Mise à jour provinciale et territoriale - 7 juin 2024

Les mises à jour provinciales et territoriales : Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 7 juin 2024. Rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Nicolle Carlin, qui travaille comme porte-parole du premier ministre Blaine Higgs depuis 2018, a annoncé qu'elle brigue l'investiture progressiste-conservatrice dans Fredericton-Sud-Silverwood. Il s'agit de la même circonscription où la chef libérale Susan Holt prévoit de se présenter aux prochaines élections, prévues en octobre.
  • Le premier ministre Blaine Higgs laisse entendre qu'un voyage européen controversé de son ministre du Tourisme l'automne dernier a contribué à convaincre le président de la France de visiter le Nouveau-Brunswick. M. Higgs a semblé confirmer à l'Assemblée législative jeudi qu'Emmanuel Macron visitera la province - un voyage qui fait l'objet de spéculations depuis trois ans, mais qui n'a pas été annoncé officiellement.
  • Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick a refusé d'accorder un vote de confiance au président-directeur général de la Régie de la santé Vitalité dans l'affaire des infirmières itinérantes. Bruce Fitch a refusé de dire aux journalistes jeudi s'il croyait que la Dre France Desrosiers devrait demeurer en poste à la suite de la vérification cinglante des contrats de la régie avec les Laboratoires de santé du Canada. "C'est une bonne question. Nous avons changé la gouvernance", a déclaré M. Fitch, faisant référence au rétablissement des conseils d'administration des autorités sanitaires l'année dernière.
  • Le gouvernement du Nouveau-Brunswick refuse de divulguer toute information sur l'examen qu'il dit avoir mené pour déterminer s'il faut lever les plafonds imposés chaque semaine par la Commission de l'énergie et des services publics sur les prix des produits pétroliers dans la province. Le mois dernier, le premier ministre Blaine Higgs a mentionné avec désinvolture aux journalistes qu'une étude était en cours sur la pratique néo-brunswickoise, vieille de 18 ans, consistant à fixer des limites supérieures aux prix facturés aux consommateurs pour divers produits pétroliers. 

Nouvelle-Écosse

  • Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a dévoilé une nouvelle politique en matière de téléphones portables qui entrera en vigueur dans les écoles de la province à partir de cet automne. Les élèves des écoles primaires devront éteindre leur téléphone et le garder hors de vue pendant toute la journée scolaire. Les élèves des collèges et lycées devront éteindre leurs appareils et les garder hors de vue pendant les cours, à moins que leur enseignant n'intègre leur utilisation dans le cadre de l'enseignement en classe.
  • Un juge de Nouvelle-Écosse a rejeté les accusations portées contre deux personnes accusées d'avoir harcelé le médecin hygiéniste en chef de la province lors d'une manifestation contre les restrictions du COVID devant son domicile, estimant que leurs droits avaient été violés parce qu'il avait fallu trop de temps pour les traduire en justice. Jeremy MacKenzie, podcasteur de 38 ans et fondateur du groupe controversé Diagolon, et son partenaire, Morgan Guptill, 34 ans, ont été accusés en 2022 de harcèlement criminel, de méfait, d'appels téléphoniques harcelants et d'intimidation d'un professionnel de la santé.
  • Une petite communauté des Premières nations de la vallée de l'Annapolis, en Nouvelle-Écosse, a signé un accord de principe pour devenir propriétaire majoritaire de deux chantiers navals situés sur la rive sud de la province. Michael Peters, PDG de Glooscap Ventures, la société d'investissement qui s'occupe du développement économique de la Première nation Glooscap, a déclaré que l'achat du chantier naval d'East River à Mahone Bay et du chantier naval de Lunenburg constituait une occasion de poursuivre la croissance.
  • Trois des plus grands fabricants industriels de Nouvelle-Écosse envisagent d'utiliser de l'hydrogène vert pour alimenter certaines parties de leurs activités, en remplacement des combustibles fossiles. Le groupe Shaw, Michelin et Port Hawkesbury Paper poursuivent une étude de faisabilité sur l'utilisation de l'énergie hydrogène dans les applications de chauffage industriel. Il n'y a pas encore de production commerciale d'hydrogène vert en Nouvelle-Écosse. Mais deux projets - l'un par EverWind Fuels et l'autre par Bear Head Energy - ont reçu l'approbation du ministre de l'environnement de la province.

Île-du-Prince-Édouard

  • Une centaine de manifestants se sont rassemblés à Charlottetown jeudi pour demander que les changements apportés à la politique d'immigration de l'Île-du-Prince-Édouard soient annulés, tandis que des représentants d'entreprises ont déclaré aux députés que les nouvelles règles nuisaient aux employeurs du secteur des ventes et des services. Un consultant en immigration et des représentants des chambres de commerce de Charlottetown et de l'est de l'Île-du-Prince-Édouard ont déclaré au comité permanent de l'éducation et de la croissance économique que les propriétaires d'entreprises voyaient déjà les effets négatifs du changement de politique de la province.
  • Le pourcentage d'habitants de l'Île-du-Prince-Édouard qui se disent plutôt ou entièrement satisfaits du gouvernement progressiste-conservateur du premier ministre Dennis King a chuté sous la barre des 50 % le mois dernier, selon le dernier sondage de Narrative Research. L'institut de sondage a joint 300 Prince-Édouardiens par téléphone entre le 8 et le 29 mai. En 2021, le pourcentage des personnes interrogées par Narrative qui se disaient plutôt ou entièrement satisfaites du Parti progressiste-conservateur atteignait jusqu'à 80 %.
  • L'absence de services de criminalistique numérique dans l'Île-du-Prince-Édouard entraîne des retards dans les procédures judiciaires. Les services de criminalistique numérique de l'Île-du-Prince-Édouard entraînent des retards dans les procédures judiciaires. Face à des crimes où des indices cruciaux peuvent être contenus dans le téléphone ou l'ordinateur d'une victime ou d'un suspect, la GRC de l'Île-du-Prince-Édouard doit envoyer ces appareils à Halifax pour une analyse médico-légale. Le manque de personnel sur l'île est à blâmer.
  • Le conseil municipal de Charlottetown a voté en faveur de la conclusion d'un enquêteur selon laquelle le conseiller Trevor MacKinnon, du quartier 8, a enfreint le code de conduite de la ville. Lors d'une réunion spéciale tenue le 3 juin, les conseillers ont voté 6-0 pour accepter les conclusions d'un enquêteur indépendant. M. MacKinnon lui-même et le conseiller Bob Doiron se sont abstenus de voter en raison d'un conflit d'intérêts, et les conseillers Mitch Tweel et John McAleer n'étaient pas présents. On ne sait pas exactement quelle partie du code de conduite M. MacKinnon a enfreint, mais l'enquête a été déclenchée en réponse aux commentaires qu'il a faits à un membre du public au printemps 2023, ce qui a donné lieu à une plainte formelle.

Terre-Neuve et Labrador

  • Newfoundland and Labrador Hydro prévoit d'investir plus de $1 milliard de dollars pour ajouter une huitième unité au barrage hydroélectrique de Bay d'Espoir, sur la côte sud de Terre-Neuve, ainsi qu'une nouvelle turbine à combustion de 150 mégawatts, dans le but de renforcer le réseau énergétique. La PDG Jennifer Williams, qui a fait cette annonce jeudi lors de la conférence annuelle d'Energy N.L. à St. John's, a déclaré qu'une augmentation de la demande d'électricité était attendue au cours de la prochaine décennie, en partie en raison de la croissance démographique et de l'électrification.
  • Le passage de Terre-Neuve-et-Labrador à l'énergie renouvelable va nécessiter une source d'appoint émettrice de carbone pour les années à venir, a soutenu mercredi le président de Newfoundland Power, Gary Murray, et ce ne sera pas la centrale de Holyrood pour toujours. Selon M. Murray, la province a besoin d'une centrale thermique capable de démarrer rapidement et d'intervenir en cas de pic de la demande ou de défaillance du système.
  • Les experts de l'industrie affirment que Terre-Neuve-et-Labrador est à la pointe de la lutte contre le tabagisme et pourrait créer une génération sans tabac si une nouvelle politique se concrétisait. La province demandera bientôt l'avis des habitants sur des sujets tels que l'augmentation de l'âge légal d'achat de 19 à 21 ans et l'interdiction pure et simple de la vente de tabac à toute personne née après une certaine date. Cette question sera abordée dans le cadre d'une enquête EngageNL qui sera réalisée dans le courant du mois.
  • Marine Atlantique déclare qu'un problème survenu sur son nouveau ferry a repoussé la date de son premier voyage de près de deux semaines. La semaine dernière, Marine Atlantique a annoncé qu'une erreur mécanique du système de lubrification avait été découverte lors d'un examen du navire. Le capitaine Anderson Noel, directeur des opérations de la flotte de Marine Atlantique, a déclaré jeudi que le Ala'suinu - qui devait commencer son trajet Argentia-North Sydney le 14 juin - effectuera son voyage inaugural le 26 juin.

Québec

  • Accusant Ottawa de s'ingérer dans les affaires du Québec et de le traiter comme s'il n'était pas capable de gérer ses propres affaires, le premier ministre François Legault a augmenté la pression sur le gouvernement fédéral pour qu'il cède plus de pouvoirs en annonçant la création d'un comité chargé d'étudier comment le Québec peut acquérir plus d'autonomie au sein de la fédération. Il a également puisé dans l'histoire pour ajouter au drame du moment et affirmer que le Québec ne se laissera pas faire dans la fédération, en citant le célèbre discours de l'ancien premier ministre libéral Robert Bourassa, prononcé en juin 1990 à la suite de l'accord du lac Meech, pour faire valoir son point de vue.
  • Le filet de sécurité sociale du Québec s'effondrera si l'hyper-immigration n'est pas freinée, prévient le premier ministre François Legault. M. Legault a déclaré que sa province ne pouvait plus assurer ses services sociaux en raison de l'"explosion" de l'immigration à laquelle elle a été confrontée au cours des dernières années. Tout en étant interrogé Lors d'une émission de radio sur 98,5 FM, M. Legault a déclaré que le Québec avait été mis à rude épreuve par le nombre de migrants qu'il avait dû accueillir et que les Montréalais commençaient à se sentir moins en sécurité en raison de l'afflux massif de population dans la province. 
  • Le gouvernement Legault n'a pas l'intention d'offrir aux étudiants autochtones plus de pauses pour répondre aux exigences de la nouvelle Charte de la langue française. Dans une lettre adressée au premier ministre François Legault, dont La Presse Canadienne a obtenu copie mercredi, cinq cégeps anglophones invoquent "l'urgence d'agir". Ils demandent au gouvernement de trouver une solution pour mieux soutenir les étudiants autochtones, sans quoi, disent-ils, plusieurs d'entre eux iront dans des établissements ontariens ou abandonneront carrément leurs études.
  • La législature québécoise a adopté une loi qui prévoit des amendes pouvant aller jusqu'à $1 500 pour toute personne qui intimide ou harcèle un politicien. Le gouvernement de la Coalition Avenir Québec a déclaré que cette loi était nécessaire pour enrayer l'augmentation des démissions d'élus, en particulier au niveau municipal, mais les critiques ont déclaré qu'elle menaçait les droits à la liberté d'expression. Le gouvernement a présenté cette loi peu après qu'une organisation représentant les municipalités du Québec a publié un sondage indiquant que 74 % des élus municipaux ont déclaré avoir été victimes de harcèlement et d'intimidation, et que 741 sur 8 000 ont démissionné depuis la tenue des élections dans la province en 2021.

Ontario

  • Le premier ministre de l'Ontario Doug Ford a dévoilé un remaniement de son cabinet le jour même où la législature s'est levée pour faire une pause prolongée en octobre, les ministres de l'éducation et de l'énergie changeant de portefeuille dans un remaniement qui fait suite à des spéculations sur des élections anticipées. Le remaniement de jeudi - qualifié de "cabinet renouvelé" par le gouvernement - porte à 36 le nombre de membres du cabinet de M. Ford et concerne 15 portefeuilles différents. Ce remaniement est le premier pour M. Ford depuis près d'un an, après que les retombées de la saga de la ceinture de verdure ont entraîné une série de démissions et une enquête de la GRC.
  • Stephen Lecce, qui a été ministre de l'éducation pendant cinq ans, devient ministre de l'énergie et de l'électrification. Todd Smith, qui était ministre de l'énergie, devient ministre de l'éducation. De nombreux autres postes clés, dont ceux des Finances, du Conseil du Trésor, de la Santé, des Infrastructures, des Transports et du Développement économique, restent inchangés. Steve Clark devient le leader parlementaire du gouvernement.
  • Les principaux syndicats d'enseignants de l'Ontario se félicitent du changement de ministres de l'éducation à l'occasion d'un remaniement ministériel, et espèrent qu'il sera le signe d'une nouvelle voie pour l'avenir de l'éducation. Le gouvernement du premier ministre Doug Ford. Stephen Lecce a occupé le poste de ministre de l'éducation depuis 2019, après deux cycles de négociations collectives avec les enseignants et les travailleurs de l'éducation, et devient maintenant ministre de l'énergie et de l'électrification, dans le cadre d'un remaniement ministériel annoncé jeudi par M. Ford.
  • Le gouvernement de l'Ontario a alloué $3,7 milliards de dollars de moins que ce qui est nécessaire pour financer les programmes existants et les engagements qu'il a annoncés en faveur des enfants, des communautés et des services sociaux, a déclaré l'organisme de surveillance financière de la province. dans un rapport publié mercredi. Sur la base des plans de dépenses actuels décrits dans le budget 2024, le Bureau de la responsabilité financière de l'Ontario (FAO) prévoit qu'il manque à la province 1,4 milliard de dollars dans son budget pour les dépenses du ministère des Enfants, des Communautés et des Services sociaux (MCCSS) pour 2024-25, ce qui passera à 1,4 milliard de dollars en 2025-26 et à 1,4 milliard de dollars en 2026-27. 

Manitoba

  • Un ancien chef de la Première nation la plus peuplée du Manitoba a demandé à la Cour fédérale du Canada d'annuler les résultats de l'élection de la bande en 2023 en raison de l'annulation du vote par anticipation et de problèmes présumés concernant les bulletins de vote par correspondance. Le 11 juillet, la Cour fédérale tiendra une séance spéciale à Winnipeg pour entendre les arguments dans le cadre d'une révision judiciaire d'une élection tenue par la Première nation de Peguis le 6 avril 2023, lorsque le titulaire Glenn Hudson a été battu par Stan Bird dans la course au poste de chef.
  • Le nombre d'évaluations de physiothérapie financées par l'État à Winnipeg a chuté au cours des années qui ont suivi le regroupement de tous les services ambulatoires dans un seul établissement, indique une nouvelle étude. Les chercheurs de l'Université du Manitoba affirment qu'au cours des 23 mois précédant le regroupement à la fin de 2017, il y a eu un total de 18 261 évaluations ambulatoires initiales, comparativement à 6 715 évaluations au cours des 61 mois suivants. Cela signifie que le nombre moyen d'évaluations par mois est passé de 794 dans les deux années précédant la consolidation à une moyenne de 110 par mois dans les cinq années suivantes, selon l'étude de l'Université du Manitoba. résultats de l'étude publiés cette semaine - soit une baisse de plus de 85 %.
  • La construction d'une nouvelle école à Sage Creek est en suspens en raison du retard du financement par le gouvernement provincial, selon la division scolaire. L'école située sur le boulevard Des Hivernants, dans le sud-est de Winnipeg, devait initialement ouvrir ses portes en septembre 2025, mais la division scolaire a récemment appris qu'il n'y avait pas suffisamment de fonds provinciaux pour achever la construction.
  • Shared Health a mis fin à des dizaines de contrats avec des fournisseurs externes dans le cadre d'une nouvelle tentative de réduction des coûts. L'entité de soins de santé du Manitoba a mis fin à plus de 50 contrats qui fournissaient un soutien administratif et de projet dans des domaines tels que la gestion de documents, la mise en œuvre de logiciels et la gestion de projets, a déclaré Lanette Siragusa, PDG de Shared Health, dans un courrier électronique. Ces projets et initiatives, dont certains avaient été signés avec des fournisseurs extérieurs à la province, ont été menés à bien ou seront désormais pris en charge par Shared Health elle-même. L'organisation prévoit d'économiser $7,5 millions par an grâce à ces changements.

Saskatchewan

  • Le dernier rapport de la vérificatrice provinciale de la Saskatchewan examine la façon dont une division scolaire tente de faire face à une augmentation apparente de l'anxiété et de la dépression chez les élèves. Tara Clemett, vérificatrice provinciale de la Saskatchewan a publié le volume 1 de son rapport annuel mercredi. L'une des sections porte sur la division scolaire Living Sky, qui administre 28 écoles dans 15 communautés, dont North Battleford, Unity et la Première nation de Pelican Lake. Le rapport du vérificateur fait référence à une enquête récente menée dans la division, selon laquelle 32 % des élèves de la 7e à la 12e année qui ont répondu ont signalé des niveaux modérés ou élevés d'anxiété et de dépression en 2022-23, en hausse par rapport à 21 % en 2015-16. La moyenne canadienne est de 26 %, selon le rapport.
  • Le gouvernement de la Saskatchewan poursuit sa demande d'arbitrage obligatoire avec les enseignants, mais la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) estime que cette voie prendrait trop de temps et qu'elle souhaite retourner à la table des négociations. Les enseignants ont annoncé mercredi soir qu'ils appliquaient à nouveau des sanctions, après avoir déclaré que les négociations étaient dans l'impasse. Le travail à durée indéterminée commence lundi. Les sanctions signifient qu'il n'y aura pas de services volontaires fournis par les enseignants, pas de surveillance du déjeuner et que les enseignants commenceront leur service 15 minutes avant la sonnerie et le termineront 15 minutes après.
  • Le NPD, parti d'opposition de la Saskatchewan, demande qu'un comité gouvernemental se réunisse, nomme un enquêteur et convoque le premier ministre Scott Moe et Jeremy Harrison pour qu'ils répondent aux questions concernant les allégations faites le mois dernier par le président de la Chambre. La semaine dernière, la députée néo-démocrate Meara Conway a envoyé une lettre au président Randy Weekes lui demandant de convoquer les membres du Comité des services de la Chambre, composé de représentants de tous les partis. M. Weekes est le président de ce comité. Selon Mme Conway, le comité devrait nommer un enquêteur indépendant pour examiner les allégations faites par M. Weekes à l'assemblée le 16 mai. M. Weekes a déclaré avoir été malmené, harcelé et intimidé par des membres et du personnel du gouvernement.
  • Les élèves du secondaire de la Saskatchewan intéressés par une carrière dans l'industrie pétrolière et gazière pourront bientôt avoir une longueur d'avance. Mercredi, la province a annoncé qu'un cours intitulé Oil and Gas 20 serait proposé au second semestre de l'année scolaire 2024-25. Un cours intitulé Oil and Gas 30 suivra au cours de l'année scolaire 2025-26. Les cours comprendront 50 heures de théorie en ligne et 50 heures de stage en entreprise. Le premier ministre Scott Moe a déclaré que ces cours constituaient une bonne opportunité pour les enfants de la province. 

Alberta

  • Le premier ministre Danielle Smith déclare que l'assurance automobile publique gérée par le gouvernement n'est pas à l'ordre du jour en Alberta, malgré un récent rapport suggérant qu'elle permettrait aux conducteurs d'économiser des centaines de dollars par an en primes. Les Rapport d'Oliver Wyman et de Nous GroupCette étude a été commandée par le Trésor et le Conseil des finances de l'Alberta. Elle suggère que l'Alberta pourrait réduire de manière significative les coûts d'assurance en adoptant un système d'assurance sans faute comme celui du Manitoba ou de la Saskatchewan, qui fournit une assurance universelle avec une couverture pour les blessures et les dommages aux véhicules. Contrairement au système de responsabilité civile de l'Alberta, les modèles d'assurance sans égard à la responsabilité ne font pas appel aux tribunaux pour recouvrer les coûts. Au lieu de cela, c'est l'assurance de chaque personne qui est chargée de l'indemniser après un accident.
  • Le premier ministre de l'Alberta défend l'implication de son gouvernement dans une récente autorisation d'audience pour l'exploration du charbon dans les montagnes Rocheuses. Le régulateur de l'énergie de l'Alberta (AER) a accordé à une société minière australienne une audience publique pour ses projets d'aciérie à ciel ouvert dans le sud-ouest de l'Alberta. Northback Holdings souhaite obtenir l'autorisation d'effectuer des forages exploratoires et de détourner des eaux près de Crowsnest Pass. Bien qu'il ait déjà essuyé un refus lors des examens environnementaux fédéraux et provinciaux, le ministre de l'énergie de l'Alberta, Brian Jean, a déclaré à l'ARE que la proposition de Northback était, par définition, "avancée". Cela la rend éligible à un examen, conformément à un décret ministériel adopté en 2022, a écrit M. Jean.
  • La session de printemps de l'Assemblée législative de l'Alberta s'est achevée la semaine dernière, mettant un terme à une période législative qualifiée de productive par le gouvernement, mais également qualifiée d'antidémocratique par l'opposition néo-démocrate. Les députés se sont levés peu avant 18 heures le mercredi 29 mai dernier, mettant fin à une session qui a vu l'adoption de 13 nouveaux projets de loi du gouvernement, dont neuf avaient reçu la sanction royale au début de la journée de jeudi, ainsi qu'un budget qui a dégagé un léger excédent en février.
  • L'organisme canadien Shock Trauma Air Rescue Services (STARS) a renouvelé mardi son partenariat public-privé avec le gouvernement de l'Alberta afin de fournir aux Albertains, en particulier à ceux qui vivent dans des communautés rurales et éloignées, un système de SMU qui réponde efficacement aux urgences médicales. Danielle Smith, premier ministre de la province, a commenté cette décision : "Grâce à STARS, nous sommes mieux à même de relier les Albertains des communautés rurales et éloignées aux services de santé essentiels, ce qui améliore les résultats pour les patients et rassure les familles.

Colombie-Britannique

  • Les défenseurs des droits des personnes LGBTQ+ en Colombie-Britannique affirment que certains membres de leur communauté sont confus et déçus par la défection politique de la législatrice Elenore Sturko au profit des conservateurs de la Colombie-Britannique, dont elle s'opposait autrefois aux politiques. Charmaine de Silva, ancienne coprésidente de Vancouver Pride, a déclaré avoir entendu des membres de la communauté qui ne comprenaient pas comment les valeurs de Mme Sturko s'inscrivaient dans un parti dont le chef a appelé à l'abolition du programme d'enseignement sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre dans les écoles de la Colombie-Britannique.
  • Kevin Falcon s'est présenté, lui et son parti, comme l'option médiane de la Colombie-Britannique lors d'une rencontre avec des chefs d'entreprise dans le Grand Victoria cette semaine. Mais le leader de B.C. United n'a pas pu échapper aux questions sur les fissures au sein de la coalition dite de la libre entreprise. "Les Britanno-Colombiens sont des gens ordinaires et non des extrémistes", a-t-il déclaré après un discours prononcé le 6 juin devant la Chambre de commerce du Grand Victoria. Il a ajouté que les électeurs n'allaient pas choisir l'extrême gauche ou l'extrême droite. Ils opteront pour le courant dominant.
  • Alors que la Colombie-Britannique se dote d'un nouveau conseiller scientifique pour traiter les personnes souffrant de graves problèmes de santé mentale et de toxicomanie, le premier ministre David Eby déclare que l'approche de la responsable provinciale de la santé, le Dr Bonnie Henry, en matière d'approvisionnement sûr est un "non-début". Les commentaires de M. Eby ont été faits lors d'une conférence de presse annonçant que le Dr Daniel Vigo deviendrait le conseiller scientifique en chef pour la psychiatrie, les drogues toxiques et les troubles mentaux. Le premier ministre a déclaré aux journalistes qu'il n'était pas du tout d'accord avec Mme Henry, après qu'elle ait déclaré qu'elle n'était pas du tout d'accord avec Mme Henry. a déclaré à la commission de la santé de tous les partis à Ottawa, que la légalisation et la réglementation des drogues dures permettraient d'éviter les décès dus aux drogues toxiques.
  • Une mère juive de Vancouver affirme avoir été informée qu'un processus disciplinaire a été entamé après qu'un enseignant a accroché "à plusieurs reprises" des drapeaux et des symboles palestiniens dans la salle de classe. Merav Nider a déclaré à Global News qu'elle s'était plainte après que le professeur de 7e année de son fils ait accroché un drapeau palestinien dans la classe de son fils. Le drapeau a été enlevé, puis remplacé par un drapeau représentant les contours de l'État d'Israël en rouge, vert et noir. Selon Mme Nider, cette image est largement considérée comme un appel à la destruction d'Israël. Après avoir parlé au directeur de l'école, elle a déclaré que le drapeau avait également été retiré.

Territoires du Nord-Ouest

  • La ministre de la Santé des T.N.-O. affirme qu'elle n'interrompra pas la mise en œuvre des changements apportés au programme d'assurance-maladie complémentaire du territoire, après qu'un comité permanent de députés l'ait exhortée à le faire. Lesa Semmler n'était pas disponible pour une entrevue et a envoyé une déclaration écrite à CBC. Le programme aide à couvrir le coût des médicaments sur ordonnance, des fournitures médicales et de l'équipement qui ne sont pas admissibles à une couverture par des assureurs tiers. Deux changements importants ont été apportés : l'évaluation des revenus pour déterminer l'admissibilité au programme et l'élimination de la liste actuelle des maladies spécifiées. Cette liste comprend une cinquantaine de maladies qui garantissent actuellement une couverture au titre du programme. 

Yukon

  • Le premier ministre du Yukon défend la décision de son gouvernement de ne plus accepter de nouvelles demandes dans le cadre du programme des candidats du territoire cette année, en affirmant qu'il y a eu beaucoup de "désinformation" au sujet de cette décision. Le premier ministre Ranj Pillai répondait aux récents commentaires d'un propriétaire d'entreprise de Whitehorse, qui a qualifié la pause du Programme des candidats du Yukon de à courte vue et à main lourde. "Pour parler franchement, ils sont incorrects", a déclaré M. Pillai lors d'une interview lundi matin.

Nunavut

  • Un accord de règlement d'un montant de $8 millions de dollars conclu entre les gouvernements du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest, le procureur général du Canada et trois représentants des demandeurs est maintenant entre les mains de la Cour de justice du Nunavut. La juge en chef par intérim Susan Cooper a présidé l'audience de règlement de mardi à Iqaluit, moins d'un mois après que les avocats représentant les plaignants et les défendeurs aient signé l'accord. a annoncé qu'elle avait atteint un accord de règlement. Le procès a été intenté par les représentants des plaignants en leur nom et au nom d'autres personnes qui affirment avoir été victimes d'abus sexuels de la part de Maurice Cloughley.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Comment pouvons-nous aider votre organisation à travailler avec le gouvernement ?

Vous souhaitez travailler ou vendre aux pouvoirs publics ? Ou vous voulez vous tenir au courant de tous les changements constants qui interviennent dans le secteur public ? Prenons le temps de discuter et de voir si nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs et les résultats souhaités.

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.