Mise à jour provinciale et territoriale - 10-17 novembre 2023

Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 10 au 17 novembre 2023, rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • La GRC espère uniformiser les règles du jeu dans l'ensemble du Nouveau-Brunswick en pourvoyant 51 nouveaux postes d'agents de première ligne au cours des deux prochaines années. Le gouvernement provincial a annoncé au printemps dernier qu'il dépenserait $32,6 millions de dollars pour augmenter de 15 % le nombre d'agents de la GRC dans la province.
  • Une augmentation de $160 millions de dollars des dépenses en soins de santé a dégonflé ce qui avait été un autre excédent budgétaire gonflé du Nouveau-Brunswick, selon de nouveaux chiffres publiés par la province mardi. Dans une mise à jour trimestrielle de ses prévisions budgétaires pour l'année en cours, le ministre des Finances, Ernie Steeves, a déclaré que l'excédent budgétaire de $199,6 millions qu'il prévoyait il y a moins de deux mois s'est en grande partie évaporé, presque entièrement en raison des dépenses non budgétisées du ministère de la Santé.
  • L'Association des enseignants du Nouveau-Brunswick demande au gouvernement provincial de s'attaquer aux graves problèmes auxquels les enseignants sont confrontés dans le système scolaire. Cet appel intervient alors que l'association publie les résultats d'un sondage sur les expériences vécues par les enseignants au cours d'une période de deux semaines à la mi-octobre. Peter Lagacy, président de l'association, a déclaré que les résultats de l'enquête sont "très préoccupants".
  • Les deux régies de la santé du Nouveau-Brunswick contestent la suggestion selon laquelle les patientes qui veulent subir un avortement chirurgical doivent attendre plusieurs semaines avant de pouvoir bénéficier de la procédure dans les trois hôpitaux qui offrent ce service. Horizon Health et Vitalité Health ont répondu au directeur de la clinique 554 de Fredericton, qui a déclaré qu'une femme avait récemment été référée à la clinique parce qu'elle n'avait pas pu obtenir de rendez-vous à Moncton avant la fin du mois de décembre. 

Nouvelle-Écosse

  • Le ministère public de la Nouvelle-Écosse a déclaré qu'il procéderait à un nouveau procès pour une ancienne directrice générale d'un hôpital pour enfants, après que la Cour suprême du Canada a refusé jeudi d'entendre l'appel de la Couronne concernant une décision qui a annulé sa condamnation pour fraude. Comme il est d'usage, la Cour suprême du Canada n'a pas expliqué sa décision de refuser l'autorisation d'interjeter appel dans le cas de Tracy Kitch, ancienne directrice générale du IWK Health Centre, à Halifax.
  • Le gouvernement fédéral a décidé de suspendre l'octroi d'un permis de prospection pétrolière et gazière au large de la Nouvelle-Écosse. En octobre, une société appelée Inceptio a obtenu des droits sur une parcelle de fond marin en eaux peu profondes près de l'île de Sable. La licence d'exploration a été délivrée par l'Office Canada-Nouvelle-Écosse des hydrocarbures extracôtiers, qui réglemente l'exploitation de l'énergie en mer au nom des deux niveaux de gouvernement.
  • La communauté d'affaires de Digby intensifie ses efforts de lobbying pour empêcher le redéploiement du ferry. Transports Canada envisage d'envoyer le MV Fundy Rose aux Îles de la Madeleine pendant une partie de l'année 2024.
  • Le sous-ministre du ministère des Travaux publics de la Nouvelle-Écosse affirme qu'il est trop tôt pour savoir quand commenceront les travaux d'amélioration et de renforcement de l'isthme de Chignecto, mais qu'un plan de travail et l'appel d'offres qui s'ensuivra pourraient être finalisés d'ici 12 mois. "Nous arrivons à un point où nous avons un plan sur lequel nous pouvons probablement nous mettre d'accord et que nous pensons être efficace", a déclaré Peter Hackett aux journalistes à la suite d'une réunion d'un comité législatif mercredi à Halifax.

Île-du-Prince-Édouard

  • Le ministre de la Santé de l'Île-du-Prince-Édouard souhaite que des accords formels soient rapidement signés avec les autorités sanitaires d'autres provinces afin que les habitants de l'Île puissent bénéficier d'un accès garanti aux soins dispensés à l'extérieur de la province. Cette décision intervient après que l'hôpital régional de Saint John (HRSJ), au Nouveau-Brunswick, a été mis en place par le ministère de la Santé. a refusé d'accepter les patients cardiaques de l'île le week-end dernier - une décision qui, selon le médecin-chef de Health P.E.I., a pris le personnel par surprise et "a été prise sans avertissement et sans discussion".
  • L'Île-du-Prince-Édouard doit reconsidérer certaines dispositions de sa nouvelle loi sur la santé mentale, estime un professeur de psychiatrie de l'université Western de London (Ontario). Cette loi autoriserait, pour la première fois sur l'île, les ordonnances de traitement communautaire (CTO), qui peuvent obliger un patient à prendre ses médicaments lorsqu'il n'est pas à l'hôpital. La loi a été adoptée, mais elle n'a pas encore été promulguée.
  • L'ancien député de l'Île-du-Prince-Édouard Jamie Fox, qui a démissionné de son siège la semaine dernière pour se présenter aux élections fédérales pour les conservateurs, a compris qu'il ne pouvait pas faire campagne au niveau fédéral et être député, a déclaré le premier ministre Dennis King. "Il devenait de plus en plus difficile pour Jamie d'avoir un pied dans deux camps", a déclaré M. King. M. Fox a été la seule personne à présenter sa candidature pour les conservateurs dans la circonscription de Malpeque avant la date limite, ce qui fait de lui le candidat de facto. Aucune élection fédérale n'a encore été déclenchée. Elles doivent avoir lieu avant le 20 octobre 2025.
  • Le nombre de services désignés à l'Île-du-Prince-Édouard qui doivent être offerts en français par le gouvernement provincial est sur le point de passer de 19 à 31. Il s'agit notamment de nouveaux services dans les ministères de la Santé, de l'Éducation, des Transports et de l'Infrastructure, a déclaré le ministre des Affaires acadiennes et francophones, Gilles Arsenault.

Terre-Neuve et Labrador

  • Fred Hutton, conseiller du premier ministre, est prêt à se présenter aux prochaines élections partielles, selon le chef du Parti progressiste-conservateur. Un ancien journaliste de longue date se présente dans Conception Bay East-Bell Island. La course pour ce qui sera bientôt une circonscription électorale vacante sur la côte est de Terre-Neuve est lancée. David Brazil, député PC de Conception Bay East-Bell Island - et ancien chef intérimaire du parti - termine son mandat le 29 décembre après avoir annoncé son intention de se retirer au début du mois.
  • Les enseignants de Terre-Neuve-et-Labrador sont sur le point d'obtenir une nouvelle convention collective, leur syndicat ayant conclu un accord de principe avec le gouvernement provincial et l'association des conseils scolaires. Vendredi après-midi, le président de la Newfoundland and Labrador Teachers' Association, Trent Langdon, a déclaré que les enseignants de la maternelle à la 12e année pourront examiner les détails de l'accord de principe au cours des prochaines semaines.
  • Joan Marie Aylward a été assermentée comme 15e lieutenant-gouverneur de Terre-Neuve-et-Labrador, ce qui fait d'elle la deuxième femme à assumer ce rôle. S'adressant à la Chambre d'assemblée lors de la cérémonie de prestation de serment mardi matin, Mme Aylward a remercié le Premier ministre Justin Trudeau de l'avoir proposée pour ce poste, ainsi que tous les fonctionnaires qui l'ont aidée à préparer la cérémonie. Elle a également fait un clin d'œil au personnel de Government House qui l'a aidée, ainsi que son mari, à s'installer dans leur nouvelle résidence d'apparat. 
  • Les résultats de l'évaluation du stock de cabillaud de l'Atlantique au large de la côte sud de Terre-Neuve montrent que le stock se trouve toujours dans la zone critique, c'est-à-dire dans le même état désastreux depuis 2000. Le ministère des pêches et des océans recommande que la pêche dans cette zone, connue sous le nom de 3Ps, soit maintenue au niveau le plus bas possible jusqu'à ce que les populations s'améliorent. Laura Wheeland, biologiste chargée de l'évaluation des stocks au MPO, a déclaré que les résultats de l'évaluation de cette année ont atterri exactement là où on les attendait. 

Québec

  • Le premier ministre du Québec, François Legault, a justifié sa décision controversée de dépenser jusqu'à $7 millions de dollars de fonds publics pour que les Kings de Los Angeles jouent deux matchs d'exhibition l'année prochaine à Québec, en disant qu'"il est important d'investir dans les loisirs". M. Legault a fait ces remarques vendredi lors d'une conférence de presse tenue à Gaspé dans une résidence pour personnes âgées. Le premier ministre a dit espérer que le commissaire de la LNH, Gary Bettman, assistera aux matchs et aura la chance d'apprécier le Centre Vidéotron en tant que site sportif. M. Legault a ajouté qu'il était important d'amener les Kings dans la capitale provinciale parce que "les gens de Québec aiment le hockey".
  • Un groupe qui se bat Projet de loi 96 Dans le cadre de son projet de loi sur les droits de la personne, le tribunal des droits de la personne prévoit une "procession roulante" de 10 kilomètres à travers Côte-des-Neiges-Notre-Dame-de-Grâce, suivie d'un rassemblement dimanche pour protester contre les politiques linguistiques du gouvernement Legault. Les Groupe de travail sur la politique linguistique déclare que cet événement - avec des manifestants à pied, à vélo et en voiture - fait partie d'une série de rassemblements contre la loi.
  • Dix jours avant le début d'une éventuelle grève générale illimitée En réponse à la demande des enseignants du Québec, les membres de la Fédération autonome de l'enseignement ont manifesté lundi matin devant le bureau montréalais du premier ministre François Legault. Une cinquantaine de membres de la FAE se sont rassemblés au centre-ville pour rappeler au premier ministre du Québec sa promesse de faire de l'éducation une véritable priorité. Dans un communiqué, la FAE a souligné le "rôle clé" que le premier ministre peut jouer pour "résoudre les négociations".
  • Une nouvelle étude révèle un soutien important aux syndicats du Front commun par rapport au gouvernement du Québec. Les Québécois sont plus enclins à soutenir les syndicats du secteur public dans le cadre des négociations avec la province et avant la grève de la semaine prochaine, dans une proportion de 2 contre 1.

Ontario

  • Le gouvernement de Doug Ford a déposé un projet de loi qui annulera officiellement les modifications apportées aux limites urbaines de plusieurs villes tout en garantissant l'"immunité" des personnes impliquées dans le processus décisionnel. Le ministre du logement, Paul Calandra, a d'abord déclaré qu'il présenterait ce projet de loi à la mi-octobre, après avoir constaté que les modifications apportées aux plans officiels municipaux dans un certain nombre de juridictions, notamment dans les régions de Halton, Peel et York, n'avaient pas été faites "d'une manière qui maintienne et renforce la confiance du public".
  • Le gouvernement du premier ministre Doug Ford accorde à une clinique à but lucratif plus de fonds pour effectuer certaines chirurgies couvertes par l'Assurance-santé de l'Ontario qu'il n'en accorde aux hôpitaux publics de l'Ontario pour effectuer les mêmes opérations, a appris CBC News. Le gouvernement de l'Ontario n'a jamais rendu publics les tarifs qu'il verse à une clinique privée de Toronto pour effectuer des milliers de chirurgies ambulatoires de jour chaque année.  
  • Le Gouvernement Ford a répondu aux questions concernant les raisons pour lesquelles les registres téléphoniques du premier ministre et de plusieurs ministres de premier plan étaient en grande partie vides. Le chef du NPD de l'Ontario Marit Stiles a posé des questions au gouvernement sur la manière dont les ministres communiquent après que Global News a révélé que les ministres de l'éducation, des finances, de la santé, du logement et des transports ont passé entre zéro et 20 minutes d'appels sur leurs appareils officiels. Des demandes de liberté d'information ont également révélé que pendant quatre mois, le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, n'a pas passé un seul appel à partir de son appareil officiel.
  • Plus de deux mois après avoir démissionné de son poste de ministre du logement de l'Ontario, Steve Clark est retournée à Queen's Park en tant que députée d'arrière-ban. M. Clark a démissionné après avoir passé un été éprouvant à défendre la politique du gouvernement Ford en matière d'environnement. Ceinture verte Ce scandale est survenu après la publication de rapports d'organismes de surveillance qui ont révélé que le processus était précipité, entaché d'irrégularités et qu'il profitait à quelques promoteurs immobiliers. Après avoir démissionné de son poste de ministre des Affaires municipales et du Logement le 4 septembre, poste qu'il occupait depuis 2018, M. Clark est retourné dans sa circonscription de Leeds-Grenville-Thousand Islands et Rideau Lakes.

Manitoba

  • Le premier ministre Wab Kinew a rejeté les critiques concernant son engagement à faire bénéficier les Manitobains d'une réduction de la taxe sur le carbone, estimant qu'il ne s'agissait que d'un jeu politique. M. Kinew s'est attiré les foudres des progressistes-conservateurs après que son nom n'ait pas été inclus dans une lettre envoyée par cinq premiers ministres au Premier ministre Justin Trudeau la semaine dernière, appelant à la suppression de la taxe sur les combustibles de chauffage domestique. Les PC ont accusé M. Kinew de faire volte-face sur le sujet après que le nouveau premier ministre a confirmé que le gouvernement néo-démocrate demanderait une exemption lors de la réunion des premiers ministres du Canada qui se tiendra le 6 novembre à Halifax.
  • Un mois après avoir mis en pause le groupe de travail sur la chirurgie et le diagnostic au Manitoba, le gouvernement néo-démocrate le ferme définitivement, affirmant qu'il réorientera l'attention et le financement vers la prestation de soins de santé publics. Les patients qui doivent recevoir des soins sous la direction du groupe de travail, et ceux qui sont dans la file d'attente, ne subiront pas de retards supplémentaires pendant que les activités du groupe de travail se terminent, a déclaré vendredi le ministre de la Santé, Uzoma Asagwara, lors d'une conférence de presse à l'hôpital Grace de Winnipeg.
  • L'ancienne première ministre du Manitoba, Heather Stefanson, pourrait quitter son poste de chef du Parti progressiste-conservateur plus tôt que prévu. Mme Stefanson a déclaré mercredi qu'elle pourrait quitter le poste de chef des progressistes-conservateurs une fois que le parti aura mis au point les procédures d'élection de son successeur. Les responsables du parti doivent discuter des règles de leadership le mois prochain, puis les présenter aux membres de base lors de l'assemblée générale annuelle du parti, qui devrait avoir lieu au cours de la nouvelle année.
  • Les progressistes-conservateurs du Manitoba prévoient de tenir un vote en janvier sur de nouvelles règles pour une course à la direction qui, selon le président du parti, devrait avoir lieu à la fin de 2024. Le conseil exécutif du parti se réunira le 16 décembre pour examiner un ensemble de nouvelles règles, puis les soumettra au vote de tous les membres du PC le 13 janvier, a déclaré le président du parti, Brent Pooles, lors d'une entrevue jeudi.

Saskatchewan

  • Le gouvernement de la Saskatchewan a déposé un projet de loi qui, selon lui, lui permettrait d'arrêter de verser la taxe fédérale sur le carbone sur les factures de gaz naturel tout en assurant une protection juridique aux employés de sa société d'État chargée de l'énergie. Le gouvernement du Saskatchewan Party a annoncé le mois dernier que SaskEnergy cesserait de verser la taxe carbone sur le gaz naturel à partir du 1er janvier, en réponse à la décision d'Ottawa de suspendre la taxe sur le mazout domestique.
  • La ville de Saskatoon donne le feu vert à son système de transport en commun rapide par autobus, prévu de longue date, grâce à un afflux massif de fonds provenant de tous les niveaux de gouvernement. Le maire Charlie Clark, le ministre des Relations gouvernementales de la Saskatchewan, Don McMorris, et la ministre fédérale des Familles, des Enfants et du Développement social, Jenna Sudds, se sont réunis à Saskatoon jeudi après-midi pour annoncer des dépenses combinées de près de $152 millions d'euros pour quatre projets de BRT et la construction d'un nouveau centre de loisirs dans l'est de la ville.
  • La Saskatchewan Health Authority rachète le Regina Lutheran Home à son exploitant, Eden Care Communities, ce qui permettra à la maison de soins de rester ouverte. Eden Care a informé les résidents en septembre qu'elle avait l'intention de fermer la maison de soins à partir d'avril 2024. La Le CSA a déclaré le mois dernier qu'elle n'allait pas intervenir pour acheter la maison, mais qu'elle aiderait à reloger ses 62 résidents.
  • Le premier ministre Scott Moe affirme qu'il incombera aux divisions scolaires de déterminer les sanctions possibles pour les enseignants qui ne respectent pas la nouvelle politique de la province en matière de pronoms. Les commentaires qu'il a adressés aux journalistes à l'Assemblée législative mardi font suite à la signature récente par des dizaines d'enseignants d'une pétition affirmant que la politique de la province en matière de pronoms doit être respectée. ils ne suivront pas la politique - qui a été récemment rendue le droit provincial. La déclaration des droits des parents exige le consentement des parents si un jeune de moins de 16 ans souhaite être désigné par un pronom ou un nom différent à l'école.

Alberta

  • La première ministre Danielle Smith affirme que la proposition de son gouvernement de voir l'Alberta quitter le Régime de pensions du Canada a, à tout le moins, amorcé une conversation nationale sur les griefs de sa province. Mme Smith affirme également que l'abandon du RPC n'est pas une monnaie d'échange pour obtenir un meilleur accord avec Ottawa sur la péréquation ou sur les règles fédérales qui, selon son gouvernement, nuisent au développement de l'énergie.
  • Le conseil d'administration des services de santé de l'Alberta (Alberta Health Services) a annoncé que six de ses principaux dirigeants n'occupaient plus leur poste. La semaine dernière, la première ministre Danielle Smith a annoncé des changements radicaux visant à démanteler le fournisseur de soins de santé de la province, le réduisant à l'un des quatre nouveaux organismes de prestation de services relevant directement de la ministre de la Santé Adriana LaGrange. Elle a nommé Lyle Oberg, médecin et ancien ministre progressiste-conservateur, à la tête du conseil d'administration du PAPA.
  • Le gouvernement de l'Alberta est satisfait de la décision d'un tribunal qui a jugé que l'interdiction des plastiques au Canada était trop large lorsqu'il s'agissait de déterminer lesquels étaient toxiques pour l'environnement. Jeudi, la Cour fédérale a estimé que le décret du cabinet, qui stipulait que tous les articles fabriqués en plastique étaient nocifs, n'était pas une décision raisonnable de la part du gouvernement. Cette décision pourrait donc entraîner des changements dans l'interdiction de six articles en plastique à usage unique, dont les pailles, les sacs d'épicerie et les récipients pour plats à emporter.
  • Le Public Health Emergencies Governance Review Panel (PHEGRP) a remis son rapport final au gouvernement de l'Alberta, qui comprend plus de 90 recommandations à prendre en considération. "L'Alberta, comme le reste du monde, a dû prendre des décisions rapidement et avec des informations limitées, changeantes et même contradictoires", a déclaré Preston Manning, président du PHEGRP, dans un communiqué de presse publié mercredi.

Colombie-Britannique

  • Une usine de production de cellules de batteries lithium-ion d'un coût supérieur à $1 milliard sera construite à Maple Ridge, en Colombie-Britannique. Le Premier ministre Justin Trudeau et son homologue David Eby ont annoncé conjointement mardi que la nouvelle installation d'E-One Moli renforcera le rôle du Canada en tant que chef de file mondial dans le domaine des technologies propres. Un communiqué indique que la province contribuera à hauteur de $80 millions, tandis que $970 millions proviendront du gouvernement fédéral, d'E-One Moli et de sources privées.
  • La commissaire aux droits de l'homme de la Colombie-Britannique se dit déçue de la tentative du gouvernement provincial de faire face à la hausse des incidents motivés par la haine dans la province. Mercredi, le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé qu'il mettait en place une ligne d'assistance téléphonique pour les incidents racistes et qu'il offrait aux groupes communautaires jusqu'à $10 000 euros pour lutter contre la violence motivée par la haine dans la province. Le premier ministre David Eby a fait cette annonce mercredi, citant une "montée profondément troublante de la haine et du racisme" contre les membres des communautés musulmane et juive, et contre les Asiatiques pendant la pandémie de COVID-19.
  • Le premier ministre David Eby met en garde contre la tentation d'opposer l'accessibilité financière à la lutte contre le changement climatique. "La question de l'accessibilité financière est liée à la nécessité d'agir contre la pollution par le carbone", a déclaré M. Eby jeudi 9 novembre. "Nous devons simplement prendre des mesures pour lutter contre le changement climatique. Ce n'est pas discutable. C'est donc une erreur de lier cela à la question de l'accessibilité financière, dont tous les gouvernements savent que nous devons soutenir les gens en ce moment, car si nous voulons être une juridiction prospère à l'avenir, nous allons devoir réduire la pollution par le carbone et être un chef de file dans ce domaine dès à présent.
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique offrira aux propriétaires et aux promoteurs des plans standard pour les petites maisons à logements multiples afin de leur faire gagner du temps et de l'argent, dans le cadre de ses efforts pour densifier l'habitat dans la province. Jeudi, le ministre du logement, Ravi Kahlon, a déclaré que des plans de construction standardisés permettraient de rationaliser le processus d'octroi des permis.

Territoires du Nord-Ouest

  • La députée réélue Lesa Semmler envisage de briguer le poste de premier ministre des Territoires du Nord-Ouest. Un autre député réélu, R.J. Simpson, a déjà déclaré qu'il souhaitait occuper le poste le plus élevé.
  • N'importe quel député peut se porter candidat au poste de premier ministre, mais en règle générale, il doit avoir exercé au moins un mandat de député avant de briguer le poste suprême. La convention suggère également que le prochain premier ministre provienne de l'extérieur de Yellowknife, après deux premiers ministres successifs de Yellowknife. Cela réduit le champ d'action potentiel cette fois-ci, puisque seuls sept députés de la dernière assemblée législative se dirigent vers la prochaine : Semmler, Jane Weyallon Armstrong, Caitlin Cleveland, Richard Edjericon, R.J. Simpson, Shane Thompson et Caroline Wawzonek. Parmi eux, Simpson, Thompson et Wawzonek ont déjà fait partie d'un cabinet.

Yukon

  • Un juge du Yukon a rejeté la contestation de la loi sur les mesures civiles d'urgence (Civil Emergency Measures Act, CEMA), qui a servi à créer et à appliquer des règles et des restrictions en matière de santé publique pendant la pandémie de grippe aviaire COVID-19. Sept plaignants ont poursuivi le gouvernement territorial en 2020, arguant que la loi sur les mesures d'urgence civiles était inconstitutionnelle et qu'elle donnait aux politiciens trop de pouvoir sans contrôle suffisant. Ils voulaient que la législation soit annulée.
  • Le porte-parole du Parti du Yukon en matière de santé affirme que l'échelle salariale proposée pour les médecins d'une future clinique sans rendez-vous ne fera que "débaucher" les médecins des cabinets de médecine familiale. Le gouvernement du Yukon prévoit d'ouvrir la nouvelle clinique sans rendez-vous dans un parc industriel de Whitehorse à la fin du mois de janvier. L'objectif est d'offrir une place aux Yukonnais qui n'ont pas de médecin de famille, qui se comptent par milliersIl s'agit d'un service d'urgence qui permet de faire renouveler des ordonnances ou de traiter des affections mineures, sans avoir à se rendre aux urgences de l'hôpital général de Whitehorse.

Nunavut

  • Une députée du Nunavut renouvelle les appels à déclarer le taux de suicide du territoire comme une urgence publique afin d'accéder aux ressources et de déployer ce qu'elle dit que le gouvernement parle toujours d'une approche pangouvernementale. Janet Pitsiulaaq Brewster, députée d'Iqaluit-Sinaa, a soulevé la question à l'Assemblée législative du Nunavut la semaine dernière, demandant au premier ministre et au ministre de la Santé de prendre des mesures. "Il est temps d'adopter une approche plus révolutionnaire pour lutter contre le suicide au Nunavut", a déclaré Mme Brewster à CBC News. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Comment pouvons-nous aider votre organisation à travailler avec le gouvernement ?

Vous souhaitez travailler ou vendre aux pouvoirs publics ? Ou vous voulez vous tenir au courant de tous les changements constants qui interviennent dans le secteur public ? Prenons le temps de discuter et de voir si nous pouvons vous aider à atteindre vos objectifs et les résultats souhaités.

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.