Mise à jour provinciale et territoriale - 20 avril 2024

Mise à jour provinciale et territoriale : un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 20 avril 2024. Rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Les défenseurs du logement et de l'immigration sont furieux que le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs, rejette la responsabilité de la crise du logement sur les immigrants et estiment que ses commentaires sont dangereux. "OK, quelle est la cause première de notre crise du logement ? Vous savez, l'immigration record", a déclaré M. Higgs à la presse mardi soir, alors qu'il était en train d'étudier la question de l'immigration. commentaires sur le budget fédéral. "Quel est donc ce niveau d'immigration durable ? Comment pouvons-nous arriver au point où nous disons, OK, c'est ce que nous pouvons gérer dans notre province parce que tout le monde le ressent", a-t-il poursuivi.
  • Le ministre de l'Environnement, Gary Crossman, démissionne de son poste de ministre progressiste-conservateur et quittera son poste de député d'ici quelques jours, en raison de ses divergences avec le premier ministre Blaine Higgs. M. Crossman, qui avait déjà annoncé qu'il ne se présenterait pas aux élections de cette année, a fait cette annonce dans un message sur Facebook. Le député de Hampton, qui a été élu à trois reprises, a déclaré qu'il voulait faire de sa santé une priorité, mais il a également précisé qu'il n'était pas satisfait du leadership de M. Higgs.
  • Sept mois après que l'Association canadienne des libertés civiles a poursuivi le Nouveau-Brunswick au sujet de sa politique en matière d'identité sexuelle, la province a finalement remis les documents nécessaires pour entamer sérieusement la procédure judiciaire. Ce retard, les problèmes chroniques de calendrier dans les tribunaux de la province et une nombre inhabituel d'organisations demandant à intervenir dans l'affaireCela signifie que l'issue de l'action en justice est probablement très lointaine.
  • Les infirmières itinérantes recrutées pour travailler dans les établissements de soins de longue durée en 2022 gagnaient deux à trois fois plus que leurs collègues du Nouveau-Brunswick, selon la province. La ministre du Développement social, Jill Green, a déclaré jeudi à un comité législatif que les foyers de soins de longue durée se trouvaient dans une situation d'urgence au moment où le ministère a signé des contrats d'une valeur totale d'un peu plus de $2,5 millions avec deux entreprises privées. 

Nouvelle-Écosse

  • Ottawa estime que le manège militaire historique d'Amherst, en Nouvelle-Écosse, devrait être transformé en logements et prend des mesures pour se débarrasser de la propriété, qui a été déclarée excédentaire il y a près de dix ans. Le manège militaire d'Amherst, construit en 1915, est l'un des cinq bâtiments excédentaires mentionnés dans le budget fédéral de cette semaine qui "pourraient être utilisés pour le logement et ne sont pas nécessaires aux opérations de la défense nationale". Le budget indique que le ministère de la Défense nationale travaille avec la Société immobilière du Canada pour céder ces propriétés.
  • Georgia Saleski veut obtenir une maîtrise et passer à l'étape suivante de ses études postsecondaires. Mais deux ans après avoir obtenu son diplôme de kinésiologie à l'université Acadia de Wolfville, en Nouvelle-Écosse, ce n'est pas un manque d'ambition qui l'en empêche. Une montagne de dettes suivra ce jeune homme de 23 ans et de nombreux autres diplômés de Nouvelle-Écosse jusqu'à l'âge adulte. De nouvelles données de Statistique Canada montrent que les diplômés de l'enseignement postsecondaire de la province ont des dettes d'études parmi les plus élevées et qu'ils sont moins susceptibles de les avoir remboursées des années plus tard. 
  • Le premier ministre Tim Houston a déclaré qu'il voulait "mettre les choses au clair" concernant sa position et celle de son gouvernement sur la violence domestique, quelques heures après que le ministre de la Justice de la Nouvelle-Écosse, Brad Johns, se soit excusé d'avoir dit qu'il ne pensait pas que la violence domestique était une épidémie. "Le ministre s'est excusé pour ses commentaires et nous allons discuter avec lui, mais je veux que les Néo-Écossais sachent que nous comprenons la gravité du problème et que c'est une priorité pour nous de nous y attaquer", a déclaré M. Houston à CBC News lors d'un événement à New Glasgow jeudi soir. 
  • Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et le syndicat qui représente 10 000 enseignants de la province ont conclu un "accord de principe" sur une nouvelle convention collective. L'accord, annoncé jeudi par le premier ministre Tim Houston, intervient une semaine après que le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a signé un accord de principe avec le syndicat qui représente 10 000 enseignants. Les enseignants ont voté massivement en faveur d'un mandat de grève. M. Houston a déclaré qu'il restait encore à rédiger les derniers détails de l'accord de principe, mais qu'il s'attendait à ce que le syndicat des enseignants de la Nouvelle-Écosse les communique à ses membres dans les jours à venir.

Île-du-Prince-Édouard

  • L'Association dentaire de l'Île-du-Prince-Édouard semble beaucoup plus optimiste qu'à la fin du mois de mars au sujet d'un programme fédéral de soins dentaires pour les personnes âgées. Dans une interview accordée à Matin de l'île Lors de l'émission Laura Chapin le mois dernier, le président de l'association, le Dr Brian Barrett, s'est dit préoccupé par le fardeau administratif du programme et les frais qu'il offrait aux dentistes. Après une réunion mercredi soir avec le ministre fédéral de la Santé, Mark Holland, M. Barrett s'est déclaré satisfait des changements apportés.
  • Le promoteur insulaire Tim Banks affirme que si Parcs Canada ou la Coalition environnementale de l'Île-du-Prince-Édouard ne veulent pas qu'il construise sur un terrain qu'il possède depuis 19 ans près du parc national de l'Île-du-Prince-Édouard, à Greenwich, ils sont invités à le lui acheter. Tout ce qu'il veut, c'est le prix qu'il vaut. Il a indiqué que le terrain était évalué à $528 000, et qu'il accepterait un paiement en espèces ou sous forme de crédit d'impôt. "C'est malheureux, j'ai l'impression qu'on m'a dépeint comme une sorte de terroriste de l'environnement", a-t-il déclaré.
  • Le début précoce de la saison porte ses fruits pour de nombreux pêcheurs de crabe des neiges de l'Île-du-Prince-Édouard, avec de bonnes prises et de meilleurs prix que l'année dernière. Autre avantage : pour la deuxième année consécutive, la plupart des pêcheurs auront atteint leur quota avant que les baleines franches de l'Atlantique Nord, une espèce en voie de disparition, n'entrent dans le golfe du Saint-Laurent, ce qui a entraîné la mise en place de mesures de protection pour éviter qu'elles ne s'empêtrent dans les engins de pêche.
  • Un examen récent effectué par le médiateur de l'Île-du-Prince-Édouard est à l'origine de changements dans la manière dont l'aide juridique refuse de représenter quelqu'un. Le programme provincial aide les insulaires à faible revenu ayant de sérieux besoins juridiques à obtenir un avocat s'ils n'en ont pas les moyens. "Il s'agit d'un programme très important qui améliore réellement l'accès à la justice pour ces personnes", a déclaré Sandy Hermiston, médiatrice de l'Île-du-Prince-Édouard. "Nous voulons simplement nous assurer que le programme est administré de manière équitable.

Terre-Neuve et Labrador

  • Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador offre de l'argent aux employeurs dans le cadre d'un nouveau programme visant à aider les petites et moyennes entreprises à faire face à la hausse des coûts et à la dernière augmentation du salaire minimum. Le programme, annoncé vendredi, sera accessible aux entreprises de moins de 100 employés, dont au moins une personne a gagné le salaire minimum entre avril 2023 et le mois dernier. Les candidatures seront ouvertes en mai.
  • Les professeurs de l'Université Memorial remettent en question le choix de l'université d'embaucher une agence privée de chasseurs de têtes pour recruter le prochain président de l'établissement, affirmant que le choix d'externaliser le processus d'embauche offre peu de valeur à l'institution. La décision du comité de recrutement présidentiel de lancer un appel d'offres auprès d'une agence de recrutement privée intervient un an après que CBC News a rapporté que l'ancienne présidente Vianne Timmons avait été recrutée par l'université. démise de ses fonctions à la suite de questions concernant sa la revendication d'une ascendance autochtone.
  • Des photos déposées à la Chambre d'assemblée montrent des conditions troublantes à l'intérieur du plus grand hôpital de Terre-Neuve-et-Labrador, y compris ce qui semble être des excréments de rongeurs sur les planchers de l'hôpital. Les photos ont été déposées par Barry Petten, porte-parole du Parti progressiste-conservateur en matière de santé, qui a expliqué à la Chambre qu'elles avaient été prises par un homme ayant subi une intervention chirurgicale à l'hôpital en février. Les photos, partagées avec CBC News, montrent des éviers sales, des trous dans les murs recouverts de ruban adhésif, des ordures sur les sols et ce qui semble être des excréments.
  • Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador a annoncé un financement supplémentaire pour les fournisseurs de services de garde d'enfants qui offrent des places pour les nourrissons, ainsi que d'autres mesures à court terme pour soutenir le secteur. La ministre de l'éducation, Krista Lynn Howell, a déclaré mercredi que la province financera $30 de plus par jour et par place pour les places en crèche offertes par les prestataires participant au programme de subventions de fonctionnement de la province, qui finance les garderies réglementées et les foyers d'accueil à Terre-Neuve-et-Labrador.

Québec

  • François Legault ne connaît toujours pas le prix d'un appartement 4 1/2 à Montréal, trois ans après s'être embourbé dans ce dossier. Le premier ministre répondait mercredi au chef de l'opposition officielle Marc Tanguay, dans le cadre de l'étude des crédits budgétaires du ministère par le Conseil exécutif. En pleine crise du logement, M. Tanguay lui a demandé s'il connaissait le prix d'un appartement de 4 1/2 dans la métropole. Legault se tourne alors vers les hauts fonctionnaires qui l'accompagnent.
  • Premier François Legault a confirmé, lors d'un débat, son intention de briguer un troisième mandat lors des élections générales de 2026, malgré la baisse de popularité de son gouvernement dans l'opinion publique. Il a également esquivé deux pièges qui lui ont été tendus mercredi, l'un par le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, qui l'a pressé de dire ce qu'il ferait si son option politique était une impasse, et l'autre par le chef intérimaire des libéraux, Marc Tanguay, qui a tenté de le faire trébucher sur le prix d'un appartement à Montréal.
  • La dernière querelle entre le Québec et Ottawa au sujet de la l'immigration est fondée sur la politique et non sur la réalité du marché du travail, déclare le chef d'un important groupe d'employeurs. "À certains égards, c'est déplorable", a déclaré Karl Blackburn, président-directeur général du Conseil du patronat du Québec. Ses commentaires interviennent alors que Le premier ministre du Québec, François Legault, menace d'organiser un "référendum" sur l'immigration si le gouvernement fédéral ne prend pas rapidement des mesures pour endiguer le nombre croissant d'immigrants temporaires, qui comprennent les travailleurs étrangers, les étudiants internationaux et les demandeurs d'asile.
  • Le whip du gouvernement québécois a quitté la Coalition Avenir Québec et rejoindra les conservateurs fédéraux, laissant le parti au pouvoir dans la province se demander si sa chute actuelle dans les sondages entraînera d'autres départs. Eric Lefebvre a annoncé mardi qu'il siégerait en tant qu'indépendant au Parlement québécois avant de se présenter avec les conservateurs de Pierre Poilievre lors des prochaines élections fédérales, qui doivent avoir lieu d'ici octobre 2025.

Ontario

  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, et l'association médicale de la province critiquent la nouvelle augmentation de l'impôt sur les gains en capital prévue par le gouvernement fédéral, affirmant qu'elle aura des répercussions négatives sur les médecins et pourrait les obliger à cesser leur activité. M. Ford a déclaré que les modifications fiscales contenues dans le plan d'action du premier ministre Justin Trudeau, le budget fédéralpublié en début de semaine, serait préjudiciable aux investisseurs et aux médecins. Il a également prévenu que les libéraux fédéraux seraient confrontés à des conséquences électorales s'ils augmentaient les impôts.
  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, est confronté à des dissensions au sein de son caucus après qu'un membre de son propre parti a rejeté une tentative de revenir sur l'interdiction des keffiehs à Queen's Park, bien que M. Ford estime que cette interdiction "divise inutilement" les habitants de la province. Le président de l'Assemblée législative, Ted Arnott, a récemment interdit la coiffe arabe à Queen's Park et a déclaré que les personnes qui la portaient faisaient une déclaration politique. L'interdiction est intervenue alors que les tensions au Moyen-Orient se poursuivent, le conflit entre Israël et le Hamas durant depuis plus de six mois.
  • Certains universitaires de l'Ontario mènent une campagne contre une nouvelle loi du gouvernement du premier ministre Doug Ford qui, selon eux, ouvrirait la voie à l'ingérence politique sur les campus. Le projet de loi 166, appelé Loi sur le renforcement de l'obligation de rendre compte et de l'aide aux étudiants (Strengthening Accountability and Student Supports Act)Le projet de loi sur le racisme et la santé mentale, qui a été adopté par le Parlement européen, donnerait au ministre des collèges et des universités des pouvoirs étendus sur les politiques de lutte contre le racisme et de santé mentale dans les campus. Alors que le gouvernement affirme que l'objectif de cette loi est d'assurer la sécurité et le soutien des étudiants de l'enseignement postsecondaire, un groupe croissant de professeurs affirme que le projet de loi sape l'indépendance des universités de l'Ontario. 
  • Les conducteurs de l'Ontario se sont réveillés avec un prix moyen du carburant de 170,2 cents le litre, jeudi, et le premier ministre de l'Ontario a annoncé qu'il avait l'intention d'augmenter le prix de l'essence. Doug Ford fait partie des personnes frustrées par l'augmentation du prix de l'essence. Lors d'une séance de questions-réponses à Oakville (Ontario), M. Ford s'est emporté contre les prix de l'essence, évoquant des préoccupations concernant l'exploitation des prix et des comparaisons avec les prix de l'essence en Europe. prix du gaz au sud de la frontière.

Manitoba

  • Les responsables fédéraux du Laboratoire national de microbiologie défendent les protocoles de sécurité de l'institution de Winnipeg face aux accusations d'incompétence des députés de l'opposition. La directrice de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a comparu vendredi devant un comité parlementaire sur les relations entre le Canada et la Chine, où elle a été interrogée sur le licenciement de deux chercheurs en 2021. L'Agence a licencié deux chercheurs qui avaient quitté le Canada après la révocation de leur habilitation de sécurité, en raison de questions relatives à leur loyauté et à une éventuelle coercition de la part de Pékin.
  • Le décès d'un pompier de Winnipeg, dont les funérailles auront lieu vendredi, a suscité des appels en faveur d'un soutien accru en matière de santé mentale pour les premiers intervenants. L'aide est disponible, mais il peut être difficile d'y accéder, selon l'ancien pompier Josh Klassen. "Il y a de l'espoir, mais le chemin pour le trouver n'est pas toujours aussi clair que je le souhaiterais", a déclaré Josh Klassen, qui était coordinateur du soutien par les pairs pour le service paramédical des pompiers de Winnipeg avant de devenir arboriculteur. Il enseigne toujours un programme de préparation à la santé mentale au sein du service des pompiers-paramédics.
  • Les progressistes-conservateurs de l'opposition affirment que les personnes qui protestent contre les retards de l'immigration ont été menacées par le ministre du Travail et de l'Immigration du Manitoba, dans le but de les faire taire. Les conservateurs ont présenté une lettre lourdement expurgée lors de la période de questions à l'Assemblée législative jeudi, qui contenait cette allégation. Selon cette lettre, la ministre de l'Immigration, Malaya Marcelino, aurait menacé de retarder intentionnellement certains tirages au sort dans le cadre du programme des candidats de la province si des personnes continuaient à protester.
  • L'opposition progressiste-conservatrice du Manitoba retarde l'adoption de quatre projets de loi à l'Assemblée législative, ce qui a provoqué la colère d'un dirigeant syndical. Les règles de la législature permettent à l'opposition de choisir chaque année jusqu'à cinq projets de loi au printemps et de repousser le vote à l'automne. Cette année, les conservateurs en ont choisi quatre, dont un projet de loi qui porterait de 17 à 27 semaines le congé accordé aux travailleurs gravement blessés ou malades. Jodie Byram, porte-parole des conservateurs en matière de travail, affirme que ce changement mettrait le Manitoba en porte-à-faux par rapport aux autres provinces et qu'il est nécessaire de consulter davantage les employeurs.

Saskatchewan

  • Sask. La Fédération des enseignants et le ministre de l'éducation restent en désaccord avant le vote sur la proposition de contrat. Après des mois d'échanges de coups de gueule, de renvois de responsabilités et d'échecs des négociations, le premier vote sur une proposition de contrat pour les enseignants de la Saskatchewan a eu lieu depuis le début des actions syndicales.
  • Le ministre de l'éducation de la Saskatchewan s'est excusé devant l'assemblée législative jeudi après avoir demandé si les enseignants de la province s'attendaient à ce qu'il "abandonne son premier-né" lors d'une rencontre avec une femme dont la fille est décédée. Jeremy Cockrill a déclaré qu'il avait mal choisi ses mots lors de la réunion privée avec Taya Thomas. Ils discutaient des négociations avec le syndicat des enseignants et de la volonté de ces derniers d'obtenir davantage de soutien pour les élèves ayant des besoins supplémentaires. La fille de cette femme, Mayelle, âgée de 13 ans, est décédée l'année dernière après avoir souffert de multiples problèmes de santé.
  • Des dizaines de travailleurs de la santé ont dressé un piquet de grève devant l'hôpital Pasqua de Regina, vendredi, pour demander à la province de se pencher sur les conditions du système de santé de la Saskatchewan. Le rassemblement, organisé par le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), était le quatrième d'une série dans toute la Saskatchewan, les trois autres ayant eu lieu à Weyburn, North Battleford et Prince Albert ce mois-ci. Le président du SCFP 5430, Bashir Jalloh, a déclaré que le syndicat était à la table des négociations depuis septembre 2023 et qu'il était frustré par la lenteur de la province.
  • Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, affirme avoir mis en garde son caucus contre l'envoi de textos au président de la Chambre des communes, après que son ministre des Finances se soit retrouvé dans l'eau chaude pour avoir agi de la sorte. M. Moe a déclaré mardi qu'il avait dit aux membres du Parti de la Saskatchewan que les messages adressés au président Randy Weekes pouvaient avoir des conséquences et qu'il leur avait demandé de gérer leurs actions en conséquence. "Si vous envoyez un texto, c'est à vos risques et périls", a-t-il déclaré à propos de ses conversations avec le caucus. "Si vous envoyez un texte qui va être lu dans le dossier, vous devez en être pleinement conscient.

Alberta

  • L'Alberta prévoit de renommer le tarif d'électricité par défaut de la province et de fixer de nouvelles exigences pour que les fournisseurs d'électricité informent les clients de la possibilité de passer à un contrat concurrentiel. Sur le marché déréglementé de l'électricité de l'Alberta, des dizaines d'entreprises fournissent de l'électricité aux particuliers et aux entreprises. Mais si les consommateurs n'établissent pas de contrat, ils sont placés sous l'option du tarif réglementé, ou RRO - un tarif variable qui change chaque mois, en fonction du prix de l'électricité.
  • Un projet de loi d'initiative parlementaire qui accorde au gouvernement de l'Alberta plus de pouvoir sur les décisions concernant les parcs urbains nationaux a été adopté par l'Assemblée législative lundi. Le projet de loi 204 est un amendement à la loi sur le gouvernement municipal (Municipal Government's Act). Il a été présenté pour la première fois en novembre dernier. Le projet de loi stipule que la province peut prescrire les conditions dans lesquelles un conseil municipal peut négocier un plan de parc urbain national proposé et que les conseils sont tenus de respecter ces conditions. Le député de Leduc-Beaumont, Brandon Lunty, a présenté le projet de loi après avoir appris la décision de la ville d'Edmonton d'envisager la création d'un parc urbain national dans la vallée de la rivière. 
  • Le personnel de première ligne s'insurge contre la réponse du gouvernement provincial à ce qu'il appelle une "crise" dans les unités de soins intensifs néonatals de l'Alberta, la qualifiant de "myope" et de "frustrante". Un groupe de médecins d'Edmonton a envoyé un lettre ouverte à la ministre de la Santé cette semaine, lui faisant part de leurs inquiétudes quant à la pénurie de personnel et de lits dans les unités de soins intensifs néonatals de la province. Mais ce n'est pas la première fois qu'ils tirent la sonnette d'alarme.
  • Le gouvernement de l'Alberta déclare qu'il ne réorganisera pas son système judiciaire afin d'obtenir des fonds fédéraux pour 17 juges chargés d'entendre les affaires familiales. Ottawa déclare maintenant que les $10,9 millions de dollars par an réservés à ces juges du tribunal de la famille de l'Alberta ne sont plus d'actualité et qu'ils seront consacrés à la nomination de juges des cours supérieures dans tout le pays. "Il est profondément décevant qu'ils aient offert ces postes en les assortissant d'un certain nombre de conditions", a déclaré Mickey Amery, ministre de la Justice de l'Alberta, lors d'une interview mercredi. "Ces conditions ne fonctionnent tout simplement pas ici en Alberta.

Colombie-Britannique

  • Le projet pilote de décriminalisation des drogues en Colombie-Britannique fait l'objet d'un examen de plus en plus minutieux, avec des préoccupations en matière de sécurité publique qui ont braqué les projecteurs sur le NPD au pouvoir, alors que la province s'achemine vers les élections de l'automne. En début de semaine, le chef adjoint de la police de Vancouver, Fiona Wilson, a témoigné lors d'une audition de la commission de la santé de la Chambre des communes sur la façon dont le projet pilote limite la réponse de la police aux problèmes de consommation de drogues en public, notamment dans les hôpitaux et aux arrêts de bus.
  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique, David Eby, avertit les investisseurs immobiliers et les spéculateurs que son gouvernement fait pencher la balance en faveur des familles à la recherche d'un logement en renforçant les règles sur les locations à court terme. M. Eby a déclaré jeudi que les modifications apportées aux règles le 1er mai limiteront les unités de location à court terme à l'intérieur de la résidence principale d'un hôte, mais cette mesure ne constitue pas une interdiction des plateformes telles qu'Airbnb si elles ne sont pas utilisées pour créer des hôtels de facto à partir du parc de logements de la Colombie-Britannique.
  • Il y a encore un autre développement dans la lutte en cours autour de la transition vers un service de police municipal à Surrey. Dans une lettre cinglante adressée au Solliciteur général Mike Farnworth, le commissaire de la GRC se dit surpris d'apprendre la semaine dernière que la province avait conclu un accord de principe selon lequel la GRC soutiendrait le service de police de Surrey (SPS) en tant que service de police compétent. Le commissaire Mike Duheme affirme que ce n'est pas vrai et qu'il n'y a pas d'accord.
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique a annoncé l'octroi d'un financement supplémentaire de $300 millions de dollars à TransLink pour couvrir l'acquisition future d'autobus supplémentaires. Cette somme permettra de soutenir les plans d'expansion des services de bus de l'autorité de transport public au cours des prochaines années, y compris le déploiement de l'initiative les premières lignes de bus rapides (BRT) et l'expansion et l'amélioration des services généraux.

Territoires du Nord-Ouest

  • L'industrie cinématographique des Territoires du Nord-Ouest cherche à obtenir un plus grand engagement de la part du gouvernement territorial. Des membres de l'industrie se sont présentés devant le comité permanent pour le développement économique et l'environnement, mercredi, lors d'une séance d'information ministérielle publique sur la stratégie cinématographique du territoire. Camilla MacEachern, commissaire à la cinématographie des T.N.-O., a déclaré à la commission que le cinéma pouvait contribuer à stimuler l'économie du territoire. Selon elle, plus le gouvernement investit dans l'industrie cinématographique, plus il en ressort de bénéfices.
  • Gerry Kisoun sera le prochain commissaire des Territoires du Nord-Ouest, selon une annonce du bureau du Premier ministre Justin Trudeau vendredi après-midi. L'aîné inuvialuit-gwich'in a travaillé pour la GRC pendant 25 ans, à Tuktoyaktuk et Inuvik, ainsi qu'en Alberta et au Yukon, selon sa biographie. Après avoir pris sa retraite de la GRC, M. Kisoun a travaillé pour Parcs Canada pendant 17 ans au sein de l'unité de gestion de l'Arctique de l'Ouest. 

Yukon

  • L'Office d'évaluation environnementale et socioéconomique du Yukon (OEESY) met en garde contre les retards de service. L'Office est chargé d'effectuer des évaluations environnementales des projets de développement au Yukon et de recommander au gouvernement territorial si les projets doivent être réalisés et dans quelles conditions. Dans un avis publié sur son site Web à la fin de la semaine dernière, il a indiqué qu'il rencontrait des "difficultés organisationnelles" en raison d'un nombre record d'évaluations en cours, dont beaucoup sont extrêmement complexes.

Nunavut

  • Le gouvernement du Nunavut doit être plus proactif dans la mise à jour des adresses de ses propres employés afin d'éviter que le courrier ne tombe entre de mauvaises mains à Iqaluit, selon un rapport du commissaire à l'information et à la protection de la vie privée du territoire. Le rapport de Graham Steele, publié mardi, examine si le gouvernement territorial était préparé aux changements apportés aux services postaux de la ville et quelles mesures il a mises en place pour s'assurer que la situation se déroule sans heurts. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.