Mise à jour de la législation provinciale - 16 février 2024

Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 16 février 2024, rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • La directrice d'Élections Nouveau-Brunswick affirme que son bureau a communiqué avec le personnel du premier ministre Blaine Higgs l'automne dernier, l'avertissant que de l'argent était dépensé en fonction des réflexions de M. Higgs sur le déclenchement d'une élection anticipée. La directrice générale des élections, Kimberly Poffenroth, a comparu jeudi devant le comité de la procédure, des privilèges et des fonctionnaires législatifs de l'Assemblée législative.
  • Le Nouveau-Brunswick prévoit un excédent budgétaire de près d'un quart de milliard de dollars pour l'exercice financier en cours, soit six fois plus que ce qui était prévu à l'origine, et ce, malgré l'augmentation des dépenses en soins de santé, selon de nouveaux chiffres. Dans une mise à jour financière du troisième trimestre présentée jeudi, le ministre des Finances du Nouveau-Brunswick, Ernie Steeves, a déclaré qu'un torrent de recettes inattendues provenant de la taxe de vente aide à absorber les dépassements de coûts importants dans plusieurs ministères, en particulier au ministère de la Santé, et qu'il en reste suffisamment pour produire le quatrième excédent budgétaire important de la province d'affilée.
  • American Iron & Metal demande à un juge d'annuler la suspension par le ministre de l'Environnement de l'autorisation accordée à la société d'exploiter un parc à ferrailles dans le port de Saint John, alléguant que le ministre a agi "de façon arbitraire et déraisonnable", qu'il a outrepassé sa compétence et qu'il a manqué à son devoir d'équité procédurale. La société a déposé un avis de demande auprès de la Cour du Banc du Roi de Saint John, en vue d'obtenir une révision judiciaire de la décision, qui fait suite à un incendie massif survenu sur le site le 14 septembre.
  • Malgré tous leurs désaccords avec le gouvernement Higgs au cours des dernières années, deux chefs de Wolastoqey affirment qu'une lumière brillante est apparue : la ministre Arlene Dunn. Mme Dunn, qui a démissionné de son poste de ministre des affaires indigènes le 2 février, semblait sincère et déterminée à établir une relation de confiance avec les chefs des Premières nations. Cette approche a rassuré la chef Shelley Sabattis, de la Première nation Welamukotuk, ou Oromocto, qui a estimé que la signature d'un accord de développement avec la province, en novembre dernier, ne présentait aucun danger.

Nouvelle-Écosse

  • Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse prévoit à nouveau de dépenser environ $1,5 milliard de dollars pour des projets d'investissement au cours de l'année fiscale à venir. C'est la troisième année consécutive que le gouvernement progressiste-conservateur au pouvoir réserve environ ce montant pour les routes, les écoles, les hôpitaux et d'autres projets de construction. S'adressant aux journalistes mercredi, le ministre des finances, Allan MacMaster, a laissé entendre que le plan de dépenses en capital de la province était dicté en partie par la pénurie actuelle de travailleurs qualifiés dans les métiers de la construction.
  • Le chef libéral de la Nouvelle-Écosse, Zach Churchill, se dit préoccupé par le fait que le gouvernement provincial n'agit pas assez rapidement pour remplacer le service des urgences de l'Hôpital régional de Yarmouth. "Il s'agit d'un service d'urgence essentiel", a déclaré M. Churchill, député de Yarmouth, lors d'un entretien téléphonique jeudi. "Nous avons besoin d'un établissement moderne qui soit assez grand pour traiter le volume de patients qui s'y rendent.
  • Une société détenue conjointement par 13 communautés mi'kmaq investit dans de nouvelles usines de batteries avec Nova Scotia Power, ce que les deux parties considèrent comme un pas vers la réconciliation. Le projet, annoncé jeudi par Wskijinu'k Mtmo'taqnuow Agency Ltd. (WMA), devrait permettre de prélever et de stocker de l'électricité pendant les périodes creuses et de la restituer au réseau en cas de besoin. L'agence recevra jusqu'à $18 millions d'euros sous la forme d'un prêt participatif de la Banque canadienne d'infrastructure pour faciliter le partenariat.
  • Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse consacre $3,6 millions d'euros à l'expérimentation d'une méthode plus rapide de formation des assistants de soins continus. Le Nova Scotia Community College offrira le programme en partenariat avec Shannex, l'un des plus grands exploitants de maisons de retraite de la province. L'entreprise possède 17 maisons de repos en Nouvelle-Écosse. Elle exploite également des maisons de repos et des maisons de retraite au Nouveau-Brunswick et en Ontario. Shannex choisira 48 Néo-Écossais qui suivront pendant six mois un nouveau programme d'études comprenant une formation rémunérée en cours d'emploi dans l'un des établissements de la société.

Île-du-Prince-Édouard

  • Un nombre croissant de personnes âgées de l'Île-du-Prince-Édouard sont touchées par la pauvreté, et la demande de services provinciaux et communautaires n'a jamais été aussi forte. Le dernier rapport de Campagne 2000L'étude de la pauvreté des enfants et des familles dans l'ensemble du pays montre qu'au moins 6 000 personnes âgées de l'Île-du-Prince-Édouard vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les données les plus récentes disponibles datent de 2021, avant deux années de forte augmentation du coût de la vie. L'année dernière, la province a connu l'inflation alimentaire la plus élevée du pays d'une année sur l'autre, soit plus de 7 %.  
  • Les politiciens de l'opposition de l'Île-du-Prince-Édouard remettent en question la valeur de la nouvelle entente conclue entre la Ligue nationale de hockey et Tourism Prince Edward Island, tandis que le ministre provincial du tourisme la défend. La province annoncée Mardi a annoncé la conclusion d'un partenariat marketing de trois ans avec la ligue, qui fera de l'île la destination de voyage officielle de la LNH. Le gouvernement provincial verse à la LNH $2,5 millions d'euros pour la première année de l'accord, avec une option de retrait ou de renouvellement par la suite. 
  • Les efforts déployés par Health P.E.I. pour recruter des physiothérapeutes qui travailleront dans les nouvelles cliniques de soins primaires posent des problèmes aux autres établissements qui comptent sur eux. L'association représentant les physiothérapeutes de l'île affirme qu'ils sont trop peu nombreux à travailler dans la province pour répondre à la demande croissante. "C'est une bonne chose que tous ces nouveaux emplois aient été créés. Nous avons plaidé en leur faveur. Nous pensons vraiment que la physiothérapie doit faire partie des soins primaires", a déclaré Sheila MacMurdo, présidente de l'association de physiothérapie de l'Île-du-Prince-Édouard (P.E.I. Physiotherapy Association). 
  • Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard trouvera un abri convenable, avec un toit fixe, pour toute personne qui appelle sa ligne d'assistance, a déclaré le ministre provincial du Logement, Rob Lantz, en réagissant à l'information selon laquelle un groupe de Summerside offrirait des tentes pour la pêche sur glace. The Village, un groupe de défense du logement de cette ville, est à la recherche d'une propriété pour créer un campement de tentes pour les personnes qui ne peuvent pas trouver de logement abordable qui réponde à leurs besoins. Le groupe a déjà acheté 26 tentes de pêche sur glace. La province ne collabore pas avec The Village et ne coordonne pas ses activités de quelque manière que ce soit, a déclaré M. Lantz lors d'une entrevue mardi.

Terre-Neuve et Labrador

  • Pour la première fois, il est prévu de réaliser un grand projet routier à Terre-Neuve-et-Labrador dans le cadre d'un partenariat public-privé - un projet qui a suscité la controverse parce qu'il signifie que les équipes routières syndiquées du gouvernement ne seront pas les bienvenues. "C'est quelque chose que nous ne sommes pas prêts à accepter", a déclaré Jerry Earle, président de l'Association des employés publics et privés de Terre-Neuve-et-Labrador, après avoir été informé des intentions du gouvernement par CBC News.
  • La condamnation d'un chef des pompiers du Labrador pour conduite avec facultés affaiblies montre que le système judiciaire ne fait pas assez pour dissuader les gens de conduire en état d'ébriété, déclare la vice-présidente de l'association Les mères contre l'alcool au volant pour la région du Labrador Ouest. Josephine Gaulton-Rowe se dit frustrée par cette affaire et ne sait pas ce qu'il faudra faire pour que les gens écoutent les appels à la sobriété au volant lancés par les défenseurs des droits de l'homme. "Nous ne savons pas ce que nous pouvons faire d'autre pour essayer de convaincre les gens", a-t-elle déclaré. "Cela [la conduite en état d'ébriété] tue des gens tous les jours au Canada.
  • Une pétition demandant la prolongation de la pêche récréative à des fins alimentaires à Terre-Neuve-et-Labrador a recueilli plus de 2 200 signatures. Le voyagiste à l'origine de cette pétition réclame des changements dans la pêche alimentaire depuis une dizaine d'années. Il espère maintenant qu'environ 5 000 personnes soutiendront ses propositions. "Exprimez-vous et faites-vous entendre, et nous espérons que le ministre fédéral décidera de nous redonner la liberté de conserver du poisson dans nos eaux", a déclaré Graham Wood, propriétaire de Mussel Bed Boat Tours, à CBC News.
  • Un nouveau rapport montre que le taux de pauvreté des enfants a augmenté à Terre-Neuve-et-Labrador. Le rapport 2023 sur la pauvreté des enfants et des jeunes à Terre-Neuve-et-Labrador Bulletin de notes a été préparé par la Fondation Jimmy Pratt et Choices for Youth. Il est basé sur des informations datant de 2021. Le bulletin montre qu'en 2020, les taux de pauvreté infantile ont baissé dans l'ensemble du Canada et dans cette province, les prestations gouvernementales comme le CERB aidant les familles au seuil de pauvreté à joindre les deux bouts.

Québec

  • Le premier ministre François Legault maintient que l'aide aux entreprises fait partie du rôle du ministère de l'Environnement, alors que l'opposition l'accuse d'avoir accordé un traitement préférentiel et d'avoir potentiellement offert un tour gratuit au projet d'usine de batteries Northvolt en Montérégie. La Presse a rapporté vendredi que le gouvernement avait eu des discussions avec l'entreprise avant même qu'elle ne soit enregistrée, et Radio-Canada a révélé que des fonctionnaires avaient soutenu Northvolt dans son processus d'approbation. 
  • La Première nation innue de Pessamit devra éventuellement tenir un référendum à la suite d'un désaccord dans la communauté sur la signature de son entente de $45 millions de dollars, qualifiée d'"historique" par son conseil et le gouvernement du Québec. L'accord-cadre, qui concerne également Hydro-Québec, a été signé jeudi. Il permettra à l'entreprise provinciale de discuter de projets potentiels dans la région et d'augmenter la production d'électricité.
  • Le ton moralisateur du premier ministre François Legault à l'égard des jeunes francophones pourrait se retourner contre lui et rendre la langue française "pas cool", selon Gabriel Nadeau-Dubois. Le co-porte-parole de Québec solidaire, souvent désigné par ses initiales, GND, faisait référence au fait que M. Legault s'est plaint publiquement que les jeunes Québécois saupoudraient de l'anglais dans leurs conversations. "C'est dommage que les jeunes trouvent les mots anglais cool", a déclaré M. Legault à l'Assemblée nationale dans les deux langues officielles, jeudi, apparemment avant que le ministre de l'Intérieur ne prenne la parole. réalisant qu'il venait de prononcer un mot anglais - cool - lui-même.
  • Une nouvelle étude réalisée par Léger a révélé que le taux d'approbation du premier ministre du Québec François Legault à Montréal est maintenant de 32%, en baisse de 1 point depuis la dernière mesure en décembre, et en baisse de 13 points depuis septembre. Le taux d'approbation de M. Legault à Québec est de 26% (+1), et de 35% au Québec (+3). Dans l'ensemble, 33% des Québécois se disent satisfaits du gouvernement Legault. L'étude a également révélé que le Parti Québécois est maintenant de premier plan avec 32% dans les intentions de vote, devant François Legault et la CAQ en deuxième position.

Ontario

  • Le gouvernement de Doug Ford s'apprête à donner aux cliniques indépendantes un rôle plus important dans la réalisation des opérations chirurgicales et des scanners actuellement effectués dans les hôpitaux, et certains médecins se prononcent en faveur de ce projet controversé. Le ministère de la santé de l'Ontario prépare actuellement le terrain pour la création de ce qu'il appelle des centres communautaires de chirurgie et de diagnostic, qui devraient ouvrir leurs portes dans le courant de l'année. Ces centres pratiqueront des interventions couvertes par l'assurance maladie de l'Ontario, telles que les arthroplasties de la hanche et du genou et les examens par IRM. Les cliniques pourraient être privées. 
  • L'Ontario va abroger une loi sur le plafonnement des salaires des travailleurs du secteur public que la Cour d'appel a jugée inconstitutionnelle lundi. La loi du gouvernement du premier ministre Doug Ford - connue sous le nom de projet de loi 124 - plafonnait les augmentations de salaire des travailleurs du secteur public à 1 % par an pendant trois ans. Une juridiction inférieure l'a jugée inconstitutionnelle et la Cour d'appel, dans une décision à deux voix contre une, a largement confirmé cette décision, estimant que l'infraction ne pouvait être justifiée.
  • Le gouvernement de l'Ontario a déclaré jeudi qu'il prévoyait d'interdire les nouveaux péages sur les autoroutes provinciales et qu'il espérait mettre en place un système d'enregistrement automatique des plaques d'immatriculation d'ici l'été. Le ministre des transports, Prabmeet Sarkaria, a déclaré que la proposition d'interdiction des nouveaux péages serait incluse dans la législation omnibus qui sera déposée lors de la reprise de la session de printemps de l'assemblée législative la semaine prochaine. 
  • Des responsables de la santé publique affirment que des tests ont confirmé la présence de xylazine, un puissant tranquillisant utilisé dans les procédures vétérinaires, dans un échantillon de médicament prélevé à peu près au moment de la crise de surdose survenue la semaine dernière à Belleville, en Ontario. Dans une brève mise à jour jeudi après-midi, Hastings Prince Edward Public Health (HPEPH) a déclaré que les tests effectués par Santé Canada ont révélé la présence du sédatif pour animaux, de la benzodiazépine dépressive et d'un opioïde dans l'échantillon le plus récent prélevé par la police au moment de la montée en flèche des empoisonnements par les drogues. Selon les autorités, 23 personnes ont été victimes d'une overdose à Belleville entre l'après-midi du 6 février et le matin du 8 février. Des témoins ont décrit plusieurs personnes s'effondrant en même temps.

Manitoba

  • La province a rejeté la proposition de Sio Silica d'extraire du sable de silice ultra-pur dans le sud-est du Manitoba, deux jours seulement après que le gouvernement néo-démocrate a approuvé une autre mine de silice près du lac Winnipeg. La province a décidé de ne pas délivrer de permis environnemental pour le projet d'extraction de sable près de Vivian, dans la municipalité rurale de Springfield, ont annoncé vendredi le premier ministre Wab Kinew et la ministre de l'environnement et du changement climatique Tracy Schmidt.
  • Les membres de près de deux douzaines de Premières nations du Manitoba et de l'Ontario qui se sont réunis à Winnipeg pour la première fois cette semaine affirment qu'ils veulent que leur identité distincte soit correctement reconnue. Le rassemblement des nations Anisininew, un événement de trois jours qui s'est terminé jeudi à Winnipeg, a été organisé par Anisininew Okimawin - une coalition de quatre Premières nations de la région d'Island Lake, au Manitoba - et des dirigeants et des membres de 18 Premières nations de l'Ontario y ont participé.
  • Le premier ministre du Manitoba, Wab Kinew, a déclaré jeudi qu'il était persuadé que la recherche des restes de deux femmes autochtones assassinées dans une décharge commencerait cette année, tandis que l'Assemblée des chefs du Manitoba a déclaré qu'elle attendait toujours des signes de progrès. "Nous allons fouiller la décharge de Prairie Green. Nous allons travailler avec les familles tout au long du processus et avec les dirigeants autochtones", a déclaré M. Kinew en réponse aux questions d'un journaliste lors d'une conférence de presse sur les soins de santé qui n'avait rien à voir avec le sujet.
  • Le gouvernement fédéral envoie $633 millions de dollars en financement de soins de santé et de soins de longue durée au Manitoba pour aider la province à embaucher plus de personnel, à s'attaquer aux longues attentes pour les soins d'urgence et à améliorer les soins à domicile et les soins de longue durée pour les personnes âgées. Le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé cet engagement jeudi lors d'une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre du Manitoba, Wab Kinew, et d'autres représentants provinciaux et fédéraux à Winnipeg. Le financement aidera le Manitoba à embaucher environ 1 000 travailleurs de la santé supplémentaires, a déclaré M. Trudeau à l'école polytechnique du Red River College.

Saskatchewan

  • Un juge a statué qu'une contestation judiciaire peut avoir lieu au sujet de la loi du gouvernement de la Saskatchewan exigeant le consentement des parents pour les enfants de moins de 16 ans qui veulent changer de nom ou de pronom à l'école. Le juge Michael Megaw déclare que le tribunal peut entendre la contestation en vertu de la Charte des droits et libertés, même si la clause dérogatoire de la Charte a été invoquée. Le mois dernier, les avocats d'UR Pride, un groupe LGBTQ de Regina, ont demandé au juge Megaw d'autoriser la contestation, arguant que la loi limite les droits des jeunes de sexe différent qui ont droit à un environnement éducatif sûr.
  • Les enseignants de la Saskatchewan reprendront leurs actions vendredi sur deux fronts. Les Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) a déclaré que les divisions scolaires des régions de Battlefords et de Prince Albert seront les dernières à faire l'objet d'une série de grèves tournantes d'une journée. La STF a également déclaré que les enseignants de la province ne superviseront pas les élèves pendant la pause déjeuner. Cela a incité les divisions scolaires à annoncer Les écoles seront fermées pendant le déjeuner. D'après le avis Cette semaine, les différentes divisions scolaires ont envoyé aux parents des informations sur les horaires des bus qui ramènent les élèves à la maison. La plupart des bus ne seront pas disponibles à l'heure habituelle après la journée scolaire.
  • Le gouvernement de la Saskatchewan a annoncé l'octroi d'une subvention d'urgence unique de $200 000 pour aider l'Orchestre symphonique de Regina (RSO) à se maintenir à flot en dépit de ses difficultés financières. "La cause fondamentale de cette situation est la persistance des effets de la pandémie de grippe aviaire", a déclaré Ian Yeates, président du conseil d'administration de l'orchestre symphonique de Regina. "Le retour à la normale n'a pas encore eu lieu pour le RSO et le monde orchestral canadien en général. Le taux de fréquentation du RSO n'est plus ce qu'il était. Les ventes de billets ne couvrent que 25 à 30 % des dépenses d'exploitation, qui comprennent les salaires des musiciens et du personnel, ainsi que les coûts de location des salles, a déclaré M. Yeates.
  • Le Manitoba et la Saskatchewan concluent un accord qui permet aux patients en dialyse de bénéficier d'un traitement à proximité de leur domicile. Dans une déclaration à CBC, le ministère de la Santé de la Saskatchewan a indiqué que les deux provinces travaillent en collaboration l'une avec l'autre pour améliorer l'accès à leurs programmes respectifs de santé rénale et de traitement des maladies rénales. "Dans le cadre de cette collaboration, Santé Manitoba a accepté d'offrir à deux patients de la Saskatchewan l'accès à des places de dialyse rénale à Flin Flon ", a indiqué le ministère de la Santé de la Saskatchewan dans une déclaration transmise par courriel à CBC. "On s'attend à ce que cela réduise le fardeau des déplacements pour ces patients et leurs familles, et à ce que les soins soient dispensés plus près de la maison.

Alberta

  • Trente-six professeurs de droit, chercheurs en droit et autres membres du personnel de deux universités albertaines demandent à la province de reconsidérer les changements de politique proposés concernant les jeunes transgenres. La lettre ouverte a été rédigée par le personnel des facultés de droit de l'Université de l'Alberta et de l'Université de Calgary. Danielle Smith, premier ministre de l'Alberta, a déclaré que la session d'automne de la législature apporterait de nouvelles règles, y compris des restrictions sur les jeunes qui changent de nom ou de pronom à l'école, ainsi que sur les traitements hormonaux et les opérations chirurgicales pour l'affirmation du genre.
  • L'année dernière, l'Alberta est restée un puissant pôle d'attraction pour les investissements dans le secteur des énergies renouvelables au Canada, accueillant 92 % de la croissance de la capacité éolienne et solaire installée dans le pays. C'est un chiffre que l'Association canadienne des énergies renouvelables, qui suit les données, qualifie de "remarquable", mais il arrive aussi alors qu'une pause contentieuse a été imposée sur l'approbation de nouveaux projets éoliens et solaires en Alberta - au moins jusqu'à la fin de ce mois.
  • Danielle Smith, première ministre de l'Alberta, a présenté une nouvelle stratégie touristique à long terme visant à aider l'économie touristique de l'Alberta à atteindre $25 milliards de dollars par an d'ici 2035. Mme Smith a fait cette annonce lors d'une visite à Jasper le mercredi 14 février. Elle a souligné que Jasper et Banff étaient les deux parcs nationaux les plus visités au Canada et a souligné le nombre d'autres attractions que l'Alberta avait à offrir.
  • Danielle Smith, Premier ministre de l'Alberta, a promis de ne plus utiliser de tabulatrices lors des élections dans la province. La base de Mme Smith réclame depuis longtemps une plus grande transparence des élections et décrie l'utilisation de l'électronique dans le processus de comptage des bulletins de vote, estimant que les tabulatrices augmentent le risque de falsification des résultats. La promesse du premier ministre intervient après que les tabulatrices ont été largement utilisées lors des élections provinciales de 2023, que l'UCP a remportées de justesse. Dans le cadre du service Vote Anywhere d'Elections Alberta, les électeurs pouvaient se présenter à n'importe quel bureau de vote et recevoir un bulletin de vote pour leur circonscription. Les électeurs remplissaient leur bulletin de vote papier et le glissaient dans une tabulatrice. Les tabulatrices comptaient les votes et imprimaient un formulaire avec les résultats de chaque circonscription le jour de l'élection. 

Colombie-Britannique

  • De nombreuses routes de Metro Vancouver sont actuellement en cours de modernisation mais on craint désormais que le gouvernement fédéral ne soit pas partenaire de ces projets. Ministre de l'environnement Steven Guilbeault a déclaré lundi à Montréal que "notre gouvernement a pris la décision d'arrêter d'investir dans de nouvelles infrastructures routières", selon des citations publiées dans la Gazette de Montréal. La réaction aux commentaires de M. Guilbeault ne s'est pas fait attendre. Le premier ministre de la Colombie-Britannique David Eby a déclaré : "La province n'attend pas les autorités fédérales. Vous verrez les premiers travaux qui sont déjà en cours".
  • Le chef de l'opposition de la Colombie-Britannique, Kevin Falcon, présente un plan de logement visant à permettre à un plus grand nombre de primo-accédants d'accéder à la propriété, quelques jours seulement après que le premier ministre David Eby a promis de construire davantage de logements locatifs abordables pour la classe moyenne. M. Falcon explique que le plan "Fix Housing" de B.C. United comprend quatre initiatives visant à réduire le coût élevé du logement et à augmenter l'offre, qu'il s'engage à mettre en œuvre si son parti prend le pouvoir lors des élections de cet automne.
  • Le plan B.C. Builds du premier ministre David Eby, attendu depuis longtemps, promet de créer au moins 4 000 logements abordables pour les Britanno-Colombiens à revenus moyens, dans le but de combler le fossé entre les logements sociaux et les logements du marché, qui sont de plus en plus hors de portée. Alors qu'un fournisseur de logements à but non lucratif a déclaré que le plan était "à des années-lumière" de ce que font les autres provinces en matière de logement, les critiques ont déclaré qu'il ne faisait que recycler un programme de logements pour les personnes à revenus moyens annoncé par l'ancien premier ministre John Horgan.
  • Une station de pompage essentielle qui a failli être submergée par les eaux de crue en Colombie-Britannique en novembre 2021 recevra près de $80 millions d'euros de travaux de modernisation pour assurer une protection future contre les catastrophes, a déclaré mercredi le premier ministre David Eby. Face à la menace imminente du changement climatique, M. Eby a déclaré que la protection des habitants de la vallée du Fraser, des terres agricoles et des infrastructures de transport importantes sur le plan économique devait être assurée avant les futures inondations. 

Territoires du Nord-Ouest

  • La présidente du syndicat représentant les fonctionnaires des T.N.-O. se dit "gravement préoccupée" par le nouveau plan financier annoncé par le territoire en début de semaine. Gayla Thunstrom, présidente du Syndicat des travailleurs du Nord, a déclaré dans un communiqué de presse publié mercredi que la menace de réduire les services dans un contexte de crise des soins de santé, de hausse vertigineuse du coût de la vie et d'événements climatiques extrêmes "semble très peu perspicace". "Si le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest entend faire du coût des soins de santé l'un de ses plus grands défis financiers, il doit se préoccuper sérieusement du recrutement et de la fidélisation ", a-t-elle déclaré. 

Yukon

  • La firme qui gère les affaires de l'entreprise qui a abandonné la mine Wolverine, dans le sud-est du Yukon, se retirera bientôt. PricewaterhouseCoopers, qui est le séquestre de la défunte Yukon Zinc Corporation depuis 2019, a demandé avec succès cette semaine à la Cour suprême du Yukon d'être déchargée de la mise sous séquestre. Cette démarche marque la fin d'un chapitre important de la saga de la mine Wolverine, située sur le territoire de Kaska, à peu près à mi-chemin entre Ross River et Watson Lake, au Yukon. Un juge l'a précédemment décrite comme une "entreprise minière irresponsable" qui a obligé le Yukon à dépenser des dizaines de millions de dollars en mesures d'urgence de protection de l'environnement depuis que Yukon Zinc a commencé à négliger la propriété en 2017 avant de l'abandonner complètement et de se déclarer en faillite. 

Nunavut

  • Plusieurs enquêtes, dont une menée par la GRC, sont en cours au foyer de groupe Naja Isabelle de Chesterfield Inlet, au Nunavut, après le décès de deux jeunes résidents à l'hôpital. Dans un communiqué de presse publié vendredi matin, Margaret Nakashuk, ministre des Services à la famille du Nunavut, a déclaré que trois personnes avaient été hospitalisées à la suite d'"incidents critiques" survenus au foyer de soins. Deux sont décédées. Mme Nakashuk a refusé une demande d'interview, invoquant les enquêtes en cours. Le bureau du coroner du Nunavut a confirmé qu'un enfant de 12 ans est décédé le 6 janvier au Nunavut, tandis que le jeune homme de 19 ans est décédé le 17 octobre 2023, à l'extérieur du territoire.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.