Rapport sur les minéraux critiques au Canada -Revue de presse de février

Nous avons passé en revue tous les rapports importants sur les minéraux critiques au Canada pour le mois de février.

La ministre Champagne a rencontré des acteurs du secteur des mines et des minéraux critiques en Abitibi-Témiscamingue

Le 20 février dernier, l'honorable François-Philippe Champagne, ministre de l'Innovation, des Sciences et de l'Industrie, était en Abitibi-Témiscamingue pour discuter avec des acteurs du secteur des mines et des minéraux critiques. Sébastien Lemire, député d'Abitibi-Témiscamingue, a également participé à cet engagement.

Le Canada va stimuler l'approvisionnement en minéraux essentiels et renforcer les chaînes de valeur grâce à un investissement dans le Saskatchewan Research Council

Lors du Forum Canada-Royaume-Uni sur la décarbonisation industrielle, l'honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l'énergie et des ressources naturelles, accompagné de Mike Crabtree, président-directeur général du Saskatchewan Research Council (SRC), a annoncé un investissement de $4 990 000 au SRC dans le cadre du programme Critical Minerals Research, Development and Demonstration (CMRDD).

Grâce à ce financement, le CRS développera un processus avancé et innovant pour séparer les éléments de terres rares (REE). Ces alliages sont essentiels pour les sources d'énergie propres et les technologies telles que les éoliennes et les véhicules électriques. Ce procédé permettra d'augmenter l'offre de métaux nécessaires au développement d'une chaîne de valeur nationale pour les véhicules électriques. Ce processus produira suffisamment de matériaux pour aider à construire plus d'un demi-million de moteurs de véhicules électriques par an. En outre, une fois le projet achevé, le Canada sera en mesure de produire ces minéraux essentiels à l'échelle commerciale - une première canadienne pour le traitement des terres rares.

Le Canada annonce plus de $4 millions de dollars pour soutenir la chaîne de valeur des minéraux essentiels et créer de bons emplois en Ontario

Mark Gerretsen, député de Kingston et des Îles, au nom de l'honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, a annoncé un investissement de $4,2 millions de dollars dans la société Ucore Rare Metals Inc. (Ucore). Cet investissement permettra de mettre à l'échelle et de démontrer l'efficacité commerciale de la plateforme technologique de séparation des éléments des terres rares d'Ucore, en instance de brevet et développée au Canada, dans des conditions commerciales rigoureusement simulées.

Financé par le programme Critical Minerals Research, Development and Demonstration (CMRDD), le projet d'Ucore aidera le Canada à accroître sa production de métaux essentiels au développement des moteurs de véhicules électriques. Il s'agit d'une étape cruciale dans le développement d'une chaîne de valeur nationale pour les véhicules électriques.

Au lieu d'expédier les concentrés canadiens à l'étranger pour qu'ils y soient séparés, le projet d'Ucore permettra au Canada de participer directement au marché croissant des éléments lourds et légers des terres rares. Ce financement offrira également des possibilités d'emploi pour les métiers spécialisés et les professions libérales, y compris pour les communautés autochtones.

Il est important de noter que l'investissement soutient le développement de l'expertise canadienne et déploie une nouvelle technologie plus durable au profit d'autres entreprises nationales. Outre les véhicules électriques, les éléments des terres rares sont également nécessaires pour les éoliennes et divers produits électroniques.

La vitrine minière du Nord de l'Ontario présentera 112 fournisseurs du Nord de l'Ontario au PDAC 2024

L'honorable Patty Hajdu, ministre des Services aux autochtones et ministre responsable de FedNor, a annoncé la liste des 112 entreprises et organisations qui participeront à l'initiative de financement de la
Northern Ontario Mining Showcase (NOMS) à la convention internationale 2024 de l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (PDAC).

Dirigé par la ville de Temiskaming Shores, le NOMS offre aux exposants une occasion unique d'accroître leurs ventes et leurs exportations et de présenter les innovations du Nord de l'Ontario, y compris certains des derniers équipements, outils, produits et services miniers, ainsi que des technologies propres. D'une superficie impressionnante de 13 200 pieds carrés, le pavillon sera l'une des plus grandes attractions de la première convention mondiale sur l'exploration minérale et l'exploitation minière, avec une liste impressionnante d'exposants de fournitures et de services miniers.

Compte tenu de l'impressionnant palmarès des NOMS, le gouvernement du Canada a investi $781,750 pour soutenir l'évolution continue du pavillon pour 2024. Depuis sa création en 2015, le pavillon financé par FedNor a presque triplé de taille et a aidé les participants à créer plus de 900 emplois et à générer plus de $100 millions d'euros d'augmentation des ventes.

Rio Tinto et le gouvernement du Canada s'associent pour décarboniser le traitement du minerai de fer au Labrador Ouest

Le gouvernement du Canada a octroyé C$18,1 millions de dollars de son Fonds pour une économie à faibles émissions de carbone à la Compagnie minière IOC de Rio Tinto pour soutenir la décarbonisation du traitement du minerai de fer dans ses opérations à Labrador West.

Ce financement permettra à IOC de réduire la quantité de fioul lourd consommée pour la production de boulettes et de concentrés de minerai de fer. L'entreprise installera une chaudière électrique pour remplacer les émissions provenant de l'utilisation des chaudières à mazout lourd, ainsi que des instruments et des brûleurs à haut rendement énergétique pour réduire encore la consommation de mazout lourd des machines d'induration.

Au cours de la durée de vie de ce projet, IOC constatera une réduction cumulée d'environ 2,2 millions de tonnes d'émissions de gaz à effet de serre.

L'installation des nouveaux équipements commencera au deuxième trimestre 2024 et devrait s'achever au premier semestre 2025. Le projet créera plus de 100 emplois pendant les phases de construction et de mise en œuvre à Labrador West.

L'inquiétude grandit face à l'explosion des demandes d'autorisation d'exploitation minière dans le sud du Québec

Les prospecteurs anticipant une demande explosive de minéraux utilisés dans les batteries électriques, le Québec connaît un véritable boom des concessions minières. La ruée fait que les gens posent des claims un peu partout, même sous les maisons. En réaction, les habitants et les municipalités demandent que les règles soient renforcées.

Alors que la plupart des activités minières au Québec se déroulent encore dans le nord de la province, la demande de graphite et de lithium - composants essentiels des batteries des véhicules électriques - incite les mineurs à étendre leurs recherches aux régions méridionales, où l'industrie n'est pas familière aux habitants et aux autorités locales.

Rapporté par Global News

Dans cette mine d'or à ciel ouvert du nord-est de l'Ontario, les camions roulent tout seuls.

Une nouvelle mine d'or à ciel ouvert située dans le nord-est de l'Ontario s'est tournée vers l'automatisation - notamment vers des camions de transport de près de 300 tonnes qui se conduisent eux-mêmes - dans le but d'accroître la productivité et la sécurité des travailleurs.
Le projet Côté Gold, situé près de Gogama, à mi-chemin entre Sudbury et Timmins, devrait produire environ 440 000 onces d'or par an au cours des 18 prochaines années.

Pour extraire le métal précieux, d'énormes camions miniers Caterpillar transporteront chaque jour plus de 30 000 tonnes de minerai afin de les traiter. La mine dispose actuellement de 14 de ces camions miniers, qui peuvent transporter environ 200 tonnes de minerai en une seule charge, et en comptera 23 lorsque la production aura pleinement démarré.

La société IAMGOLD, basée à Toronto, qui exploite la mine, s'est appuyée sur les connaissances de Caterpillar et des sables bitumineux de l'Alberta - où des camions autonomes sont utilisés depuis plusieurs années - pour construire la première mine de l'Ontario à utiliser des véhicules automatisés.

Rapporté par CBC News

L'Association canadienne des métaux pour batteries publie une feuille de route sur la chaîne de valeur

Déterminée à réaliser l'avenir net zéro du Canada, l'Association canadienne des métaux pour batteries a publié en 2022 une feuille de route pour la chaîne de valeur des batteries au Canada. En collaboration avec Energy Futures Lab, Accelerate ZEV et The Transition Accelerator, cette feuille de route présente une stratégie nationale permettant au Canada de tirer parti de ses abondantes ressources minérales tout en favorisant un avenir net zéro.

Rapporté par Innovation News Network

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.