Mise à jour provinciale et territoriale - 23 février 2024

Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 23 février 2024, rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Une députée du Parti vert affirme que le Nouveau-Brunswick devrait avoir plus de contrôle sur le nombre d'immigrants en réponse au nouveau plafond imposé par le gouvernement fédéral sur les permis d'études internationaux. Megan Mitton affirme que la décision "unique" d'Ottawa "aura certainement un impact négatif" sur les établissements d'enseignement postsecondaire de la province.
  • Le gouvernement du Nouveau-Brunswick défend l'utilisation d'infirmières itinérantes face aux critiques concernant le coût élevé pour les contribuables. Entre-temps, Vitalité, la régie régionale de la santé qui a eu le plus recours aux infirmières des agences privées, a reconnu dans une déclaration à CBC News que "le niveau de facturation de ces services mérite d'être remis en question".
  • Après avoir plafonné à 360 000 le nombre d'étudiants étrangers pouvant venir étudier au Canada l'année prochaine, le gouvernement fédéral annonce que le Nouveau-Brunswick pourra accueillir 5 580 d'entre eux. Cependant, alors que la province cherche à répartir ces étudiants entre ses universités et collèges, elle doit faire face à un autre défi. En plus de limiter le nombre de permis d'études, le gouvernement fédéral limite également le nombre de lettres d'acceptation que les écoles peuvent envoyer.
  • Certains pêcheurs de Wolastoqey affirment que la fermeture de la pêche aux petites anguilles, ou civelles, cette année portera atteinte à leurs droits issus de traités et à leur droit de tirer un revenu modéré de la pêche. La semaine dernière, Pêches et Océans Canada (MPO) a envoyé des lettres aux détenteurs de permis de pêche commerciale pour les informer qu'il ne renouvellerait pas les permis avant la saison de la civelle, qui commence généralement à la fin du mois de mars.

Nouvelle-Écosse

  • Le député néo-écossais Brendan Maguire a quitté le parti libéral après 10 ans pour rejoindre le parti progressiste-conservateur au pouvoir et devenir ministre des services communautaires. Le premier ministre Tim Houston l'a annoncé lors d'une conférence de presse matinale à Halifax. M. Maguire, qui représente la circonscription de Halifax Atlantic, remplacera Trevor Boudreau, dont le premier ministre a annoncé qu'il quittait son poste de ministre pour des raisons de santé, mais qu'il resterait député.
  • La journée de vendredi a été longue à venir pour Paul Legere. Le médecin vétéran du service des urgences de l'Hôpital régional de Yarmouth s'est récemment exprimée, avec ses collègues, sur la nécessité d'un site de remplacement et des inquiétudes quant au fait que le gouvernement n'agit pas assez rapidement pour résoudre le problème. Vendredi, ces préoccupations ont trouvé une réponse. Le ministre de Service Nouvelle-Écosse, Colton LeBlanc, a annoncé qu'un appel d'offres pour la construction d'un nouveau service d'urgence serait lancé au printemps.
  • Les chefs de l'opposition affirment que le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a fait reculer la culture politique de plusieurs décennies en recourant à des contrats sans appel d'offres et en manquant de transparence dans ses efforts pour résoudre les problèmes du système de soins de santé. Le ministre responsable affirme qu'il s'engage à resserrer le processus, tout en ne s'excusant pas d'essayer d'aller plus vite pour améliorer les soins de santé. La vérificatrice générale Kim Adair a publié un rapport publié au début du mois signalant la "transaction très inhabituelle" que le gouvernement a utilisé pour acheter un hôtel inachevé dans le but de le transformer en centre de soins pour patients.
  • Le Premier ministre Justin Trudeau s'est rendu en Nouvelle-Écosse jeudi pour annoncer un financement de $13,3 millions d'euros destiné à accélérer la construction de 367 logements au cours des trois prochaines années. M. Trudeau a annoncé la construction d'un ensemble de logements recouverts de neige au sein de la Première nation de Membertou, une communauté essentiellement urbaine située au sud de Sydney, la plus grande ville du Cap-Breton.

Île-du-Prince-Édouard

  • Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard a publié un plan quinquennal qui, selon lui, permettra d'augmenter l'offre de logements dans la province afin de résoudre la crise du logement qui sévit actuellement dans l'île. Le plan publié vendredi promet d'identifier "des solutions et des opportunités créatives" en collaboration avec les locataires, les propriétaires, les groupes communautaires, les associations industrielles, les promoteurs et tous les niveaux de gouvernement. 
  • Le cabinet de l'Île-du-Prince-Édouard a autorisé plus de $88 millions de dollars pour couvrir des dépenses qui ont dépassé le budget. Les autorisations de dépenses, appelées mandats spéciaux, ont été approuvées lors des réunions du cabinet du 30 janvier et du 13 février. La ministre des Finances, Jill Burridge, a déclaré que la dépense la plus importante était de $29 millions pour étendre le programme de pompes à chaleur gratuites de la province.
  • Un conseiller municipal de Murray Harbour, à l'Île-du-Prince-Édouard, qui soutient que son droit de partager "une opinion personnelle" sur un panneau a été violé par les sanctions imposées par ses collègues conseillers, a maintenant déposé des documents pour demander une révision judiciaire de l'affaire. John Robertson souhaite qu'un juge de la Cour suprême de l'Île-du-Prince-Édouard examine tous les faits de l'affaire, notamment la question de savoir si la municipalité rurale de Murray Harbour avait le droit de le suspendre pendant six mois, de lui retirer la présidence du comité d'entretien des infrastructures de la communauté, de lui imposer une amende de $500 et d'exiger des excuses écrites. 
  • Melanie Fraser sera la nouvelle directrice générale de Health P.E.I., succédant au Dr Michael Gardam et à la directrice générale par intérim Corinne Rowswell à la tête de l'agence provinciale de santé. Le ministre provincial de la santé et du bien-être, Mark McLane, et le conseil d'administration de Health P.E.I. ont annoncé conjointement la nomination de Mme Fraser mercredi. "Grâce à sa vaste expérience, à son dévouement et à sa passion pour les soins de santé, elle sera une excellente dirigeante pour l'autorité sanitaire de notre île et pour tous ceux qui travaillent dans le système de soins de santé", a déclaré M. McLane dans un communiqué de presse provincial.

Terre-Neuve et Labrador

  • Le ministre de la santé, Tom Osborne, a déclaré qu'il y avait des emplois d'infirmières à temps plein pour toutes les infirmières de la province, mais que les étudiantes devaient modérer leurs attentes, car les emplois disponibles ne se trouvaient pas forcément dans les unités ou les lieux spécifiques souhaités par les étudiantes. Vous ne pouvez pas obtenir votre diplôme et dire "Je veux le poste préféré dans une région préférée"", a-t-il déclaré.
  • Un obstacle se dresse sur le chemin du plan de Tacrora Resources pour sortir de la procédure de protection contre les créanciers et donner un nouveau souffle à sa mine de fer du Labrador - et il vient de l'un de ses propriétaires. Tacora, qui possède la mine Scully à Wabush, dans l'ouest du Labrador, a obtenu la protection contre les créanciers auprès de la Cour supérieure de l'Ontario en octobre. Dans ses documents, elle a invoqué la volatilité du marché, les incendies de forêt qui font rage et des travaux d'entretien imprévus à la mine pour justifier sa situation. facteurs contributifs qui a conduit à une année catastrophique sur le plan financier.
  • Un avocat de la défense de St. John's demande une enquête publique sur la mort de Seamus Flynn, un détenu de 35 ans, et sur les services de soins de santé au pénitencier de Sa Majesté. Bob Buckingham affirme que le médecin légiste en chef de Terre-Neuve-et-Labrador a le pouvoir de demander une enquête - semblable à celle d'un coroner - mais qu'il ne l'a jamais fait. "Je pense que nous devons mener une enquête approfondie sur ce décès", a déclaré Bob Buckingham lors d'une récente interview.
  • Une demande soumise par un homme accusé d'agression sexuelle pour mettre en place le premier service de covoiturage de Terre-Neuve-et-Labrador a été approuvée en une seule journée, selon des courriels obtenus grâce à la loi sur l'accès à l'information. Les messages montrent que la demande de Yosief Tesfamicael, propriétaire de Redsea Riding, comprenait une politique d'entreprise de huit pages largement copiée sur le site web d'Uber.

Québec

  • Piqué au vif par les questions répétées du chef du Parti québécois Paul St-Pierre Plamondon à l'Assemblée nationale sur la question de l'immigration temporaire, le premier ministre François Legault a soudainement remis en question, mardi, l'utilité du Bloc québécois souverainiste à Ottawa. Les questions de M. Legault ont été posées en réponse à l'accusation de M. St-Pierre Plamondon selon laquelle le premier ministre n'avait rien fait dans le dossier de l'immigration temporaire au Québec.
  • Le Barreau du Québec dénonce ce qu'il appelle une "attaque" du premier ministre François Legault contre l'indépendance des juges nommés par le gouvernement fédéral. Les commentaires du Barreau du Québec font suite aux déclarations de M. Legault, jeudi, accusant le chef du Parti Québécois de se prosterner devant Ottawa au sujet d'une décision de la Cour d'appel. Dans une décision unanime rendue le 7 février, la Cour d'appel a accordé l'accès aux places de garderie subventionnées du Québec aux enfants des demandeurs d'asile, ce qui a frustré M. Legault, qui a déclaré que ces places devraient être réservées aux citoyens.
  • Le premier ministre du Québec, François Legault, a déclaré qu'il prévoyait de rencontrer le premier ministre Justin Trudeau dans les semaines à venir pour discuter des demandeurs d'asile et de la pression croissante sur les services publics de la province. Lors d'une conférence de presse jeudi, M. Legault a demandé à Ottawa de rétablir le plus rapidement possible l'obligation de visa pour les voyageurs mexicains, affirmant que de nombreux demandeurs d'asile proviennent de ce pays. En début de semaine, quatre ministres québécois ont à nouveau demandé à Ottawa de freiner l'arrivée des demandeurs d'asile et de les répartir plus équitablement sur l'ensemble du territoire.
  • Le gouvernement du Québec présentera le 12 mars un budget dont le déficit devrait être plus important que prévu. Le ministre des finances du Québec, Eric Girard, a déclaré jeudi que les priorités du gouvernement pour l'année fiscale 2024-25 seront les soins de santé et l'éducation. Plus tôt cette semaine, le premier ministre François Legault a déclaré que les conventions collectives récemment signées avec les travailleurs de ces deux secteurs signifient qu'il faudra plus de temps au gouvernement pour équilibrer les comptes.

Ontario

  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, défend la nomination par son gouvernement de deux anciens collaborateurs au sein d'un comité qui aide à sélectionner les juges provinciaux, affirmant qu'il ne confiera pas ces rôles à des libéraux ou à des néo-démocrates. Le Toronto Star a d'abord rapporté que Matthew Bondy, ancien chef de cabinet adjoint de M. Ford, est le président du comité consultatif sur les nominations judiciaires, et que Brock Vandrick, ancien directeur des relations avec les parties prenantes de M. Ford, fait partie du comité.
  • Le premier ministre de l'Ontario Doug Ford s'en est pris au premier ministre Justin Trudeau lors d'une longue entrevue radiophonique, au cours de laquelle le premier ministre s'en est également pris au ministre fédéral de l'Environnement, Steven Guilbeault. Lors d'une interview accordée à l'émission John OakleyDans son discours, M. Ford a parlé de M. Guilbeault et du gouvernement fédéral, qualifiant le ministre de l'Environnement d'"extrémiste". "Parfois, je me demande qui dirige le pays, Justin Trudeau ou Guilbeault ? Et en ce moment, je ne sais pas qui dirige le pays", a déclaré M. Ford.
  • Les députés provinciaux de l'Ontario retournent à Queen's Park mardi pour la première fois cette année. Le gouvernement de Doug Ford a commencé à présenter ses priorités au cours des dernières semaines. Le premier acte du gouvernement sera de présenter la loi "Get it Done Act", un projet de loi omnibus qui va du renouvellement automatique des plaques d'immatriculation à la rationalisation du processus d'évaluation de l'impact sur l'environnement.
  • Le gouvernement de l'Ontario accorde à Toronto $114 millions d'euros pour la récompenser d'avoir dépassé les objectifs fixés par la province en matière de logement. En 2022, le gouvernement du premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a fixé des objectifs en matière de logement pour de nombreuses grandes villes. Toronto s'est vu assigner l'objectif ambitieux de construire 285 000 logements d'ici à 2031. Chaque ville a également reçu un objectif annuel et a été informée que si elle atteignait 80 % des mises en chantier, elle serait éligible à un financement dans le cadre du "Building Faster Fund" de la province, d'une durée de trois ans.

Manitoba

  • Une personne qui était soignée au plus grand hôpital du Manitoba jeudi fait face à des accusations après qu'un garde de sécurité a été poignardé. La police de Winnipeg confirme que la personne est accusée d'agression armée après avoir poignardé le gardien du Health Sciences Centre. "Notre violence atteint des sommets, elle est quotidienne, qu'il s'agisse de violence verbale, de violence physique à l'égard du personnel ou de menaces de violence", a déclaré un membre du personnel de l'hôpital, qui a parlé à CBC News sous le couvert de l'anonymat par crainte de répercussions sur son emploi. "L'épisode qui s'est produit hier était très préoccupant pour toutes les personnes présentes dans la salle.
  • La police et les répartiteurs d'urgence doivent avoir davantage confiance dans la capacité des intervenants à traiter les appels relatifs à la santé mentale au lieu d'adopter une approche qui privilégie la police, affirme une militante, après plusieurs décès survenus au cours des derniers mois à la suite d'affrontements avec la police de Winnipeg. Jennifer Chambers, directrice générale de l'Empowerment Council, une organisation de défense de la santé mentale basée à Toronto et financée par le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH), estime que davantage d'appels relatifs au bien-être doivent être transférés à des équipes d'intervention d'urgence non dirigées par la police.
  • Manitoba Hydro s'attend à perdre plus d'argent au cours de cet exercice qu'elle ne l'avait prévu précédemment, principalement en raison des conditions de sécheresse généralisées dans le bassin du lac Winnipeg. Dans un rapport fiscal du troisième trimestre publié jeudi, la société d'État provinciale a prévu une perte de $190 millions pour l'exercice 2023-24, qui se termine le 31 mars. Ce chiffre est en hausse par rapport à la projection du deuxième trimestre, qui était de $161 millions.
  • Ottawa versera $16 millions de dollars pour aider à la construction d'une tour d'habitation déjà en chantier dans le centre-ville de Winnipeg. La vice-première ministre Chrystia Freeland s'est engagée jeudi à soutenir la tour de 21 étages située au 308 Colony St., qui comprendra 214 appartements - dont 84 logements abordables - et deux bureaux ou espaces commerciaux au rez-de-chaussée. Plus de 20 % des logements seront accessibles aux personnes handicapées. Pour M. Freeland, cette tour est un excellent exemple d'un projet de logement bien conçu.

Saskatchewan

  • Les enseignants de la Saskatchewan s'apprêtent à lancer un nouveau mouvement de grève. La Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) a annoncé vendredi que ses membres se retireraient de toutes les activités extrascolaires pendant une période de 24 heures lundi. Cela comprend les sports, le théâtre, la musique, l'orchestre, les clubs scientifiques, les activités intra-muros, les répétitions, les activités de leadership étudiant, la planification des célébrations de remise des diplômes, les foires aux livres et d'autres clubs et activités, selon la STF. Les enseignants cesseront également de superviser les élèves à l'heure du déjeuner dans certaines régions de la province lundi.
  • Le Parti de la Saskatchewan a confirmé qu'un homme récemment nommé à la Commission des droits de l'homme de la Saskatchewan tente également de se présenter sous les couleurs du parti aux prochaines élections provinciales. Le mois dernier, la ministre de la Justice Bronwyn Eyre a nommé sept nouveaux membres à la Commission des droits de l'homme de la Saskatchewan, en remplacement des membres existants qui avaient démissionné ou dont le mandat avait pris fin. Mubarik Syed, membre de la communauté Ahmadiyya Muslim Jamaat de Saskatoon, était l'un d'entre eux. Dans une déclaration faite cette semaine, le Saskatchewan Party a confirmé que Mubarik Syed est le même homme qui se présente à l'investiture du parti dans la circonscription de Saskatoon Southeast. 
  • Le gouvernement de la Saskatchewan a discrètement annoncé des dépenses d'un montant de $750 millions de dollars un mois avant la présentation du budget provincial. Le NPD, parti d'opposition, estime qu'il s'agit d'une tentative d'éviter le processus démocratique et de se soustraire à l'obligation de rendre des comptes. "En fin de compte, les contribuables ne méritent rien de moins que l'honnêteté, la transparence, l'optimisation des ressources et la bonne gestion. Ils n'obtiennent rien de tout cela en ce moment", a déclaré jeudi le porte-parole du NPD en matière de finances, Trent Wotherspoon. Le gouvernement provincial a publié 13 décrets qui signalait que le ministre des finances émettait une série de mandats spéciaux. 
  • Un des principaux organisateurs du "Convoi de la liberté" poursuit le gouvernement fédéral pour avoir utilisé la Loi sur les situations d'urgence afin de geler ses comptes bancaires, arguant qu'il s'agit d'une violation des droits que lui confère la Charte de protester contre les mandats du COVID-19. Chris Barber, propriétaire d'une entreprise de camionnage dans le sud-ouest de la Saskatchewan, a déposé la semaine dernière une demande d'indemnisation auprès de la Cour du banc du roi à Saskatoon, affirmant que la décision sans précédent du gouvernement fédéral d'invoquer la loi constituait un abus de pouvoir.

Alberta

  • Premier ministre de l'Alberta Danielle Smith a promis de ne pas réduire les dépenses cette année dans un discours prébudgétaire prononcé mercredi, mais a déclaré que la province devait encore faire preuve de plus de retenue que prévu. Dans un discours prébudgétaire de huit minutes, le ministre de l'économie et des finances de la province a promis de ne pas réduire les dépenses cette année. discours télévisé aux heures de grande écouteSelon M. Smith, la baisse des revenus tirés des ressources naturelles et la volatilité des prix du pétrole et du gaz ont incité le gouvernement à réfléchir à un plan financier stratégique à long terme afin de disposer d'un "budget stable et équilibré".
  • Sept Premières nations de l'Alberta se sont regroupées pour obtenir des réponses alors que l'industrie et le gouvernement mettent en œuvre des projets de plusieurs milliards de dollars visant à injecter et à stocker des millions de tonnes de gaz à effet de serre sous leurs terres traditionnelles ou à proximité de celles-ci. "Nous ne savons pas comment le pompage du carbone sous terre affectera nos lacs, nos rivières et même nos réservoirs souterrains", a déclaré Michael Lameman, conseiller de la nation crie de Beaver Lake, l'un des membres du groupe de travail du traité n° 6.
  • Le gouvernement de l'Alberta embauchera 100 pompiers supplémentaires pour travailler cette saison, mais l'opposition craint que cela ne soit pas suffisant pour une année qui pourrait être pire pour les incendies que 2023. Le ministre des forêts et des parcs, Todd Loewen, a annoncé les nouvelles mesures de dotation en personnel mardi lors d'une conférence de presse à la base d'incendie de Whitecourt. "Nous sommes convaincus que nous sommes prêts à aborder la prochaine saison des feux de forêt de front afin de mieux orienter nos ressources pour lutter contre les nouveaux incendies et les incendies existants", a déclaré M. Loewen. "Nous déclarons que la saison des feux de forêt de 2024 commencera tôt."
  • Le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé mercredi un financement de $175 millions de dollars pour accélérer la construction de plus de 5 200 nouveaux logements à Edmonton au cours des trois prochaines années. "Nous changeons la façon dont les logements sont construits dans ce pays", a déclaré M. Trudeau sur le chantier d'un complexe d'appartements dans le sud-ouest d'Edmonton. L'argent sera versé par l'intermédiaire du programme fédéral Accélérateur de logement et servira à éliminer les obstacles à la construction des logements. M. Trudeau a déclaré que les fonds permettraient de créer davantage d'options de logement dans la ville, notamment davantage de logements locatifs, d'appartements abordables et de logements situés à proximité des campus universitaires et collégiaux.

Colombie-Britannique

  • Le budget préélectoral du NPD de la Colombie-Britannique saignera à l'encre rouge, encore plus que le déficit de $4,2 milliards de dollars de l'année dernière, parce que la ministre des Finances Katrine Conroy a déclaré que ce n'était pas le bon moment pour faire des coupes pour les gens qui ont des difficultés. Lors d'une visite au centre communautaire de Fernwood, à Victoria, Mme Conroy s'est engagée à ne pas augmenter les impôts des "gens ordinaires", mais n'a rien promis de tel aux spéculateurs immobiliers, qui peuvent s'attendre à être frappés par une taxe sur les transactions immobilières.
  • Le gouvernement fédéral s'est engagé à verser $2 milliards d'euros pour aider à financer B.C. BuildsLe Premier ministre Justin Trudeau a annoncé mardi matin, lors d'une conférence de presse aux côtés du Premier ministre David Eby et du maire de Vancouver Ken Sim, l'octroi de fonds à la Colombie-Britannique pour la construction de milliers de logements locatifs sur des terrains publics sous-utilisés. Le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé ces fonds lors d'une conférence de presse qui s'est tenue mardi matin à Vancouver, aux côtés du Premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, et du maire de Vancouver, Ken Sim. M. Trudeau a qualifié le plan provincial de logement d'"ambitieux et fondamentalement pratique" et a déclaré que le financement fédéral supplémentaire contribuerait à la création de 8 000 à 10 000 nouveaux logements.
  • Le maire de Vancouver, Ken Sim, se dit "profondément attristé" par la mort d'un ouvrier, décédé lorsque la charge d'une grue est tombée sur un bâtiment en construction dans le quartier d'Oakridge, mercredi. M. Sim a déclaré que la sécurité sur le lieu de travail devait rester une priorité absolue. Dans une déclaration, il a indiqué que les autorités s'engageaient à garantir la sécurité de toutes les personnes travaillant sur des projets de construction dans la ville, et qu'elles "continueront à travailler avec diligence pour prévenir de telles tragédies à l'avenir".
  • Les familles des victimes de Robert Pickton ont organisé une veillée sur le site de sa ferme de Port Coquitlam, en Colombie-Britannique, mercredi soir, un jour avant que le tueur en série ne puisse demander une semi-liberté. En 2007, Robert Pickton a été reconnu coupable de six chefs d'accusation pour meurtre au second degré et condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle totale avant 25 ans. Les restes ou l'ADN de 33 femmes ont été découverts dans sa ferme porcine de Port Coquitlam, à environ 25 kilomètres à l'est du centre-ville de Vancouver. Selon la Commission des libérations conditionnelles du Canada, le tueur en série pourra demander une semi-liberté, c'est-à-dire qu'il devra retourner en prison ou dans un centre de réinsertion sociale la nuit, le 22 février.

Territoires du Nord-Ouest

  • Deux ans avant la date prévue, un plan fédéral visant à réduire le coût des places en garderie réglementée à $10 par jour est sur le point de devenir une réalité dans les T.N.-O. Jenna Sudds, ministre fédérale de la Famille, des Enfants et du Développement social, en a fait l'annonce jeudi, aux côtés de Caitlin Cleveland, ministre de l'Éducation, de la Culture et de l'Emploi des T.N.-O. "Il s'agit d'un élément essentiel de la vie de nombreuses familles", a déclaré Mme Sudds. "Sans accès à des services de garde d'enfants de qualité, abordables et accessibles, les parents ne peuvent pas participer pleinement à l'économie.
  • Les députés des T.N.-O. ont voté jeudi en faveur de la tenue d'une enquête publique sur l'intervention du territoire en cas d'incendie de forêt en 2023, mais le premier ministre R.J. Simpson affirme que son gouvernement ne fait aucune promesse. Les députés présents ont voté par 10 voix contre 6 en faveur de l'enquête, tous les députés ordinaires ayant voté pour et tous les ministres ayant voté contre. Après le vote, M. Simpson a déclaré à la CBC qu'il ne croyait pas que le moment était propice à une enquête publique, à l'approche d'une nouvelle saison d'incendies de forêt.

Yukon

  • Mettant en garde contre une extinction imminente, les délégués d'une récente commission parlementaire ont déclaré aux législateurs que les défis auxquels est confronté le saumon quinnat du fleuve Yukon sont multiples et nécessitent une action rapide. Ils ont déclaré que les saumons roses d'écloserie, qui pullulent, supplantent les saumons quinnat pour la nourriture dans l'océan, que l'exploitation minière et les barrages hydroélectriques tuent les poissons et détruisent leur habitat, tandis que les gouvernements territorial et fédéral se renvoient la balle. Nicole Tom, chef de la Première nation Little Salmon Carmacks, a fait une présentation lors de la réunion du 15 février du comité permanent des pêches et des océans, au cours de laquelle elle a déclaré que si des efforts plus importants n'étaient pas déployés, l'extinction de l'ensemble de l'espèce était pratiquement garantie.
  • La Première nation de Little Salmon Carmacks avertit que la fonte printanière pourrait provoquer un débordement ou une rupture de la digue à résidus de la mine abandonnée de Mount Nansen, dans le centre du Yukon, et envoyer une boue toxique dans l'environnement. La société qui gère le site affirme toutefois qu'une rupture de la digue est peu probable, mais qu'il existe un risque de débordement.

Nunavut

  • L'électricité est enfin rétablie à Sanirajak, au Nunavut, selon la Société d'énergie Qulliq (SEQ), après une panne partielle de huit heures mercredi. Après des pannes intermittentes samedi et mardi, certaines parties de la collectivité ont de nouveau été privées d'électricité mercredi matin, alors que les températures ont chuté en dessous de -30 °C, avec un refroidissement éolien de -51 °C. La panne, qui a commencé juste avant 9 h, a touché l'hôtel, la GRC, l'aréna et certaines maisons. Les travailleurs ont trouvé une ligne électrique brisée, mais n'ont pu la réparer que lorsque la société d'énergie a envoyé une équipe par avion.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.