Mise à jour provinciale et territoriale - 26 janvier 2024

Mise à jour provinciale et territoriale - 26 janvier 2024 : Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 21 au 26 janvier 2024. Rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Le Nouveau-Brunswick a renoncé à un projet controversé visant à fusionner tous les laboratoires d'analyse des hôpitaux en un seul système, avec un laboratoire provincial principal au Centre universitaire de santé Dr. Georges-L. Dumont de Moncton. Le ministère de la Santé a décidé que le plan, qui avait été approuvé par le gouvernement, ne serait pas mis en œuvre. fortement contestée par les médecins de Dumont lors d'une conférence de presse extraordinaire à la fin du mois de juin, est "invalide", selon un responsable du Réseau de santé Vitalité.
  • Le premier ministre Blaine Higgs est revenu aux questions de portefeuille jeudi dans son dernier discours sur l'état de la province avant les élections de cette année, faisant de nouvelles promesses sur les soins de santé, les services de toxicomanie et le coût de la vie, tout en évitant principalement la controverse sur la politique 713. M. Higgs a annoncé que son gouvernement puiserait à nouveau dans son excédent budgétaire pour offrir une nouvelle série de paiements uniques aux familles à faible revenu.
  • Le Nouveau-Brunswick est confronté à une pénurie imminente d'enseignants et des mesures doivent être prises pour recruter et retenir davantage d'éducateurs dans la province, selon une nouvelle étude. Une vague imminente de départs à la retraite et la croissance de la population obligent la province à investir davantage dans le système éducatif, indique l'étude publiée ce mois-ci par l'Université du Nouveau-Brunswick. Les enseignants seront particulièrement recherchés dans des matières telles que l'immersion en français et les STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques).
  • Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a révisé sa politique en matière d'éducation pour la première fois en 20 ans afin de supprimer un article qui prévoyait que la province couvrirait les frais juridiques d'un district scolaire dans les cas où leurs intérêts juridiques divergeraient. La révision est intervenue un mois après que le Anglophone East District Education Council a voté en faveur d'une action en justice contre la province et demander au gouvernement de couvrir ses frais de justice concernant les changements apportés par le Nouveau-Brunswick à sa politique sur l'identité sexuelle.

Nouvelle-Écosse

  • Une dermatologue de Halifax remet les pendules à l'heure en ce qui concerne les soins de la peau chez les préadolescents, alors que des routines de préparation avec des lotions et des sérums potentiellement nocifs deviennent virales sur les médias sociaux. La Dre Natalie Cunningham pratique la dermatologie pédiatrique à Halifax depuis sept ans et elle a remarqué une augmentation de l'intérêt pour les soins de la peau chez ses clients âgés de 10 à 12 ans. "Surtout pendant les vacances, des jeunes et leurs parents m'ont demandé quelle était la meilleure routine de soins de la peau et quels étaient les meilleurs produits à utiliser. C'est donc un sujet beaucoup plus brûlant aujourd'hui", a-t-elle déclaré.
  • Les personnes vivant dans un campement du centre-ville d'Halifax disent se sentir plus en sécurité en dormant dans des tentes plutôt que dans un nouveau centre d'hébergement de $3 millions de dollars qui, selon un résident sans-abri, "ressemble à une prison". Ric Young, qui vit dans une tente dans un campement de sans-abri près de l'hôtel de ville depuis environ six mois, a visité le nouveau refuge de 50 lits au Halifax Forum et affirme que l'installation n'est pas une bonne option pour lui ou ses voisins sans-abri.
  • Ann Marie Danch raconte qu'elle a commencé par donner un en-cas à un élève qui n'avait rien pour le déjeuner. Puis cette assistante pédagogique de longue date a commencé à remarquer que beaucoup d'autres élèves arrivaient à l'école le ventre vide. En peu de temps, elle a déclaré qu'elle et d'autres membres du personnel du lycée Highland Park Junior High à Halifax donnaient à 30 à 50 élèves des repas chauds chaque jour au petit déjeuner et au déjeuner. Les données de la province montrent qu'il y a eu une augmentation significative du nombre de personnes cherchant un meilleur accès à la nourriture. Cette situation survient à un moment où les banques alimentaires de la Nouvelle-Écosse sont de plus en plus sollicitées, ce qui fait que davantage d'élèves se rendent à l'école le ventre vide, selon Feed Nova Scotia.
  • Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a annoncé qu'un système de classification côtière permettant d'évaluer l'adéquation des zones à l'aquaculture sera étendu aux exploitations de mollusques et de crustacés, telles que les fermes ostréicoles et mytilicoles. La plateforme en ligne est encore en cours de développement et devrait être mise en service en mars 2025. À l'origine, elle avait été présentée comme un moyen d'assurer une plus grande transparence pour les sites d'élevage de poissons, tels que les parcs à saumons en filet.

Île-du-Prince-Édouard

  • Après 35 ans, la police de Charlottetown a procédé à une arrestation dans l'affaire du meurtre de Byron Carr, en 1988, qui a choqué les habitants de l'Île-du-Prince-Édouard et laissé de nombreux membres de la communauté LGBTQ dans la peur. Le chef Brad MacConnell a déclaré vendredi que Todd Joseph Gallant, 56 ans, également connu sous le nom de Todd Joseph Irving, de Souris (Î.-P.-É.), a été inculpé d'un chef de meurtre au premier degré et d'un chef d'atteinte aux restes humains. M. MacConnell a indiqué que l'arrestation a eu lieu jeudi à 11 h 55, sur la base de " preuves médico-légales importantes " qui ont amené la police à croire que M. Gallant est responsable de la mort de M. Carr, qu'il a décrit comme un fils, un frère et un ami aimant, ainsi que comme " un enseignant respecté et un bon voisin ".
  • Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Dennis King, s'est défendu et a défendu son gouvernement lors d'une entrevue jeudi, un jour après que l'ancien directeur général de Health P.E.I. ait déclaré que le bureau de M. King s'était ingéré dans son travail au sein de l'agence de santé de la province. On a demandé au Dr Michael Gardam lors d'une réunion de la commission parlementaire de la santé a demandé mercredi si le cabinet du premier ministre lui avait déjà demandé de s'aligner sur les décisions provinciales. M. Gardam a répondu par l'affirmative, notamment en ce qui concerne la nouvelle école de médecine prévue à l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard.
  • La comparution de l'ancien directeur général de Health P.E.I., le Dr Michael Gardam, devant le comité de la santé de l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard a donné lieu à un échange tendu avec le député progressiste-conservateur Steven Myers, mercredi. C'est la dernière semaine de M. Gardam à Health P.E.I., après la fin de son mandat de directeur général le 31 décembre et l'entrée en fonction de la directrice générale par intérim Corinne Rowswell. En juillet dernier, il a déclaré qu'il avait l'intention de rester à l'agence jusqu'en mars de cette année pour assurer une transition en douceur, mais aujourd'hui, il a déclaré qu'il passerait les deux prochains mois à utiliser les congés accumulés pendant la pandémie de grippe aviaire.

Terre-Neuve et Labrador

  • Le principal dirigeant d'Equinor au Canada, Tore Løseth, affirme que le géant pétrolier norvégien explore toutes les options possibles pour tenter de réduire les coûts de développement du projet Bay du Nord, au large de Terre-Neuve, qui est dans l'impasse. L'une des options envisagées est un scénario dans lequel Equinor et son partenaire, BP Canada, engagent une autre société pour fournir et exploiter un navire de production en forme de bateau, communément appelé FPSO. Auparavant, Equinor avait prévu de construire et d'exploiter son propre navire flottant de production, de stockage et de déchargement, mais M. Løseth a déclaré que cette option n'était plus que l'une des nombreuses possibilités envisagées.
  • Selon le stratège politique Tim Powers, Ken McDonald a peut-être amélioré ses perspectives d'avenir en politique en s'exprimant contre son propre chef dans une entrevue accordée à Radio-Canada - mais ces perspectives d'avenir pourraient ne pas être au sein des libéraux fédéraux. M. McDonald, député de la circonscription d'Avalon, a déclaré lors d'une récente entrevue qu'il croyait qu'il devrait y avoir un examen de la direction du Parti libéral. Le lendemain de la publication de ses commentaires, il s'est rétracté. 
  • Le chef du Parti progressiste-conservateur de Terre-Neuve-et-Labrador, Tony Wakeham, reproche à la ministre du gouvernement et des services numériques de Terre-Neuve-et-Labrador, Sarah Stoodley, de ne pas avoir accordé d'entrevue au sujet de la décision de son ministère d'accorder la première licence de covoiturage de la province à un homme accusé de crimes sexuels impliquant des mineurs. Le ministère de Mme Stoodley a déclaré vendredi que la licence avait été attribuée à Redsea Riding et avait prévu une conférence de presse pour le même jour, mais l'a ensuite annulée.
  • Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a chargé deux professeurs de l'université Memorial d'élaborer, d'ici la fin de l'année, une feuille de route visant à moderniser l'enseignement. Les présidentes de l'équipe consultative de l'Accord sur l'éducation sont Karen Goodnough et Anne Burke, qui enseignent toutes deux à la faculté d'éducation. "Nous pensons que nous nous trouvons à une période charnière dans cette province, en termes d'éducation. Nous voulons faire un pas en avant dans la modernisation et la transformation de l'éducation", a déclaré jeudi à la presse la ministre de l'Éducation, Krista Lynn Howell.

Québec

  • Le premier ministre François Legault envisage de limiter l'arrivée de travailleurs étrangers temporaires au Québec. Lors d'une conférence de presse à Sherbrooke, jeudi, après les réunions du caucus de la CAQ, il a déclaré qu'il envisageait de resserrer les critères d'admission de ces travailleurs spécifiques. "Nous ne l'excluons pas. On y réfléchit." La sélection des travailleurs étrangers temporaires se fait dans le cadre de divers programmes et est une compétence partagée entre Québec et Ottawa, mais leur nombre a augmenté au cours des dernières années.
  • Le gouvernement Legault pourrait reporter son objectif de retour à l'équilibre budgétaire d'ici 2027. Le ministre des finances, Eric Girard, a expliqué jeudi que l'économie du Québec ralentissait et que les revenus du gouvernement diminuaient alors que les dépenses augmentaient. Les augmentations salariales accordées aux employés du secteur public sont plus élevées que celles prévues dans la mise à jour économique, a déclaré M. Girard. "Je vous dis la vérité", a-t-il déclaré lors d'un point de presse jeudi matin en marge du caucus présessionnel de la Coalition Avenir Québec (CAQ), qui se tient à Sherbrooke.
  • Lors de sa première apparition publique de l'année, François Legault a déclaré qu'il voulait se "recentrer" sur ses priorités et éviter les "distractions". Le premier ministre du Québec et chef de la Coalition Avenir Québec (CAQ) a connu une année 2023 difficile. Mercredi, devant les membres de son caucus à Sherbrooke, il a déclaré vouloir revenir à l'essentiel. M. Legault a cité cinq priorités : l'éducation, la santé, l'économie, l'environnement et l'identité québécoise. Il a également admis qu'il y avait encore beaucoup de travail à faire en matière de logement.
  • Le premier ministre du Québec, François Legault, a publié une déclaration aujourd'hui à la suite du caucus de la CAQ, affirmant que le gouvernement provincial "est prêt à livrer la marchandise en 2024". Selon une étude de l'Institut Angus Reid, le gouvernement du Québec a maintenant des approbations inférieures à 20% dans les domaines de l'éducation, des soins de santé, de l'abordabilité du logement et du coût de la vie. François Legault a également le taux d'approbation le plus bas de tous les premiers ministres du Canada, à 31%.

Ontario

  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a reçu un coup politique après qu'un ministre a démissionné jeudi pour rejoindre l'équipe du chef du Parti conservateur fédéral, Pierre Poilievre. Parm Gill, ministre de la réduction des formalités administratives, a démissionné du gouvernement de l'Ontario en tant que député de Milton et cherche à revenir sur la scène politique fédérale. M. Gill a été député de Brampton-Springdale pendant un mandat jusqu'en 2015 avant de rejoindre les rangs des progressistes-conservateurs en Ontario.
  • Le gouvernement du premier ministre Doug Ford est confronté à une forte réduction de ce qui a été une source lucrative de financement pour les collèges et universités de l'Ontario, maintenant qu'Ottawa prévoit de réduire le nombre d'étudiants internationaux autorisés à entrer au Canada. Alors que le groupe d'experts de la province a révélé la situation financière périlleuse des collèges et universités de l'Ontario il y a tout juste deux mois et que les responsables de l'enseignement postsecondaire affirment maintenant que la réduction des visas pour les étudiants étrangers ne fera qu'aggraver la situation, le gouvernement Ford doit prendre des décisions difficiles. 
  • Le premier ministre Doug Ford offre une partie du fonds triennal $1,2 milliards de dollars de son gouvernement pour construire plus rapidement aux municipalités rurales et aux petites municipalités qui n'ont pas reçu d'objectif en matière de construction de logements. M. Ford a ouvert cette possibilité aux délégués lors de la conférence de l'Association des municipalités rurales de l'Ontario de cette année. Dix pour cent, soit $120 millions, seront réservés à ces collectivités pour la construction d'infrastructures telles que des routes et des égouts pour desservir les nouvelles habitations.
  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a déclaré qu'il comptait sur l'industrie minière du nord de l'Ontario pour aider à faire de l'Ontario une puissance économique pour l'industrie des véhicules électriques à batterie (BEV). M. Ford s'est exprimé le 23 janvier lors de la conférence annuelle de l'Association des municipalités rurales de l'Ontario 2024 (ROMA) et a parlé de l'importance de l'industrie des véhicules électriques à batterie de l'Ontario pour le développement économique de la province. stratégie en matière de minéraux critiques pour l'avenir des VE en Ontario.

Manitoba

  • Un examen externe de la société d'assurance automobile du Manitoba, propriété de la Couronne, a révélé de l'instabilité, une confusion dans les responsabilités et un taux élevé de gestionnaires. L'étude réalisée par le cabinet de conseil Ernst and Young indique que la Société d'assurance publique du Manitoba a un nombre relativement élevé de niveaux de gestion, et que 30 % des postes de direction sont occupés par trois personnes ou moins qui leur rendent compte directement. EY a constaté que "de nombreux changements organisationnels ont entravé la capacité de MPI à créer, mettre en œuvre et contrôler une vision à long terme efficace", ce qui a entraîné une "confusion au sein de la direction".
  • Certains membres de la communauté de la restauration et de l'hôtellerie de Winnipeg estiment que le décès récent d'un restaurateur après une altercation dans son établissement est révélateur d'un problème plus vaste. "J'ai vécu dans des endroits assez dangereux tout au long de ma vie et j'ai l'impression que Winnipeg est devenue encore pire que ce que j'ai connu dans le passé", a déclaré Éric Fouillard, propriétaire du Daily Grind Coffee sur l'avenue Portage, près de l'hôpital Grace, lors d'une entrevue accordée vendredi à Marcy Markusa, animatrice de la radio d'information de la CBC. Kyriakos Vogiatzakis, 51 ans, est décédé mercredi soir à la suite d'une bagarre à l'extérieur de son restaurant Cork & Flame, qui se trouve également sur l'avenue Portage, à quelques pâtés de maisons du Daily Grind.
  • Une initiative visant à faire du salaire de subsistance la norme minimale pour tous les employés et entrepreneurs de la ville de Winnipeg a été retardée à l'hôtel de ville. Le conseil devait voter jeudi sur une motion de la conseillère Cindy Gilroy (Daniel McIntyre) qui aurait demandé au personnel de la ville d'étudier le cadre du salaire de subsistance canadien - une mesure de ce qu'il en coûte à une famille pour payer les produits de première nécessité - et d'en faire le salaire minimum de la ville de Winnipeg d'ici le 1er janvier 2025. Plutôt que de voter sur la motion, le conseil l'a renvoyée au comité exécutif des politiques pour une discussion plus approfondie.
  • Un hôtel du centre-ville de Winnipeg qui a fait l'objet d'une controverse à la suite d'une vidéo diffusée sur les médias sociaux montrant une jeune femme d'une Première nation du nord du Manitoba maîtrisée dans le hall d'entrée est temporairement fermé en raison des menaces qui ont été proférées à son encontre. Le directeur général de l'hôtel Marlborough a confirmé à CBC News que l'établissement était fermé mercredi parce que le personnel et la direction avaient reçu des menaces. "Cette situation est extrêmement troublante pour notre personnel et notre direction qui craignent pour leur sécurité", a déclaré Rakib Hoque dans un communiqué envoyé par courriel.

Saskatchewan

  • Anna Woodward a été émue aux larmes lorsqu'elle a vu les enseignants sur les lignes de piquetage à Regina la semaine dernière. Mme Woodward, qui étudie pour devenir professeur de mathématiques en français, a déclaré que l'agitation syndicale l'a amenée à peser le pour et le contre de sa future profession. "D'une certaine manière, je me dis que je peux changer les choses. Mais je me sens aussi vaincue", a-t-elle déclaré lors d'une entrevue avec CBC News. "J'ai eu beaucoup d'allers-retours, je me suis demandé si je voulais vraiment faire ça, parce que je plongeais la tête la première dans le problème. Les négociations entre la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) et le gouvernement provincial sont toujours dans l'impasse.
  • La Saskatchewan Union of Nurses a demandé à la province de revenir sur les changements récemment apportés aux services de réduction des risques, se joignant ainsi à d'autres médecins, chercheurs et défenseurs qui affirment que cette décision coûtera des vies et augmentera la propagation des maladies transmises par le sang, en particulier dans les communautés rurales et indigènes. La semaine dernière, le ministère provincial de la santé a annoncé qu'il cesserait de fournir des pipes propres et qu'il exigerait que les personnes retournent une aiguille usagée pour en recevoir une propre. Le ministre de la santé mentale et des toxicomanies, Tom McLeod, avait alors déclaré à la CBC que cette décision soutiendrait l'approche "orientée vers le rétablissement" de la province face à la crise des drogues toxiques.
  • Les gouvernements du Manitoba et de la Saskatchewan se disent préoccupés par les risques potentiels liés au fait de permettre aux Canadiens de demander une aide médicale à mourir uniquement sur la base d'une maladie mentale. Les provinces ont exprimé la crainte que le pays ne soit pas encore prêt pour l'entrée en vigueur du changement en mars, comme l'a récemment reconnu le ministre fédéral de la santé, Mark Holland. Le gouvernement libéral fédéral a adopté l'année dernière une loi visant à retarder l'élargissement de 12 mois, et devra bientôt décider s'il convient de le faire une seconde fois.
  • La deuxième semaine de l'enquête du coroner sur le massacre à l'arme blanche qui s'est produit dans la nation crie de James Smith le 4 septembre 2022 s'achèvera vendredi. Les débats de jeudi ont donné lieu à des détails explicites de la part d'un médecin légiste qui a témoigné des causes de la mort de six des onze personnes décédées lors du massacre à l'arme blanche survenu dans la nation crie de James Smith et dans le village de Weldon, en Saskatchewan. Pendant le témoignage clinique du Dr Derek Musgrove, une douzaine d'agents de "soutien au bien-être" vêtus de vestes blanches ont réconforté les membres des familles des victimes en leur mettant un bras autour des épaules ou en leur donnant un mouchoir en papier. D'autres ont escorté les membres des familles à l'extérieur de l'auditorium principal vers des salles privées.

Alberta

  • La première ministre Danielle Smith a défendu sa participation aux événements organisés par l'ancien animateur de Fox News Tucker Carlson en Alberta, mercredi, en affirmant que ses idéologies ne sont pas toujours en accord avec les personnes à qui elle s'adresse. "Je ne fais pas de test de sélection pour m'assurer que chaque personne qui m'interviewe correspond à 100 % à ce que je crois, et je ne m'attends pas à ce qu'elle le fasse", a déclaré Mme Smith lors d'une conférence de presse sans rapport avec l'événement, jeudi. "J'accepte donc un large éventail d'interviews : de la CBC aux médias alternatifs, parce que mon travail consiste à faire passer notre message sur l'Alberta.
  • Danielle Smith, premier ministre de l'Alberta, a demandé au ministre des affaires municipales d'examiner si les règlements d'Edmonton et de Calgary qui obligent les gens à payer pour des choses comme les plats à emporter et les sacs réutilisables relèvent de la compétence des municipalités. Au début du mois, le conseil municipal de Calgary a adopté un règlement sur les articles à usage unique qui oblige les entreprises à fournir des couverts et/ou des condiments sur demande uniquement, à fournir des sacs à provisions sur demande uniquement et à exiger un tarif minimum pour les sacs en papier et les sacs réutilisables.
  • Les membres du cabinet canadien ont condamné jeudi la première ministre de la province de l'Alberta, riche en énergie, qui aurait déclaré que le ministre de l'Environnement Steven Guilbeault devrait être pris pour cible en raison de ses politiques. Danielle Smith, qui estime que le plan d'Ottawa visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre va paralyser l'Alberta, a tenu ces propos mercredi lors d'une conversation publique avec l'ancien animateur de Fox News Tucker Carlson, selon le journal Calgary Herald.
  • Le gouvernement de l'Alberta présente l'expansion des cliniques pharmaceutiques privées à travers la province comme une soupape de sécurité importante pour les médecins de famille et les salles d'urgence qui sont sous pression. "Il est urgent de trouver des solutions et de fournir des soins accessibles rapidement et efficacement", a déclaré le premier ministre Danielle Smith lors d'une conférence de presse organisée jeudi matin dans une pharmacie du nord-est d'Edmonton. "L'une des solutions consiste à mieux utiliser le temps et le talent de tous les professionnels de la santé, et nous disposons désormais de plus de moyens pour y parvenir. Le président de Shoppers' Drug Mart, Jeff Leger, a déclaré jeudi que la chaîne allait rénover ses magasins dans toute la province et ajouter neuf nouveaux magasins pour créer 103 cliniques de soins pharmaceutiques d'ici la fin de 2024.

Colombie-Britannique

  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique affirme qu'il tient la promesse faite par le premier ministre David Eby à une famille victime d'extorsion en ligne, en annonçant des mesures renforcées pour protéger les enfants des "menaces en ligne". Dans une annonce faite vendredi, le premier ministre David Eby a déclaré qu'il restreignait l'utilisation des téléphones portables dans les écoles de la province. La province va également lancer des services pour "retirer des images d'Internet et poursuivre les prédateurs", et introduire une législation pour "tenir les entreprises de médias sociaux responsables" des préjudices qu'elles ont "causés".
  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, se dit troublé par le nombre record de personnes décédées l'an dernier dans la province à la suite d'une overdose de drogues illicites et reconnaît qu'il ne fait pas assez pour mettre fin à ce phénomène. Mais il affirme que l'ajout de 180 lits de traitement et de récupération financés par l'État dans toute la province est un pas en avant pour sauver des vies. La province indique que près de 100 de ces lits sont déjà ouverts et à la disposition des Britanno-Colombiens dans plusieurs communautés, tandis que les autres devraient être mis en service d'ici l'été.
  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a rejeté le plaidoyer du coroner en chef sortant de la province en faveur d'un approvisionnement sûr en médicaments sans ordonnance, le qualifiant de "question fondamentale" de désaccord sur la manière d'enrayer la crise des drogues toxiques. "Je ne crois pas que la distribution de médicaments opioïdes incroyablement toxiques sans la supervision d'un professionnel de la santé en Colombie-Britannique soit la voie à suivre pour résoudre la crise des drogues toxiques", a déclaré M. Eby lors d'une conférence de presse. 
  • Le procureur général de la Colombie-Britannique fait appel d'une décision de justice qui a mis un frein aux projets de la province visant à réprimer la consommation de drogues dans les lieux publics. Le juge en chef de la Cour suprême de la Colombie-Britannique, Christopher Hinkson, a émis une injonction suspendant la mise en œuvre de la loi sur la restriction de la consommation publique de services illégaux (Restricting Public Consumption of Illegal Services Act) à la suite d'une demande de la Harm Reduction Nurses Association (association des infirmières pour la réduction des méfaits), un groupe national de défense des droits. Cette loi rendrait illégale la consommation de drogues à proximité des aires de jeux, des terrains de sport, des plages et des parcs, ainsi qu'à moins de six mètres des arrêts d'autobus, et imposerait des amendes et une éventuelle détention comme sanctions.

Territoires du Nord-Ouest

  • La société minière BHP propose cet été un programme d'exploration préliminaire sur plusieurs vastes zones des îles de la Reine Elizabeth, dans les Territoires du Nord-Ouest et au Nunavut. Le projet vise à déterminer le potentiel en cuivre et s'étendra sur des milliers de kilomètres carrés dans six sites collectivement connus sous le nom de "projet Camelot". Les sites du projet comprennent l'île d'Ellesmere, dont la côte septentrionale se trouve à environ 800 kilomètres du pôle Nord. Des travaux d'exploration seront également effectués sur les îles Melville, Ellef Ringnes et Axel Heiberg.

Yukon

  • La Yukon Fish and Game Association lance un projet pilote de deux ans visant à collaborer avec les chasseurs, les agriculteurs et le gouvernement sur la gestion des wapitis. Les candidatures pour le poste de coordinateur de l'agriculture du wapiti devaient être déposées avant lundi. "La Fish and Game Association a participé à l'introduction des wapitis au Yukon il y a plusieurs années", a déclaré le président de l'association, Eric Schroff. "Nous sommes toujours intéressés par le maintien et la croissance de la population de wapitis au Yukon, car il s'agit d'une espèce très utile dans le paysage.

Nunavut

  • La cérémonie de transfert des responsabilités qui s'est déroulée la semaine dernière à Iqaluit était plus qu'une simple cérémonie de signature : c'était une vitrine des talents et des traditions inuits de l'ensemble du territoire. Telle était la vision de Sylvia Cloutier, l'artiste qui a organisé la cérémonie. Pour elle, il s'agissait également d'une célébration de tout ce qui concerne le Nunavut. "Nous avons parcouru un long chemin", a déclaré Sylvia Cloutier. "Nous ne voulions pas que cela ressemble à un événement politique. Nous voulions que cela ressemble à un rassemblement. Le Premier ministre Justin Trudeau, le Premier ministre P.J. Akeeagok et le président de Nunavut Tunngavik Inc. Aluki Kotierk ont signé l'accord lors d'une cérémonie à Iqaluit jeudi dernier, près de 25 ans après que le Nunavut soit devenu un territoire. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.