danielle Smith a continué à publier cette semaine ses lettres de mandat aux ministres pour leur indiquer les priorités de son gouvernement. Les dernières lettres de mandat publiées s'adressent à la ministre des Services à l'enfance et à la famille, à la ministre de la Sécurité publique et des Services d'urgence, à la ministre de la Justice, à la ministre des Relations avec les Autochtones, à la ministre de la Santé mentale et des Dépendances, et à la ministre des Aînés, des Services communautaires et sociaux. Vous trouverez ci-dessous un résumé de la lettre de mandat sur les relations avec les autochtones. 
  • Rick Wilson, ministre des relations avec les autochtones 
    • "L'établissement de partenariats économiques et sociaux durables et significatifs avec les communautés autochtones fera partie intégrante de tout succès que notre province obtiendra au cours des prochaines décennies et au-delà". 
  • Le ministre des relations avec les populations autochtones est censé :
    • doubler la capacité de prêt de l'Alberta Indigenous Opportunities Corporation pour la porter à au moins $2 milliards et formuler des recommandations concernant l'expansion potentielle des projets éligibles, notamment dans les domaines des soins de santé, de l'industrie manufacturière, de la sylviculture, du tourisme et de la technologie. 
    • Collaborer avec le ministre de la santé mentale et des toxicomanies pour soutenir les populations autochtones de l'Alberta et veiller à ce que la prestation de services ne soit pas perturbée par des conflits de compétence. 
    • Travailler avec le président du Conseil du Trésor et le ministre des Finances pour veiller à ce que les Premières nations et les établissements métis aient accès à une assurance pour reconstruire les maisons et les structures en cas d'incendie et d'autres pertes assurables. 
    • Prendre l'initiative de la réconciliation avec les autochtones en s'inspirant du principe de Jordan pour faire en sorte que chaque autochtone ait le même accès aux services de base que tout autre Albertain. 
    • Respecter les territoires traditionnels et les traités de nos partenaires des Premières nations et des Métis et, en coordination avec le ministre des transports et des corridors économiques, qui est le chef de file, établir des partenariats proactifs avec les communautés pour planifier les corridors économiques et d'autres grands projets de développement dans l'intérêt économique mutuel de tous. 
    • Travailler avec des partenaires interministériels pour continuer à lutter contre la violence et améliorer la sécurité économique des femmes, des filles et des personnes bispirituelles autochtones. 
    • Continuer à établir et à renforcer les relations entre le gouvernement provincial et les communautés des Premières nations et des Métis de l'Alberta. 
    • Continuer à travailler avec le ministre des services à l'enfance et à la famille sur l'engagement avec le gouvernement du Canada et avec les communautés de l'Alberta sur la mise en œuvre de Loi relative aux enfants, aux jeunes et aux familles des Premières nations, des Inuits et des Métis (projet de loi C-92) afin de garantir la protection des intérêts des enfants autochtones de l'Alberta. 
    • Collaborer avec le ministre de l'accessibilité financière et des services publics pour examiner et formuler des recommandations visant à accélérer la connexion des communautés des Premières nations et des établissements métis à l'électricité, au gaz naturel et aux services Internet. 
    • Travailler avec des partenaires interministériels pour veiller à ce que les entreprises et les communautés autochtones jouent un rôle à part entière dans notre stratégie énergétique provinciale et nos partenariats économiques. 
    • En coopération avec le ministre des transports et des corridors économiques, mettre en œuvre le programme régional d'interconnexion des réseaux d'eau potable des Premières nations. 
  • Dan Williams, ministre de la santé mentale et des toxicomanies, est attendu :
    • Fournir un investissement annuel d'au moins $5 millions avec les communautés scolaires des Premières nations et des Métis à travers l'Alberta pour amplifier la voix des jeunes et créer des opportunités pour les éducateurs, les aînés, les parents, les entraîneurs et les membres de la communauté pour développer leurs propres stratégies afin d'améliorer le bien-être des étudiants. 
    • Construire et rendre opérationnelles au moins 11 nouvelles communautés de rétablissement dans des endroits clés de la province, en collaboration avec les ministères de l'infrastructure, les Premières nations et les communautés métisses. 
    • Travailler en partenariat avec le ministre des relations indigènes, soutenir les populations indigènes de l'Alberta en renforçant un continuum complet de services de santé mentale et de toxicomanie, en veillant à ce que la prestation de services ne soit pas perturbée par des conflits de compétence. 
  • Dale Nally, ministre de Service Alberta et de la réduction des formalités administratives, est attendu :
    • Travailler avec les partenaires indigènes, terminer l'élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de l'Alberta en matière de jeux en ligne, en mettant l'accent sur le jeu responsable et la génération de revenus provinciaux et indigènes. 
    • Diagnostiquer la lenteur des délais de traitement des titres fonciers et mettre en œuvre des solutions à court et à long terme pour améliorer l'efficacité et accélérer les approbations afin de permettre au gouvernement de résorber l'arriéré. 
  • Devin Dreeshen, ministre des transports et des corridors économiques, est attendu pour:
    • Se concentrer sur l'expansion des corridors économiques à travers la province et le pays afin d'augmenter l'emploi, la croissance économique et les revenus tirés des ressources non renouvelables pour les Albertains.
      • Il s'agit notamment de conclure des accords sur les corridors avec les partenaires provinciaux, territoriaux et autochtones vers la baie d'Hudson, le Pacifique et l'Arctique. Améliorer également la route 686 pour mieux relier les régions économiques du nord-ouest et du nord-est de l'Alberta. 
    • Travailler dans le cadre du protocole d'accord entre l'Alberta, la Saskatchewan et le Manitoba afin de donner la priorité aux projets d'infrastructure interprovinciaux et d'aligner la réglementation en vue d'une industrie des transports et de la logistique plus prospère. 
    • Les travaux devraient inclure l'élargissement des protocoles d'accord sur les corridors économiques à la Colombie-Britannique et aux partenaires territoriaux. 
    • Collaborer avec le ministre des relations avec les populations autochtones pour étudier les moyens de travailler avec les populations autochtones et métisses sur le partage de la prospérité liée aux transports, la gestion de l'eau, l'atténuation des effets des situations d'urgence et le rétablissement de la situation. 
    • Collaborer avec le ministre des relations avec les autochtones pour mettre en œuvre le programme régional d'interconnexion des réseaux d'eau potable des Premières nations. 
  • Tanya Fir, ministre des arts, de la culture et de la condition féminine, est attendue pour:
    • Travailler avec les Premières nations de la province qui souhaiteraient rapatrier des objets identifiés comme leur appartenant, en les orientant vers les musées pour qu'ils accueillent les visites organisées des aînés des Premières nations dans le but d'identifier les artefacts qui leur appartiennent dans le cadre d'un processus de collaboration. 
    • Permettre aux Premières nations d'exercer une plus grande autonomie en ce qui concerne l'entretien, l'exposition, la possession et la conservation de leurs objets sacrés. 
  • Searle Turton, ministre de l'enfance et des services familiaux, devrait:
    • Continuer à travailler avec le ministre des relations indigènes sur l'engagement avec le gouvernement du Canada et avec les communautés de l'Alberta sur la mise en œuvre de la loi sur les droits de l'homme. de la loi relative aux enfants, aux jeunes et aux familles des Premières nations, des Inuits et des Métis (projet de loi C-92) afin de garantir la protection des intérêts des enfants autochtones de l'Alberta. 
  • Brian Jean, ministre de l'énergie et des minéraux, devrait:
    • Continuer à faciliter et à promouvoir les partenariats entre l'industrie et la province, d'une part, et les communautés autochtones, d'autre part, dans le cadre du développement et du transport des ressources énergétiques de l'Alberta.
  • Nathan Neudorf, ministre de l'accessibilité financière et des services publics, devrait:
    • En collaboration avec le ministre des relations indigènes, qui est le chef de file, examiner et formuler des recommandations pour accélérer la connexion des communautés des Premières nations et des établissements métis à l'électricité, au gaz naturel et aux services Internet. 
  • Rebecca Schulz, ministre de l'environnement et des zones protégées, devrait:
    • Travailler en collaboration avec le gouvernement fédéral, les Premières nations et l'industrie pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie accélérée de gestion de l'eau des mines de sables bitumineux et de remise en état des bassins de résidus. 
  • Le ministre de la santé mentale et de la toxicomanie a demandé aux services de santé de l'Alberta (AHS) de regrouper leurs programmes, services et opérations en matière de santé mentale et de toxicomanie dans le cadre du programme provincial de santé mentale et de toxicomanie de l'AHS. L'AHS alignera également ces services sur l'approche gouvernementale axée sur le rétablissement afin de s'assurer que des services de haute qualité restent disponibles pour les Albertains dans toute la province. Cette directive n'aura aucune incidence sur le financement des programmes ou la prestation des services.
  • Pour des raisons de coûts, le gouvernement de l'Alberta a décidé de ne pas poursuivre la candidature pour les Jeux du Commonwealth de 2030.
  • À partir du 3 août, l'Alberta Utilities Commission (AUC) suspendra les approbations de nouveaux projets de production d'électricité renouvelable de plus d'un mégawatt jusqu'au 29 février 2024, et réexaminera les politiques et procédures relatives au développement de la production d'électricité renouvelable.
  • Par l'intermédiaire de l'Alberta Innovates' Hydrogen Centre of Excellence et de l'Emissions Reduction Alberta, le gouvernement de l'Alberta lancera deux concours de financement pour l'hydrogène en utilisant le fonds Technology Innovation and Emissions Reduction (TIER).

Colombie-Britannique

  • La saison des feux de forêt de cette année a été considérée comme la plus destructrice jamais enregistrée, avec plus de 15 000 kilomètres carrés de la province brûlés. Ce chiffre dépasse le précédent record de 13 543 kilomètres carrés atteint en 2018. Selon un professeur de l'université de Colombie-Britannique, cette situation laissera des séquelles pendant des années, principalement en termes d'inondations. 
  • Un vote syndical des travailleurs portuaires de Colombie-Britannique est en cours pour déterminer le sort d'un accord avec les employeurs, qui pourrait mettre fin à leur long conflit industriel.
  • La Métis Nation British Columbia étudie un nouveau modèle d'établissement postsecondaire métis et renforce la langue michif pour répondre aux besoins des apprenants métis. Cette initiative sera soutenue par un nouvel investissement de $1,65 million d'euros au cours des trois prochaines années dans le cadre du plan d'action StrongerBC : Future Ready Action Plan du gouvernement de la Colombie-Britannique.
  • Brenda Bailey, ministre de l'emploi, du développement économique et de l'innovation, a présenté le rapport d'étape du plan économique StrongerBC. Ce rapport décrit les mesures prises par le gouvernement de la Colombie-Britannique pour faire face aux vents contraires de l'économie en stimulant une croissance propre et inclusive, et en construisant une économie qui fonctionne pour tout le monde.
  • L'entreprise de télécommunications Telus, basée à Vancouver, a annoncé des suppressions d'emplois, qui concerneront 4 000 travailleurs au sein de son activité principale Telus et 2 000 autres au sein de Telus International.

Territoires du Nord-Ouest

  • Michael McLeod, député des Territoires du Nord-Ouest, a annoncé l'octroi d'un financement fédéral à des organisations des TNO pour soutenir la prévention du sans-abrisme dans les communautés autochtones.
  • R.J. Simpson, ministre de l'éducation, de la culture et de l'emploi, a approuvé la demande de l'Aurora College d'entamer le processus pour devenir une université polytechnique. Il a également demandé à son ministère d'entamer le processus d'assurance qualité avec le Campus Alberta Quality Council.
  • L'accès à la formation et à la certification dans les métiers spécialisés s'est amélioré dans les TNO, selon le rapport final sur la Stratégie 2017-2022 pour l'apprentissage, les métiers et la certification professionnelle (Stratégie).
  • Selon un récent communiqué d'Opportunities North, la valeur des permis de construire a chuté de 18,6 % dans les Territoires du Nord-Ouest en 2022.
  • L'Inuvialuit Regional Corporation a lancé une campagne de lettres demandant au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest de renoncer à contester devant les tribunaux une loi fédérale sur les services à l'enfance et à la famille gérés par les autochtones.

Yukon

  • L'Association of Yukon Communities a envoyé trois lettres à l'Office d'évaluation environnementale et socioéconomique du Yukon pour préciser qu'elle n'a pas participé aux consultations concernant l'avenir des installations de gestion des déchets solides dans les communautés non constituées du Yukon.
  • L'Office des eaux du Yukon a reçu l'ordre de réexaminer ses décisions de refus d'autorisation d'exploitation d'une mine d'or près de Dawson. Adele Kent, juge à la Cour suprême du Yukon, a estimé que l'Office s'était livré à des spéculations en refusant les permis d'utilisation de l'eau et des terres pour l'exploitation.
  • Afin de garantir aux Yukonnais des soins de la plus haute qualité, le gouvernement du Yukon a entrepris de réglementer la profession de psychologue dans le territoire. La réglementation alignera les psychologues sur les autres professions de santé réglementées par le Yukon, sur les normes nationales et sur les pratiques prévues par la loi sur les professions de santé.
  • Le gouvernement du Yukon et l'Office des normes d'emploi du Yukon ont partagé des informations sur le recouvrement des salaires pour les anciens employés de Minto Metals Corporation.
  • Le gouvernement du Yukon a mis en place un nouveau portail de demande d'aide financière en ligne pour les étudiants. Cela signifie que les étudiants post-secondaires du Yukon peuvent facilement demander des bourses et des prêts en ligne, vérifier l'état de leur demande et consulter les lettres de décision de financement, le tout sur une plateforme connectée et pratique.

Nunavut

  • Le premier ministre du Nunavut, P.J. Akeeagok, et le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, ont signé un protocole d'accord le 3 août afin d'approfondir la coopération sur un large éventail de priorités communes, notamment les soins de santé, les transports, les infrastructures et les relations avec les autochtones.
  • Selon une récente publication d'Opportunities North, la valeur des permis de construire au Nunavut s'élèvera à 1T492,9 millions en 2022, soit une réduction de 12 % par rapport à 1T4105,6 millions en 2021.
  • Leigh Chapman, infirmière en chef du Canada, a achevé cette semaine son voyage au Nunavut, où elle a rendu visite à des infirmières, à des établissements de santé et à des membres de la communauté. Mme Chapman a déclaré qu'elle souhaitait travailler avec des représentants de toutes les régions du territoire afin d'améliorer les soins de santé dans l'ensemble du Nunavut.
  • La Régie du logement d'Iqaluit et ses 12 employés syndiqués ont conclu une convention collective après une grève qui a duré plus de 130 jours. La Nunavut Employees Union, qui représente les travailleurs, a envoyé un communiqué de presse lundi en fin de journée confirmant qu'une entente avait été conclue. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.