Nouvelles hebdomadaires du Québec : 19 janvier 2024

Bienvenue aux Nouvelles hebdomadaires du Québec, par le groupe Capital Hill. Au programme : appels d'offres importants dans le domaine de la santé, mises à jour de l'Agence Santé Québec et remaniement du personnel du gouvernement du Québec.

1,5 milliard d'euros pour numériser le système de santé du Québec : un montant record pour un projet informatique

Le Québec investit un montant record de $1,5 milliard de dollars sur 15 ans pour numériser son réseau de santé, en confiant le projet à l'entreprise américaine Epic Systems. Le projet comprend l'implantation du Dossier de santé numérique (DSN) dans deux Centres intégrés universitaires de santé et de services sociaux (CIUSSS) au coût de $533 millions sur 12 ans, avec un déploiement complet prévu pour la fin 2025. L'objectif est de permettre aux médecins et aux patients d'accéder aux dossiers médicaux en ligne, éliminant ainsi le transfert de dossiers papier. Le succès du projet pilote déterminera l'extension du système à l'ensemble du réseau. Ce montant est le plus élevé pour un projet informatique dans le secteur public québécois, où les dépassements de coûts sont monnaie courante.

Agences de santé privées : Un appel d'offres de $1 milliard d'euros bloqué par l'AMP

Les partis d'opposition au Québec font appel à Stéphane Le Bouyonnec, une personnalité proche de François Legault, à être suspendu pendant qu'une enquête gouvernementale est menée sur ses liens avec une société ontarienne de prêts à taux d'intérêt élevé, Finabanx. Cette activité est illégale au Québec. Le Bouyonnec a déjà démissionné de son poste de candidat et de président de la CAQ en 2018 en raison de son implication dans Finabanx. L'entreprise est accusée d'avoir effectué des paiements douteux pour rembourser une dette criminelle. Au milieu de ces allégations, M. Le Bouyonnec a été nommé à des postes de haut niveau au sein du gouvernement du Québec en décembre 2020 et en octobre 2023. Les partis d'opposition soutiennent que les fonctionnaires devraient respecter des normes éthiques élevées et se conformer aux lois du Québec.

Remaniement du personnel : Un jeu de chaises musicales pour Legault

Le gouvernement du premier ministre du Québec, François Legault, assiste à un remaniement du personnel plutôt qu'à une refonte en profondeur après une année marquée par une baisse du soutien de la population. Parmi les principaux changements, Stéphane Gobeil, proche conseiller et rédacteur de discours de M. Legault, a été nommé directeur de la planification stratégique au cabinet du premier ministre, un rôle essentiel pour la définition et la réalisation des priorités du gouvernement. Pascale Breton, qui occupait le même poste de planification stratégique, est devenue chef de cabinet de la ministre de la Famille, Suzanne Roy. Alex Perreault, qui occupait le même poste que Pascale Breton, devient chef de cabinet de la ministre de l'Immigration, Christine Fréchette. Par ailleurs, France-Élaine Duranceau, la ministre du Logement qui a fait l'objet d'une controverse au sujet d'un projet de loi sur le logement, aura Marie-Claude Lavigne comme nouvelle chef de cabinet. Parmi les autres changements notables, citons la nomination de Simon Therrien-Denis, qui devient chef de cabinet de la ministre déléguée aux Services sociaux, et celle de Sébastien Daviault, qui dirige désormais le cabinet de la ministre de la Justice après le départ d'Alexis Aubry.

Rio Tinto prépare un important projet d'éoliennes sans Hydro-Québec

Rio Tinto aurait l'intention de développer un grand parc éolien dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean afin de répondre à ses besoins énergétiques. Cette initiative reflète la tendance générale d'un nombre croissant d'entreprises industrielles qui cherchent à produire leur propre énergie en raison de l'incapacité d'Hydro-Québec à fournir de l'électricité à tous les projets industriels de la région. Les initiés de l'industrie suggèrent que Rio Tinto prévoit de produire plusieurs centaines de MW grâce à l'énergie éolienne, potentiellement entre 700 et 1 000 MW, car il a été exclu de l'attribution des blocs d'énergie par le gouvernement Legault. La production de l'entreprise au Québec nécessite 2 300 MW d'énergie électrique, dont une grande partie est fournie par ses propres centrales hydroélectriques. Pour l'instant, Rio Tinto ne fait pas partie des bénéficiaires des MW qui restent à distribuer.

Équipe Santé Québec : lancement de l'appel à candidatures

Le gouvernement du Québec a lancé deux appels à candidatures pour combler les postes de président-directeur général ou de président et chef de la direction, ainsi que les membres du premier conseil d'administration de Santé Québec. Le président-directeur général disposera de la marge de manœuvre nécessaire pour définir et mettre en œuvre les stratégies de gestion de Santé Québec, ainsi que de l'ensemble des services de santé et des services sociaux offerts aux Québécois. Il sera responsable de la mise en œuvre du plan de santé présenté en mars 2022. Les candidats doivent posséder une expérience significative en gestion et des compétences essentielles en leadership et en communication. Le gouvernement du Québec est également à la recherche de personnes expérimentées et qualifiées pour siéger au conseil d'administration qui collaboreront avec le président-directeur général et son équipe à la réalisation de la mission de Santé Québec. La publication de cet appel de candidatures constitue une autre étape importante dans la mise en œuvre de la Loi sur la gouvernance du système de santé et de services sociaux et fait suite à la création du comité de transition la semaine dernière.

Les activités de collecte de fonds de la CAQ sous la loupe

Les activités de collecte de fonds du parti de la Coalition Avenir Québec (CAQ) ont fait l'objet d'un examen minutieux après que Radio-Canada a révélé que certains membres du parti utilisaient des événements de réseautage pour solliciter des dons, promettant parfois l'accès à des ministres en échange. Une citoyenne qui a contacté son député local pour l'aider à présenter un dossier au ministre des finances a appris qu'elle devrait faire un don de $100 lors d'un événement de collecte de fonds de la CAQ pour rencontrer le ministre. Selon un enquêteur, cette stratégie de financement est l'une de celles dénoncées par la Commission Charbonneau. Des lignes directrices interdisant l'abus de pouvoir politique sont en place, mais elles doivent être appliquées, déclare Martine Valois, professeure de droit. En réponse, le directeur du Bureau des élections du Québec, Éric Ferron, a déclaré que le réseautage n'est pas un problème en soi, mais que l'accès aux membres du pouvoir politique pendant les événements de collecte de fonds doit être surveillé de près pour garantir la responsabilité.

L'homme fort de Santé Québec gagnera encore plus que prévu

Le salaire annuel du futur président-directeur général de Santé Québec sera de $652 050 pour les deux premières années de son mandat, selon un décret ministériel publié cette semaine. En plus d'un salaire annuel de base de 1T4T567 000, le futur dirigeant bénéficiera d'une rémunération additionnelle de 15% pour chacune des deux premières années de son mandat. Les détails de la rémunération et des autres conditions de travail du poste ont été rendus publics, tandis que la période de candidature a été ouverte jusqu'au 1er mars. Le candidat retenu devra fournir un réseau plus efficace aux utilisateurs et aux employés, et mettre en œuvre un changement culturel important, tout en possédant des compétences essentielles en matière de leadership et de communication. Cette nomination de haut niveau a été décrite comme un défi exceptionnel, compte tenu des enjeux de la crise sanitaire.

L'augmentation de l'immigration temporaire est sur toutes les lèvres à Québec

Le nombre croissant d'immigrants temporaires au Québec, y compris les demandeurs d'asile, les travailleurs temporaires et les étudiants étrangers, pousse la province vers un "point de basculement", selon la ministre de l'immigration Christine Fréchette. Cette situation incite le Parti québécois (PQ) à envisager une révision de ses objectifs en matière d'immigration permanente. Depuis décembre dernier, le Québec compte plus de 500 000 immigrants temporaires. Lors des élections de 2022, le PQ avait proposé un objectif annuel d'immigration permanente de 35 000 nouveaux arrivants, inférieur à celui de la Coalition avenir Québec (50 000), du Parti libéral et de Québec solidaire (plus de 60 000 chacun). Au printemps, le PQ présentera un document détaillant sa vision de l'immigration, qui pourrait proposer une révision des seuils d'immigration permanente. Le gouvernement libéral fédéral a l'intention de resserrer l'admission des étudiants étrangers afin d'alléger la pression sur le marché du logement.

Québec : Le maire Bruno Marchand brigue un second mandat

Bruno Marchand, le maire de Québec âgé de 51 ans, cherche à se faire réélire en 2025 malgré les difficultés qu'il rencontrera en 2023. Son parcours politique a connu des hauts et des bas ; il a remporté la mairie par une faible marge en 2021, sa cote de satisfaction a grimpé à 67% en 2022 avant de chuter à 47% vers la fin de l'année. Le projet de tramway, hérité de son prédécesseur Régis Labeaume, a été un élément dominant et controversé de son mandat, attirant l'attention des médias. M. Marchand souhaite recentrer son administration sur l'amélioration de la qualité de vie des citoyens et sur d'autres questions essentielles, en dépassant les débats sur le tramway qui ont assombri son programme. Il envisage un changement positif, en accordant une attention particulière à la sécurité, au développement économique et à la durabilité. Connu pour sa défense des transports actifs, il insiste sur la nécessité de prendre des décisions courageuses concernant la répartition de l'espace public entre les voitures, les vélos et les piétons.

Les syndicats sont divisés sur les offres du gouvernement

Plusieurs syndicats du secteur public québécois ont été appelés à voter jeudi sur les dernières offres du gouvernement. La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ), affiliée au Front commun, a rejeté l'offre sectorielle qui lui avait été proposée. Les membres de la FSQ-CSQ ont en effet refusé à 98% l'offre du gouvernement, jugée insuffisante et représentant un recul à la table. Le syndicat de l'enseignement de l'Estrie a, quant à lui, accepté l'offre du gouvernement avec un taux d'approbation de 50,5%. Le Syndicat de l'enseignement de la région de Laval a rejeté à 68% la proposition du gouvernement. Le résultat du vote de l'Alliance des profs de Montréal est encore attendu.

Également dans l'actualité cette semaine :

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Bienvenue aux Nouvelles hebdomadaires du Québec, par le groupe Capital Hill. Au programme : appels d'offres importants dans le domaine de la santé, mises à jour de l'Agence Santé Québec et remaniement du personnel du gouvernement du Québec.

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.