Mise à jour provinciale et territoriale - 9 février 2024

Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 9 février 2024, rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • La Cour d'appel du Nouveau-Brunswick décidera lundi si elle peut combler un "vide" juridique créé par une erreur législative qui a accidentellement abrogé les articles d'une loi provinciale relatifs à la protection de l'enfance. Lors des plaidoiries de vendredi matin, les trois juges ont laissé entendre qu'ils acceptaient l'argument du gouvernement selon lequel ils pouvaient examiner les intentions de la législature lorsque les députés ont adopté le projet de loi défectueux - et que ces intentions étaient claires. 
  • L'ombudsman du Nouveau-Brunswick se dit d'accord avec un sondage national qui classe la loi sur le droit à l'information de la province parmi les plus faibles au pays. Marie-France Pelletier a déclaré jeudi à un comité de députés qu'elle avait l'intention de faire des recommandations au gouvernement sur la façon dont la loi peut être améliorée afin de garantir au public un meilleur accès à l'information.
  • Le Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick se réjouit de la possibilité qu'Énergie NB ne puisse pas augmenter les tarifs d'électricité comme prévu le 1er avril, même si cela pourrait coûter à la société d'électricité $32,6 millions de dollars en revenus dont elle a besoin pour atteindre les objectifs financiers fixés par le gouvernement progressiste-conservateur. "Qui préfèrerait recevoir ces $32.6M ? Énergie NB ? ou les familles du N.-B. ?", a affiché le Parti progressiste-conservateur sur ses plateformes de médias sociaux, mardi, au sujet de la possibilité d'une augmentation retardée des tarifs.
  • Le gouvernement du Nouveau-Brunswick est à la recherche d'un emplacement pour un nouveau centre de traitement dans le cadre d'un projet visant à doubler sa capacité et à répondre à la crise croissante de la toxicomanie. Dans son discours sur l'état de la province, le premier ministre Blaine Higgs a promis 50 lits supplémentaires pour le traitement des adultes, arguant que la toxicomanie est l'une des causes profondes de la crise croissante des sans-abri. Les défenseurs des personnes qui luttent contre la toxicomanie affirment que ces places sont désespérément nécessaires alors que les villes du Nouveau-Brunswick connaissent une augmentation de la consommation visible de substances, des appels pour des surdoses et des décès liés à la drogue.

Nouvelle-Écosse

  • Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse prend une nouvelle mesure pour tenter de résorber l'arriéré du système judiciaire de la province en créant un nouveau tribunal de libération sous caution. La création de ce tribunal a été annoncée jeudi par le ministre de la Justice, Brad Johns. Les juges de la cour provinciale présideront les affaires de mise en liberté sous caution pendant les heures de bureau habituelles, tandis que les juges de paix, qui sont des avocats nommés pour superviser certaines affaires de droit pénal, présideront après les heures de bureau, selon les besoins.
  • Les opposants à l'extension de la ferme salmonicole Cooke Aquaculture dans la baie de Liverpool ont reçu cette semaine un coup de pouce moral de la part du premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, qui s'est déclaré opposé au projet controversé qui triplerait le nombre de saumons dans la région et ajouterait deux sites de pisciculture supplémentaires. M. Houston a ajouté que la décision finale sera prise par un régulateur indépendant qui examinera les mérites du projet le mois prochain.
  • Les chefs de l'opposition affirment que le public mérite d'être mieux informé sur les retards liés à plusieurs grands projets de construction de soins de santé en Nouvelle-Écosse. "Si ces projets continuent d'être retardés, le gouvernement a la responsabilité de dire aux gens pourquoi et quels sont les délais mis à jour ", a déclaré le chef libéral Zach Churchill aux journalistes à Halifax jeudi. "Tous les efforts et toute l'attention politique du gouvernement sont consacrés à l'annonce de ces projets et il n'y a pas de suivi par la suite.
  • Les personnes vivant dans cinq campements de tentes à Halifax ont reçu l'ordre de quitter les lieux dans les semaines à venir, la municipalité les avertissant qu'elles pourraient être condamnées à une amende ou même arrêtées si elles n'obtempéraient pas. La municipalité ferme cinq des onze sites désignés, affirmant que de meilleures options sont désormais disponibles pour les personnes vivant dans ces tentes. Les résidents doivent avoir quitté les lieux d'ici le 26 février. Des avis ont été affichés mercredi matin à l'espace vert de la rue Geary à Dartmouth, au parc Saunders, au parc Victoria et à Grand Parade à Halifax, ainsi qu'au terrain de balle du chemin Cobequid à Lower Sackville.

Île-du-Prince-Édouard

  • La Dre Heather Morrison, agente principale de la santé publique de l'Île-du-Prince-Édouard, met en garde les insulaires contre la vente de fentanyl dans la rue à Charlottetown. Dans un communiqué de presse publié jeudi en fin d'après-midi, le gouvernement provincial a noté une augmentation du nombre de surdoses signalées à Charlottetown au cours des 24 heures précédentes. Le communiqué précise que la drogue vendue dans la rue est du fentanyl et qu'elle est vendue en morceaux de couleur orange. Aucun décès n'a été signalé.
  • Le gouvernement fédéral versera à Charlottetown $10 millions de dollars par l'intermédiaire du Fonds d'accélération du logement dans le cadre d'un accord qui, selon lui, contribuera à stimuler la construction de plus de 1 000 logements au cours de la prochaine décennie. Charlottetown a accepté de modifier ses permis de construire et son zonage dans le cadre de cet accord.
  • Un jour après que le Parti vert de l'Île-du-Prince-Édouard ait remporté une victoire inattendue lors de l'élection partielle de Borden-Kinkora, il est clair que les soins de santé seront au centre des préoccupations du prochain député provincial de la circonscription. Matt MacFarlane a remporté le siège du district 19 mercredi soir par une marge de 262 voix sur la candidate du Parti progressiste-conservateur au pouvoir, Carmen Reeves. M. MacFarlane a déclaré que le manque d'accès aux soins de santé primaires était la préoccupation la plus fréquente qu'il a entendue de la part des résidents - comme c'était le cas lorsqu'il a fait campagne et perdu contre l'ancien député progressiste-conservateur Jamie Fox dans le même district lors de la campagne électorale générale de 2023. 
  • L'Île-du-Prince-Édouard n'a pas connu de cas de rougeole depuis plus de dix ans, mais avec l'augmentation du nombre de cas en Europe, les autorités sanitaires de la région se préparent à une éventuelle réapparition de la maladie. L'Organisation mondiale de la santé a annoncé la semaine dernière que plus de 42 000 cas de rougeole avaient été recensés en Europe l'année dernière. Ce chiffre est 40 fois plus élevé qu'en 2022, où moins de 1 000 cas avaient été signalés. Le Dr Heather Morrison, responsable de la santé publique de l'Île-du-Prince-Édouard, a déclaré qu'il était possible que les habitants de l'île qui ne sont pas immunisés contre la maladie ramènent des cas après avoir voyagé.

Terre-Neuve et Labrador

  • Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé qu'il avait conclu une convention collective avec l'Association of Allied Health Professionals. Dans un communiqué de presse publié vendredi en fin de matinée, le président de l'association a déclaré que les membres étaient heureux d'être parvenus à un accord. "Il s'agit d'un premier pas positif vers la création d'un système dans lequel les professionnels paramédicaux se sentent respectés, valorisés et entendus", a déclaré Gordon Piercey dans le communiqué de presse.
  • Trois conseillers municipaux ont démissionné à Stephenville depuis le début de l'année - et l'un d'entre eux accuse maintenant le maire d'intimidation et affirme que la "culture toxique" du conseil municipal a joué un rôle majeur dans sa décision de démissionner. Lenny Tiller a démissionné du conseil municipal le 11 janvier, invoquant la nécessité de s'occuper de ses grands-parents vieillissants. Cependant, il a déclaré à Radio-Canada que, bien que le besoin de s'occuper de sa famille demeure la principale raison de son départ, sa décision a également été motivée par le " ridicule " qu'il a subi de la part du maire Tom Rose.
  • Marine Atlantique a mis à l'eau un nouveau ferry, qui quittera bientôt un chantier naval en Chine pour rejoindre le Canada atlantique en avril. L'Ala'suinu, qui signifie "voyageur" en micmac, devrait commencer à transporter des passagers entre le Cap-Breton et l'est de Terre-Neuve sur la route d'Argentia à partir du mois de juin. Il assurera la liaison entre Port aux Basques et North Sydney pendant l'automne, l'hiver et le printemps. Long de 203 mètres, le nouveau ferry dispose de 146 cabines passagers, soit plus que tout autre navire de Marine Atlantique.
  • À l'extérieur du bureau du ministère des Pêches et des Océans à Corner Brook, une cinquantaine de personnes se sont rassemblées pour exprimer leur frustration face à la récente décision du gouvernement fédéral d'attribuer à Terre-Neuve-et-Labrador une part de 19 % du quota de sébaste. À la fin du mois de janvier, la ministre fédérale des Pêches, Diane Lebouthillier, a annoncé l'allocation de sébaste pour les provinces de l'Atlantique dans le golfe du Saint-Laurent. Cette annonce a suscité l'inquiétude des pêcheurs, qui se demandent ce que cela pourrait signifier pour leurs moyens de subsistance, et a suscité des critiques de la part des responsables politiques provinciaux.

Québec

  • Le premier ministre du Québec, François Legault, a été accueilli par des rires à l'Assemblée nationale jeudi lorsqu'il s'est plaint que les jeunes Québécois utilisaient des mots anglais... en utilisant un mot anglais. Plus précisément, M. Legault a déploré le fait que les jeunes trouvent "cool" d'utiliser des mots anglais ou de se parler en anglais. Il a ensuite gardé le silence pendant quelques secondes, tandis que les députés ont éclaté de rire, puis se sont mis à rire à leur tour. Pour utiliser un autre mot anglais : Ironic. M. Legault avait défendu le programme 2023 de son gouvernement. Campagne publicitaire visant à réduire l'utilisation des anglicismes par les jeunes Québécois.
  • L'augmentation des frais de scolarité dans les universités anglaises pour les étudiants de l'extérieur de la province continue de susciter la controverse. "Nous n'attaquons pas Montréal. Nous protégeons les Français. Les Français seront toujours vulnérables en Amérique du Nord", a déclaré le premier ministre François Legault lors d'une conférence de presse jeudi, en réponse aux commentaires de la mairesse Valérie Plante de la veille, qui avait déclaré que les augmentations pour Concordia et McGill s'attaquaient directement à Montréal.
  • Description de la loi sur la laïcité de l'Etat Le gouvernement Legault a déclaré jeudi qu'il n'avait pas l'intention de rouvrir le projet de loi 21 pour en réduire ou en élargir la portée, car il le considère comme l'un des piliers de la société québécoise et comme un rempart qui préserve la paix sociale. "Je pense que nous avons réussi, par le biais de la loi 21, à établir une certaine paix sociale au Québec", a déclaré le premier ministre François Legault aux journalistes après la période de questions. "Nous ne voulons donc pas la modifier, nous voulons simplement la protéger.
  • La Cour d'appel du Québec a statué que les demandeurs d'asile sont autorisés à utiliser les services de garde subventionnés de la province. Dans une décision unanime rendue mercredi, la Cour a confirmé une décision d'un tribunal inférieur - bien que pour des raisons différentes - et a estimé que la politique du gouvernement québécois interdisant aux demandeurs d'asile l'accès aux crèches subventionnées était discriminatoire car elle empêchait injustement les femmes de participer au marché de l'emploi. 

Ontario

  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a signé un accord de $3,1 milliards de dollars avec le gouvernement fédéral pour améliorer l'accès aux soins primaires et réduire les temps d'attente. L'accord a été annoncé par le Premier ministre Justin Trudeau vendredi en fin de matinée, faisant de l'Ontario la cinquième province à conclure un accord avec Ottawa pour sa part de l'accord sur la santé de $200 milliards.
  • Le Premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a rencontré son homologue de l'Alberta pour un "petit-déjeuner de travail" à son domicile d'Etobicoke mercredi matin, bien que son cabinet ait clairement indiqué que le gouvernement n'avait pas l'intention de reproduire les nouvelles politiques de la province en matière de transgenre. La première ministre de l'Alberta, Danielle Smith, fait l'objet de critiques après introduction d'une législation provinciale qui interdit à toute personne de moins de 18 ans de subir une chirurgie d'affirmation du genre.
  • L'expansion tardive de la Hurontario LRT pourrait ajouter "quelques milliards" de dollars au prix final du projet, selon le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, qui a révélé les détails financiers à une foule d'hommes d'affaires et de politiciens à Mississauga. Fin janvier, Queen's Park a demandé à Metrolinx, l'agence provinciale des transports en commun, de préparer d'urgence une analyse de rentabilité qui exposerait les modalités d'ajout de deux extensions au TLR Hazel McCallion, déjà en construction à Mississauga.
  • Le gouvernement provincial vient de prendre un arrêté qui pourrait mettre à mal plusieurs projets de construction de tours à Toronto, et ce, en raison de l'espace aérien réservé aux hélicoptères. Le ministre des affaires municipales et du logement de l'Ontario, Paul Calandra, a publié fin janvier un arrêté ministériel de zonage (MZO) qui abaisse les hauteurs des trajectoires de vol protégées pour les ambulances aériennes desservant l'hôpital St. Michael et l'hôpital pour enfants malades.

Manitoba

  • Certains conducteurs de Winnipeg dont les véhicules ont été volés disent espérer que le gouvernement fédéral imposera des peines plus sévères pour le vol de voitures - une idée discutée cette semaine lors d'un sommet national à Ottawa sur la question. Morgan Lepak a déclaré avoir découvert que son Chevrolet Trailblazer 2006 avait été volé sur son lieu de travail, dans un centre commercial de Linden Woods, le matin du 1er février, après qu'un collègue ait remarqué que son véhicule n'était pas à sa place.
  • Le gouvernement du Manitoba élabore une nouvelle voie d'accréditation qui, selon lui, aidera tous les professionnels de la santé formés à l'étranger à travailler dans leur domaine, y compris les infirmières confrontées à ce qu'un ministre néo-démocrate appelle le pire processus d'accréditation du pays. La ministre du travail et de l'immigration, Malaya Marcelino, a déclaré que la province allait mettre en place une filière d'accréditation exclusivement destinée aux professionnels de la santé formés à l'étranger et résidant dans la province.
  • L'assureur public du Manitoba poursuit la ville de Winnipeg et un entrepreneur en déneigement après qu'une plaque d'égout délogée ait prétendument causé une collision il y a deux ans. La Société d'assurance publique du Manitoba affirme que la lame ou le godet d'un chasse-neige appartenant à S M Ventures Inc. a provoqué le délogement d'une plaque d'égout alors que le chasse-neige circulait dans un quartier résidentiel du nord de Winnipeg, le 10 février 2022. Le procès indique que l'opérateur du chasse-neige - un homme anonyme qui est également défendeur dans le procès - a ensuite appelé la ville et que lui-même ou l'employé de la ville venu inspecter la situation l'a remis en place d'une manière "qui a permis au couvercle d'être facilement délogé du trou d'homme par les véhicules qui passaient".
  • Les améliorations apportées au service 911 de Winnipeg pourraient permettre aux premiers intervenants de localiser plus facilement les appelants et, éventuellement, aux résidents d'envoyer des textes et des photos en cas d'urgence, selon le personnel de la ville. À l'heure actuelle, les opérateurs du 911 ne peuvent obtenir l'emplacement précis d'un appelant que s'il s'agit d'une ligne fixe, tandis que les téléphones cellulaires ne peuvent être localisés que de façon approximative, a déclaré Stacey Cann, directrice des communications pour le service paramédical des pompiers de Winnipeg. Une fois que la ville sera passée à ce que l'on appelle le "911 de nouvelle génération", elle sera en mesure de déterminer avec plus de précision la provenance des appels, a-t-elle ajouté. 

Saskatchewan

  • La ville de Regina a remanié sa réglementation en matière de densité et de développement, et va maintenant pouvoir bénéficier d'un financement fédéral. Vendredi, le ministre fédéral du logement, Sean Fraser, et la maire, Sandra Masters, ont discrètement annoncé que la ville recevrait $35 millions du Fonds d'accélération du logement (FAL) d'Ottawa. Selon un communiqué de presse, cet argent doit permettre d'accélérer la construction de plus de 1 000 logements au cours des trois prochaines années. Ces logements viendront s'ajouter à ceux qui sont normalement construits dans la ville.
  • Les enseignants et le gouvernement de la Saskatchewan doivent retourner à la table des négociations la semaine prochaine, mais il semble qu'ils soient encore loin de s'entendre sur un nouveau contrat. Les enseignants de la province sont sans contrat depuis le mois d'août et une série de grèves de plus en plus nombreuses n'a pris fin que mercredi soir, lorsque la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) a été invitée à revenir à la table des négociations par le ministère de l'éducation, qui a déclaré que les négociateurs provinciaux disposaient d'un nouveau mandat.
  • Quatre membres éminents du cabinet de la Saskatchewan ne se représenteront pas aux élections provinciales de cette année. Mardi, le Parti de la Saskatchewan a annoncé que Dustin Duncan, Don McMorris, Gordon Wyant et Donna Harpauer ne se représenteraient pas. Dans une déclaration, le premier ministre Scott Moe a remercié les quatre députés pour leur dévouement. "Cela représente plus de 80 ans d'expérience politique combinée et de service à la population de la Saskatchewan, et ce n'est pas facile à remplacer", a déclaré M. Moe.
  • Après avoir essuyé des critiques en début de semaine pour avoir déclaré que certaines Premières nations brûlaient des stations d'épuration à cause du gouvernement libéral fédéral, un député conservateur revient sur ses propos. Kevin Waugh, député de la Saskatchewan, a fait cette déclaration lundi à la Chambre des communes lors d'un débat sur le projet de loi du gouvernement sur l'eau des Premières nations. "Dans ma province, la Saskatchewan, j'ai vu des réserves brûler des usines de traitement de l'eau parce que le gouvernement libéral n'avait rien fait ou presque", a déclaré M. Waugh, en s'adressant à la ministre des Services aux indigènes, Patty Hajdu.

Alberta

  • Quelques jours après avoir annoncé des changements controversés aux politiques de l'Alberta en matière de transgenre, la première ministre de l'Alberta, Danielle Smith, a admis lundi que les mesures proposées concernant les chirurgies d'affirmation du genre ne sont pas basées sur des preuves actuelles d'un problème, mais plutôt sur une "préoccupation de ce qui se passera". Lors d'une entrevue à l'émission Power Play de CTV, lundi, l'animatrice Vassy Kapelos a demandé à Mme Smith si, à sa connaissance, quelqu'un en Alberta âgé de moins de 18 ans avait subi une chirurgie d'affirmation du genre sans le consentement de ses parents, et Mme Smith a répondu : "Pas de chirurgie du bas".
  • Si la première ministre de l'Alberta a une préférence pour les prochaines élections présidentielles américaines, elle n'en fait pas part publiquement. Lors d'une conférence de presse organisée à l'occasion d'un voyage à Washington, Danielle Smith a souligné les différentes difficultés rencontrées pour traiter avec un démocrate ou un républicain. Lorsqu'on lui a demandé si Joe Biden ou Donald Trump serait mieux pour sa province, elle a répondu : "Je pense que les deux posent des problèmes". Les deux candidats ont des politiques protectionnistes, a déclaré Mme Smith.
  • La décision du président américain Joe Biden de suspendre l'approbation de nouvelles licences d'exportation de gaz naturel liquéfié est une opportunité pour le Canada, qui se prépare à exporter ce combustible, a déclaré le premier ministre de l'Alberta. "Je note avec intérêt que les Américains pourraient suspendre leurs exportations de GNL", a déclaré Danielle Smith, responsable du cœur de la production de combustibles fossiles du pays, sur Bloomberg TV. "Je considère cela comme une opportunité pour nous. Si nous pouvons être un fournisseur supplémentaire pour le monde de cette source d'énergie d'importance vitale qui est également moins polluante, je pense que nous avons un rôle à jouer".
  • Le gouvernement de l'Alberta a formé un nouveau comité pour se préparer à une grave sécheresse dans certaines parties de la province cette année. En raison d'un enneigement hivernal nettement inférieur à la moyenne et de plusieurs années de sécheresse, de nombreuses rivières de l'Alberta ont atteint des niveaux historiquement bas. Plusieurs réservoirs de l'Alberta sont également bien en deçà de leur capacité. Afin de se préparer à ce qui, selon le gouvernement, pourrait être une année de grande sécheresse, la province a créé un comité consultatif sur l'eau.

Colombie-Britannique

  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique s'est lancé dans une tirade de 2½ minutes jeudi matin en s'en prenant à la société mère de Bell Media, qui avait annoncé plus tôt des milliers de licenciements et la vente de douzaines de stations de radio locales dans des communautés à travers le Canada. Dans le cadre de sa plus importante série de suppressions d'emplois en près de 30 ans, BCE Inc. a annoncé qu'elle supprimait 9 % de ses effectifs, soit 4 800 emplois, et qu'elle vendait 45 de ses 103 stations de radio régionales, dont 21 en C.-B. Bell Media a déclaré séparément qu'elle mettrait fin à plusieurs bulletins d'information télévisés et qu'elle procéderait à d'autres coupures de programmes.
  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique déclare que Selina Robinson, qui a récemment démissionné de son poste de ministre de l'enseignement post-secondaire en raison de ses commentaires sur le Moyen-Orient, a reçu une menace de mort. David Eby a qualifié cet acte d'inexcusable dans une déclaration publiée sur la plateforme de médias sociaux X. Il a indiqué que la police enquêtait pour trouver le responsable et que Mme Robinson était en sécurité. Robinson a démissionné du cabinet post Lundi, elle a été confrontée à des critiques de plus en plus vives à la suite des propos qu'elle a tenus lors d'une table ronde en ligne et selon lesquels l'Israël moderne a été fondé sur un "bout de terre merdique", propos que les critiques ont qualifiés de racistes et d'islamophobes.
  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, a eu des mots durs à l'égard de deux entreprises de camionnage, l'une en Colombie-Britannique et l'autre en Alberta. "Les Britanno-Colombiens, en particulier dans le Lower Mainland, ont été étonnés et frustrés par le nombre de grèves sur les viaducs", a déclaré M. Eby lors d'une conférence de presse. "Ce qui est étonnant, c'est que la compagnie pense qu'elle devrait pouvoir continuer à opérer, et qu'elle aille au tribunal pour contester notre interdiction d'opérer jusqu'à ce qu'elle comprenne la hauteur des ponts et la hauteur de ses camions. "Mon seul espoir est qu'en allant au tribunal, ils ne tombent pas sur un pont. (Je les encourage à prendre le bus ou un autre moyen de transport public pour se rendre au tribunal.
  • Le premier ministre David Eby a déclaré que le premier achat effectué à l'aide du Fonds de protection des logements locatifs du gouvernement permettra de sauver 290 logements locatifs abordables dans deux coopératives d'habitation dont les baux ont expiré et qui risquaient d'être vendues sous le nez des résidents. M. Eby indique que le fonds gouvernemental contribuera à hauteur de $71 millions à l'acquisition de $125 millions dans la ville de Coquitlam, dans la région métropolitaine de Vancouver, par l'organisme à but non lucratif Community Land Trust of B.C.

Territoires du Nord-Ouest

  • La ministre du Logement des T.N.-O., Lucy Kuptana, a déclaré que 100 nouveaux logements sociaux ont été construits ou sont sur le point de l'être. C'est la première fois que le parc de logements sociaux du territoire s'agrandit depuis des décennies, a-t-elle déclaré jeudi à l'assemblée législative. Mais une députée a déclaré que les nouveaux logements ne font qu'une bouchée de sa région. "Pour les autochtones vivant dans la région de Tłı̨chǫ, le logement est un cauchemar", a déclaré Jane Weyallon Armstrong, députée de Monfwi, lors de la séance de jeudi. "Plus d'un logement sur trois dans la région de Tłı̨chǫ n'est ni adéquat, ni abordable, ni adapté aux résidents." 
  • Le commissaire à l'intégrité des Territoires du Nord-Ouest a rejeté deux plaintes déposées contre les anciens députés Katrina Nokleby et Paulie Chinna. Dans des décisions distinctes rendues mardi, le commissaire à l'intégrité David Phillip Jones a écrit que, puisque ni Mme Nokleby ni M. Chinna n'ont été réélus à l'Assemblée législative l'automne dernier, il n'y aurait "aucune raison pratique" de donner suite aux plaintes. Il a également estimé que l'une des plaintes était "frivole et vexatoire".

Yukon

  • Le gouvernement du Yukon en est à la première phase de la fermeture et de l'assainissement de la mine abandonnée de Minto. Des représentants du ministère de l'Énergie, des Mines et des Ressources ont déclaré, lors d'une séance d'information technique tenue le 28 septembre, que les entrepreneurs retiraient l'équipement et les autres infrastructures de la partie souterraine de la mine, après quoi les pompes seront retirées et l'espace sera laissé à l'inondation naturelle. Il s'agit d'une pratique courante de fermeture et d'assainissement, a déclaré Darren Stahl, directeur de l'évaluation et des mines abandonnées.

Nunavut

  • Le gouvernement du Nunatsiavut a décerné ses premiers prix de reconnaissance pour l'inuttitut et la préservation de la culture, afin de mettre en valeur les personnes qui préservent leur langue et leur culture traditionnelles. Maria Merkuratsuk a remporté le prix de la préservation culturelle et Nicholas Flowers le prix de l'inuktitut. "Je suis très fière et très encouragée", a déclaré Mme Merkuratsuk. Mme Merkuratsuk, qui a grandi sur les terres autour de sa maison à Nain, continue d'emmener des gens dans sa cabane, de partager sa culture et de transmettre des connaissances traditionnelles. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.