Mise à jour de la législation provinciale - 18-22 septembre 2023

Un aperçu des mises à jour législatives provinciales et territoriales pour la semaine du 18 au 22 septembre 2023.

Nouveau Brunswick

  • Le 20 septembre, Dominic Cardy, ancien ministre provincial PC du Nouveau-Brunswick, a annoncé qu'il dirigerait temporairement le nouveau Parti de l'avenir du Canada pour les électeurs mécontents des libéraux et des conservateurs fédéraux. Enraciné dans le Centre Ice Canadians (CIC), le nouveau parti a été annoncé après des mois de consultation avec les Canadiens qui, selon l'émission "CBC's Pouvoir et politiqueLes électeurs "en ont assez du statu quo". Selon M. Cardy, le nouveau parti est une alternative centriste et confiante aux partis qui, selon les électeurs, deviennent de plus en plus extrêmes. 
  • Au lendemain de la tempête tropicale Lee, des milliers de résidents du Nouveau-Brunswick sont restés sans électricité, la majorité d'entre eux résidant à Fredericton et dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick. Au total, 8 000 clients de N.B. Power ont été touchés par la tempête. N.B. Power a travaillé sans relâche pour rétablir le courant de dimanche à lundi, et le nettoyage des dégâts causés par les inondations s'est poursuivi pendant une bonne partie de la semaine.
  • Le lundi 18 septembre, des nominations ont été ouvertes dans 12 communautés afin de pourvoir 19 postes vacants au niveau local. S'il y a plus d'une candidature, une élection partielle aura lieu le 23 octobre. Les collectivités ayant des postes vacants sont Beaurivage, Campobello Island, Fredericton Junction, Grand Lake, Grand Manan, Hanwell, Neguac, Riverview, Southern Victoria, Sunbury-York South, Tracy et Upper Miramichi.  

Nouvelle-Écosse

  • Perennia Food and Agriculture Corporation, le Christmas Tree Council of Nova Scotia, l'Agri-Commodity Management Association et Horticulture Nova Scotia ont reçu une somme combinée de $2,4 millions. Ce financement leur permettra d'employer des coordinateurs de l'adaptation au changement climatique qui seront chargés de formuler et d'exécuter des stratégies d'adaptation au changement climatique spécifiques à leurs secteurs respectifs. Ce soutien financier s'inscrit dans le cadre de l'initiative "Our Climate, Our Future : Nova Scotia's Climate Change Plan for Clean Growth" et s'aligne sur l'action 8 du plan, qui consiste à renforcer la capacité des communautés et des secteurs d'activité à s'adapter au changement climatique en les aidant à recruter des coordinateurs spécialisés dans le changement climatique qui contribueront à l'élaboration et à la mise en œuvre de stratégies d'adaptation au changement climatique.
  • Des milliers de Néo-Écossais sont toujours privés d'électricité à la suite de la tempête tropicale Lee. Dans cette province de l'Atlantique, 277 000 clients de Nova Scotia Power ont été touchés par la tempête. Halifax, Truro, New Glasgow et la partie ouest de la province, qui comprend la côte sud, la vallée de l'Annapolis, Digby, Yarmouth et le comté de Shelburne, ont été les plus durement touchés par la tempête, a indiqué la compagnie d'électricité dans un communiqué.
  • L'une des caractéristiques du gouvernement de la Nouvelle-Écosse est qu'il cherche à doubler la population d'ici 2060 pour la porter à deux millions d'habitants. Cette projection a fait l'objet de nombreuses spéculations, notamment en ce qui concerne la disponibilité et le coût des logements. Cette semaine, les promoteurs immobiliers de la province ont déclaré qu'ils ne pourraient pas répondre à ces demandes si d'autres changements n'étaient pas engagés. Pour combler le déficit de logements abordables, 70 000 nouvelles unités doivent être construites d'ici à 2030, mais cet objectif ne pourra être atteint si les principaux problèmes liés au logement - pénurie de main-d'œuvre, taux d'intérêt élevés et hausse des coûts de construction - ne sont pas résolus. 

Île-du-Prince-Édouard

  • À partir du 18 septembre, les habitants de l'île peuvent demander des services liés aux soins de santé dans les bureaux d'Access PEI. Ces services comprennent la demande d'une carte de santé, l'inscription au registre des patients et l'accès aux soins virtuels.
  • Le gouvernement de l'Île-du-Prince-Édouard a mis à jour sa stratégie de jeu responsable pour la première fois depuis son introduction en 2008. Cette stratégie prévoit que le gouvernement élabore un plan visant à empêcher les habitants de l'île d'accéder à des "sites de jeu illicites à l'étranger", les jeux d'argent en ligne devenant un problème de plus en plus important. 
  • Les augmentations maximales de loyer ont été plafonnées à 3% en 2024. Les propriétaires peuvent demander à la Commission de réglementation et d'appel de l'île d'augmenter le loyer de 3% supplémentaires. 
  • À l'issue d'une élection serrée, l'ancien conseiller municipal Biran Poirier est le nouveau maire d'Alberton, dans l'ouest de l'Île-du-Prince-Édouard. M. Poirier a remporté l'élection avec seulement 19 voix d'avance sur les candidats Rosetta Tremblay et Chester Adams. 
  • Alors que la récolte des pommes de terre démarre sur l'île, de nombreux agriculteurs se demandent comment les précipitations de l'été affecteront leurs cultures. Greg Donald, directeur général du PEI Potato Board, a prévenu que la récolte s'annonçait moins bonne que celle de l'année dernière et qu'elle serait probablement plus difficile en raison de l'humidité excessive. 

Terre-Neuve et Labrador

  • Le commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de Terre-Neuve-et-Labrador demande instamment au gouvernement provincial de rétablir le pouvoir qui lui a été récemment retiré par les tribunaux. Au début du mois de septembre, la Cour d'appel a confirmé la décision d'un tribunal inférieur selon laquelle le commissaire ne peut pas obliger le gouvernement à fournir des documents qui relèvent du secret professionnel. Désormais, le seul recours pour demander des informations est de s'adresser à la Cour suprême.
  • Les compagnies d'assurance n'ont pas indemnisé les victimes de l'ouragan Fiona dans la province, ce qui incite à envisager un programme d'assurance fédéral pour les personnes vivant dans des zones à haut risque. Environ 1,5 million de Canadiens vivent dans des régions sujettes aux inondations. En réponse à la menace croissante posée par le changement climatique, un consortium de compagnies d'assurance et le gouvernement national travaillent ensemble pour finaliser un accord visant à fournir une assurance contre les inondations aux propriétaires résidant dans ces zones vulnérables. Le gouvernement fédéral soutiendra cette initiative en proposant des primes plafonnées pour les personnes résidant dans des zones à haut risque.
  • Le 20 septembre, Terre-Neuve-et-Labrador a lancé le premier de ses cinq salons virtuels de l'immigration et de l'emploi destinés aux ressortissants étrangers d'Asie de l'Est et du Sud-Est et d'Océanie. Ces salons de l'emploi se poursuivront jusqu'en mars 2024.  

Québec

  • Un juge de la Cour supérieure a statué que certains articles du projet de loi 40 du gouvernement Legault, qui réformait la gestion scolaire, contrevenaient aux droits et libertés des anglophones. Adoptée en 2020, la loi 40 a entraîné la transformation des commissions scolaires francophones en centres de services scolaires, en abolissant les élections qui servaient à élire leurs membres. Plusieurs articles de la loi 40 ne s'appliqueront pas aux conseils scolaires de langue anglaise, notamment ceux qui établissent les critères pour déterminer qui peut se présenter aux élections et siéger aux conseils.
  • La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Martine Biron, a annoncé que le gouvernement du Québec ouvrira un bureau à Tel-Aviv, afin d'accroître les échanges économiques avec la région. Les échanges commerciaux avec Israël s'élèvent à $525 millions par an et sont en croissance depuis quatre ans. Israël se positionne comme un pôle majeur d'innovation technologique sur la scène mondiale, notamment en matière d'intelligence artificielle et de cybersécurité, ce qui intéresse particulièrement le gouvernement québécois.
  • Le Journal de Montréal rapporte que le gouvernement du Québec a "détourné" $940 millions d'aide fédérale à titre de contribution fédérale aux frais d'aide financière des étudiants québécois de niveau postsecondaire. Le gouvernement a reçu cette somme dans le cadre des mesures budgétaires exceptionnelles mises en place par le gouvernement Trudeau pendant les deux années de la pandémie de COVID-19. Contrairement aux autres provinces canadiennes, le gouvernement du Québec dispose de son propre programme d'aide à l'enseignement postsecondaire et reçoit une part du programme fédéral, plutôt que d'en bénéficier directement.
  • Le gouvernement a annoncé que la vente de produits de vapotage ayant une saveur ou un arôme autre que le tabac sera interdite au Québec à partir du 31 octobre 2023. La concentration maximale en nicotine des produits sera également limitée à 20 mg/ml. Les parties prenantes craignent une résurgence du marché noir, tandis que d'autres saluent la mesure comme un moyen de limiter la consommation chez les jeunes.
  • La chef du parti Climat Québec et ancienne députée du Parti québécois, Martine Ouellet, a annoncé qu'elle sera candidate à l'élection partielle dans la circonscription de Jean-Talon. L'ancienne chef du Bloc québécois veut faire du projet de tramway son cheval de bataille. Elle a fait plusieurs apparitions publiques contre ce projet de la ville de Québec. Les questions environnementales seront également au cœur de sa campagne. Deux candidats de Québec Solidaire sont en lice pour l'investiture du parti et les autres partis n'ont pas annoncé leurs candidats.
  • Cette semaine, la Commission de délimitation des circonscriptions électorales du Québec a présenté un avant-projet de révision de la carte électorale du Québec, tel que requis par la loi, pour l'élection de 2026. Il propose de retirer une circonscription à Montréal et à la Gaspésie et d'en ajouter une dans les Basses-Laurentides et une autre dans les Cantons de l'Est, en fonction du poids démographique. Cela a déclenché une vague de mécontentement tant chez les élus que dans la population.
  • Lors de l'étude en commission parlementaire du projet de loi 31, qui vise à réformer le secteur du logement, France-Élaine Duranceau, ministre du Logement, a déclaré que la cession de bail revenait à "remettre la propriété de quelqu'un d'autre à la personne suivante". Les organismes de logement et les partis d'opposition ont dénoncé ses propos. Pendant ce temps, les municipalités réclament des fonds pour construire des logements sociaux, dans le contexte de la crise du logement dans la province. Elles affirment être coincées entre Québec et Ottawa pour recevoir leur financement.
  • La bâtonnière du Québec, Catherine Claveau, dénonce publiquement la grave crise que traversent les services de protection judiciaire de la jeunesse. Le nombre de dossiers a explosé au point que les délais légaux ne sont plus respectés devant les tribunaux. Le Parti québécois est monté au créneau pour dénoncer l'inaction du gouvernement dans ce dossier. Le ministre responsable des services sociaux, Lionel Carmant, qui a rencontré Mme Claveau en février dernier, a déclaré qu'il n'y avait pas de problème, mais qu'il était au courant.
  • Le projet de tramway de la ville de Québec cause des maux de tête à son maire, Bruno Marchand. La ministre des Transports du Québec, Geneviève Guilbault, a reconnu que les contribuables ont droit à une mise à jour des coûts du projet de tramway. Elle a refusé de se prononcer sur un prix qui serait acceptable pour le gouvernement du Québec, l'un des contributeurs financiers. Le maire de Québec a maintenu qu'il communiquerait le prix en temps voulu. L'estimation actuelle du coût est toujours de $3,9 milliards, mais des rumeurs circulent selon lesquelles le prix pourrait avoir grimpé à environ $8 milliards.
  • Le gouvernement du Québec et les centrales syndicales des employés du secteur public ont commencé à intensifier leurs négociations. Le front syndical réclame l'équivalent de l'indice des prix à la consommation (IPC) majoré de 2% pour 2023 (ou $100 par semaine, selon la formule la plus avantageuse pour les travailleurs), puis l'IPC majoré de 3% pour la deuxième année et l'IPC majoré de 4% pour 2025, soit un contrat de travail d'une durée de trois ans. Le gouvernement du Québec, quant à lui, propose une augmentation de 9% sur cinq ans aux employés de l'État, soit 3% la première année, puis 1,5% les quatre années suivantes. Toutefois, il ajoute un montant forfaitaire de 1 000 T la première année, puis un montant équivalent à 2,51 T affectés aux "priorités gouvernementales", ce qui rend son offre équivalente à 131 T sur cinq ans.

Ontario

  • La première rencontre officielle entre le premier ministre Doug Ford et la maire de Toronto Olivia Chow a eu lieu le 18 septembre. Lors d'une réunion amicale, les deux dirigeants ont présenté un ".front uni"En effet, le gouvernement a annoncé la création d'un groupe de travail chargé d'examiner la situation financière de Toronto ainsi que le financement de logements pour les demandeurs d'asile. En outre, le gouvernement fédéral devrait se joindre à ce nouveau groupe de travail, ce qui donnera plus de poids à un changement attendu depuis longtemps à Toronto. Mme Chow a également déclaré qu'elle s'attendait à ce que la province suive le processus de planification de la ville en ce qui concerne la Place de l'Ontario. Pour marquer leur relation désormais amicale, M. Ford a offert à Mme Chow une photo encadrée de son défunt mari et ancien chef du NPD, Jack Layton, aux côtés du défunt frère de M. Ford et ancien maire de Toronto, Rob Ford. Nombreux sont ceux qui estiment que cette rencontre marque le premier pas positif vers la coopération, malgré la relation conflictuelle qu'entretenaient les deux dirigeants pendant la campagne de Mme Chow. 
  • La province a annoncé un investissement supplémentaire de $42 millions dans le cadre de l'allocation logement Canada-Ontario (COHB) afin de trouver des logements à long terme pour les demandeurs d'asile et d'autres populations à risque. Cette annonce fait suite aux nombreuses manifestations qui ont eu lieu au cours de l'été lorsque des demandeurs d'asile de Toronto ont été refoulés du système d'hébergement à capacité maximale et qu'ils n'ont pas pu demander l'aide du gouvernement fédéral, leur demande d'asile n'ayant pas été entièrement acceptée. 
  • Le 18 septembre, la Cour supérieure de l'Ontario a jugé que les lois pénales canadiennes sur le commerce du sexe étaient constitutionnelles, rejetant ainsi une contestation fondée sur la Charte déposée par des groupes défendant les droits des travailleurs du sexe. L'Alliance canadienne pour la réforme du droit du travail sexuel (ACRTS) a fait valoir que la loi favorise la stigmatisation, invite à la violence ciblée et empêche les travailleurs du sexe d'obtenir un consentement valable. En outre, la CASWLR a affirmé que les travailleurs du sexe étaient arrêtés en vertu de lois émanant de tiers. De son côté, l'association Parents Against Child Trafficking a qualifié la décision de "[...]fantastique"Elle a présenté des témoignages et des déclarations sous serment lors de l'audience pour démontrer que le travail du sexe est une "industrie violente" qui "exploite énormément". Le juge Robert Goldstein a estimé que la loi sur la protection des communautés et des personnes exploitées établissait un équilibre entre l'interdiction des aspects les plus exploitants du travail du sexe et la protection juridique des travailleurs du sexe. 

Manitoba

  • Pour lire notre récapitulation de la première moitié des élections générales au Manitoba, cliquez sur ici. Au 22 septembre, les sondages montrent une augmentation du soutien au NPD, qui devance les PC de 6 points. 
  • Le médecin-chef du Manitoba, le Dr Brent Roussin, déclare que la province attend pour prendre une décision sur la prise en charge du coût des vaccins contre le virus respiratoire syncytial (VRS) que les directives fédérales anticipées arrivent en 2024. Cependant, une résidente de Winnipeg souligne que le coût du vaccin est un obstacle important pour de nombreuses personnes âgées comme elle. La semaine dernière, l'Ontario a dévoilé son intention d'autoriser les pharmaciens à administrer le premier vaccin contre le VRS pour adultes, qui a été approuvé par Santé Canada en août. Mercredi, Mme Roussin a confirmé qu'aucune initiative de ce type n'était actuellement en place dans la province.

Saskatchewan

  • Mercredi, Saskatchewan Polytechnic a annoncé son intention de construire un nouveau campus à Saskatoon, à Innovation Place, sur le campus de l'Université de Saskatchewan, afin de consolider ses activités dans la ville. Le président-directeur général de l'établissement estime que le coût total de la construction du nouveau campus centralisé s'élèvera à environ $500 millions. La province s'est engagée à fournir jusqu'à 1,4 milliard de tonnes pour contribuer aux efforts de construction. 
  • Le gouvernement de la Saskatchewan affirme qu'il n'a pas été contacté par Ottawa au sujet des problèmes de sécurité depuis que le Premier ministre Trudeau a allégué que le gouvernement indien avait joué un rôle dans l'assassinat d'un citoyen canadien, le leader sikh Hardeep Singh Nijjar. Jeremy Harrison, ministre du commerce de la Saskatchewan, a déclaré que la province méritait d'être régulièrement informée de la situation, d'autant plus qu'elle représente environ un tiers des exportations canadiennes vers l'Inde, qui représentent plus de $1 milliard d'euros pour l'économie provinciale, et qu'elle dispose d'un bureau de commerce et d'investissement à New Delhi. 
  • Mardi, un tribunal de Regina a entendu une demande d'injonction déposée contre la politique du gouvernement de la Saskatchewan en matière de pronoms. Une injonction suspendrait la politique pendant que sa constitutionnalité est débattue. La décision sur la demande d'injonction sera rendue à une date ultérieure. Les avocats reviendront devant la Cour du Banc du Roi en novembre pour débattre de la constitutionnalité de la politique gouvernementale en matière de pronoms.
  • Juste à l'extérieur des limites de la ville de Swift Current se trouve une grande parcelle de prairie qui est maintenant officiellement protégée par Conservation de la nature Canada, comme cela a été annoncé lundi matin. Le projet de conservation Cave Pasture comprend 286 hectares de prairies, de zones humides et d'habitats littoraux, et constitue un refuge pour de nombreuses espèces, dont l'emblématique tétras à queue fine, l'oiseau de la province. 
  • Les Home Builders' Associations et d'autres associations demandent au gouvernement de la Saskatchewan de suivre la décision récente du gouvernement fédéral de supprimer les taxes sur les nouvelles constructions d'immeubles locatifs afin de résoudre les problèmes d'accessibilité et de disponibilité du logement. Toutefois, le gouvernement de la Saskatchewan a déclaré qu'il n'envisageait pas de réduire sa TVP de la même manière.

Alberta

  • Le gouvernement de l'Alberta a publié jeudi un rapport très attendu sur la possibilité d'établir un régime de retraite exclusivement albertain, affirmant que la province a droit à un transfert d'actifs considérable de $ 334 milliards du Régime de pensions du Canada en 2027.
  • Pour la première fois depuis le début de l'épidémie d'E. coli dans les garderies de Calgary il y a plus de deux semaines, aucun nouveau cas n'a été enregistré. Mais les parents qui espèrent soulager leur portefeuille attendent toujours que la province lance un portail web pour les demandes d'"indemnisation pour raisons humanitaires".
  • Selon le ministre de la santé de l'Alberta, le nombre d'hospitalisations liées au virus COVID a augmenté de 73% depuis juillet.
  • Le gouvernement de l'Alberta a approuvé le financement, à hauteur de $7 millions, d'une étude pluriannuelle visant à déterminer comment les petits réacteurs nucléaires modulaires pourraient être déployés de manière sûre, techniquement et économiquement dans le cadre de l'exploitation des sables bitumineux.
  • Plusieurs projets d'énergie propre basés en Alberta seront soutenus par des millions de dollars de financement du gouvernement fédéral (un engagement total de plus de $175 millions pour 12 nouveaux projets éoliens, solaires et de réseaux intelligents), mais le premier ministre affirme que les objectifs de zéro net du gouvernement fédéral sont encore loin d'être atteints.

Colombie-Britannique

  • La Colombie-Britannique s'apprête à prendre de nouvelles mesures qui contribueront à créer davantage de logements en accélérant le processus d'octroi de permis et en aidant à construire davantage de logements secondaires destinés à la location. La première mesure vise à accélérer la procédure d'octroi de permis grâce à la mise en place d'un guichet unique qui élimine la nécessité de déposer plusieurs demandes de permis auprès de différents ministères. La deuxième initiative est axée sur les appartements accessoires et précède la législation prévue cet automne pour rendre les appartements accessoires légaux dans toute la province, ainsi qu'un programme pilote d'incitation pour aider les propriétaires à construire des appartements accessoires.
  • Lors de la convention de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique de cette année, plus d'un millier d'hommes politiques de toute la province se sont retrouvés pour leur réunion annuelle, qui comprenait des réunions et des discours, des débats et des consultations, des présentations et des conférences de presse. 
  • Sonia Furstenau, chef du Parti vert de la Colombie-Britannique, a accusé le ministre de la Santé, Adrian Dix, et le gouvernement provincial de démissionner en catimini. S'exprimant lors de la conférence annuelle de l'Union of B.C. Municipalities à Vancouver mercredi, Mme Furstenau a qualifié d'inacceptable le fait que M. Dix ait récemment admis qu'une forte demande de soins médicaux d'urgence pourrait être la "nouvelle normalité".
  • Le député de Parksville-Qualicum, Adam Walker, se dit "ouvert" à une réélection en 2024 après avoir été évincé du caucus néo-démocrate de la Colombie-Britannique le 17 septembre.th après la conclusion d'une enquête pour faute.
  • Le programme provincial d'exonération des frais de scolarité pour les anciens jeunes pris en charge a été étendu à tous les anciens jeunes pris en charge, quel que soit leur âge. Les anciens jeunes pris en charge éligibles, quel que soit leur âge, peuvent bénéficier de la gratuité des frais de scolarité dans les 25 établissements d'enseignement postsecondaire publics, au Native Education College et dans les établissements de formation professionnelle agréés par les syndicats. Cette extension comprend également l'introduction d'une nouvelle subvention de $3 500 pour couvrir les frais d'éducation, tels que les livres, les ordinateurs et les fournitures.

Territoires du Nord-Ouest

  • Si la situation des incendies de forêt s'améliore pour certains habitants des Territoires du Nord-Ouest qui ont été autorisés à rentrer chez eux cette semaine, un mois après avoir été évacués, les autorités préviennent que les menaces persistent dans les zones du territoire où 121 incendies brûlent encore activement.
  • Le 22 septembrendLa première ministre Caroline Cochrane a pratiquement rencontré Pierre Poilievre, le chef de l'opposition officielle au niveau fédéral.
  • Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a annoncé que Renée Fougère sera nommée curateur public des Territoires du Nord-Ouest. Le Curateur public sert un large éventail de clients et protège et gère les intérêts juridiques et financiers des résidents vulnérables des Territoires du Nord-Ouest.  

Yukon

  • Le premier ministre Ranj Pillai et une délégation d'entreprises du Yukon ont achevé leur mission en Inde et sont sur le point de rentrer au Canada. Le premier ministre a fait remarquer que, bien que les relations entre le Canada et l'Inde aient évolué au cours des 72 dernières heures, le dialogue qui s'est déroulé pendant la mission a été productif et il est convaincu que les discussions aboutiront à des résultats positifs pour les habitants du Yukon.
  • La GRC enquête sur la cyberattaque qui a touché le gouvernement du Yukon et qui est considérée comme sans précédent en termes de taille et d'étendue, selon un directeur de la sécurité de l'information du gouvernement territorial.
  • Le Tr'ondëk-Klondike a été inscrit sur la liste des sites du patrimoine mondial de l'UNESCO. Le site se compose de huit lieux patrimoniaux qui racontent l'histoire collective de l'impact du colonialisme sur le mode de vie de la Première nation Tr'ondëk Hwëch'in entre 1874 et 1908. L'ensemble du site historique retrace la chronologie de l'activité et de l'occupation de la région par les Premières nations et les colons.

Nunavut

  • Le premier ministre Akeeagok s'attend à une croissance économique importante au Nunavut l'année prochaine. Dans un discours prononcé lors du Nunavut Trade Show mardi après-midi, M. Akeeagok a déclaré aux délégués que l'économie du Nunavut devrait croître de 13,6 % en 2024, contre environ 7 % en 2023.
  • Joanna Quassa, qui a été ministre de l'environnement et de l'énergie du gouvernement du Nunavut et ministre responsable du Collège de l'Arctique du Nunavut, a annoncé sa démission du Cabinet. Elle restera députée de la circonscription d'Aggu.
  • Le site web du gouvernement du Nunavut est de nouveau accessible à la plupart des utilisateurs après avoir été la cible d'une campagne de cyberattaque par déni de service distribué (DDoS). Selon le gouvernement, il n'y a aucun risque pour les informations personnelles ou publiques. 

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.