Mises à jour provinciales et territoriales - 24 mai 2024

Les mises à jour provinciales et territoriales : Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 24 mai 2024. Rédigé par Wes McLean.

Nouveau Brunswick

  • Le lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick n'est pas tenu par la Constitution d'être bilingue, a statué le plus haut tribunal de la province. Tout le monde s'entend pour dire que la personne nommée à ce poste "devrait idéalement parler couramment les deux langues officielles de la province", affirme la Cour d'appel du Nouveau-Brunswick dans une décision rendue jeudi matin. Mais "notre analyse nous amène à la conclusion que la Charte n'impose pas, en fait, une telle exigence".
  • Dix mois après que le gouvernement du Nouveau-Brunswick a dévoilé un plan visant à freiner les fortes augmentations de loyer dans la province pour les locataires, les chiffres montrent que l'escalade s'est aggravée, au lieu de s'améliorer. Le ministre du logement du Nouveau-Brunswick a déjà reconnu que les mesures prises jusqu'à présent pour lutter contre la hausse des loyers n'aidaient pas suffisamment les locataires.
  • La législation adoptée au début du mois pour cibler les conducteurs en état d'ébriété ne s'appliquerait qu'à la conduite en état d'ébriété et non à l'affaiblissement des facultés par le cannabis, selon le gouvernement du Nouveau-Brunswick. "Ce projet de loi ne concerne que les facultés affaiblies par l'alcool", a écrit Jess Hearn, porte-parole du ministère de la Sécurité publique, dans un courriel. "L'affaiblissement des facultés par le cannabis ou les drogues est déjà interdit, avec les mêmes sanctions que pour l'affaiblissement des facultés par l'alcool.
  • La province a proposé des lois visant à améliorer l'accessibilité des espaces publics et privés, y compris des normes et des sanctions en cas de non-respect. Haley Flaro, directrice générale d'Ability New Brunswick, a déclaré que le dépôt de la loi sur l'accessibilité à l'assemblée législative vendredi a été un moment fort de sa carrière et de celle de son équipe. "Nous avions les larmes aux yeux", a déclaré Mme Flaro après la présentation du projet de loi. 

Nouvelle-Écosse

  • Les patients qui attendent dans un service d'urgence de Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, et qui présentent des symptômes tels que des douleurs thoraciques, des hémorragies graves ou des difficultés respiratoires, se voient désormais remettre un appareil portable qui permet aux infirmières de surveiller leur pouls et leur taux d'oxygène. Cela fait partie d'un projet pilote qui a débuté en janvier. L'appareil, un oxymètre de pouls, est connecté sans fil à un moniteur qui surveille les signes vitaux.
  • Le cadre supérieur qui a participé à la mise en place soins virtuels en Nouvelle-Écosse et la mise en place cliniques dans les pharmaciesEn plus d'être une force motrice derrière l'initiative de la L'application YourHealthNSGail Tomblin Murphy, vice-présidente de la recherche et de la découverte, quitte son poste. Dans un courriel adressé au personnel mardi, Gail Tomblin Murphy a indiqué qu'elle démissionnait de son poste de vice-présidente de la recherche, de l'innovation et de la découverte, ainsi que des partenariats d'innovation au sein du centre d'innovation de Nova Scotia Health. Elle a précisé que cette décision était le résultat d'une "réflexion approfondie" et qu'elle s'accompagnait d'"émotions mitigées".
  • Ce fut une journée riche en émotions pour certains dirigeants communautaires du comté de Pictou et de Liverpool, après que le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a annoncé qu'il avait conclu un accord de principe avec Northern Pulp, en vertu duquel l'entreprise renoncerait à son action en justice visant à rouvrir l'usine fermée d'Abercrombie Point. Andrea Paul, qui a été chef de la Première nation de Pictou Landing pendant 12 ans, s'est déclarée "très heureuse" que l'accord signifie que l'usine ne reprendra pas ses activités. 
  • Les enseignants des écoles publiques de Nouvelle-Écosse ont ratifié un nouveau contrat de travail. accord contractuel avec la province. Le Nova Scotia Teachers Union, qui représente 10 000 enseignants dans la province, a publié les résultats mercredi soir, indiquant que 91 % de ses membres ont voté à 80,5 % en faveur de l'accord. Dans un communiqué de presse, le NSTU a souligné qu'en tenant compte des intérêts composés, le contrat accorde aux enseignants une augmentation de salaire de 11,47 % sur trois ans, avec effet rétroactif au 1er août 2023.

Île-du-Prince-Édouard

  • La province intensifie la production d'arbres au cours des six prochaines années, suivant ainsi les traces d'un programme fédéral appelé "2 milliards d'arbres". Ce programme national vise à planter autant d'arbres d'ici 2031. Au niveau provincial, quatre programmes permettront de planter 300 000 arbres supplémentaires par an. Ces arbres s'ajoutent au million d'arbres déjà plantés chaque année. Le programme Programme "2 milliards d'arbres" de l'Île-du-Prince-Édouard est géré par le ministère provincial de l'environnement, de l'énergie et de l'action climatique.
  • La police et le personnel municipal de Summerside affirment que davantage d'agents sont nécessaires pour traiter les plaintes liées aux résidents de la ville confrontés à la toxicomanie et au sans-abrisme. La ville estime qu'il y a environ 30 personnes sans domicile fixe dans la ville, dispersées dans une dizaine de campements actifs. Le nettoyage de ces campements a coûté à la ville environ $40 000 depuis le 1er avril, selon les données présentées lors d'une réunion ordinaire du conseil municipal mardi soir. Les ressources de la police sont également mises à rude épreuve par les appels liés à la santé mentale, avec plus de 600 interventions en 2023, a déclaré le chef de la police de Summerside, Sinclair Walker.
  • Le taux d'insécurité alimentaire des enfants de l'Île-du-Prince-Édouard reste le pire du pays, et les chiffres ne cessent de grimper, selon les données les plus récentes de Statistique Canada. Ces chiffres montrent que 41 % des enfants de l'Île vivaient dans des ménages qui avaient du mal à se procurer la nourriture dont ils avaient besoin en 2022, contre 35,1 % l'année précédente. Dans l'ensemble, 28,6 % des habitants de l'Île, tous âges confondus, avaient du mal à se procurer des aliments sains à un prix abordable en 2022, contre 23,6 % en 2021.
  • Le premier ministre de Saint-Kitts-et-Nevis affirme que son pays et l'Île-du-Prince-Édouard sont confrontés à de nombreux défis similaires lorsqu'il s'agit de lutter contre les effets du changement climatique. Terrance Drew fait partie des plus de 200 personnes présentes sur l'Île-du-Prince-Édouard cette semaine à l'occasion du Global Sustainable Islands Summit, qui se tient au Rodd Crowbush Golf and Beach Resort. Sa nation d'environ 50 000 habitants dans les Antilles, située juste au sud-est de Porto Rico, et d'autres îles dans le monde sont touchées de manière disproportionnée par le changement climatique et l'élévation du niveau de la mer. 

Terre-Neuve et Labrador

  • Le ministre de la Santé de Terre-Neuve-et-Labrador, Tom Osborne, a annoncé vendredi qu'il prenait sa retraite, mettant ainsi un terme à sa carrière en tant que membre le plus ancien de la législature provinciale. M. Osborne a fait cette annonce aux journalistes à l'intérieur de la Chambre d'assemblée, en compagnie de membres de sa famille. "Même les jours les plus brillants ont un coucher de soleil", a déclaré M. Osborne. "Je peux dire que lorsque j'ai commencé, je n'aurais jamais imaginé être ici pendant près de trois décennies, mais en cours de route, je n'aurais jamais imaginé partir. C'est donc avec beaucoup de réflexion que j'ai pris la décision de partir à la retraite".
  • Imaginez une pièce dans laquelle s'entasseraient 100 habitants de Terre-Neuve et du Labrador. Trente et une de ces personnes auraient du mal à satisfaire leurs besoins fondamentaux, tels que le transport, le logement, la nourriture et l'habillement. Vingt-six d'entre elles auraient du mal à se procurer de la nourriture. Vingt d'entre elles connaîtraient l'insécurité en matière de logement. Tels sont les chiffres qui donnent à réfléchir contenus dans le rapport annuel Vital Signs du Harris Centre, publié jeudi matin à St. John's. Le rapport Signes vitaux vise à mettre au jour les plus grands problèmes de la province en examinant de plus près un large éventail de statistiques. Le thème principal de cette année - la crise du coût de la vie - n'a pas été une surprise. 
  • Alors que Terre-Neuve-et-Labrador connaît une pénurie de logements et que des dizaines de milliers de nouvelles maisons devront être construites au cours des six prochaines années, un militant réclame la création d'un registre des entrepreneurs et des constructeurs afin de garantir la protection des consommateurs et la qualité des travaux de construction. Alex Foster, directeur général de la section de Terre-Neuve-et-Labrador de l'Association canadienne des constructeurs d'habitations, encourage la création d'un registre provincial depuis 2020. "Il ajoute un peu de protection pour les consommateurs. Et nous espérons que cela contribuera à légitimer un peu plus l'industrie", a déclaré M. Foster à CBC News.
  • Owen Burt, candidat libéral à l'élection partielle, se présente pour que la circonscription de Baie Verte-Green Bay, dans le centre de Terre-Neuve, reste rouge, bien qu'il soit membre du Parti conservateur fédéral. M. Burt a déclaré qu'il avait participé bénévolement à plusieurs campagnes libérales, notamment avec l'ancien député de la circonscription, Brian Warr, et qu'il appréciait la direction que le premier ministre Andrew Furey donnait à la province. "Je pense que M. Furey est l'homme de la situation", a déclaré M. Burt lors d'une récente interview accordée à CBC News. Il a ajouté que le député conservateur de Coast of Bays-Central-Notre Dame, Clifford Small, est un bon ami qu'il a rencontré lors d'un congrès libéral il y a 20 ans.

Québec

  • Deux semaines après avoir traité les maires du Québec de "mendiants" pour avoir demandé plus de financement pour les transports en commun, le premier ministre du Québec, François Legault, a tendu une branche d'olivier par le biais de l'humour. "Je sais qu'il y a un éléphant dans la pièce", a déclaré M. Legault lors de son discours à la conférence annuelle de l'Union des municipalités du Québec. Je ne suis pas ici pour "quémander" des applaudissements dans la salle. Je n'utiliserai plus ce mot", a-t-il ajouté, sous les rires et les applaudissements de la foule.
  • Le Québec a attiré un montant record de $13 milliards de dollars en investissements directs étrangers au cours de l'exercice financier terminé le 31 mars, soit plus du double du record de $6 milliards de dollars de l'an dernier et cinq fois plus qu'en 2018-19, a annoncé jeudi Investissement Québec. Une grande partie du bond des investissements étrangers est attribuable au fabricant suédois de batteries... La décision de Northvolt de construire une usine d'une valeur de $7 milliards au Québec. Annoncé fin septembre, le premier ministre François Legault a déclaré qu'il s'agissait du plus important investissement privé dans le secteur manufacturier de l'histoire de la province.
  • Boeing, géant de la construction aéronautique, investit 140 millions de dollars dans le cadre d'un partenariat avec le gouvernement du Québec pour créer une zone d'innovation aérospatiale dans la région de Montréal. Les investissements totaux pour le projet s'élèvent à 1,4 milliard de dollars. La contribution du gouvernement du Québec s'élève à 1,4 milliard 85 millions de dollars. Le premier ministre François Legault et le ministre de l'économie Pierre Fitzgibbon ont dévoilé le projet mardi lors d'un forum international annuel sur l'aérospatiale qui s'est tenu à Montréal. 
  • Un juge de la Cour du Québec a rendu une décision cinglante à l'encontre de la décision La Cour européenne des droits de l'homme (CEDEF) a identifié des problèmes majeurs de longue date dans les services de protection de la jeunesse pour les enfants inuits du Nord du Québec, dans une affaire où une adolescente a été envoyée dans 64 foyers d'accueil différents en moins de 10 ans. Pendant la majeure partie de cette période, l'adolescente a été placée dans des foyers d'accueil et des centres de réadaptation du Sud en raison d'une pénurie de services dans le Nord. Dans une décision rendue le 24 avril, la juge Peggy Warolin de la Cour du Québec a estimé que l'adolescente - qui ne peut être identifiée en raison des lois sur la protection de la jeunesse - "a ainsi été privée de son droit à la préservation de son identité culturelle".

Ontario

  • Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, alimente les spéculations sur des élections anticipées en refusant à plusieurs reprises aujourd'hui de s'engager à respecter la date prévue de juin 2026. M. Ford a annoncé aujourd'hui l'accélération de son plan visant à étendre la vente de bière, de vin, de cidre et de cocktails prêts à boire à toutes les épiceries et à tous les dépanneurs admissibles. Il avait déclaré à la fin de l'année dernière que l'extension aurait lieu d'ici à 2026, mais elle commencera désormais bien plus tôt, la première phase ayant lieu cet été.
  • Décriminalisation des drogues est un "cauchemar absolu" qui ne se produira "jamais" sous le gouvernement progressiste-conservateur de l'Ontario. Doug Ford déclare-t-il. M. Ford a fait ces commentaires à la presse vendredi, dans le cadre d'un débat national sur cette politique, qui a récemment été rejetée à Toronto par le gouvernement fédéral. "C'est un véritable cauchemar. Ce serait un désastre", a déclaré M. Ford. "Tant que je serai premier ministre, nous ne décriminaliserons jamais les drogues dures.
  • La chef du Parti libéral de l'Ontario, Bonnie Crombie, demande officiellement à la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de lui fournir une mise à jour sur l'enquête de la Gendarmerie royale du Canada. enquête en cours dans le cadre de l'enquête du gouvernement Ford $8,3 milliards scandale de la ceinture verte. La demande de Crombie est intervenue après que de nouvelles les documents obtenus par le biais d'une demande de liberté d'information par le NPD de l'Ontario a révélé des réunions qui n'avaient pas été divulguées auparavant entre le personnel du premier ministre Doug Ford et un promoteur. L'information, rapporté par le Toronto StarL'enquête initiale menée par le vérificateur général de l'Ontario et les commissaires à l'intégrité qui ont enquêté et publié des rapports en 2023, n'a pas permis d'obtenir de données sur l'état d'avancement de l'enquête.
  • Selon Acabus Data, Doug Ford et les PC de l'Ontario continuent de devancer les Libéraux de l'Ontario de Bonnie Crombie, par 13 points de pourcentage (2 points de moins que lors de notre dernier sondage). Si une élection avait lieu aujourd'hui, 39% des électeurs engagés en Ontario voteraient PC. Les libéraux de l'Ontario sont à 26%, le NPD de l'Ontario suit de près à 22%, et les Verts à 9%. Ces résultats sont conformes à ceux de l'enquête du mois dernier. 28% des répondants sont indécis, soit une hausse de 7 points par rapport au mois dernier.

Manitoba

  • Le réaménagement de l'ancien bâtiment Bay, dans le centre-ville de Winnipeg, bénéficie d'un coup de pouce de $31 millions de dollars de la part du gouvernement fédéral, qui s'ajoute aux $65 millions de dollars déjà engagés par Ottawa. Dan Vandal, ministre fédéral responsable de Développement économique Canada pour les Prairies et ancien conseiller municipal de la ville de Winnipeg, a déclaré que cet argent constituait un engagement à faire progresser la réconciliation économique tout en contribuant à la revitalisation du centre-ville.
  • Des centaines de dossiers de patients ont été "consultés de manière inappropriée" par un employé du Centre des sciences de la santé de Winnipeg au cours des mois qui se sont écoulés entre l'été dernier et ce printemps. Shared Health, qui coordonne la prestation des soins de santé dans la province et est responsable des opérations au HSC, HSC a signalé une brèche vendredi.. Elle a informé environ 360 patients du HSC, le plus grand hôpital du Manitoba, que leurs informations personnelles de santé ont été violées entre août 2023 et mars de cette année, selon un communiqué de presse de Shared Health.
  • Lawrence Pinsky dormait en Israël au moment où l'on a annoncé que les membres du Parti progressiste-conservateur lui avaient accordé leur confiance pour remporter l'élection partielle de Tuxedo. M. Pinsky a été choisi comme candidat du Parti progressiste-conservateur lors d'une assemblée de mise en candidature tenue jeudi soir, malgré le fait que l'avocat de famille dormait profondément à l'autre bout du monde, loin du centre communautaire de Varsity View. Il s'est rendu en Israël après le décès d'un ami de la famille. Il a fait ce voyage avant que le NPD au pouvoir ne prenne ses rivaux au dépourvu en déclenchant l'élection partielle plus tôt que ne le prévoyaient de nombreux observateurs politiques.
  • Le gouvernement du Manitoba affirme qu'un nouveau contrat provisoire permettra aux infirmières travaillant pour des agences privées de réintégrer le secteur public de la santé, mais l'opposition affirme que le NPD tente d'intimider les infirmières. Un nouveau contrat provisoire de quatre ans comprend une clause qui interdit aux infirmières travaillant pour des agences privées de faire des heures supplémentaires dans le secteur public dans la même région sanitaire. L'accord a été ratifié de justesse par les infirmières la semaine dernière, à l'exception de celles qui travaillent à Shared Health.

Saskatchewan

  • Jeremy Harrison a démissionné de son poste de leader parlementaire du gouvernement, admettant qu'il avait apporté une arme d'épaule dans le Palais législatif de la Saskatchewan "il y a environ dix ans". "Je partais chasser un week-end", a déclaré M. Harrison dans une déclaration préparée à l'avance et diffusée par courriel vendredi matin. "Je me suis arrêté au Palais législatif pour une courte période de temps et j'ai apporté une arme d'épaule dans un étui approprié à l'intérieur du bâtiment, à la connaissance des responsables de la sécurité, afin de ne pas la laisser sans surveillance dans mon véhicule sur le terrain de stationnement.
  • L'opposition néo-démocrate a envoyé des lettres à trois entités différentes afin d'obtenir des réponses aux allégations concernant les armes à feu faites par le président de l'Assemblée législative de la Saskatchewan. La semaine dernière, le président Randy Weekes a déclaré lors d'un discours que le leader du gouvernement Jeremy Harrison a apporté une arme à feu dans le bâtiment législatif à un moment donné dans le passé et qu'il voulait porter une arme de poing dans le bâtiment.
  • Le comité exécutif de la Fédération des enseignants de la Saskatchewan (STF) approuve une proposition d'accord contractuel qui sera proposée aux enseignants à la fin du mois. La proposition comprend de nouvelles mesures visant à résoudre la complexité de la salle de classe, qui étaient absentes de la proposition d'accord précédente, qui a été approuvée par le comité exécutif de la STF. rejetée avec force par les enseignants au début du mois. Selon un document interne envoyé aux enseignants et obtenu par CBC News, la nouvelle convention collective proposée comprend des promesses de création d'un groupe de travail sur la complexité des salles de classe.
  • Le chauffeur de camion qui a provoqué l'horrible accident de bus impliquant l'équipe de hockey junior des Broncos de Humboldt a reçu l'ordre d'être expulsé. La décision a été rendue ce matin lors d'une audience de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié à Calgary pour Jaskirat Singh Sidhu. L'avocat de Jaskirat Singh Sidhu, Michael Greene, a déclaré que la décision était prévisible, puisqu'il suffit de prouver que Jaskirat Singh Sidhu n'est pas citoyen canadien et qu'il a commis un crime grave pour qu'il soit expulsé. M. Sidhu est originaire de l'Inde et a le statut de résident permanent au Canada.

Alberta

  • Le Gouvernement de l'Alberta La province de Québec récupère certaines parties d'un projet de loi qui aurait donné au premier ministre Danielle Smith et à son cabinet le pouvoir de licencier unilatéralement les maires et les conseillers municipaux. Mais un porte-parole des villes et des villages de la province affirme que ces changements ne calmeront pas les dirigeants locaux qui craignent que le projet de loi n'ait une portée antidémocratique.
  • Près d'un an après la victoire du Parti conservateur unifié de Danielle Smith sur les néo-démocrates albertains de Rachel Notley, de nouveaux sondages suggèrent que le parti de Mme Smith s'accroche principalement au soutien qui lui a permis d'accéder au pouvoir. Les sondage aléatoire auprès de 1 200 Albertains a été commandée par CBC News et réalisée par Trend Research, basé à Edmonton, sous la direction de Janet Brown Opinion Research, entre le 1er et le 15 mai. Elle a déterminé que ce chiffre était de 48 % pour le PCU et de 45 % pour le NPD. Lors de l'élection de 2023, le PCU l'a emporté avec 52,6 % des voix.
  • Danielle Smith, premier ministre de l'Alberta, a relancé l'idée d'une ligne ferroviaire de 2 600 km reliant Fort McMurray à Anchorage, en Alaska, avec son homologue alaskien, le gouverneur Mike Dunleavy. Lors d'une conférence sur l'énergie qui s'est tenue dans la capitale de l'État le week-end dernier, Mme Smith et M. Dunleavy ont présenté l'idée de relancer la ligne - connue sous le nom d'"A2A" - entre Delta Junction et Fort Mac, en passant par Fort Nelson, en Colombie-Britannique. En 2020, le président de l'époque, Donald Trump, a délivré un permis autorisant le projet ferroviaire, mais celui-ci n'a jamais dépassé le stade de la planification.
  • Il y a près de deux mois, le gouvernement de l'Alberta a lancé quatre enquêtes sur une entreprise qui plaçait dans des hôtels des personnes hospitalisées en attente d'une aide à la vie autonome. Aujourd'hui, des courriels internes partagés par l'opposition officielle révèlent que les ministères de la santé et des services sociaux de la province ont reçu une plainte au sujet de l'entreprise, appelée Contentment Social Services (CSS), plusieurs mois auparavant. Une famille d'Edmonton n'a pas été surprise d'apprendre l'existence de cette plainte, car elle affirme avoir soulevé des préoccupations à ce sujet depuis plus d'un an.

Colombie-Britannique

  • Le premier ministre de la Colombie-Britannique a révélé qu'une cyberattaque contre une autorité sanitaire était un nouveau ransomware, tandis que les experts estiment qu'il semble s'agir d'un groupe de criminels différent de ceux qui sont à l'origine de deux cyberattaques. autres attaques récentes. La First Nations Health Authority, qui fournit des services et des soins de santé aux populations autochtones de la province, a annoncé mercredi un "incident de cybersécurité", mais... n'a fourni que peu de détails. Interrogé sur l'incident lors d'une conférence de presse sans rapport avec le sujet, David Eby a déclaré aux journalistes que les cybermenaces se multipliaient et que "nous avons vu des détaillants de premier plan, comme London Drugs, être victimes d'un ransomware, et maintenant l'autorité sanitaire des Premières nations". 
  • La deuxième phase d'un partenariat de construction de logements impliquant la province, Metro Vancouver et des fournisseurs de logements à but non lucratif fournira jusqu'à 670 logements locatifs inférieurs au marché dans quatre zones urbaines distinctes, a déclaré jeudi le premier ministre David Eby. La phase 2 du partenariat fait suite à un protocole d'accord signé l'année dernière entre le gouvernement de la Colombie-Britannique et Metro Vancouver Housing pour créer 2 000 logements locatifs abordables au cours de la prochaine décennie, a-t-il déclaré.
  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique affirme qu'un projet de $900 millions d'euros visant à créer un réseau d'usines de production d'hydrogène et de stations de ravitaillement permettra de créer près de 300 emplois et de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans la province. La Banque canadienne d'infrastructure accorde un prêt de $337 millions pour soutenir le projet de la société d'hydrogène HTEC, qui prévoit de construire jusqu'à 20 stations de ravitaillement en hydrogène, dont 18 en Colombie-Britannique et les autres en Alberta.
  • Les avocats plaidants de la Colombie-Britannique et son barreau autorégulateur ont lancé des contestations constitutionnelles contre la décision du gouvernement provincial de combiner la surveillance de leur profession avec celle des notaires et des parajuristes, une décision qui, selon eux, viole leur indépendance institutionnelle. La Trial Lawyers Association of B.C. a déposé sa plainte mardi devant la Cour suprême de la Colombie-Britannique, et la Law Society of B.C. a déposé la sienne vendredi dernier. Ces deux contestations pourraient retarder considérablement la création d'un nouvel organisme de réglementation appelé Legal Professions British Columbia, qui est l'élément central du projet de loi 21, adopté la semaine dernière lors de la dernière journée de la législature avant les élections de l'automne.

Territoires du Nord-Ouest

  • Les équipes de pompiers ont mis en place une protection par gicleurs pour le centre d'information des visiteurs du 60e parallèle des Territoires du Nord-Ouest, sur la route 1, après qu'un feu de forêt à la frontière entre les Territoires du Nord-Ouest et l'Alberta se soit déplacé vers le nord. Jeudi soir, le feu se trouvait à environ 300 mètres de la route 1, a déclaré Mike Westwick, agent d'information sur les incendies. Vendredi midi, l'autoroute était ouverte des deux côtés de la frontière. "Ce feu a connu une activité assez importante hier, sous l'effet des températures chaudes et des vents du sud, qui ont favorisé la croissance du feu vers le nord", a déclaré M. Westwick vendredi matin.
  • Des suppressions d'emplois et une fermeture partielle de la prison de Fort Smith sont quelques-unes des mesures que le gouvernement des T.N.-O. souhaite prendre afin d'aider le territoire à gérer les coûts d'événements inattendus tels que les évacuations, les incendies de forêt et les inondations, et à rembourser la dette. Vendredi matin, la ministre des Finances, Caroline Wawzonek, a présenté le budget de fonctionnement 2024-25. Elle a qualifié le plan de $2,2 milliards d'euros de "choix difficiles" afin que le territoire soit financièrement prêt à faire face à tout ce que l'avenir lui réserve.

Yukon

  • Des diplômés internationaux de l'Université du Yukon affirment que l'interruption temporaire et abrupte du Programme des candidats du Yukon par le gouvernement territorial témoigne d'un manque de considération à l'égard des étudiants internationaux. Christy Sibi a obtenu son diplôme du programme de sciences nordiques de l'université en 2022. Selon lui, l'arrêt soudain du programme des candidats constitue un désavantage important pour les étudiants étrangers. "Le gouvernement aurait dû soutenir les étudiants étrangers", a-t-il déclaré. "Nous n'avons pas de filière d'immigration qui permette aux étudiants de rester au Yukon.

Nunavut

  • Les passagers peuvent maintenant retourner à l'intérieur de l'aérogare d'Arviat, au Nunavut, après qu'un déversement de carburant ait forcé sa fermeture le 16 mai. Le système d'alimentation en carburant de l'aérogare d'Arviat a connu une fuite et 3 000 à 4 000 litres de mazout se sont écoulés dans une berme de confinement, où ils se sont mélangés à de l'eau. Selon Joe Savikataaq Jr, maire d'Arviat, environ 55 barils de ce mélange ont dû être pompés hors de la zone. Il a déclaré qu'à partir de mercredi, le terminal pouvait à nouveau être utilisé en toute sécurité. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.