Mise à jour provinciale et territoriale - 10 mai 2024

Les mises à jour provinciales et territoriales : un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 10 mai 2024. Rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Le ministre de l'Éducation du Nouveau-Brunswick s'éloigne de la bataille juridique qui l'oppose à trois conseils d'éducation de district francophones au sujet de leurs politiques en matière d'identité sexuelle. Bill Hogan affirme avoir des preuves anecdotiques que la majorité des écoles des trois districts respectent la politique 713 de la province, malgré ce que disent les conseils et ce qu'ils ont affiché sur leurs sites Web. 
  • L'ancien directeur du Réseau de santé Horizon, qui a été congédié par le gouvernement progressiste-conservateur, représentera les libéraux dans la circonscription de Saint John Portland-Simonds lors des prochaines élections provinciales. Le Dr John Dornan a été nommé candidat pour la circonscription du nord de la province mercredi soir devant une foule de plus de 100 personnes. Il a déclaré qu'il s'agissait d'une "occasion de terminer un travail inachevé".
  • Le ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture est invité à repenser la réduction des heures de travail dans le secteur du tourisme au cours de la prochaine saison. La section locale 1190 du SCFP, qui représente environ 550 travailleurs, s'est adressée aux journalistes à Fredericton jeudi pour parler de l'impact que ces réductions d'heures et la longueur de la saison touristique auront sur ses membres. 
  • Les enseignants du Nouveau-Brunswick auront bientôt plus de pouvoir pour limiter l'utilisation des téléphones cellulaires dans les écoles, un changement que certains fonctionnaires de la province réclamaient. La politique technologique du ministère de l'Éducation, la politique 311, a été mise à jour pour ajouter une nouvelle section qui traite des téléphones cellulaires. Cette section n'existait pas auparavant et le changement entrera en vigueur en septembre. 

Nouvelle-Écosse

  • Il pourrait y avoir plus de véhicules à trois roues sur les routes de Nouvelle-Écosse suite à l'annonce d'un projet pilote permettant l'enregistrement de modèles approuvés par le gouvernement fédéral, mais un propriétaire dit qu'il a des questions. Mercredi, le ministère des Travaux publics de la Nouvelle-Écosse a annoncé que les véhicules dotés de trois roues, de sièges automobiles, de pédales et de volants pourront être immatriculés dans la province à partir du 15 mai. 
  • Le premier ministre Tim Houston estime que l'usine Northern Pulp, fermée par l'entreprise en janvier 2020, ne rouvrira jamais. M. Houston a fait ces commentaires alors qu'il faisait campagne pour les PC dans Pictou West en prévision de l'élection partielle du 21 mai. "Je ne sais même pas comment cette usine pourrait être rouverte après être restée là pendant tout ce temps", a déclaré M. Houston mardi. "Ce n'est pas sur mon radar, ce n'est pas quelque chose que, en tant que province, nous approuverions.
  • Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse n'a pas respecté la première échéance d'un accord historique sur les droits de l'homme censé mettre fin à la pratique consistant à loger les personnes handicapées dans de grandes institutions. Dans un communiqué publié mercredi, la Disability Rights Coalition de la province s'est déclarée "gravement déçue" par le dépassement de ce délai.
  • Le ministre de la Santé de la Nouvelle-Écosse affirme que des données plus nombreuses et de meilleure qualité sur le système pourraient contribuer à éliminer la politique de ce qui est traditionnellement l'un des sujets les plus politiques de la province. "Je crois que les données immuniseront les soins de santé contre le cycle politique", a déclaré M. Thompson lors d'un déjeuner organisé mercredi par la Chambre de commerce de Halifax. "En tant que travailleur de la santé, je ne peux pas vous dire à quel point je crois que c'est important.

Île-du-Prince-Édouard

  • Un ancien ministre de l'Île-du-Prince-Édouard et chef de l'opposition officielle de l'Île vise la Colline du Parlement. James Aylward a annoncé jeudi qu'il brigue l'investiture conservatrice fédérale dans la circonscription de Cardigan, détenue par le député libéral Lawrence MacAulay depuis 1988. "Reconnaissant la nécessité d'un changement pour répondre aux principales préoccupations des résidents de Cardigan, il est également important de veiller à ce que nous ayons une voix directe dans un nouveau gouvernement", a déclaré M. Aylward dans un communiqué de presse. 
  • L'Île-du-Prince-Édouard disposera de 27 nouvelles stations de recharge rapide pour les véhicules électriques et hybrides d'ici l'automne prochain, avec l'aide d'Ottawa. Le gouvernement fédéral verse $1,4 million d'euros pour l'installation de 13 de ces chargeurs dans l'ensemble de l'île, l'objectif étant qu'ils soient en place d'ici septembre 2025. Le gouvernement provincial apporte une contribution équivalente pour l'installation de 14 autres chargeurs, ce qui porte à 27 le nombre total de chargeurs de niveau 3.
  • Certains travailleurs étrangers de l'Île-du-Prince-Édouard se disent frustrés et inquiets, car les récents changements apportés à la stratégie d'immigration de la province compromettent leurs chances d'obtenir la résidence permanente. Monika Dablehar et Hardeep Singh, deux amis originaires de l'Inde, disent qu'ils font partie des nombreux travailleurs de l'Île-du-Prince-Édouard qui sont maintenant dans cette situation. Leurs inquiétudes surviennent après que le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard a annoncé en février qu'il réduirait de 25 % le nombre de personnes qu'il désigne pour obtenir la résidence permanente en 2024.
  • Les quatre députés libéraux de l'Île-du-Prince-Édouard ont fait une contre-proposition à la demande du premier ministre Dennis King, qui souhaite qu'Ottawa réduise sa taxe sur le carbone : Ils ont dit au premier ministre de réduire sa propre taxe sur l'essence. "Si votre préoccupation est l'accessibilité financière, nous vous suggérons respectueusement de cibler la mauvaise taxe", ont écrit les députés dans une lettre au premier ministre datée du 15 avril. récemment partagés sur les médias sociaux. En mars, King a écrit au Premier ministre Justin Trudeau pour une pause dans la dernière augmentation de la taxe carbonequi a débuté le 1er avril.

Terre-Neuve et Labrador

  • La Newfoundland Power est invitée à accélérer la transition vers les compteurs intelligents, qui, selon les défenseurs de la cause, donneront aux clients des informations plus nombreuses et de meilleure qualité sur la façon dont ils utilisent l'électricité - et leur permettront d'économiser de l'argent. Doug Bowman, un consultant américain du secteur de l'énergie qui doit comparaître lors d'une audition de la commission des services publics en juin, affirme que les compteurs sont plus utiles aux consommateurs d'électricité. 
  • Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador et l'autorité aéroportuaire de St. John's s'efforcent d'attirer de nouvelles compagnies aériennes et de nouveaux itinéraires, mais un analyste de l'industrie aéronautique estime que les redevances aéroportuaires élevées pourraient empêcher certains transporteurs d'entrer sur le marché local. Par rapport aux aéroports du Canada atlantique, l'aéroport international de St. John's a les frais d'amélioration aéroportuaire les plus élevés - connus dans l'industrie sous le nom de FAA - avec une redevance de $42. En revanche, Charlottetown facture $20 et Halifax $35.
  • Des centaines de familles à la recherche d'un service de garde d'enfants à Terre-Neuve-et-Labrador sont inscrites sur au moins une liste d'attente, selon une enquête du ministère de l'Éducation menée depuis le mois d'octobre. Les données obtenues par le biais d'une demande d'accès à l'information montrent qu'au moins 1 783 des 2 621 personnes interrogées - soit 68 % - dans le cadre de l'enquête sur le portail de la demande de services de garde d'enfants ont tenté de trouver un service de garde et, au moment de répondre à l'enquête, n'avaient pas obtenu de place.
  • Selon un ancien infirmier de voyage, Terre-Neuve-et-Labrador ne pourra s'affranchir des agences de soins infirmiers que si la province s'engage à résoudre tous les problèmes qui en sont à l'origine. Mark Hernandez, qui a travaillé dans la province au cours de sa carrière d'infirmier itinérant, affirme qu'il ne sera pas facile de résoudre le problème de la forte dépendance à l'égard des agences. Le gouvernement provincial prévoit de réduire le nombre d'infirmières de voyage de 340 à 60 d'ici avril 2026.

Québec

  • Le premier ministre du Québec, François Legault, défend ses commentaires sur un nouveau musée d'histoire après avoir été accusé par un groupe représentant les Premières nations d'essayer d'effacer leur histoire. L'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador a critiqué les propos tenus par M. Legault le 25 avril, qui laissaient entendre que l'histoire de la province commençait avec l'arrivée des explorateurs français Jacques Cartier et Samuel de Champlain aux XVIe et XVIIe siècles.
  • Le premier ministre du Québec, François Legault, fait face aux critiques des partis d'opposition pour avoir demandé à la police de démanteler le campement pro-palestinien sur le campus de l'Université McGill. Malgré les remarques du premier ministre et une récente réunion à huis clos entre les manifestants et l'administration de l'école, le groupe affirme qu'il n'a pas l'intention de quitter son campement. Les manifestants commencent à parler de "petite ville". Les tentes sont toujours plantées, il y a une bibliothèque et des trottoirs en bois. Les appels du premier ministre François Legault semblent avoir été ignorés, alors que la manifestation en est à sa deuxième semaine.
  • Le premier ministre François Legault a condamné mercredi les propos tenus par le député libéral franco-ontarien Francis Drouin devant deux témoins qui font campagne à Ottawa pour la protection de la langue française au Québec, en les qualifiant d'"extrémistes" et d'"imbéciles". "C'est un manque total de jugement", a déclaré M. Legault lors d'un point de presse à l'Assemblée législative du Québec mercredi. Quelques minutes plus tôt, le ministre de la Langue française Jean-François Roberge avait qualifié ces propos d'"absolument indignes" et déclaré qu'en refusant de les "condamner", l'ensemble du gouvernement libéral de Justin Trudeau avait "un examen de conscience" à faire.
  • Le gouvernement fédéral a conclu une entente pour racheter le Pont de Québec à la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN). Le ministre des Transports, Pablo Rodriguez, a confirmé l'entente jeudi matin, précisant qu'une annonce officielle serait faite sous peu. "Je tiens à remercier tous les intervenants pour leur travail", a déclaré M. Rodriguez. "Nous avons de bonnes nouvelles pour la ville de Québec très bientôt. En décembre, le ministre des Services publics et de l'Approvisionnement, Jean-Yves Duclos, a déclaré à Radio-Canada que le gouvernement fédéral avait fait parvenir une offre au CN pour l'achat du pont. 

Ontario

  • Le ministre de l'éducation postsecondaire de l'Ontario s'inquiète de ce qui suit campements dans les universités et ne veut pas que les prochaines remises de diplômes soient entravées par les manifestations en cours. "Je veux m'assurer que tous les étudiants et les professeurs sont en sécurité", a déclaré la ministre des Collèges et Universités, Jill Dunlop, à Queen's Park jeudi. "Nous approchons de la saison des remises de diplômes et je ne veux pas que des familles soient intimidées et n'assistent pas à la remise des diplômes à cause de cette situation", a-t-elle déclaré aux journalistes.
  • Un membre de Bureau du premier ministre Doug Ford a assisté à une réunion privée avec un promoteur au sujet de son terrain qui a ensuite été retiré de la base de données de l'Union européenne. Ceinture verteCette réunion a relancé les questions sur le degré d'implication directe des collaborateurs du premier ministre dans le plan de développement du logement qui n'a pas abouti. Des documents récemment publiés montrent que Carlo Oliviero, qui était à l'époque le directeur exécutif des relations avec les parties prenantes pour Ford, a été invité à la réunion à propos de l'affaire de l'hôpital. Terrains de la ceinture verte à Hamilton. L'invitation a été transmise par un lobbyiste bien connu et ancien assistant exécutif du premier ministre.
  • Le gouvernement fédéral passe par-dessus la tête du premier ministre Doug Ford et promet d'envoyer $357 millions d'euros de fonds pour le logement abordable directement aux régions et aux municipalités, arguant que l'Ontario n'a pas montré comment il comptait atteindre les objectifs fixés par le gouvernement fédéral. Cela signifie qu'Ottawa décidera désormais de la manière dont cet argent sera distribué, et que le gouvernement de l'Ontario ne recevra pas les remboursements attendus du gouvernement fédéral pour l'argent déjà envoyé aux municipalités pour le logement abordable. 
  • Une petite ville de l'est de l'Ontario a vu son projet d'engager un cabinet de lobbying bien connecté pour l'aider à obtenir un financement pour ses infrastructures tomber à l'eau après que des commentaires de conseillers sur des conversations "en coulisses" avec une administration qui "parle à ses amis" ont été utilisés pour "mettre dans l'embarras" le gouvernement Ford. La ville de Brighton(Ontario), entre Cobourg et Belleville, avait prévu d'engager Atlas Strategic Advisors pour l'aider à faire pression en vue d'obtenir une aide pour la modernisation de son installation de traitement des eaux, d'une valeur de plusieurs dizaines de millions de dollars.

Manitoba

  • Le gouvernement du Manitoba a acheté deux nouveaux appareils de dépistage des drogues afin de renforcer les ressources de réduction des risques dans le contexte de la crise des drogues toxiques qui sévit dans la province. Les appareils, appelés spectromètres infrarouges à transformée de Fourier (FTIR), utilisent des lasers pour déterminer la composition chimique des substances, afin d'aider à informer les consommateurs de drogues sur ce qu'ils consomment. "Nous savons qu'il existe une offre de drogues toxiques et nous voulions nous assurer que les gens savaient ce qu'ils consommaient", a déclaré Bernadette Smith, ministre du logement, des toxicomanies et de l'itinérance, lors d'une interview.
  • Cynthia Callard a été déconcertée le week-end dernier lorsqu'elle a entendu le premier ministre du Manitoba déclarer que la province s'attendait à un règlement prochain des poursuites engagées par les provinces canadiennes contre les grandes sociétés de tabac. Une grande partie de sa carrière professionnelle de 30 ans en tant que directrice exécutive de Médecins pour un Canada sans fumée - une organisation nationale de santé axée sur la réduction des maladies causées par le tabac - a été consacrée au suivi de ces poursuites, mais le processus a été entouré de secret, a-t-elle déclaré.
  • Le ministre de l'Éducation du Manitoba demande aux conseillers scolaires d'une division scolaire de Steinbach de revenir sur leur décision controversée de se donner le dernier mot dans l'embauche des professeurs d'éducation physique et de musique. Nello Altomare a déclaré que les conseillers scolaires de la division scolaire de Hanover, et d'ailleurs, ont la responsabilité de veiller à ce que les écoles soient des espaces sûrs et inclusifs, et qu'ils doivent être des leaders, plutôt que de "faire le strict minimum". "Les divisions scolaires doivent être exemplaires. Elles doivent montrer la voie à la communauté sur ce site .... et j'attends d'elles qu'elles le fassent", a-t-il déclaré mercredi.
  • Un ancien détenu cherche à faire certifier son action collective dans le cadre de son procès contre le gouvernement du Manitoba, qu'il accuse de négligence en matière de pratiques d'isolement cellulaire qui ont "traumatisé" certains détenus dans les établissements correctionnels de la province. James Darren Audy, un homme de 36 ans, poursuit la province pour négligence en ce qui concerne les pratiques d'isolement cellulaire utilisées dans ses neuf établissements correctionnels, selon une déclaration déposée à la Cour du Banc du Roi du Manitoba le 2 mai.

Saskatchewan

  • Le président de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) se dit prêt à retourner à la table des négociations après que ses membres ont rejeté la dernière offre de contrat du gouvernement provincial. La STF a déclaré jeudi soir que 92,2 % de ses membres avaient voté au cours des deux derniers jours et que 90 % d'entre eux avaient rejeté l'offre de la province. L'offre de convention collective de trois ans prévoyait une augmentation de salaire de trois pour cent la première et la deuxième année, la première augmentation étant rétroactive à septembre 2023, puis une augmentation de deux pour cent la troisième année.
  • L'amélioration de l'automatisation des mines a aidé le géant des engrais Nutrien Ltd. à augmenter sa production de potasse au cours du premier trimestre, dans un contexte de forte demande pour ses produits, a déclaré le PDG de la société. "Nous sommes encouragés par la force de la demande et la stabilisation continue du marché que nous avons observées au cours du premier trimestre", a déclaré Ken Seitz, président et chef de la direction, aux analystes lors d'une conférence téléphonique sur les résultats jeudi. L'année dernière, la société basée à Saskatoon a connu une volatilité sans précédent sur les marchés des engrais, ce qui l'a amenée à suspendre pour une durée indéterminée une augmentation prévue de la production de potasse et à interrompre les travaux sur son projet de production d'ammoniac propre à Geismar.
  • Le NPD, parti d'opposition de la Saskatchewan, a remis jeudi à l'Assemblée législative un trio de "récompenses" fictives, afin d'attaquer de manière sarcastique le gouvernement provincial pour ses dépenses de voyage au cours de l'année écoulée. D'avril 2023 à avril 2024, le gouvernement de la Saskatchewan a dépensé environ $423 400 pour des voyages à l'extérieur de la province, dont près de $200 000 pour des voyages internationaux, selon les documents de dépenses de voyage des députés provinciaux rendus publics. Ces totaux comprennent les frais de déplacement - comme les billets d'avion, les déplacements terrestres, l'hébergement et les repas - et les dépenses liées à l'organisation d'événements professionnels.
  • La Saskatchewan élargit le programme de tribunaux intensifs qui aide les gens à lutter contre la toxicomanie. La province signale un nombre élevé de décès liés à la toxicité des drogues au cours des quatre premiers mois de 2024. M. Moe a déclaré que son gouvernement s'attaque à cette crise en se concentrant sur l'élargissement de l'accès aux lits de traitement de la toxicomanie et en soutenant l'application de la loi par la police pour tenter de limiter la circulation des drogues. M. Moe s'est exprimé à North Battleford pour annoncer que le gouvernement élargit son programme de traitement de la toxicomanie. Tribunal de traitement de la toxicomanie à la ville. Le modèle du tribunal thérapeutique est proposé à certaines personnes accusées de délits liés à leur consommation de drogue ou à leur toxicomanie. Si elles choisissent d'y participer, elles peuvent bénéficier d'une réduction de peine en échange de leur participation à un programme intensif et de leur plaidoyer de culpabilité. 

Alberta

  • Le 1er mai, Courtney Walcott, conseillère du quartier 8, a présenté une motion demandant aux municipalités de l'Alberta d'étudier la possibilité de permettre aux résidents permanents de voter aux élections municipales. La motion a été adoptée par 9 voix contre 6. M. Walcott a déclaré qu'il souhaitait que les résidents permanents participent à la vie de leur collectivité. Il a ajouté que la motion ne signifiait pas que le conseil autorisait les non-citoyens à voter, mais qu'elle ouvrait plutôt le débat au niveau provincial. Mardi, la première ministre Danielle Smith a déclaré dans un message sur les médias sociaux que la province devait jeter un "second regard" sur les décisions municipales qui sont "inconstitutionnelles ou qui ne relèvent pas de leur responsabilité" dans de rares circonstances.
  • La première ministre Danielle Smith se réjouit que l'Université de Calgary ait demandé à la police de démanteler une manifestation pro-palestinienne sur le campus et espère que l'Université de l'Alberta en prendra note. Le commentaire de Mme Smith intervient alors que le directeur de l'université de Calgary a déclaré que le démantèlement du campement jeudi soir avait dégénéré en affrontement avec la police en raison de la présence de contre-manifestants.
  • Le gouvernement provincial présente une loi d'envergure qui, selon l'UCP, lui permettra de gérer plus rapidement et plus efficacement les situations d'urgence. La loi modifiant les lois sur les situations d'urgence devait être présentée jeudi après-midi à l'assemblée législative. Parmi les modifications proposées figure la loi électorale, qui déplacerait la date des élections de mai à octobre afin qu'elle n'entre pas en conflit avec la saison des feux de forêt, des sécheresses et des inondations au printemps. 
  • D'ici à l'automne 2026, des dizaines d'écoles supplémentaires de l'Alberta disposeront de salles de classe de soutien à la santé mentale afin d'aider les élèves confrontés à des problèmes de santé mentale complexes. Lors d'une conférence de presse tenue vendredi, le gouvernement provincial a annoncé l'octroi de $148 millions de dollars sur deux ans à l'organisation à but non lucratif CASA Mental Health, dont $40 millions de dollars pour ses salles de classe de santé mentale. Huit de ces salles de classe fonctionnent actuellement dans la province, la plupart dans le nord de l'Alberta. Huit autres devraient ouvrir cet automne, dont deux à Calgary.

Colombie-Britannique

  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a déclaré mercredi en fin de journée que la province avait identifié des "incidents de cybersécurité sophistiqués" impliquant des réseaux gouvernementaux. Une source gouvernementale a ensuite déclaré que ces incidents étaient liés à une directive adressée à tous les employés de la province au début de la semaine dernière, leur demandant de changer immédiatement leurs mots de passe. Cette directive avait été précédemment décrite comme une précaution par l'Office of the Chief Information Officer de la Colombie-Britannique, dans une déclaration suggérant que le gouvernement "mettait régulièrement à jour les mesures de sécurité".
  • Le taux de base de l'ICBC restera le même pour une sixième année et des remises de $110 seront envoyées à tous les clients éligibles à partir de la fin de ce mois, a déclaré mercredi le premier ministre David Eby. Le gel des taux de base sera en vigueur jusqu'au 31 mars 2026, bien que les primes soient ajustées en fonction des accidents responsables, du nombre de sinistres, des années d'expérience de conduite, de la situation géographique et du type de véhicule. La dernière augmentation de l'assurance de base, qui est obligatoire pour chaque véhicule immatriculé en Colombie-Britannique, remonte à 2019. 
  • Le gouvernement fédéral accorde La demande de la Colombie-Britannique d'interdire à nouveau l'usage public de drogues illicites, Ministre de la santé mentale et des toxicomanies Ya'ara Saks a déclaré mardi sur la Colline du Parlement. "Il s'agit d'une crise sanitaire et non d'une crise criminelle. Cela dit, les communautés doivent être sûres", a déclaré M. Saks. "Les gens doivent avoir la certitude que dans leurs propres communautés, ils peuvent se déplacer librement, se sentir à l'aise et s'engager. Mais nous voulons aussi nous assurer que ceux qui consomment de la drogue sont également en sécurité et disposent de services de soins de santé pour les aider, afin de pouvoir sauver des vies".
  • La décision de Santé Canada de permettre à la Colombie-Britannique d'interdire à nouveau la consommation de drogues illicites dans la plupart des espaces publics entraînera davantage de décès, selon la directrice exécutive du Vancouver Area Network of Drug Users (réseau de consommateurs de drogues de la région de Vancouver). "C'est une mauvaise décision, tant pour le gouvernement provincial que pour le gouvernement fédéral", a déclaré Brittany Graham lors d'une interview mercredi. "Nous allons perdre plus de gens et ils ont du sang sur les mains. L'exemption initiale de décriminalisation en janvier 2023 prévoyait un "engagement significatif et continu avec les parties prenantes", mais cela n'a pas eu lieu avant que la Colombie-Britannique ne demande le changement, a déclaré Mme Graham.

Territoires du Nord-Ouest

  • Le directeur général des élections des Territoires du Nord-Ouest souhaite que les jeunes de 16 et 17 ans puissent voter lors des prochaines élections. Il s'agit de l'une des quelques recommandations que Stephen Dunbar adresse aux législateurs dans une lettre d'information. rapport récent en revenant sur les élections territoriales de l'année dernière. Il estime que l'abaissement de l'âge de vote de 18 à 16 ans dans les T.N.-O. pourrait être un bon moyen d'améliorer la participation électorale des jeunes dans le territoire en général, qu'il qualifie de "obstinément faible" dans le rapport.

Yukon

  • Selon le gouvernement fédéral, il ne sera pas possible de compenser les importantes émissions causées par le nettoyage du site minier de Faro au Yukon. Dans un document déposé auprès de l'Office d'évaluation environnementale et socioéconomique du Yukon (OEESY), le gouvernement qualifie les recommandations de l'Office en matière de compensation des émissions de carbone à Faro d'"aspirationnelles, mais finalement impossibles à mettre en œuvre" en raison du manque de technologie et de protocoles de compensation disponibles.

Nunavut

  • Les plaignants et le gouvernement du Nunavut ont accepté un règlement de $8 millions dans le cadre d'un recours collectif concernant des élèves du Nunavut qui ont été victimes d'abus sexuels de la part d'un enseignant entre 1969 et 1981. Maurice Cloughley a purgé une peine de 10 ans après avoir plaidé coupable à mi-procès en 1996. Maurice Cloughley a plaidé coupable à neuf chefs d'accusation pour avoir abusé d'écoliers dans plusieurs communautés de l'Arctique entre 1967 et 1981. À l'origine, il devait répondre de 22 chefs d'accusation. Le recours collectif allègue que le gouvernement territorial n'a pas fait assez pour protéger les élèves contre les abus et qu'il aurait pu être au courant des abus sans rien faire. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Comment pouvons-nous aider votre organisation à travailler avec le gouvernement ?

Vous souhaitez travailler ou vendre aux pouvoirs publics ? Ou vous voulez vous tenir au courant de tous les changements constants qui interviennent dans le secteur public ? Prenons le temps de discuter et de voir si nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs et les résultats souhaités.

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.