Analyse de la santé - Canada atlantique et Manitoba - 26 avril 2024

Analyse de l'état de santé des provinces de l'Atlantique et du Manitoba pour la semaine du 26 avril 2024. Rédigé par Wes McLean.

Manitoba

  • Dans le cadre du budget 2024, les premiers travaux sont en cours pour faire de l'hôpital Victoria un centre de soins de santé exceptionnels dans le sud de Winnipeg, avec des plans pour ouvrir une nouvelle salle d'urgence à l'hôpital Victoria, rouvrir le Mature Women's Centre et construire le Anne Oake Family Recovery Centre, ont annoncé cette semaine le premier ministre Wab Kinew et le ministre de la Santé, des Aînés et des Soins de longue durée, Uzoma Asagwara. Dans le cadre du budget 2024, la province investit $635 millions de dollars dans des projets d'investissement pour le secteur de la santé, y compris les travaux nécessaires pour améliorer les services de l'hôpital Victoria. Le projet d'investissement fera l'objet d'une évaluation complète, qui comprendra des travaux de conception préliminaire, l'établissement de la portée et le calcul des coûts du projet. La construction de la nouvelle salle d'urgence devrait commencer dans les deux ans, une fois que la dotation en personnel sera assurée, a indiqué le premier ministre.
  • Le ministre de la Santé, des Aînés et des Soins de longue durée, Uzoma Asagwara, a annoncé récemment l'augmentation de la capacité chirurgicale pour les patients souffrant de troubles de la colonne vertébrale et la mise en place d'un nouveau programme provincial de soins de la colonne vertébrale afin que les Manitobains qui ont besoin de soins aigus de la colonne vertébrale soient traités plus rapidement. Le gouvernement du Manitoba investit plus de $12 millions de dollars dans la mise en place d'un nouveau programme provincial de soins de la colonne vertébrale qui réduira les longs délais d'attente pour les consultations des patients avec les chirurgiens de la colonne vertébrale, établira des listes d'attente centralisées et coordonnera des niveaux de soins complexes entre une multitude de fournisseurs de soins, d'imagerie diagnostique et de ressources chirurgicales dans toute la province, a indiqué le ministre.
  • Le gouvernement du Manitoba prend des mesures pour améliorer l'accès des premiers intervenants de la province à des services de soutien tenant compte des traumatismes, a annoncé le premier ministre Wab Kinew en début de semaine. "Les premiers intervenants sont là pour les Manitobains lorsqu'ils ont le plus besoin d'aide, et nous devons être là pour eux", a déclaré M. Kinew. "Les pompiers, les ambulanciers et les policiers sont exposés à des situations traumatisantes et parfois dangereuses, et nous sommes déterminés à faire en sorte qu'ils bénéficient d'un soutien accru lorsqu'ils en ont besoin. Dans un premier temps, la province veille à ce que les premiers intervenants du Manitoba puissent bénéficier d'un soutien en matière de santé mentale en affectant trois conseillers aux pompiers, au personnel paramédical et aux forces de l'ordre, a indiqué le premier ministre. 
  • Un nombre record de Manitobains ont donné et reçu un rein l'année dernière, ce qui témoigne à la fois de la sensibilisation accrue au registre des donneurs d'organes de la province et de l'amélioration du niveau de soins offerts au Transplant Wellness Centre du Health Sciences Centre (HSC), a annoncé le ministre de la Santé, des Aînés et des Soins de longue durée, Uzoma Asagwara. "En tant que communauté, nous avons le pouvoir de faire une différence profonde dans la vie des personnes atteintes d'insuffisance rénale", a déclaré M. Asagwara. "À l'occasion de la Semaine nationale de sensibilisation aux dons d'organes et de tissus, j'encourage tous les Manitobains à faire part de leur intention d'être donneurs d'organes et de tissus afin de contribuer à sauver des vies. Ensemble, nous pouvons apporter de l'espoir aux personnes touchées par les maladies rénales et à leurs proches. Un nombre record de 83 Manitobains ont reçu une greffe de rein dans le cadre du programme de transplantation rénale pour adultes du HSC en 2023, dépassant le précédent record de 77 établi en 2017. En outre, un nombre record de Manitobains ont fait don de leur vie à d'autres personnes dans le besoin par le biais du don d'organes l'année dernière, 30 d'entre eux ayant fait un don d'organes à titre posthume. C'est beaucoup plus que le précédent record de 22, établi en 2018, a noté le ministre. 
  • Deux organismes communautaires font équipe pour renforcer les services qu'ils offrent aux habitants du centre-ville de Winnipeg. La Bear Clan Patrol s'installe à la Women's Health Clinic sur Graham Avenue près de Vaughan Street, où elle aura accès à un centre de patrouille, à un espace de réunion et à des bureaux, selon un communiqué de presse publié vendredi.

Terre-Neuve et Labrador

  • L'honorable Paul Pike, ministre des Enfants, des Aînés et du Développement social et ministre responsable de la condition des personnes handicapées, annonce aujourd'hui un appel à candidatures pour les subventions d'accessibilité 2024-25. Remplaçant les anciennes subventions pour l'inclusion et la capacité, les subventions pour l'accessibilité s'alignent sur la Loi sur l'accessibilité pour identifier, prévenir et supprimer les obstacles et améliorer l'accessibilité dans la province. Par l'intermédiaire de Budget 2024Le gouvernement provincial a alloué $325,000 pour des subventions d'accessibilité afin de garantir que les personnes handicapées puissent participer et contribuer à tous les aspects de la société.
  • Un groupe qui aide les personnes handicapées et autistes à trouver un emploi à Terre-Neuve-et-Labrador a subi une réduction massive de son financement par le gouvernement fédéral. Le récent budget fédéral a amputé de $625 millions de dollars l'Entente sur le développement du marché du travail, qui sert à financer les organismes de soutien communautaire qui aident les gens à trouver un emploi. Le programme a été lancé en 1997. Ces fonds supplémentaires ont été ajoutés en 2017.
  • Les services de santé de Terre-Neuve-et-Labrador ont confirmé que les infirmières en chimiothérapie de nombreuses zones rurales sont payées différemment de celles des centres urbains. Tony Wakeham, chef du PC premières questions posées a abordé la question à la Chambre d'assemblée la semaine dernière, en demandant pourquoi de tels écarts de rémunération existaient. Dans une déclaration à VOCM News, le service de santé explique que la chimiothérapie est administrée dans de nombreuses zones rurales dans des unités de traitement ambulatoire, qui offrent une variété d'autres services. Ces infirmières sont donc classées différemment de celles qui travaillent dans les unités de chimiothérapie. Cependant, ils ne donnent pas de détails sur la différence de rémunération.

Nouvelle-Écosse

  • La Nouvelle-Écosse accueillera 30 nouveaux ambulanciers paramédicaux en 2024-25 à la suite du premier effort de recrutement en personne de la province dans le domaine des soins de santé en Australie plus tôt cette année. Les nouvelles recrues sont des ambulanciers paramédicaux accrédités et expérimentés en soins avancés. La Nouvelle-Écosse est reconnue mondialement comme un leader dans ce domaine, et le champ d'action d'un auxiliaire médical dans la province est similaire à celui de l'Australie. Les 13 premiers auxiliaires médicaux australiens commenceront à travailler en juillet, les autres débuteront au début de 2025. Ils travailleront pour Emergency Medical Care Inc. dans des communautés de toute la Nouvelle-Écosse.
  • Après les vagues de chaleur, les inondations meurtrières et les incendies de forêt record de l'été dernier, certains scientifiques exhortent les professionnels de la santé canadiens à aider leurs patients à mieux se préparer aux conditions météorologiques extrêmes et aux catastrophes naturelles liées au changement climatique. Blair Feltmate, directeur de l'Intact Centre on Climate Adaptation à l'université de Waterloo, a déclaré lors d'une conférence nationale sur la santé publique qui s'est tenue mercredi à Halifax qu'il existe des moyens d'aider les patients à mieux se préparer au changement climatique. des moyens peu coûteux et efficaces de réduire les dommages causés par les catastrophes liées au climat - dont certaines sont aussi simples que le nettoyage des gouttières, des clapets anti-retour, des collecteurs d'eaux pluviales ou l'installation de stores aux fenêtres.

Nouveau Brunswick

  • Le Réseau de santé Vitalité affirme avoir dépassé son budget de près de $98 millions pour les 11 premiers mois de l'exercice 2023-2024, principalement en raison des dépenses liées aux infirmières itinérantes. L'embauche des 190 équivalents temps plein des agences privées a représenté $94,2 millions du dépassement des coûts entre le 1er avril 2023 et le 29 février 2024, selon le vice-président Réjean Després. Cela représente environ 12 % du budget de Vitalité.
  • Selon les personnes qui travaillent en première ligne avec les consommateurs de drogues, un dangereux tranquillisant pour animaux fait son apparition dans l'offre de drogues non réglementées du Nouveau-Brunswick. La xylazine, un sédatif vétérinaire dont les effets sont similaires à ceux d'une benzodiazépine dépressive, a été identifiée dans un rapport de Santé Canada datant de 2022 comme un nouvel additif aux opioïdes vendus illégalement. La drogue est ajoutée au mélange pour "augmenter le volume et renforcer ou imiter les effets d'autres drogues illicites". Le rapport fédéral ne fait état que de cinq cas de présence de la drogue dans l'approvisionnement du Nouveau-Brunswick entre 2012 et 2022. Mais les fournisseurs de services de réduction des méfaits à Fredericton, Moncton et Saint John affirment que la situation a changé, l'additif toxique apparaissant plus souvent et posant de nouveaux défis.
  • Plus de six mois se sont écoulés depuis que la Dre Jennifer Russell a annoncé sa démission du poste de médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, mais le ministère de la Santé n'a pas encore fait le point sur la recherche de son remplaçant. Le processus de recrutement est en cours, a déclaré le porte-parole du ministère, Sean Hatchard. Le ministère "travaille avec une firme de recherche de cadres pour mener une recherche approfondie pour ce poste critique", a-t-il dit dans une déclaration envoyée par courriel vendredi dernier, un mois après que CBC News ait demandé de l'information pour la première fois. Il n'a pas donné le nom de l'entreprise, n'a pas donné de détails sur le processus et n'a pas indiqué l'offre d'emploi.
  • La région du Restigouche pourrait faire un pas de plus vers la mise en place d'un projet pilote de garderie pour les travailleurs de la santé, selon la directrice du Réseau de santé Vitalité. La régie régionale de la santé prévoit lancer une demande de propositions pour trouver un partenaire qui pourrait gérer une telle garderie " au cours des prochaines semaines ", a déclaré la présidente-directrice générale, la Dre France Desrosiers, à CBC News. Il s'agirait de la première garderie de Vitalité au Nouveau-Brunswick. Mme Desrosiers a fait ces commentaires à la suite de la réunion publique du conseil d'administration de Vitalité à Campbellton mardi, où plusieurs dirigeants régionaux ont profité de la période de questions pour réitérer le besoin urgent d'une garderie désignée qui fonctionnerait sept jours par semaine et au moins 12 heures par jour, sinon 24.

Île-du-Prince-Édouard

  • Certains résidents de l'Île-du-Prince-Édouard qui composent le 911 en cas d'urgence entendent un message enregistré et sont mis en attente. La province affirme qu'elle n'est pas en mesure de savoir à quelle fréquence cela se produit, mais elle s'empresse de minimiser toute préoccupation potentielle. "Ce n'est pas fréquent, mais cela arrive", a déclaré Pat Kelly, coordinatrice provinciale de l'Organisation des mesures d'urgence de l'Île-du-Prince-Édouard. "Il y a des cas où nous recevons un afflux d'appels, qu'il s'agisse d'un accident de la route ou de plusieurs personnes qui appellent au sujet d'un incident", a-t-il déclaré, compte tenu notamment de la prolifération des téléphones portables au cours des dernières années.
  • La police de Charlottetown indique que le personnel de la salle d'urgence de l'hôpital Queen Elizabeth a déclaré un protocole de code argent, destiné aux situations de verrouillage impliquant une arme, tôt lundi matin. Dans le cas présent, l'arme était un crayon qu'un homme brandissait de manière menaçante. Cet incident est le dernier en date à alimenter les inquiétudes de certains membres du personnel de l'hôpital QEH en matière de sécurité. Lundi, peu après 1 heure du matin, la police a été appelée à l'hôpital pour s'occuper d'un homme agité qui jetait des chaises aux urgences. Les agents l'ont maîtrisé à l'aide d'un pistolet paralysant.

Restez à jour avec les nouvelles tendances

Ce site web utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible lors de votre visite.

Logo CHG.