Mise à jour provinciale et territoriale - 31 mai 2024

Les mises à jour provinciales et territoriales : Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 31 mai 2024. Rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Le ministre des Finances du Nouveau-Brunswick se dit confiant que les milliers de demandes de la prestation d'abordabilité pour les travailleurs $300 n'ont pas été égarées. Ernie Steeves répondait à l'opposition libérale qui a révélé, lors de la période des questions, que le site web francophone du gouvernement pour l'envoi des formulaires de demande de l'argent comportait la mauvaise adresse postale pendant trois mois.
  • La bataille juridique entre le conseil d'éducation du district anglophone de l'Est et le gouvernement Higgs au sujet de la politique 713 pourrait se poursuivre au cours de la prochaine année scolaire, quelques jours seulement avant le début d'une campagne électorale provinciale. La juge en chef Tracey DeWare de la Cour du Banc du Roi avait déclaré plus tôt ce printemps qu'elle souhaitait que l'affaire soit résolue avant que les élèves ne reprennent les cours à l'automne.
  • Des centaines d'élèves du système scolaire du Nouveau-Brunswick sont privés de leur droit à l'éducation, selon un organisme de surveillance provincial. Dans un rapport publié jeudi, le défenseur des enfants et de la jeunesse, Kelly Lamrock, affirme que les districts scolaires placent de plus en plus d'élèves handicapés ou ayant des problèmes de comportement dans le cadre d'un plan de journée partielle. Cette pratique consiste à retirer les élèves des salles de classe et à leur dispenser un enseignement dans un cadre alternatif. 
  • Le ministre de l'Éducation, Bill Hogan, affirme qu'il a tenu la promesse du premier ministre de bannir du Nouveau-Brunswick un groupe d'éducation sexuelle basé au Québec. Vendredi, Blaine Higgs a publié sur X, anciennement Twitter, une capture d'écran d'une présentation sur l'éducation sexuelle montrant plusieurs questions sur la masturbation, la pornographie et les relations sexuelles anales. M. Higgs a déclaré que le matériel était "clairement inapproprié" et que, "à compter de maintenant", le groupe ne serait plus autorisé à retourner dans les écoles du Nouveau-Brunswick. 

Nouvelle-Écosse

  • En juillet dernier, le ministère du travail de la Nouvelle-Écosse a ordonné l'arrêt des travaux après que le toit du tunnel d'accès se soit effondré deux fois en une semaine. Le propriétaire de la mine, Kameron Coal, a reçu l'autorisation de reprendre l'extraction du charbon il y a 2½ mois, mais aucun représentant de l'entreprise ne dit publiquement pourquoi la mine est toujours à l'arrêt.
  • Près de deux ans après que la tempête post-tropicale Fiona a ravagé la communauté côtière de Merigomish, en Nouvelle-Écosse, et laissé les maisons dans l'obscurité pendant plus d'une semaine, les habitants demandent toujours des réponses à Nova Scotia Power. Mary Gorman, une habitante, a déclaré que Fiona était un exemple de tempêtes plus puissantes et plus fréquentes dues au changement climatique. Elle souhaite que la compagnie d'électricité se réveille avant la prochaine grosse tempête.
  • Le programme de repas scolaires de la Nouvelle-Écosse sera mis en place dans les écoles élémentaires en octobre, selon un modèle de paiement à la consommation. La province a annoncé au début de l'année la mise en place de ce programme universel de repas, attendu depuis longtemps. Becky Druhan, ministre de l'éducation et du développement de la petite enfance, a donné plus de détails aux journalistes jeudi. Mme Druhan a indiqué que 256 écoles élémentaires feront partie de la première phase. Ces écoles ont déjà informé les élèves et leurs familles.
  • Des groupes représentant les secteurs agricole et commercial du vin en Nouvelle-Écosse ont travaillé pour trouver des moyens pour la province de soutenir équitablement l'ensemble de l'industrie, a déclaré le premier ministre Tim Houston jeudi, alors qu'il cherchait à tourner la page d'une subvention litigieuse - et maintenant interrompue - bénéficiant aux embouteilleurs de grandes marques. Les deux groupes de travail ont été mis en place en avril, un mois après que la nouvelle d'une subvention accordée aux embouteilleurs commerciaux de vin ait été annoncée. a suscité une vive controverse pour les Tories. M. Houston a indiqué que les nouveaux groupes se sont réunis à quatre reprises afin de recueillir des informations sur la voie à suivre.

Île-du-Prince-Édouard

  • Une conseillère municipale de Summerside accusée d'avoir pris de l'argent à une organisation d'anciens combattants a comparu pour la première fois devant le tribunal mercredi. Barb Gallant, conseillère municipale, fait face à un chef d'accusation de vol de plus de $5 000 après avoir été inculpée par les services de police de Summerside en avril. Mme Gallant a comparu devant la cour provinciale de Summerside sans avocat, demandant au juge d'ajourner son affaire pendant six semaines pour lui donner le temps d'en trouver un.
  • Les personnes qui ont besoin de services psychiatriques à l'Île-du-Prince-Édouard attendent des mois en raison d'une pénurie de médecins spécialisés dans ce domaine. Le Dr Javier Salabarria, directeur médical provincial pour la santé mentale et les toxicomanies au sein de Health P.E.I., affirme que la province compte aujourd'hui plus de psychiatres qu'elle n'en comptait à ses débuts, il y a plus de six ans. Mais avec l'augmentation de la population et les projets de construction d'une nouvelle école de médecine à l'UPEI, il reconnaît que les besoins ne feront que croître. 
  • Les travailleurs étrangers qui protestent contre les récents changements apportés par le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard à sa politique d'immigration affirment avoir accepté de " mettre en pause " leur grève de la faim sans liquide après avoir rencontré le principal responsable de l'immigration de la province. CBC News a contacté le gouvernement provincial pour obtenir des commentaires sur ce développement. Le groupe manifeste à Charlottetown depuis le 9 mai, et nombre d'entre eux ont entamé une grève de la faim il y a un peu plus d'une semaine sur la pelouse devant le George Coles Building, où siège l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard. 
  • Darryl Berger, un professionnel de la gestion immobilière qui a travaillé sur la campagne à la direction de Pierre Poilievre en 2022, a annoncé qu'il briguerait l'investiture du Parti conservateur dans la circonscription de Cardigan, dans l'est de l'Î.-P.-É. Il a déclaré : " L'Î.-P.-É. se trouve à un tournant critique. "L'Île-du-Prince-Édouard se trouve à un tournant décisif, nécessitant une planification stratégique pour relever les défis d'aujourd'hui et assurer un avenir prospère", a déclaré M. Berger dans un communiqué de presse. "Je ne peux plus regarder notre pays souffrir des politiques désastreuses du Parti libéral fédéral.

Terre-Neuve et Labrador

  • Deux ministres de Terre-Neuve-et-Labrador ont déclaré jeudi que la province allait poursuivre le gouvernement fédéral en justice pour tenter de faire modifier la formule de péréquation, arguant que la province est privée de milliards de dollars potentiels à long terme. Les ministres des finances Siobhan Coady et de la justice John Hogan ont déclaré que la province avait décidé de saisir les tribunaux lorsque le gouvernement libéral fédéral a prolongé la formule actuelle jusqu'en 2029, rejetant ainsi une série de demandes de changement. 
  • La vérificatrice générale de Terre-Neuve-et-Labrador a publié jeudi une nouvelle fiche de rapport qui décrit une tendance à l'aggravation au sein des ministères et des agences gouvernementales, qui ne réagissent pas aux fautes et aux appels à l'amélioration. Denise Hanrahan a déclaré que la plus grande inquiétude concernait le système de santé, qui domine également les dépenses publiques. 
  • Le groupe de défense de la sécurité alimentaire Food First N.L. affirme qu'il est clair que les programmes alimentaires scolaires de Terre-Neuve-et-Labrador doivent être améliorés, mais que la façon d'y parvenir n'est pas aussi simple. L'organisation a organisé un sommet jeudi pour trouver des moyens d'utiliser les nouveaux fonds gouvernementaux pour les programmes alimentaires scolaires. "Il s'agit d'une tâche énorme et lourde que de fournir des repas à presque toutes les écoles de la province, mais c'est aussi une énorme opportunité de faire les choses correctement dès le départ", a déclaré Josh Smee, directeur général de Food First N.L. 
  • Jack Whalen, l'homme qui a demandé au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador de modifier le délai de prescription pour les actions en justice concernant des abus commis sur des enfants, est soulagé d'avoir fait un pas de plus vers la fin qu'il recherchait. Le gouvernement provincial a adopté mardi un projet de loi qui supprime les délais de prescription pour les victimes d'abus dans l'enfance, y compris les voies de fait, les coups et blessures et la séquestration. Cette loi empêchait M. Whalen de poursuivre la province pour le traitement qu'il a subi au Whitbourne Boys' Home, un centre de détention pour jeunes, dans les années 1970.

Québec

  • Les plateformes de médias sociaux comme TikTok, Instagram et Snapchat ne sont rien de moins que des "pousseurs virtuels", selon le premier ministre François Legault. "La façon dont les médias sociaux fonctionnent, c'est de rendre les lecteurs dépendants", a déclaré M. Legault samedi lors de l'ouverture du congrès général de la Coalition avenir Québec (CAQ) à Saint-Hyacinthe. "C'est un peu comme s'ils étaient des pushers virtuels, comme la drogue, comme d'autres substances. "C'est inquiétant", a-t-il ajouté. "Cela me fait peur. Ça crée des problèmes majeurs de santé mentale chez les jeunes... Je suis ouvert à prendre des mesures importantes."
  • L'industrie québécoise des effets visuels et de l'animation est très en retard sur le plan international - et les membres de l'industrie expriment leurs inquiétudes. L'industrie est confrontée à d'importantes pertes de revenus et à une baisse de compétitivité, expliquent-ils, suite au dernier budget du gouvernement du Québec. À partir du 31 mai, les dépenses admissibles seront plafonnées à 65 %, ce qui représente une réduction de 28 % des crédits d'impôt pour les clients internationaux de la province. L'industrie québécoise des effets visuels et de l'animation compte plus de 8 000 employés, pour un salaire moyen de $82 000.
  • Un accord de principe a été conclu pour renouveler la convention collective des 26 000 professionnels employés par le gouvernement du Québec. Le Syndicat des professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ) était l'un des rares syndicats à ne pas avoir encore réussi à conclure un accord avec la province. Les conventions collectives des secteurs public et parapublic sont arrivées à échéance le 31 mars 2023.
  • Le gouvernement fédéral a annoncé un financement de $42 millions de dollars pour soutenir les apprentis du Québec dans le cadre de la Stratégie canadienne de l'apprentissage. Le gouvernement verse $39,4 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2023-24, au gouvernement du Québec dans le cadre du Programme de formation syndicale et d'innovation de la Stratégie canadienne d'apprentissage. Les fonds seront alloués à des organisations, notamment des établissements de formation professionnelle et technique, des organisations autochtones et sans but lucratif et des groupes d'employeurs du secteur privé, afin de moderniser l'équipement et le matériel de formation, peut-on lire dans un communiqué.

Ontario

  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a laissé entendre que les immigrants étaient responsables de la fusillade survenue dans une école juive vide de Toronto au cours du week-end, bien que la police ait déclaré qu'elle disposait de peu d'informations sur les suspects. Les partis d'opposition ont rapidement dénoncé les commentaires de M. Ford et exigé des excuses. La police de Toronto a déclaré que deux suspects avaient tiré des coups de feu peu avant 5 heures du matin samedi dernier à l'école élémentaire Bais Chaya Mushka et que personne n'avait été blessé, bien que le bâtiment ait été endommagé. M. Ford a déclaré que les auteurs de ces tirs devaient être arrêtés et jetés en prison.
  • Si le premier ministre Doug Ford décide de déclencher des élections anticipées, les stratèges politiques affirment qu'il devra donner aux électeurs ontariens une raison convaincante de les envoyer aux urnes plus tôt que prévu. Au cours de la semaine écoulée, M. Ford a répété à plusieurs reprises décliné pour exclure la possibilité de déclencher des élections avant l'expiration du mandat de quatre ans de son gouvernement en juin 2026. Plusieurs sources proches des progressistes-conservateurs affirment qu'aucune décision n'a été prise quant à la tenue d'un vote éclair, mais que la fin du printemps prochain est la date la plus probable. Mercredi, M. Ford a déclaré à la station de radio 580 CFRA d'Ottawa qu'il n'y aurait pas d'élections cet été ou cet automne, mais il a laissé ouverte la possibilité d'un vote l'année prochaine.
  • Les efforts déployés par le premier ministre Doug Ford pour introduire la bière et le vin dans les dépanneurs plus tôt que prévu coûteront au moins $225 millions aux contribuables ontariens, mais il semblerait que le prix total s'élève en fait à des centaines de millions de plus. Lorsque le gouvernement Ford annoncée qu'elle paierait les multinationales propriétaires de The Beer Store pour permettre ce qu'elle appelle une "mise en œuvre anticipée" de l'extension des ventes d'alcool, elle n'a pas révélé le coût d'autres éléments clés de son plan. 
  • Le Parti progressiste-conservateur a accumulé une énorme facture juridique l'année dernière grâce à des paiements de centaines de milliers de dollars à des cabinets d'avocats qui représentaient de nombreux personnages clés du scandale de la Ceinture de verdure. Selon l'état financier annuel du Parti progressiste-conservateur pour 2023, il a versé plus de $600 000 à des cabinets dont les avocats ont servi de conseillers au premier ministre Doug Ford, à son chef de cabinet et à son secrétaire général. son ancien directeur de la politique du logement, d'anciens ministres Steve Clark et Kaleed Rasheedet les deux principaux collaborateurs de l'ancien ministre du logement.

Manitoba

  • L'Assemblée législative du Manitoba a adopté jeudi un projet de loi visant à faire du 31 mars une journée annuelle de reconnaissance des personnes bispirituelles et transgenres. Le projet de loi établissant la Journée de la visibilité des personnes bispirituelles et transgenres a fait l'objet d'un vote final avec l'appui unanime des néo-démocrates au pouvoir et de la plupart des progressistes-conservateurs de l'opposition présents à l'Assemblée. Mais quatre progressistes-conservateurs ont voté contre le projet de loi, ce qui a incité le premier ministre Wab Kinew à les accuser de s'être livrés à un "acte de haine".
  • Certains Manitobains économiseront jusqu'à quelques centaines de dollars par mois après que la province a annoncé qu'elle couvrirait entièrement le coût d'un médicament qui réduit considérablement le risque de contracter le VIH. La province offrira gratuitement la prophylaxie pré-exposition, communément appelée PrEP, à toutes les personnes qui ne bénéficient pas déjà d'une couverture complète par leur assurance. C'est ce qu'a annoncé le ministre de la santé, Uzoma Asagwara, à l'assemblée législative jeudi, dans le cadre d'une déclaration ministérielle sur le Mois de la fierté.
  • Un homme de Winnipeg a perdu sa tentative de faire annuler par un juge une amende de $1 296 euros qu'il avait reçue après avoir assisté à un rassemblement du chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, à Winnipeg, il y a trois ans, en violation des restrictions de santé publique COVID-19. Todd Dube, propriétaire d'une entreprise de Winnipeg et membre fondateur du PPC, a un an pour payer la contravention qu'il a reçue pour avoir assisté au rassemblement "Mad Max" de Bernier à Winnipeg en 2021, a décidé le juge de paix judiciaire Weldon Klassen lors d'une audience mercredi.
  • Le ministre de la Santé du Manitoba appelle à la prudence alors que la province envisage d'abaisser l'âge du dépistage du cancer du sein à 40 ans. Uzoma Asagwara a déclaré mercredi que la province envisageait de procéder à ce changement, mais qu'avant de figer les choses, elle devait s'attaquer aux problèmes de capacité. "Nous devons nous assurer que nous avons le bon nombre de technologues et de personnes dans notre province qui peuvent fournir ces soins", a déclaré M. Asagwara mercredi après la période de questions à l'Assemblée législative du Manitoba. 

Saskatchewan

  • La Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) déclare que ses membres ont voté pour rejeter la dernière offre de convention collective de la province. La STF a confirmé le résultat jeudi soir, indiquant que 88 % de ses enseignants membres ont voté, et que 55 % d'entre eux ont rejeté la convention. "Nous prenons nos orientations en fonction des membres et ceux-ci se sont exprimés", a déclaré la présidente de la STF, Samantha Becotte, dans un communiqué de presse diffusé jeudi soir.
  • Le ministre de l'éducation de la Saskatchewan demande l'arbitrage obligatoire avec les enseignants de la province après qu'une faible majorité a rejeté une proposition d'accord lors d'un vote cette semaine. Le ministre de l'éducation, Jeremy Cockrill, a déclaré qu'il s'agissait de la prochaine étape nécessaire lors d'une conférence de presse tenue vendredi matin. Il s'agit d'un revirement par rapport à la position qu'il avait adoptée en mars, lorsque la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) avait demandé l'arbitrage obligatoire et que le gouvernement avait décidé de mettre fin à la grève. la province l'a rejeté. En 2017, le gouvernement a modifié la loi sur l'éducation pour supprimer l'option de l'arbitrage obligatoire si elle est demandée par une seule partie. Toutefois, si les deux parties y consentent, l'arbitrage obligatoire reste une option.
  • Un courriel obtenu par le président Randy Weekes et envoyé à la CBC jette un peu plus de lumière sur un incident impliquant le ministre Jeremy Harrison qui a apporté une arme à feu à l'Assemblée législative il y a huit ans. La semaine dernière, M. Harrison a démissionné de son poste de leader parlementaire du gouvernement pour avoir omis d'informer le premier ministre Scott Moe qu'il avait apporté une arme à feu à l'Assemblée législative. M. Harrison a déclaré aux médias qu'il ne se souvenait pas de l'incident lorsqu'il a été évoqué par M. Weekes le 16 mai. Il a déclaré qu'après en avoir discuté avec sa famille, sa mémoire s'est ravivée, mais qu'à ce moment-là, il avait déjà dit à M. Moe que les allégations de M. Weekes étaient "sans équivoque fausses".
  • Après des années de financement de solutions temporaires, la ville de Regina se rapproche d'un refuge d'urgence permanent. Mercredi, le comité exécutif de la ville a voté le financement d'un plan de $7,5 millions de dollars pour la création du refuge. Son emplacement n'a pas encore été révélé, si ce n'est qu'il s'agit d'un "emplacement idéal avec un accès facile aux services communautaires, aux quartiers centraux de la ville et aux transports en commun". La ville a actuellement une offre sur la propriété et le conseil municipal doit prendre une décision lors de sa réunion du 12 juin s'il souhaite donner suite à l'option, qui expire le 19 juin. La commission a demandé au personnel de communiquer l'emplacement du refuge potentiel lors de la réunion du 12 juin.  

Alberta

  • L'Alberta n'a pas l'intention d'annuler sa tarification du carbone pour les grands émetteurs, qui, selon la première ministre Danielle Smith, est essentielle pour réduire les émissions de gaz à effet de serre de son secteur pétrolier et gazier. Mais la province n'a pas non plus l'intention de fixer prochainement des objectifs intermédiaires pour réduire la pollution de tous les secteurs industriels dans le cadre de son objectif de ramener les émissions à zéro d'ici à 2050, a déclaré Mme Smith à la rédaction du Globe and Mail jeudi.
  • Le gouvernement du premier ministre de l'Alberta, Danielle Smith, a clôturé la session de printemps de la législature mercredi après avoir adopté des projets de loi qualifiés par les critiques de coup de force antidémocratique. L'une des propositions de loi, qui donnerait au gouvernement du Parti conservateur unifié la possibilité d'annuler les règlements municipaux, a été débattue à la Chambre peu avant que les députés ne s'ajournent pour l'été. La réaction des municipalités, qui trouvaient que le projet de loi allait trop loin, a incité le PCU à apporter des amendements et à récupérer un projet visant à permettre au cabinet de licencier rapidement les maires et les conseillers municipaux. Lorsque le projet de loi sera officiellement adopté, le gouvernement devra demander un vote de rappel au niveau local.
  • Une séance législative qui, selon les analystes, a été définie par un gouvernement provincial déterminé à étendre ses pouvoirs, s'est achevée mercredi après-midi avec des temps de débat limités sur certains des projets de loi les plus controversés. Un projet de loi qui permet au gouvernement du Parti conservateur unifié de diviser les services de santé de l'Alberta en quatre organisations et un projet de loi visant à créer une société de la Couronne qui étudiera l'approche de la province en matière de toxicomanie et de santé mentale sont destinés à devenir des lois.
  • La chef du Nouveau parti démocratique (NPD) de l'Alberta, Rachel Notley, a exprimé sa fierté et sa reconnaissance mercredi, à l'occasion de ce qui devrait être son dernier jour à l'Assemblée législative en tant que chef du parti. En janvier, Mme Notley a annoncé qu'elle ne mènerait pas le parti aux prochaines élections, déclenchant une course à la direction qui se terminera le 22 juin et marquant la fin de près d'une décennie à la tête du NPD.

Colombie-Britannique

  • Le premier ministre David Eby continue de minimiser le sort des victimes de sa réforme de l'assurance automobile sans égard à la responsabilité, suggérant que leur meilleur espoir de soulagement attend une révision complète du système dans deux ans. M. Eby a récemment donné un coup de balai lorsqu'un journaliste a évoqué les plaintes de personnes ayant subi des blessures graves dans des accidents de la route.
  • Après des protestations et des journées d'audiences publiques chargées plus tôt cette année, Vancouver Coastal Health (VCH) a expliqué qu'elle n'irait pas de l'avant avec un éventuel site de consommation supervisée à Richmond, et un conseiller municipal affirme que la proposition n'a jamais vraiment eu une chance de se concrétiser. L'ancien ministre de la sécurité publique de la Colombie-Britannique et actuel conseiller municipal de Richmond, Kash Heed, affirme que le premier ministre David Eby a ordonné à VCH de ne pas aller de l'avant avec la proposition avant que le conseil municipal ne prenne sa décision. M. Heed s'est dit choqué d'apprendre que le bureau de M. Eby lui avait donné cette instruction le jour même, le 13 février, où le conseil a voté en faveur de la poursuite des conversations sur le site potentiel.
  • Selon un nouveau sondage, le NPD de la Colombie-Britannique conserve une avance à deux chiffres à l'approche des élections prévues cet automne. Le sondage de l'institut Angus Reid publiée jeudi, le NPD reste le premier choix de 41 % des électeurs décidés et de ceux qui penchent pour le parti, suivi par le Parti conservateur de la Colombie-Britannique (30 %). B.C. United est en troisième position avec 16 pour cent, suivi par le parti vert avec 11 pour cent.
  • Les Britanno-Colombiens sont invités à contribuer à rendre leur province plus accessible en parlant des obstacles qu'ils rencontrent au quotidien et des moyens de les éliminer. Le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé cette semaine qu'il sollicitait des commentaires sur les normes d'accessibilité recommandées en matière d'emploi et de prestation de services. La province souhaite mettre en place des lignes directrices pour créer des environnements de travail inclusifs, ainsi que des normes visant à garantir aux personnes handicapées un accès équitable aux biens et aux services.
  • NOUVEAU - BC Le président du caucus uni et député de Cariboo-Chilcotin, Lorne Doerkson, est sur le point d'annoncer qu'il passe aux conservateurs de la Colombie-Britannique. Il s'agit de la première d'une série de défections. 

Territoires du Nord-Ouest

  • La ville de Yellowknife a choisi un nouveau directeur municipal. Stephen Van Dine, un habitant du Nord de longue date, assumera le rôle d'administrateur principal à compter du 6 août. Il remplace John Collin, qui a démissionné Il s'agit là d'un changement inattendu, quelques semaines après son entrée en fonction. L'ancienne directrice de la ville, Sheila Bassi-Kellett, a fait le travail entre-temps et continuera à le faire jusqu'à ce que M. Van Dine prenne ses fonctions. Dans un communiqué de presse publié jeudi, la maire Rebecca Alty a souligné les décennies d'expérience de M. Van Dine dans le Nord et dans le secteur public.

Yukon

  • À courte vue et sans avertissement. C'est ainsi que Doug Terry, propriétaire d'une entreprise, décrit la récente décision du gouvernement du Yukon de suspendre temporairement les demandes d'inscription au Programme des candidats du Yukon à Whitehorse. "Il n'y a eu aucun avertissement", a déclaré M. Terry. "Les gens comme moi sont comme des cerfs dans les phares, attendant que la poussière retombe. Terry est propriétaire des deux franchises Tim Hortons à Whitehorse. Il affirme que le programme des candidats est essentiel pour répondre à ses besoins en personnel. Le programme des candidats est conçu pour aider à combler les pénuries de main-d'œuvre en accélérant le processus de résidence permanente pour les ressortissants étrangers. Au début du mois, le gouvernement territorial a annoncé que le programme était déjà complet pour 2024 et qu'il n'y aurait pas d'autres candidats. était en pause, à Whitehorse, jusqu'en 2025..

Nunavut

  • Les députés du Nunavut de la région de Kivalliq se disent préoccupés par les efforts de recherche et de sauvetage et ont demandé au ministre de faire davantage pour soutenir les chercheurs. Le député de Baker Lake, Craig Simailak, a déclaré que les chercheurs de Whale Cove ont dû financer eux-mêmes leurs efforts de recherche et de sauvetage, contrairement aux chercheurs de Baker Lake et de Rankin Inlet, lorsqu'ils étaient tous à la recherche d'un jeune homme de 21 ans plus tôt cette année. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.