Mises à jour provinciales et territoriales - 17 mai 2024

Les mises à jour provinciales et territoriales : Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 17 mai 2024. Rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Le gouvernement Higgs est critiqué pour avoir produit une vidéo gouvernementale financée par les contribuables dont le message est similaire à celui d'une nouvelle publicité pré-électorale des progressistes-conservateurs. La vidéo, d'une durée de près de six minutes, explique en détail l'approche du gouvernement en matière de réforme des soins de santé et énumère plusieurs initiatives qu'il a prises pour réduire les temps d'attente en chirurgie et améliorer l'accès aux soins primaires.
  • Une audience la semaine prochaine pourrait déterminer si la poursuite d'un district scolaire contre le gouvernement du Nouveau-Brunswick au sujet d'une politique sur l'identité sexuelle peut aller de l'avant. Le conseil d'éducation du district anglophone de l'Est poursuit le ministre de l'Éducation, Bill Hogan, alléguant que les changements apportés l'an dernier à la politique 713 ont violé les droits des élèves. La province devrait faire valoir, lors d'une audience du tribunal mardi, que le district scolaire n'a pas qualité pour agir, terme juridique désignant la capacité de porter l'affaire devant le tribunal. 
  • Le Premier ministre Justin Trudeau s'en est pris jeudi à la politique controversée du Nouveau-Brunswick en matière d'identité sexuelle, accusant le Premier ministre Blame Higgs de faire passer la politique avant les intérêts des écoliers vulnérables. Lors d'une visite à Caraquet, M. Trudeau a été interrogé sur la politique provinciale qui exige désormais le consentement des parents avant que le personnel scolaire puisse utiliser les noms et pronoms choisis par certains élèves.
  • La chef du Parti libéral du Nouveau-Brunswick affirme qu'elle n'a vu aucune preuve à l'appui d'une allégation selon laquelle les résidents de deux foyers de soins ont été inscrits pour voter dans la course à la direction du parti en 2022 sans qu'ils le sachent ou contre leur volonté. C'est l'allégation du député vert Kevin Arseneau, qui dit avoir des preuves qu'il a déposées la semaine dernière dans le cadre d'une plainte auprès du défenseur des aînés de la province.

Nouvelle-Écosse

  • Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, s'en est pris jeudi aux huit députés libéraux de la province, leur reprochant de ne pas avoir convaincu leur propre gouvernement de financer les travaux nécessaires à la protection de l'isthme de Chignectou. Le système de digues qui protège la bande de terre reliant la Nouvelle-Écosse au Nouveau-Brunswick et au reste du pays a besoin d'être modernisé pour se protéger du changement climatique, de l'élévation du niveau de la mer et des tempêtes qui frappent les Maritimes, mais il n'y a pas d'accord sur la question de savoir qui doit payer l'énorme facture.
  • Une entreprise spécialisée dans l'énergie marémotrice, qui a obtenu le droit d'exploiter l'électricité de la baie de Fundy, a changé de nom, de PDG et de modèle d'entreprise, mais on ne sait pas encore quand elle commencera à produire de l'électricité. Elle doit d'abord lever des fonds. "Les capitaux proviendront des relations existantes et de nouveaux investisseurs que nous espérons faire entrer dans l'entreprise", a déclaré Jay McKenna, nouveau PDG d'Occurrent Power, anciennement Big Moon Power. Le changement de nom a été annoncé cette semaine, en même temps que l'arrivée d'un nouveau chef de file américain, Orion Infrastructure Capital.
  • Un an après les incendies qui ont ravagé une partie de la Nouvelle-Écosse, laissant dans leur sillage une traînée de destructionLa province a décidé d'augmenter l'amende pour les personnes qui enfreignent les restrictions sur les brûlages quotidiens pour la durée de la saison. Dans un communiqué de presse publié jeudi, la province a indiqué que les personnes ayant enfreint la loi se verront infliger une amende de $25 000, ce qui reviendra à $28 872,50 après déduction de la suramende compensatoire et de la TVH.
  • Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a entamé des négociations avec une organisation qui offrirait des services de réponse aux appels d'urgence en matière de santé mentale et de toxicomanie, sans l'intervention de la police et sous l'égide de la communauté. Le ministre de la Santé mentale et des Dépendances, Brian Comer, a déclaré aux journalistes à Halifax jeudi que les négociations font suite à un appel d'offres lancé plus tôt cette année. L'objectif est de mettre en place le service dans une communauté pilote d'ici le 1er septembre.

Île-du-Prince-Édouard

  • L'Île-du-Prince-Édouard n'aura plus de places pour les étudiants en médecine de l'île à l'Université Memorial, et peut-être aussi à Dalhousie, après que l'UPEI aura créé sa propre école de médecine. Mais le doyen, le Dr Preston Smith, ne considère pas que la province "perd" des places en médecine. L'Île-du-Prince-Édouard compte quatre places à MUN et six à Dalhousie ; l'école de médecine de l'UPEI devrait créer 20 places. De mon point de vue, nous gagnons 10 places", affirme M. Smith.
  • Health P.E.I. est à la recherche d'un prestataire de services de sécurité pour combler les "lacunes" dans les principaux établissements de santé de la province, notamment l'hôpital Queen Elizabeth et l'hôpital du comté de Prince. Cette décision fait suite à un certain nombre d'incidents très médiatisés qui ont suscité l'inquiétude du personnel, des syndicats et des députés de l'opposition. Mais cela fait des années que le personnel s'inquiète de la violence et des abus sur le lieu de travail. Vendredi, le ministre de la santé, Mark McLane, a décrit les plans d'expansion et de renouvellement de la sécurité dans tous les établissements de santé de la province.
  • Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard espère que l'interdiction de la vente de tabac aux personnes nées après une certaine date contribuera à créer une nouvelle génération d'habitants sans fumée. Cette idée s'inscrit dans le cadre de la nouvelle politique de la province en matière de lutte contre le tabagisme. Plan d'action Live Well publié mardi. Si l'idée se concrétise, le gouvernement choisira une année charnière - 2009, par exemple - et toute personne née après cette date se verra interdire d'acheter légalement des produits du tabac dans l'Île-du-Prince-Édouard.  
  • Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard affirme qu'il ne modifiera pas dans l'immédiat les nouvelles règles controversées en matière d'immigration, bien que les travailleurs étrangers poursuivent leurs manifestations quotidiennes dans les rues de Charlottetown. Jenn Redmond, ministre de la main-d'œuvre, de l'enseignement supérieur et de la population de la province, a rencontré l'un des organisateurs de la manifestation mardi pour entendre ses préoccupations. "Nous ne nous sommes pas engagés à changer quoi que ce soit", a-t-elle déclaré à CBC News après la réunion. "Nous nous sommes engagés à examiner la politique de très près et à continuer à la surveiller.

Terre-Neuve et Labrador

  • Le gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador finalise un plan visant à subventionner les tarifs d'électricité jusqu'en 2030, ce qui coûtera $2 milliards à Newfoundland and Labrador Hydro. Le plan proposé consiste à plafonner les augmentations des tarifs domestiques résidentiels sur l'île de Terre-Neuve à 2,25 % par an - ce que l'on appelle l'atténuation des tarifs - jusqu'en 2030. Il couvrira les coûts de Muskrat Falls et de Newfoundland and Labrador Hydro.
  • Bien que la recommandation d'abaisser à 40 ans l'âge du dépistage du cancer du sein à Terre-Neuve-et-Labrador n'ait pas encore été mise en œuvre, un chercheur en cancérologie estime qu'elle permettra à un plus grand nombre de femmes de se faire dépister et qu'elle améliorera probablement les résultats des traitements. La Société canadienne du cancer a recommandé d'abaisser l'âge du dépistage du cancer du sein de 50 à 40 ans. Le gouvernement provincial lui a emboîté le pas cette semaine en déclarant que l'abaissement de l'âge à 40 ans permettra à quelque 34 000 femmes supplémentaires de bénéficier du dépistage.
  • Un groupe de défense des océans réitère son appel à interrompre la pêche au capelan à Terre-Neuve-et-Labrador, car un scientifique affirme que le stock a besoin de temps pour se reconstituer et contribuer à la croissance d'autres stocks. Oceana Canada a a publié une série de vidéos interroger les habitants de la province sur l'importance du capelan pour l'environnement lors de la campagne de pêche de l'été dernier.
  • Alors que la saison des feux de forêt débute officiellement, le député de l'ouest du Labrador demande au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador de remettre en place une ressource locale qui existait depuis plus de trois décennies. "J'aimerais retrouver mon bombardier d'eau", a déclaré jeudi Jordan Brown, député de Labrador West. "Ce serait un grand pas en avant que de nous rendre notre bombardier d'eau qui se trouve à Labrador West depuis les années 80.

Québec

  • La création par le gouvernement québécois d'un nouveau musée consacré à l'histoire de la nation québécoise soulève des questions sur la façon dont l'histoire est racontée et sur les personnes qu'elle englobe, ont déclaré deux historiens et le chef d'une importante association de défense des droits de l'homme. Premières nations disent les groupes. Le premier ministre François Legault a été contraint la semaine dernière de défendre les commentaires qu'il avait faits en avril à propos de l'ouverture d'un nouveau musée d'histoire, dans lesquels il suggérait que l'histoire de la province commençait avec l'arrivée des explorateurs français Jacques Cartier et Samuel de Champlain aux XVIe et XVIIe siècles.
  • Fin septembre, le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé que son gouvernement avait attiré le plus grand investissement privé dans le secteur manufacturier de l'histoire de la province, ce qui, selon lui, transformerait le Québec en un acteur mondial dans la chaîne d'approvisionnement des véhicules électriques. Il a vanté le projet comme étant "l'usine de batteries électriques la plus verte au monde", mais depuis lors, le projet de $7 milliards a réussi à mettre en colère de nombreuses personnes dans la province, en particulier les écologistes.
  • Les dirigeants des salles de presse du Québec dénoncent un nouveau projet de loi visant à protéger les politiciens contre les abus, affirmant que la législation est excessive et qu'elle risque d'étouffer le débat démocratique. Dans une lettre ouverte adressée au gouvernement, les entreprises de presse - dont La Presse Canadienne, La Presse, Quebecor et CBC - ont déclaré jeudi que le projet de loi contient des mesures qui "compromettent la liberté d'expression des citoyens et des médias".
  • Le gouvernement du Québec a annoncé qu'il mettrait fin au prix plancher sur le carburant afin de réduire le coût à la pompe. Le ministre de l'économie, Pierre Fitzgibbon, indique qu'il s'agit de l'une des deux recommandations que la province examine à la suite d'une récente étude sur le marché de l'essence et du diesel au Québec. L'étude étude réalisée par Robert Clark, professeur d'économie à l'Université Queen's et à HEC Montréal, a révélé que les prix pratiqués dans certaines régions, telles que la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, ne correspondaient pas aux prix du marché concurrentiel de l'essence.

Ontario

  • Le gouvernement fédéral devrait mettre un frein à l'approbation de nouveaux sites qui fournissent des opioïdes sûrs, a déclaré le premier ministre de l'Ontario. Doug Ford a écrit dans une lettre au premier ministre, tout en demandant une révision des sites approuvés par Santé Canada dans tout le pays. Ces demandes interviennent après que le ministre provincial de la santé et le procureur général ont écrit au médecin en chef du service de santé publique de Toronto pour lui demander de renoncer à la demande de la ville de décriminaliser la possession de drogues illégales pour un usage personnel.
  • La famille d'un malade mental décédé dans une prison de l'Ontario après avoir été battu par des gardiens demande des excuses publiques de la part du gouvernement Ford. Les proches de Soleiman Faqiri ont tenu une conférence de presse à Queen's Park jeudi matin pour attirer l'attention sur les problèmes systémiques du système correctionnel. "Ma famille mérite des excuses publiques de la part du premier ministre Doug Ford et du gouvernement pour le passage à tabac de Soleiman Faqiri", a déclaré Yusuf Faqiri, le frère de Soleiman.
  • Le gouvernement du premier ministre Doug Ford tentera de lutter contre les taux record de vols de voitures en Ontario en imposant de longues suspensions de permis de conduire aux personnes reconnues coupables de ce crime. Le gouvernement présentera un projet de loi visant à suspendre le permis de conduire des voleurs de voitures condamnés lorsque des "facteurs aggravants" tels que la violence, les menaces ou l'utilisation d'une arme sont impliqués, ou lorsque les véhicules sont volés pour le bénéfice financier du crime organisé.
  • Le NPD de l'Ontario demande au premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, de limoger son ministre de la santé pour avoir laissé entendre que la province n'avait pas de difficultés à recruter ou à former des médecins de famille. S'adressant aux journalistes à Queen's Park lundi, Marit Stiles, chef du NPD, a accusé le gouvernement d'"essayer de prétendre" qu'il n'y avait pas de problèmes avec le système de santé de la province. "Lorsqu'un gouvernement vous dit que l'état de notre système de santé n'est pas une préoccupation majeure, il essaie de prétendre qu'il ne se passe rien", a-t-elle déclaré.

Manitoba

  • Dans les locaux de Klinic Community Health, rue Sherbrook, à Winnipeg, des conseillers répondent aux appels de personnes en crise et prêtent l'oreille à celles qui ont des pensées suicidaires. Les étudiants de l'enseignement supérieur et les jeunes appellent la ligne de prévention du suicide et de soutien de Klinic pour des questions de coût de la vie et de logement, ou pour des sentiments de désespoir et d'isolement, a déclaré Richelle Ready, responsable des services de soutien en cas de crise à Klinic. "Je ne suis pas surprise que des personnes comme les étudiants de l'enseignement supérieur soient en difficulté en ce moment. L'expérience humaine est vraiment difficile", a-t-elle déclaré à CBC lors d'une interview mercredi.
  • Le Premier ministre Justin Trudeau doit se rendre aujourd'hui dans une école de Winnipeg pour promouvoir le programme de nutrition scolaire de son gouvernement. Dans son budget de printemps, le gouvernement a promis d'élaborer un plan national visant à fournir des repas à 400 000 enfants supplémentaires dans tout le pays. Le coût est estimé à $1 milliard de dollars sur cinq ans. Le gouvernement néo-démocrate du Manitoba a promis 1,4 milliard de dollars pour les programmes de repas scolaires cette année.
  • Les critiques de la décision du Manitoba de réduire le financement d'un programme de subvention qui a créé des emplois pour les jeunes ont pu rencontrer des représentants du gouvernement jeudi. Deux douzaines d'organisations étaient présentes à la tribune de l'Assemblée législative du Manitoba et ont ensuite été invitées à s'entretenir avec des représentants du gouvernement après que les progressistes-conservateurs eurent passé la majeure partie de la période de questions à critiquer la décision du gouvernement néo-démocrate de réduire le financement de l'Équipe verte. Les subventions de l'Équipe verte sont accordées aux organismes sans but lucratif et aux administrations municipales pour qu'ils embauchent des jeunes et des jeunes adultes afin qu'ils travaillent à des projets communautaires pendant les mois d'été. 
  • Le gouvernement du Manitoba souhaite exercer une plus grande surveillance sur les agences privées de soins infirmiers dans la province et prend des mesures en ce sens, a déclaré le premier ministre Wab Kinew. La province lance un appel d'offres pour que les agences privées de soins infirmiers soient validées par la province, ce qui leur permettra de travailler avec des fournisseurs de services au Manitoba, a déclaré M. Kinew lors de son discours inaugural sur l'état de la province devant la Chambre de commerce de Brandon, jeudi.

Saskatchewan

  • Le président de l'Assemblée législative de la Saskatchewan a déchiré sa carte de membre du parti et a accusé certains membres du caucus du premier ministre Scott Moe de l'intimider au point qu'il craint que le leader parlementaire du gouvernement ne soit armé d'un pistolet. Randy Weekes a déclaré à la chambre jeudi que lorsque le leader parlementaire du gouvernement Jeremy Harrison n'était pas d'accord avec ses règles, Harrison criait, envoyait des textos à Weekes, faisait des gestes menaçants et montrait à l'occasion l'intérieur de sa veste de costume comme s'il voulait révéler une arme dissimulée.
  • Les loyers en Saskatchewan augmentent deux fois plus vite que la moyenne nationale, et l'opposition néo-démocrate souhaite que le gouvernement apporte une certaine forme d'aide, notamment en réduisant la taxe provinciale sur les carburants. La chef du NPD, Carla Beck, a soulevé la question lors de la dernière journée de la session de printemps. "Les loyers augmentent plus rapidement ici en Saskatchewan que dans toute autre province", a déclaré Mme Beck à l'Assemblée législative jeudi. "Les familles ont besoin d'un répit maintenant, Monsieur le Président, pas après les élections. Comment le premier ministre peut-il défendre le choix du Sask. Comment le premier ministre peut-il défendre le choix du Sask. Party de voter contre l'allègement de la taxe sur les carburants ?
  • Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, soutient le leader de la Chambre du gouvernement, Jeremy Harrison, au milieu d'une tempête d'allégations formulées par le président de l'Assemblée législative de la Saskatchewan. Le président Randy Weekes a déclaré à l'Assemblée ce jeudi que Jeremy Harrison (Meadow Lake) avait crié, envoyé des messages et fait des gestes menaçants à son égard. M. Moe a annoncé que Colleen Young (Lloydminster) occupera désormais le poste de ministre de l'enseignement supérieur après que Gord Wyant (Saskatoon-Northwest) a quitté ses fonctions. 
  • La Saskatchewan Union of Nurses tire la sonnette d'alarme au sujet de la surpopulation de la salle d'urgence du Royal University Hospital de Saskatoon. Le SUN a publié sur sa page Facebook un courriel anonyme d'une infirmière du Royal University Hospital, détaillant les conséquences de la surpopulation. Dans ce courriel, l'infirmière explique que son quart de travail a commencé avec une quarantaine de personnes aux urgences qui attendaient un lit ailleurs dans l'hôpital et qu'il y avait une vingtaine de patients dans le couloir.

Alberta

  • Danielle Smith, Premier ministre de l'Alberta, déclare qu'elle n'interviendra pas sur le règlement controversé de rezonage. adoptée par le conseil municipal de Calgary plus tôt cette semaine, même à la lumière d'un nouveau projet de loi qui donnerait au gouvernement provincial plus de pouvoir sur les municipalités. Lors d'une interview accordée au Calgary Eyeopener jeudi, Mme Smith, interrogée sur l'intention de son gouvernement d'intervenir, a déclaré que la province n'abrogerait pas le rezonage général de Calgary. "Je ne le ferai pas. C'est aux Calgariens de décider s'ils sont contrariés", a-t-elle déclaré.
  • Danielle Smith, Premier ministre de l'Alberta, annonce que son gouvernement va demander à l'organisme de surveillance de la police de la province d'enquêter sur la manière dont les agents ont évacué de force les lieux. deux manifestations pro-palestiniennes sur les campus universitaires. Selon M. Smith, les rapports faisant état de blessures potentielles ont incité à demander à l'équipe d'intervention en cas d'incident grave de l'Alberta de s'assurer qu'il n'y avait pas eu de recours déraisonnable à la force.
  • Le gouvernement de l'Alberta présente un projet de loi visant à donner vie à un système de soins de santé entièrement restructuré. Un projet de loi proposé mardi décrit la manière dont les nombreuses branches du système de santé de l'Alberta vont se mettre en place. Services de santé de l'Alberta sera démantelée et comment les quatre nouvelles agences provinciales de santé s'intégreront sous la houlette du ministre de la Santé. Adriana LaGrange. Alberta Health Services, l'actuelle autorité sanitaire provinciale qui supervise la prestation de tous les services, des soins communautaires aux soins aigus, sera reléguée aux soins strictement hospitaliers dans le courant de l'année. Cette mesure s'inscrit dans le cadre d'une transition pluriannuelle dont le coût est estimé à $85 millions d'euros. S'il est adopté, le projet de loi entrera en vigueur en juin.
  • Le gouvernement de l'Alberta consacre $50,5 millions d'euros sur cinq ans pour couvrir jusqu'à 30 % des coûts de construction et des coûts d'infrastructure associés pour trois nouvelles installations de prise d'eau. Ces installations desserviront des projets menés dans l'Alberta's Industrial Heartland (AIH), qui est la première et actuellement la seule zone industrielle désignée (DIZ) de la province. Le site web de la province définit les DIZ comme des zones "ciblées pour l'investissement stratégique et le développement d'un développement industriel groupé et d'une diversification économique".

Colombie-Britannique

  • La campagne électorale de la Colombie-Britannique a été lancée officieusement jeudi, cinq mois avant le scrutin du 19 octobre, le premier ministre David Eby la décrivant comme "le choix le plus difficile d'une génération", entre le NPD et deux partis d'opposition qui flirtent avec la fusion. Le dernier jour de la session législative de printemps, M. Eby a convoqué ses députés néo-démocrates et les membres du personnel du parti dans la salle de réunion du groupe parlementaire, où il a prononcé un discours de style électoral axé sur les mois à venir.
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique et les géants des médias sociaux ont conclu ce qu'ils appellent une "collaboration historique" pour la sécurité des jeunes en ligne. Une déclaration commune du premier ministre David Eby et des représentants de Meta, Google, TikTok, X et Snap Inc, la société mère de Snapchat, indique qu'ils se sont rencontrés pour aider les jeunes à rester en sécurité en ligne, l'un des défis les plus importants auxquels sont confrontés les familles, les gouvernements et les entreprises. Le groupe indique que lors de sa première réunion au début du mois, il a discuté d'une coopération à grande échelle, car les prédateurs en ligne, comme ceux qui ont ciblé des enfants en Colombie-Britannique, ne se limitent pas à une seule plateforme. 
  • Le conseil municipal de Kamloops enverra une lettre à la province pour lui demander de légiférer afin de donner aux municipalités de nouveaux moyens de résoudre les problèmes de gouvernance. La décision a été prise une semaine après que Henry Braun, le conseiller municipal chargé de formuler des recommandations en matière de gouvernance au maire et au conseil municipal de Kamloops, qui se trouvent dans une situation délicate, a présenté son rapport final. Le conseiller Dale Bass a présenté la motion lors de la réunion du conseil municipal de mardi, demandant que la lettre soit envoyée au gouvernement de la Colombie-Britannique.
  • Alors que l'assemblée législative de la Colombie-Britannique s'est réunie jeudi 16 mai pour la dernière fois avant les élections provinciales de cet automne, un politologue de l'Université de Colombie-Britannique estime que l'équipe du premier ministre David Eby abordera cette campagne sur la défensive. "Le NPD de la Colombie-Britannique a passé une grande partie du printemps à jouer la carte de la défense, alors qu'il aurait préféré passer à l'attaque et faire des déclarations plus affirmées aux Britanno-Colombiens sur ce qu'il comptait faire à l'avenir", a déclaré Stewart Prest.

Territoires du Nord-Ouest

  • Les gouvernements canadien et américain déclarent qu'ils co-investissent pour la première fois dans des producteurs de minerais essentiels afin d'augmenter l'approvisionnement régional. Ressources naturelles Canada et le ministère américain de la défense investissent ensemble environ $32,5 millions d'euros dans Fortune Minerals Ltd, qui travaille sur un projet de bismuth et de cobalt dans les Territoires du Nord-Ouest, et dans Lomiko Metals Inc. qui se concentre sur un projet de graphite au Québec.

Yukon

  • La Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Yukon propose au territoire d'augmenter le nombre de circonscriptions à Whitehorse en raison de l'accroissement de la population. Le territoire du Yukon compte actuellement 19 circonscriptions électorales. Onze d'entre elles se trouvent dans la ville de Whitehorse et huit dans des communautés rurales. Dans son rapport provisoire pour 2024, publié au début du mois, la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Yukon propose que le territoire augmente le nombre de circonscriptions à Whitehorse à 13, tout en fusionnant les circonscriptions rurales pour les ramener à six.

Nunavut

  • L'équipe derrière Nunavut Quest 2024 a une autre raison de se réjouir, cette fois au premier Prix national de bonne gouvernance autochtone de Fulbright Canada. L'événement de la semaine dernière à Ottawa a célébré des histoires de réalisations indigènes, et le comité de l'équipe de chiens de Nunavut Quest a remporté le prix Northern Nation Building (construction de la nation nordique). C'était la première fois que Silas Attagutsiak, un bénévole d'Igloolik, assistait à une cérémonie de remise de prix. C'était donc particulièrement spécial de recevoir son premier prix, au nom du comité, pour quelque chose qui lui tient tant à cœur, a-t-il déclaré. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.