Critical Minerals - Résumé des actualités du mois d'avril

Honda va mettre en place la première chaîne d'approvisionnement complète pour véhicules électriques au Canada, créant ainsi des milliers d'emplois en Ontario

Le Premier ministre, Justin Trudeau, et le Premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, ont salué aujourd'hui l'investissement important d'environ $15 milliards de dollars réalisé par Honda Canada pour créer la première chaîne d'approvisionnement complète de véhicules électriques au Canada, située en Ontario.

Ce projet de grande envergure prévoit la création de quatre nouvelles usines de fabrication en Ontario. Honda construira une usine d'assemblage de véhicules électriques innovante et de classe mondiale - la première du genre pour Honda Motor Co. Ltd. - ainsi qu'une nouvelle usine autonome de fabrication de batteries dans les installations de Honda à Alliston, en Ontario. Pour compléter la chaîne d'approvisionnement, Honda construira également une usine de traitement de matériaux actifs et de précurseurs de cathode (CAM/pCAM) dans le cadre d'un partenariat de coentreprise avec POSCO Future M Co., Ltd. et une usine de séparateurs dans le cadre d'un partenariat de coentreprise avec Asahi Kasei Corporation. Une fois pleinement opérationnelle en 2028, la nouvelle usine d'assemblage produira jusqu'à 240 000 véhicules par an.

Les investissements de Honda dans une usine d'assemblage de véhicules électriques et une usine de fabrication de batteries à Alliston créeront plus d'un millier d'emplois manufacturiers bien rémunérés en Ontario. L'usine de traitement CAM/pCAM et l'usine de séparateurs contribueront à créer des milliers d'emplois directs et indirects supplémentaires en Ontario et dans tout le Canada, y compris pendant la phase de construction et dans les écosystèmes des principaux fournisseurs de pièces automobiles et de la recherche et du développement de l'Ontario.

Cet investissement est un vote de confiance dans la main-d'œuvre hautement qualifiée, les économies fortes et les environnements commerciaux compétitifs du Canada et de l'Ontario.

Le communiqué de presse complet est disponible ci-dessous.

L'Ontario investit dans la chaîne d'approvisionnement des minéraux critiques

Le gouvernement de l'Ontario investit plus de $4 millions de dollars pour aider les petites sociétés minières à trouver les mines qui alimenteront la révolution des véhicules électriques. Le financement par le biais du Programme d'exploration junior de l'Ontario (PEJO) s'inscrit dans le cadre de la stratégie des minéraux essentiels de la province, qui vise à stimuler la croissance économique à long terme en créant des emplois et de la prospérité, en particulier dans les communautés du Nord et autochtones.

"Je suis ravi d'être à Thunder Bay à l'occasion de l'Ontario Prospectors Exploration Showcase pour annoncer les lauréats de l'OJEP, car cela signifie que les foreuses tournent et que nous sommes à la recherche de nouvelles mines", a déclaré George Pirie, ministre des Mines. "Notre gouvernement reconnaît que Thunder Bay est en train de devenir rapidement une plaque tournante pour le lithium, qui est essentiel pour la chaîne d'approvisionnement croissante des véhicules électriques en Ontario. Les projets que nous célébrons aujourd'hui créent des emplois dans la région et dans d'autres villes minières du Nord".

En 2023, l'Ontario a été la première destination des investissements dans l'exploration minérale au Canada, avec un total de $952 millions. C'est la deuxième année consécutive que l'Ontario est en tête des investissements dans l'exploration minière au Canada. Le Programme d'exploration junior de l'Ontario continue d'encourager le secteur privé à investir dans l'exploration minérale.

des investissements dans l'ensemble de la province qui garantiront les minéraux nécessaires aux nouvelles technologies, y compris les véhicules électriques.

Les projets bénéficiant d'un financement de l'OJEP dans le cadre du quatrième appel d'offres sont les suivants

  • $200 000 à New Break Resources Ltd. pour réaliser des études et des forages ciblant des minéralisations d'or et de métaux de base.
  • $200 000 à Tyko Resources Inc. pour réaliser des études et des forages ciblant le nickel, le cuivre et les éléments du groupe du platine.
  • $198.047 à Copper Lake Resources Ltd. pour réaliser des études et des forages ciblant le cuivre et le zinc.
  • $107.823 à Fladgate Exploration Consulting Corp. pour la réalisation d'études sur le nickel, le cuivre et le cobalt.
  • $81.554 à Solstice Gold Corp. pour réaliser des études sur le lithium.

 

Lancé en 2021, l'OJEP aide les petites sociétés minières à couvrir les coûts éligibles pour l'exploration et le développement de minéraux critiques et précieux. Au cours de sa quatrième campagne, l'OJEP a engagé $4,4 millions pour financer 35 projets - 24 d'entre eux explorant des minerais critiques - ce qui a permis de mobiliser environ $10 millions d'investissements supplémentaires de la part de l'industrie.

Le communiqué de presse complet peut être consulté

La Saskatchewan poursuit l'accord sur les levés géophysiques aériens

Le gouvernement de la Saskatchewan a investi $500 000 pour un levé aéroporté dans le sud-ouest de la province, en partenariat avec Ressources naturelles Canada. Cette étude permettra de recueillir des données sur la géologie et les ressources naturelles de la région.

Les levés géophysiques aériens sont un moyen efficace de connaître le potentiel minéral de la province sur des zones relativement étendues. Des levés similaires ont été réalisés ces dernières années dans des régions du nord de la Saskatchewan. Ces levés ont permis de jalonner de nouvelles concessions minières, en particulier dans des zones présentant un potentiel pour le cuivre, le zinc et l'or, et ont fourni des données techniques précieuses aux sociétés d'exploration travaillant dans ces régions.

La région de Swift Current a été identifiée pour les travaux en raison du manque de données géophysiques modernes disponibles. Des ressources potentielles en lithium-brine, hélium et pétrole peuvent exister dans la région, ce qui pourrait stimuler l'exploration et le développement.

Le communiqué de presse complet est disponible ci-dessous.

La Saskatchewan signe un nouveau partenariat avec la France

Jeremy Harrison, ministre du commerce et du développement des exportations de la Saskatchewan, et Franck Riester, ministre délégué au commerce extérieur, à l'attractivité économique, à la francophonie et aux Français de l'étranger de la France, ont signé une nouvelle lettre d'intention en vue d'explorer, de développer et de coopérer sur de nouveaux projets liés aux ressources minérales stratégiques.

La lettre d'intention se concentrera sur les objectifs communs des régions, à savoir l'amélioration de la sécurité et de la durabilité de la chaîne d'approvisionnement, ainsi que la recherche et le développement dans le domaine des minéraux critiques. Elle prévoit également de partager les connaissances et de développer des projets liés aux innovations dans le domaine des minéraux critiques.

La Saskatchewan abrite 23 minéraux essentiels, dont l'uranium, la potasse, les terres rares, l'hélium, le lithium, le cuivre et bien d'autres encore. Avec la transition vers une économie fondée sur les énergies propres, la demande mondiale de ces minéraux essentiels devrait monter en flèche de 400 à 600 % au cours des prochaines décennies. La Saskatchewan est bien placée pour être le fournisseur stable dont le monde a besoin. L'établissement de nouveaux partenariats dans ces industries s'inscrit dans le cadre de Securing the Future, la stratégie de la Saskatchewan pour les minéraux essentiels, et de Securing the Next Decade of Growth, la stratégie d'attraction des investissements de la Saskatchewan.

Le communiqué de presse complet est disponible ci-dessous.

Le Saskatchewan Research Council prévoit de produire 400 tonnes de métaux de terres rares par an à partir de 2025

Le Saskatchewan Research Council (SRC) a signé un accord de principe de cinq ans avec Hung Thinh Group (HTG) du Vietnam pour importer du carbonate de terres rares à l'installation de traitement des terres rares du SRC afin de produire des métaux de terres rares. En vertu de cet accord, HTG fournira au SRC jusqu'à 3 000 tonnes de carbonate de terres rares par an pendant cinq ans à compter de juin 2025.

Ce projet du SRC est la première installation de démonstration commerciale entièrement intégrée de traitement des terres rares en Amérique du Nord. Le SRC a développé une technologie de pointe exclusive et un savoir-faire dans le traitement des minéraux de terres rares, l'extraction par solvant et la fusion des métaux.

Depuis 2020, le gouvernement de la Saskatchewan a investi $71 millions dans cette installation qui devrait servir de catalyseur pour stimuler le secteur des ressources en Saskatchewan et dans l'ensemble du Canada en fournissant la chaîne d'approvisionnement intermédiaire nécessaire pour générer des investissements et de la croissance dans l'industrie.

Le communiqué de presse complet est disponible ci-dessous.

Canada Nickel Company participe avec succès au sommet de Washington sur la stratégie nord-américaine relative aux minéraux critiques

Canada Nickel Company Inc. ("Canada Nickel" ; TSXV : CNC ; OTCQX : CNIKF) était fière de participer à une délégation du gouvernement de l'Ontario au 2024 Energy Transition Metals Summit à Washington, D.C.

Au cours du sommet, le PDG Mark Selby, un vétéran de l'industrie minière avec plus de 20 ans d'expérience, a souligné l'importance de renforcer les partenariats commerciaux entre l'Ontario et les États-Unis et la collaboration dans le domaine des minéraux essentiels, alors que la demande de solutions énergétiques propres augmente dans toute l'Amérique du Nord. Le PDG de Canada Nickel Company a également évoqué le rôle essentiel du nickel dans divers secteurs de l'industrie minière.

des applications de haute technologie, notamment les véhicules électriques et la production d'acier inoxydable, qui sont essentielles pour la transition vers une économie plus propre.

Le projet de sulfure de nickel Crawford de Canada Nickel, dans le district nickélifère de Timmins, en Ontario, a été présenté au sommet comme un modèle d'innovation et de durabilité. Ce projet, qui devrait devenir l'une des plus importantes exploitations de sulfure de nickel au monde, offre un potentiel de production sans carbone grâce à la technologie de stockage du carbone IPT Carbonation, propriété de la société. Le sommet a également servi de plateforme à Canada Nickel pour discuter des défis et des opportunités sur le marché du nickel, qui est essentiel pour alimenter la révolution des véhicules électriques. Les discussions ont notamment porté sur l'impact des récentes politiques américaines sur les importations de métaux et sur les mesures stratégiques que les deux pays et la province doivent prendre pour garantir un approvisionnement fiable en minéraux essentiels.

La participation de Canada Nickel à ce sommet souligne son rôle de leader dans la prochaine génération d'approvisionnement en nickel à grande échelle et d'acteur clé dans les stratégies nord-américaines en matière de minéraux essentiels. La société continue de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement de l'Ontario, les autorités canadiennes et américaines pour faire avancer les initiatives bilatérales qui améliorent la chaîne d'approvisionnement en minéraux essentiels et encouragent les pratiques minières durables.

Le communiqué de presse complet est disponible ci-dessous.

La Chambre de commerce du Canada publie un rapport sur les minéraux essentiels pour attirer les investissements internationaux

Le nouveau rapport, intitulé "Investment Incentives for Critical Minerals in Canada", identifie les lacunes dans l'ensemble des politiques actuelles du Canada destinées à attirer les investissements dans le secteur des minéraux critiques, et fournit des recommandations au gouvernement fédéral sur la manière dont le Canada peut être plus compétitif pour les investissements internationaux dans ce secteur important et en pleine croissance.

Il est utile d'examiner les mécanismes d'autres juridictions, car ils peuvent offrir des approches supplémentaires que le Canada pourrait adopter pour soutenir les minéraux essentiels. C'est pourquoi le présent rapport compare également les mesures d'incitation à l'investissement dans quatre pays qui ont chacun leur propre liste de minéraux essentiels et leurs propres stratégies globales : Le Canada, les États-Unis, l'Union européenne et l'Australie.

Incitations à l'investissement

Les gouvernements encouragent l'investissement international de plusieurs manières :

  • Les incitations fiscales comprennent les exonérations fiscales, les taux d'imposition réduits et les déductions ou crédits d'impôt sur les équipements.
  • Les incitations financières comprennent diverses subventions et prêts pour les nouvelles constructions ou des mécanismes tels qu'une assurance gouvernementale subventionnée.
  • D'autres mesures d'incitation comprennent des infrastructures publiques subventionnées, des préférences de marché et des concessions réglementaires.
    • Infrastructure subventionnée : la fourniture publique de routes, de services d'utilité publique et d'autres services qui contribuent à réduire les coûts pour l'investisseur.
    • Préférences de marché : traitement préférentiel dans les marchés publics ou autres formes d'accès préférentiel au marché.
    • Concessions réglementaires : exemptions ou réductions des exigences réglementaires telles que les réglementations en matière d'environnement ou de travail.

 

Recommandations

Le rapport propose 13 recommandations classées en trois thèmes qui s'appuient sur les recommandations précédemment formulées par la Chambre de Commerce du Canada en 2022.

Prendre des décisions

  1. Créer nos propres objectifs en matière de minéraux critiques. Les plans décrits dans la stratégie canadienne pour les minéraux critiques ont besoin de toute urgence d'objectifs, de calendriers et de structures de responsabilité. Des détails et des engagements renforceront la confiance des investisseurs internationaux dans le Canada.
  2. Obtenir des autorisations plus rapides et plus cohérentes pour l'exploitation minière. Il existe un large consensus sur le fait que les délais actuels de 10 à 15 ans doivent et peuvent être raccourcis sans perdre de vue les exigences en matière de planification, de protection de l'environnement et de consentement des populations autochtones.
  3. Créer un centre d'information numérique sur les minéraux essentiels pour le Canada. La facilité d'accès à des informations actualisées et de qualité améliorera les délais des processus de planification et d'autorisation, ce qui aidera les parties prenantes dans leurs propres évaluations et décisions d'investissement.
  4. Intégrer la réconciliation autochtone dans le développement des minéraux essentiels. Les domaines d'action comprennent le renforcement des capacités de leadership des autochtones dans l'industrie et la mise à jour des cadres économiques et juridiques dans le secteur des ressources minérales du Canada.

 

Tirer parti de l'opportunité

  1. Moderniser notre main-d'œuvre pour les minéraux critiques. Notre stratégie en matière de minéraux critiques met en évidence la nécessité d'une nouvelle main-d'œuvre diversifiée et inclusive, mais des précisions sont nécessaires pour définir et relever les défis en matière de main-d'œuvre.
  2. Soutenir les petites sociétés minières. La plupart des découvertes de minéraux critiques et des premières étapes de validation sont effectuées par de petites sociétés minières, mais celles-ci sont souvent mal équipées pour réaliser les évaluations sociales et environnementales nécessaires à la planification et à l'acceptation des projets. Le gouvernement peut apporter un soutien financier et des services.
  3. Combler les lacunes du secteur intermédiaire pour la production de minéraux essentiels. Le Canada peut combler le déficit de production dans le secteur intermédiaire en stimulant les investissements de manière ciblée.
  4. Reconnaître les fabricants d'équipements et les fournisseurs de services miniers. Le développement des minéraux essentiels nécessite des équipements, des réactifs et des services pour l'exploration, l'exploitation minière, la métallurgie et le traitement.


Penser à l'avenir

  1. Remédier au désalignement actuel de la chaîne de valeur. Les étapes en amont, en milieu de chaîne, en aval et de recyclage des minéraux critiques fonctionnent chacune selon un calendrier différent. La coordination et la connexion entre les différentes étapes est un rôle qui incombe aux gouvernements nationaux et internationaux.
  2. Renforcer les institutions financières du Canada pour les minéraux essentiels. Les banques canadiennes sont d'importants prêteurs pour les projets miniers dans le monde entier. Le gouvernement canadien peut renforcer ces institutions pour faire progresser le développement des minéraux critiques et attirer les financements internationaux.
  3. Ajouter des incitations du côté de la demande. La stratégie du Canada n'accorde actuellement que peu d'attention aux mesures axées sur la demande, telles que l'achat direct par le gouvernement, la constitution de stocks de minerais, les garanties de prix ou l'atténuation des risques liés aux contrats d'achat des entreprises.
  4. Prendre l'initiative en matière de normes ESG internationales. Les programmes de normes de durabilité constituent une référence externe d'acceptabilité pour les investisseurs, soutiennent la valeur de la marque des produits finis et aident les autorités à prendre des décisions d'approbation en toute confiance et plus rapidement.
  5. Coordonner les critères d'investissement avec les alliés du Canada. L'alignement des mesures d'incitation sur les pays aux vues similaires peut faciliter et encourager les investissements responsables. Les pays alliés sortent de leurs frontières pour trouver de nouveaux minéraux essentiels, et le Canada peut leur emboîter le pas.

 

L'urgence pour le Canada d'agir sur ses avantages naturels dans les minéraux critiques est motivée par nos propres attentes en matière de durabilité environnementale, mais aussi par la nécessité de rivaliser avec les juridictions qui sont plus avancées que nous dans leurs programmes d'incitation. Il est important pour l'avenir de l'industrie et notre prospérité économique que le Canada développe des mécanismes rapides et compétitifs pour garantir l'investissement à tous les stades de la chaîne de valeur de l'exploitation des minéraux.

Le rapport complet peut être consulté ci-dessous.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.