Mise à jour provinciale et territoriale - 28 juin 2024

Les mises à jour provinciales et territoriales : Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 28 juin 2024. Rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Le premier ministre Blaine Higgs a clarifié les commentaires qu'il a faits récemment sur le fait qu'il hésiterait à envoyer ses enfants dans les écoles publiques du Nouveau-Brunswick s'ils étaient des préadolescents aujourd'hui. Dans un communiqué, M. Higgs a déclaré que ses commentaires ne visaient pas les enseignants et qu'il souhaitait travailler avec eux pour améliorer le système. "La grande majorité des enseignants de la province travaillent dur et se surpassent pour offrir aux élèves la meilleure expérience possible à l'école", a-t-il déclaré.
  • Un ancien PDG d'Arc Clean Energy Canada estime qu'il est temps que Énergie NB envisage d'autres options pour les petits réacteurs nucléaires modulaires que les deux entreprises qui souhaitent les construire au Nouveau-Brunswick. Norm Sawyer déclare que les indications de problèmes chez ARC, y compris le départ de son plus récent PDG, sont " un peu déroutantes ". Cela ne semble pas correspondre à ce qu'ils font". Mais cela indique que N.B. Power devrait envisager de faire du shopping pour obtenir plus de production nucléaire sur le réseau provincial d'ici 2030 ou 2035, a-t-il déclaré à CBC News.
  • La demande de N.B. Power pour deux fortes hausses de tarifs l'oblige à verser des subventions plus élevées aux usines de pâte à papier et de papier cette année et l'année prochaine pour les aider à faire face à ces augmentations. Mais l'entreprise affirme qu'elle n'est pas autorisée à accorder une aide similaire à d'autres clients qui pourraient en avoir besoin, y compris les ménages à faible revenu. "À tort ou à raison, c'est ainsi que je comprends la loi sur l'électricité", a déclaré Brad Coady, vice-président de N.B. Power chargé des partenariats stratégiques et du développement commercial, lors de l'audience sur les tarifs de la compagnie.
  • Le Réseau de santé Vitalité élargit son recours aux soins de santé privés pour remédier aux longs délais d'attente pour les opérations de la cataracte dans le système public du nord-ouest du Nouveau-Brunswick. Il a conclu un nouveau partenariat avec une clinique d'ophtalmologie d'Edmundston qui devrait permettre de tripler le nombre d'opérations pratiquées chaque semaine, a déclaré le Dr Natalie Banville, première vice-présidente des programmes clients, des services intrahospitaliers et des affaires médicales.

Nouvelle-Écosse

  • Les chefs de l'opposition de la Nouvelle-Écosse affirment qu'une publicité radiophonique mettant en scène le ministre de l'Environnement Tim Halman pour promouvoir l'approche de son gouvernement en matière de protection des côtes constitue un gaspillage d'argent et une campagne à l'ancienne. Cette publicité est diffusée périodiquement sur les stations commerciales de la province depuis le mois de mars, et a coûté à ce jour plus de $76 000 euros pour cinq semaines au total.
  • Le rétablissement le plus coûteux de l'histoire de Nova Scotia Power à la suite d'une tempête sera payé par ses clients. Ce plan a été approuvé par le Nova Scotia Utility and Review Board (UARB) dans deux décisions publiées jeudi. La tempête post-tropicale Fiona a été l'une des tempêtes les plus puissantes et les plus destructrices à avoir jamais frappé le Canada atlantique, et elle a privé d'électricité environ 415 000 clients de Nova Scotia Power (NSP).
  • Les chefs de l'opposition affirment que si le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, veut déclencher des élections anticipées, il doit d'abord attendre les résultats des rapports en suspens et prendre position sur la façon dont son gouvernement réagira aux conclusions. Au début du mois, M. Houston a déclaré à la presse qu'il n'excluait plus la possibilité d'organiser des élections avant la date fixée dans la loi adoptée par son gouvernement, à savoir le 15 juillet 2025. Cependant, comme plusieurs rapports sont en cours et doivent être remis avant cette date, les dirigeants de l'opposition estiment que les informations devraient être disponibles avant que les électeurs ne soient appelés aux urnes.
  • Un groupe de huit travailleurs migrants originaires du Mexique s'est vu attribuer un total de plus de $23 000 en indemnités perdues par une entreprise de fruits de mer basée dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Dans une décision de la commission du travail de la Nouvelle-Écosse publiée le 14 juin, la présidente Jasmine Walsh a ordonné à la société Ocean Pride Fisheries Ltd., basée à Lower Wedgeport, d'indemniser les travailleurs pour les déductions de salaire, les heures manquantes et la rémunération qui aurait dû être versée en lieu et place d'un préavis de licenciement.

Île-du-Prince-Édouard

  • Maritime Electric, la principale compagnie d'électricité de l'Île-du-Prince-Édouard, a déposé une nouvelle demande auprès de la Commission de réglementation et d'appel de l'Île pour convertir ses clients à des compteurs intelligents, expliquant pourquoi le coût estimé du programme a augmenté de près de $20 millions de dollars. La mise en œuvre du programme entraînerait une augmentation des tarifs d'environ 3 % d'ici à 2027, selon la demande présentée par Maritime Electric à l'autorité de régulation des services publics de l'île.
  • Le tribunal spécialisé de l'Île-du-Prince-Édouard chargé de traiter certains cas de violence domestique a maintenant six mois d'existence et plus d'une douzaine de délinquants participent au nouveau système. Le nouveau tribunal a commencé à fonctionner en janvier. Il s'adresse aux personnes accusées de violence domestique qui plaident coupable et sont prêtes à assumer la responsabilité de leurs actes, ainsi qu'à participer aux programmes recommandés pour les aider à changer de comportement. "Il s'agit du premier tribunal spécialisé ou tribunal thérapeutique de la province", a déclaré Bobbi Jo Flynn, directeur de la politique et de la planification au ministère de la justice et de la sécurité publique de l'Île-du-Prince-Édouard.
  • La séance d'automne de l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard n'aura lieu que dans quelques mois, mais le Parti vert est impatient de retourner à la Chambre et de poursuivre sur la lancée des récents sondages et de sa victoire à l'élection partielle de Borden-Kinkora en février. "C'est vraiment excitant de voir l'élan que le parti a en ce moment ", a déclaré Matt MacFarlane, dont le parti a été élu à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard. Nouvelles de la victoire à l'élection partielle du district 19 a donné aux Verts trois sièges à la législature. Les Verts ont tenu leur assemblée générale annuelle samedi à New London. Ils ont voté pour le conseil et le trésorier du parti, mais ont également promis de maintenir la pression sur les PC au pouvoir lorsque les députés reviendront à la législature le 5 novembre.
  • Le taux de croissance de la population de l'Île-du-Prince-Édouard semble se modérer malgré une immigration toujours en hausse. Statistique Canada a publié mercredi les derniers chiffres trimestriels de la population. Ils montrent qu'au 1er avril, la population estimée de la province était de 177 081 habitants, soit une augmentation d'environ 5 300 personnes par rapport au 1er avril de l'année précédente. Cela représente un taux de croissance de 3,1 %. Pendant plusieurs années, l'Île-du-Prince-Édouard a été le chef de file du Canada en termes de croissance démographique, mais le taux de croissance pour les 12 derniers mois est en fait juste en dessous du taux de croissance national de 3,2 %. Le taux de croissance annuel de l'Île-du-Prince-Édouard a augmenté à chaque trimestre, commençant au troisième trimestre de 2022 à 3,1 % et culminant à 4,0 % au quatrième trimestre de 2023.

Terre-Neuve et Labrador

  • Des dizaines de personnes ont fait la queue devant l'édifice de la Confédération vendredi après-midi pour rendre hommage au Soldat inconnu de Terre-Neuve, marquant ainsi le début de trois jours de commémoration avant que la dépouille du soldat ne soit inhumée au Monument commémoratif de guerre du Canada à St. Sous une pluie battante et sous le regard de spectateurs solennels, le Soldat inconnu est arrivé vendredi matin au bâtiment de la Confédération pour y reposer en paix. Le soldat a été rapatrié lors d'une cérémonie émouvante à Beaumont-Hamel le 25 mai et reposait depuis dans un lieu tenu secret.
  • Alors que le temps pluvieux et humide prend une tournure favorable dans la lutte contre les incendies de forêt qui menacent Churchill Falls, une équipe de Newfoundland and Labrador Hydro a pu retourner à l'usine. "Nous portons notre attention sur la planification et la préparation du retour des résidents dans la communauté", a déclaré Hydro dans un communiqué publié sur son site web jeudi en début de soirée. Le 19 juin, environ 750 personnes ont reçu l'ordre de fuir Churchill Falls, une ville d'entreprise dont la raison d'être est d'assurer le fonctionnement de la centrale électrique de Newfoundland and Labrador Hydro.
  • Le chef de l'opposition officielle de Terre-Neuve-et-Labrador affirme que la décision du gouvernement provincial de s'associer à une équipe de soccer anglaise de quatrième niveau est un véritable gaspillage d'argent. Le chef du Parti progressiste-conservateur, Tony Wakeham, a dénoncé la décision du gouvernement provincial de s'associer à l'AFC de Barrow - annoncée la semaine dernière par le ministre de l'Immigration, Gerry Byrne - en affirmant que la province a un problème de sans-abri et que les personnes âgées ne peuvent pas se payer leurs médicaments. "Et puis nous découvrons que ce gouvernement a fait volte-face et a donné $171 000 pour sponsoriser une équipe de football anglaise de niveau 4, dont personne n'avait jamais entendu parler", a-t-il déclaré mardi. "C'est ridicule, extravagant et c'est un manque total de respect pour les habitants de Terre-Neuve-et-Labrador qui ont du mal à joindre les deux bouts.
  • Une erreur du service des finances de Terre-Neuve-et-Labrador a entraîné l'absence de chèque de paie pour les enseignants de la province jeudi, la dernière d'une série de mésaventures liées à la paie, selon le président du syndicat des enseignants. Trent Langdon, président de l'Association des enseignants de Terre-Neuve et du Labrador, a déclaré avoir été alerté du problème tôt jeudi matin, après avoir reçu un flot de messages et d'appels téléphoniques de la part d'enseignants. Ils lui ont dit que les talons de chèque avaient été envoyés la veille, mais que l'argent n'avait pas été déposé sur leurs comptes.

Québec

  • Le premier ministre du Québec, François Legault, estime qu'il existe un risque de réaction excessive à l'égard des nouveaux arrivants si les niveaux d'immigration actuels se maintiennent. Le premier ministre a fait ces commentaires aujourd'hui à des journalistes de la péninsule gaspésienne, en réponse à une question sur sa crainte d'une montée de la "droite" au Québec et au Canada. Il affirme qu'il ne veut pas que la province finisse par ressembler aux États-Unis ou à la France, où l'immigration est devenue un débat politique toxique. M. Legault affirme qu'il y a eu une augmentation de 300 000 immigrants temporaires dans la province au cours des deux dernières années et que, bien que les Québécois soient accueillants, ils ne peuvent s'accommoder d'un si grand nombre de nouveaux arrivants.
  • Le gouvernement du Québec maintiendra ses règles exigeant que toutes les enseignes des entreprises commerciales, à l'exception du nom de l'entreprise, soient majoritairement en français d'ici à juin 2025. En revanche, les règles imposant aux fabricants d'appareils électroménagers d'ajouter le français à leurs inscriptions gravées, telles que celles figurant sur les fours, les cafetières et les machines à laver, seront reportées afin de préserver la chaîne d'approvisionnement. À l'exception de quelques changements mineurs, les règlements publiés dans la Gazette officielle de la province mercredi sont essentiellement les mêmes que ceux publiés dans la Gazette officielle de l'Ontario. publié sous forme de projet en janvier.
  • Les Premières nations ont accueilli favorablement une décision de justice ordonnant au gouvernement du Québec de mettre en place, d'ici le 30 septembre, un processus de consultation distinct pour protéger les caribous des forêts et des montagnes. Le gouvernement du Québec a "manqué à l'honneur de la Couronne", il y a "urgence d'agir" et il "aurait dû lancer un processus de consultation depuis longtemps", peut-on lire dans la décision de la Cour supérieure du Québec. La décision rendue le 21 juin par la juge Marie Cossette constitue la réponse de la Cour à un appel interjeté en février 2022 par les conseils d'Essipit et de Mashteuiatsh, qui soutenaient que le Québec avait manqué à son obligation constitutionnelle de les consulter dans le cadre de l'élaboration d'une stratégie de protection du caribou.
  • Plusieurs groupes de pression québécois travaillant dans les domaines de la santé mentale, du logement et de l'itinérance tirent la sonnette d'alarme, affirmant que la crise du logement s'aggrave encore davantage. À l'approche du 1er juillet, ils demandent au gouvernement du Québec de mettre sur pied un comité transparent et interministériel, axé sur les perspectives communautaires, afin de mieux faire face à la crise, ainsi qu'un plan d'action structurel. Selon un communiqué de presse, le fait de vivre dans un logement cher et inadéquat peut avoir des répercussions durables sur la santé physique et mentale d'une personne, y compris sur sa capacité à trouver un emploi, à acheter de la nourriture et à se sentir en sécurité en même temps.

Ontario

  • Le premier ministre Doug Ford a démis un membre de son caucus de ses fonctions en raison de ce qu'il décrit comme de "graves erreurs de jugement". Dans un communiqué publié vendredi matin, le bureau du premier ministre a déclaré que la députée provinciale Goldie Ghamari avait été retirée du caucus du Parti progressiste-conservateur "avec effet immédiat". "Cette décision fait suite à des cas répétés de graves erreurs de jugement et d'incapacité à collaborer de manière constructive avec la direction du caucus et en tant que membre de l'équipe", a écrit M. Ford dans un communiqué. "Bien que cette décision n'ait pas été facile à prendre, il est devenu évident que la députée Ghamari ne peut plus continuer à jouer son rôle au sein de notre caucus. En début de semaine, le Conseil national des musulmans canadiens (NCCM) a demandé à M. Ford de démettre Mme Ghamari de ses fonctions après qu'elle a publié une image d'une réunion avec l'activiste britannique d'extrême droite Tommy Robinson.
  • Lors d'une conférence de presse tenue jeudi à l'extérieur du Centre des sciences de l'Ontario, aujourd'hui fermé, Mme Crombie a annoncé son intention. Elle a déclaré qu'au cours des 30 premiers jours de son mandat en tant que leader provincial élu, elle nommerait un enquêteur spécial chargé d'examiner les nombreuses décisions controversées de l'actuel premier ministre. Parmi ces décisions, l'enquêteur serait chargé d'examiner la fermeture soudaine du Centre des sciences de l'Ontario, le bail de 95 ans accordé à une société thermale étrangère à la Place de l'Ontario, le déménagement des bureaux de ServiceOntario dans des magasins de détail pour des raisons de commodité, la controverse sur l'échange de terrains de la Ceinture de verdure et l'argent des contribuables destiné au Beer Store afin d'accélérer la vente d'alcool dans les magasins de quartier.
  • Les progressistes-conservateurs de l'Ontario prennent la température du public sur la possibilité de déclencher des élections anticipées, a appris Global News, offrant un autre signe que le premier ministre Doug Ford se prépare à déclencher des élections plus tôt que prévu. Malgré le mandat de quatre ans que M. Ford a remporté lors des élections provinciales de 2022, des sources ont déclaré que le Parti progressiste-conservateur évaluait les risques et les avantages de se rendre aux urnes en 2025. Bien que M. Ford n'ait pas encore révélé s'il déclencherait des élections anticipées, il a également refusé de s'engager à respecter la date fixe actuelle des élections, prévue pour juin 2026.
  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et son gouvernement affirment qu'ils sont "la première juridiction" en Amérique du Nord à introduire le renouvellement automatique des plaques d'immatriculation. Ce changement entre en vigueur le 1er juillet et permettra aux propriétaires de véhicules de gagner du temps, soit plus de 900 000 heures par an, selon le gouvernement. "Dans un premier temps, nous avons supprimé les frais de vignette pour les véhicules de tourisme, ce qui a permis aux conducteurs d'économiser $120 par an pour chaque voiture qu'ils possèdent", a déclaré le ministre des transports, Prabmeet Sarkaria. "Maintenant, nous faisons gagner un temps précieux aux conducteurs et nous leur facilitons la vie en renouvelant automatiquement les plaques d'immatriculation". Plaques d'immatriculation pour les véhicules de tourisme, les véhicules utilitaires légers, les motos et les cyclomoteurs sera renouvelé automatiquement 90 jours avant son expiration si le propriétaire du véhicule a une assurance valide et n'a pas d'amende ou de péage à payer, a déclaré le gouvernement dans un communiqué de presse.

Manitoba

  • Trois Premières nations du Manitoba et la province du Manitoba ont conclu un accord pour créer un plan forestier à long terme dans la région de Swan Valley, un accord qualifié d'acte de réconciliation économique. Le protocole d'accord, annoncé vendredi, prévoit que le gouvernement provincial, les Premières nations locales et Louisiana-Pacific Canada travailleront ensemble à l'élaboration d'un plan de gestion forestière sur 20 ans afin de protéger les droits issus des traités et les emplois.
  • Selon un nouveau rapport de Doctors Manitoba, il sera d'autant plus difficile de remédier à la pénurie de médecins au Manitoba si, au cours des trois prochaines années, près de 700 médecins vont exercer ailleurs, réduisent leurs heures de travail ou raccrochent le stéthoscope pour prendre leur retraite, comme ils l'ont laissé entendre. Les rapport du groupe de défense des médecinspubliée jeudi, fait écho aux préoccupations exprimées précédemment quant à la nécessité d'accorder la priorité à la fidélisation des médecins en s'attaquant à des problèmes tels que les taux élevés d'épuisement professionnel, les charges administratives et la culture du lieu de travail.
  • Les progressistes-conservateurs du Manitoba affirment qu'ils sauront qui sera leur prochain chef de parti d'ici la fin du mois d'avril prochain. Le parti de l'opposition a officiellement donné le coup d'envoi de sa course à la direction et a présenté son calendrier lors d'une conférence de presse tenue à l'extérieur de son siège social de la rue Kennedy, à Winnipeg, jeudi. Les formulaires de mise en candidature seront disponibles pour les candidats potentiels à partir de vendredi, et les PC commenceront à les accepter à partir de mardi prochain. Les candidats potentiels ont jusqu'au 15 octobre pour s'inscrire et soumettre leur dossier, a déclaré Brad Zander, président du comité d'élection à la direction du parti, lors de la conférence de presse. Les dossiers de candidature seront ensuite examinés par le comité de sept personnes.
  • Le maire Scott Gillingham et son cercle restreint ont accepté d'accorder à la division immobilière de l'organisation propriétaire des Jets de Winnipeg plus de temps pour décider d'acheter ou non Portage Place. Le comité exécutif de politique a tenu une réunion spéciale pour voter sur la prolongation mercredi matin. True North Real Estate Development disposera de trois mois supplémentaires pour exercer son option d'achat sur le centre commercial du centre-ville, mais il a demandé une prolongation avant de se lancer dans un réaménagement pluriannuel qui comprend une tour médicale et des appartements.

Saskatchewan

  • Le taux d'approbation du premier ministre Scott Moe a légèrement baissé depuis le dernier trimestre, selon un nouveau sondage Angus Reid. Le sondage, publié le 26 juin, montre que l'approbation du premier ministre est de 49 %, avec 17 % qui l'approuvent fortement et 32 % qui l'approuvent modérément. Bien que sa cote ne soit qu'en baisse de quatre points de pourcentage par rapport au dernier trimestre, elle est plus éloignée des sommets atteints au début du mandat, selon l'institut Angus Reid. Moe a récemment fait l'objet de critiques après n'avoir pas dénoncé les théories du complot, telles que les traînées chimiques, lors d'une réunion publique à Speers, en Saskatchewan. Il a par la suite clarifié la situation pour dire qu'il ne croit pas aux traînées de condensation.
  • Le gouvernement de l'Alberta a récemment déclaré qu'il se retirerait du régime fédéral de soins dentaires d'ici 2026 et qu'il se retirerait du régime fédéral de soins dentaires d'ici 2026. Interdire les téléphones portables dans les écoles de la maternelle à la 12e année à partir de cet automne. Le gouvernement de la Saskatchewan n'a pas encore décidé de suivre l'exemple de l'Alberta, mais il examine attentivement les deux options. Le premier ministre Scott Moe a déclaré qu'il pensait que l'interdiction des téléphones portables n'était pas une mauvaise idée. "Je pense qu'il est juste de dire que non seulement nous, mais aussi d'autres provinces, examinons cette question", a déclaré M. Moe.
  • Le premier ministre Scott Moe et le ministre de la Santé Everett Hindley, ainsi que des représentants de la Saskatchewan Health Authority (SHA), de la Hospitals of Regina Foundation et d'autres partenaires, ont annoncé jeudi l'ouverture officielle du nouveau Regina Urgent Care Centre (UCC). "Nous sommes très fiers de voir tout le travail accompli dans le cadre du projet de soins urgents de Regina", a déclaré M. Moe. "En 2020, nous avons entamé des discussions avec des responsables du secteur de la santé afin de renforcer le système de santé en comblant le fossé entre les services d'urgence et les soins primaires.
  • Le gouvernement de la Saskatchewan affirme qu'il ne se conformera pas à la réglementation fédérale sur l'électricité propre lorsqu'elle entrera en vigueur. Cette déclaration, publiée dans un communiqué de presse mardi, fait suite à la conclusion du Tribunal d'évaluation de l'impact économique de la Saskatchewan selon laquelle la mise en œuvre du projet de règlement sur l'électricité propre freinerait la croissance de l'emploi et coûterait des milliards de dollars. Les règlements visent à faciliter la transition vers un réseau électrique à consommation nette zéro, à aider les provinces et les territoires à maintenir l'abordabilité de l'électricité pour les Canadiens et les entreprises et à préserver la fiabilité du réseau, selon un site web fédéral.

Alberta

  • L'Alberta a l'intention de se retirer du régime de soins dentaires du gouvernement fédéral d'ici 2026, a écrit la première ministre Danielle Smith dans une lettre adressée mardi au premier ministre Justin Trudeau, affirmant que le régime national fait double emploi avec la couverture déjà offerte à la plupart des Albertains. Au lieu de cela, Mme Smith a déclaré que la province négocierait un accord inconditionnel pour la part de l'Alberta dans le financement fédéral des soins dentaires et l'utiliserait pour étendre la couverture à un plus grand nombre d'Albertains à faible revenu.
  • Le gouvernement provincial introduit de nouvelles mesures pour s'assurer que l'enseignement postsecondaire reste accessible et abordable pour les étudiants de l'Alberta. Les fonctionnaires affirment que le gouvernement de l'Alberta a pour priorité de soutenir les possibilités offertes aux étudiants et de veiller à ce que l'enseignement postsecondaire reste abordable. Alors que les demandes d'aide aux étudiants débuteront le 27 juin, le gouvernement de l'Alberta affirme qu'il prend des mesures pour stabiliser les coûts croissants de l'aide aux étudiants de l'Alberta qui fréquentent des collèges privés d'enseignement professionnel, tout en renforçant les protections dont ils bénéficient.
  • Le gouvernement de l'Alberta a clôturé son exercice fiscal le 31 mars avec un excédent de $4,3 milliards malgré le fait qu'il ait dû payer $3 milliards de coûts de contingence en raison de la pire saison d'incendies jamais enregistrée dans la province. La province a publié son rapport final sur l'exercice 2023-24 jeudi. Le ministre des finances, Nate Horner, a défendu le plan actuel du gouvernement consistant à utiliser les liquidités excédentaires pour rembourser la dette tout en épargnant une partie de ces liquidités dans le Fonds du patrimoine, alors que les Albertains continuent de se débattre avec des problèmes d'accessibilité financière. Il a fait remarquer que les Albertains ne paient pas de taxe de vente provinciale. 
  • L'autorité de régulation chargée de superviser le système d'information de l'Alberta pétrole et gaz a publié un nouveau rapport dans lequel il prévoit que les sables bitumineux La production de l'Alberta augmentera de plus de 17 % d'ici à 2033. Dans la dernière version de ses prévisions annuelles, publiée lundi, l'Alberta L'énergie Le régulateur prévoit que la production de bitume brut - le pétrole épais et collant que l'on trouve dans la région des sables bitumineux de l'Alberta - atteindra quatre millions de barils par jour en 2033, contre 3,4 millions de barils par jour l'année dernière.

Colombie-Britannique

  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, annonce que son gouvernement prévoit d'étendre la BC Family Benefit, un paiement mensuel distribué aux familles ayant des enfants de moins de 18 ans. La province indique que les familles recevront en moyenne $445 de plus que l'année dernière sous la forme d'une prime annuelle, et environ 340 000 familles - soit 66 000 de plus que l'année dernière - devraient bénéficier de cette prestation.
  • Le premier ministre David Eby était d'humeur à se féliciter cette semaine de la décision d'autoriser la construction d'un terminal GNL d'une valeur de $3,4 milliards d'euros sur un site proche de Kitimat. "Cela montre la confiance des investisseurs dans l'économie de la Colombie-Britannique et l'avenir prometteur du secteur des ressources naturelles", a déclaré M. Eby, en faisant référence à la décision finale d'investissement prise par les partenaires du terminal flottant de GNL Cedar. Il a également souligné que ce projet était le premier au monde à être détenu majoritairement par une nation autochtone. La Première nation Haisla, basée à Kitimat, possède 50,1 % du projet, le reste étant détenu par la société Pembina Pipeline Corp. de Calgary.
  • Le taux d'approbation du premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a baissé avant les élections d'automne, selon un nouveau sondage réalisé mercredi. Les Enquête de l'institut Angus Reidqui évalue l'approbation des premiers ministres canadiens, indique que l'approbation d'Eby a diminué de cinq points depuis le dernier sondage, pour atteindre 43 %, ce qui fait de lui le sixième premier ministre le plus populaire du Canada. Selon le sondage, un nombre presque égal de personnes approuvent (43 %) le premier ministre de la Colombie-Britannique et le désapprouvent (45 %). Les sondeurs affirment que le taux d'approbation le plus élevé d'Eby était de 48 %, en mars et en septembre de l'année dernière.
  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a écrit une lettre au premier ministre Justin Trudeau pour demander au gouvernement libéral d'entamer un "engagement immédiat" concernant le récent refus d'accorder un financement pour l'atténuation des effets des catastrophes et l'adaptation (DMAF) aux communautés de Merritt, Princeton et Abbotsford. "Le Canada a l'habitude de financer des projets essentiels de réduction des risques de catastrophe à grande échelle directement avec les communautés par le biais du Fonds d'atténuation des effets des catastrophes et d'adaptation (FAGA)", peut-on lire dans la lettre de M. Eby. "De nombreuses petites collectivités ne disposent pas des ressources nécessaires pour mener à bien ces projets à grande échelle par leurs propres moyens.

Territoires du Nord-Ouest

  • Le 16 août 2023, environ 40 minutes avant que le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest n'émette un ordre d'évacuation pour Yellowknife en raison de la menace de feux de forêt, un directeur de la ville a envoyé un courriel au gouvernement territorial pour demander des détails de base sur l'endroit où les personnes évacuées devaient se rendre et sur les personnes à contacter pour obtenir de l'aide. Ces questions, qui n'ont pas reçu de réponse immédiate à l'époque, révèlent une partie de la confusion et de la prise de décision précipitée qui ont marqué l'évacuation massive de la majeure partie du territoire l'été dernier. La coordination entre le gouvernement des T.N.-O., la ville de Yellowknife, le gouvernement fédéral et les Forces armées canadiennes est décrite dans les courriels et les notes d'information que CBC News a obtenus grâce à une demande d'accès à l'information et de protection de la vie privée. 

Yukon

  • Certaines Premières nations du Yukon critiquent le gouvernement territorial et l'industrie minière à la suite de l'important glissement de minerai survenu cette semaine à la mine d'or Eagle, près de Mayo, au Yukon. Dawna Hope, chef de la Première nation Na-Cho Nyäk Dun (NND), a déclaré que le "désastre" survenu sur le site de la mine menaçait sa communauté et d'autres en aval de la mine. La mine Eagle, propriété de la société Victoria Gold Inc. basée à Toronto, se trouve sur le territoire traditionnel de la NND. "Nous sommes préoccupés par la santé de la terre, de l'eau, des poissons et des animaux, non seulement pour la Première nation des Na-Cho Nyäk Dun, mais aussi pour nos relations en aval et leur environnement", a-t-elle déclaré.

Nunavut

  • Un projet attendu depuis longtemps, qui prévoit la construction d'un port en eau profonde dans l'Arctique et d'une route reliant les riches ressources minérales aux routes maritimes internationales et offrant à la marine une nouvelle tête de pont dans le Nord, a été relancé. Le projet de port et de route de Grays Bay, qui est un rêve nordique depuis plus d'une décennie, a redéposé une évaluation environnementale auprès des autorités réglementaires du Nunavut, relançant ainsi un processus qui était au point mort depuis des années. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Comment pouvons-nous aider votre organisation à travailler avec le gouvernement ?

Vous souhaitez travailler ou vendre aux pouvoirs publics ? Ou vous voulez vous tenir au courant de tous les changements constants qui interviennent dans le secteur public ? Prenons le temps de discuter et de voir si nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs et les résultats souhaités.

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.