Plan départemental des services partagés

Services partagés Canada

Nouveau ministre du gouvernement numérique

La création du premier ministre autonome du gouvernement numérique du Canada reflète l'importance que le gouvernement du Canada (GC) accorde à devenir un organisme qui privilégie le numérique et qui profitera à tous les Canadiens. Par l'intermédiaire du Lettre de mandat du ministreLe ministre s'est vu confier le rôle de chef de file pour la stratégie et la programmation numériques au Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada ainsi qu'à la SSC. Cela inclut le renouvellement du SSC, en veillant à ce qu'il soit doté de ressources adéquates et aligné pour fournir une infrastructure informatique commune qui soit fiable et sécurisée.

SSC 3.0 Une approche d'entreprise

Pour réaliser sa vision du gouvernement numérique, le GC a établi des normes numériques et a publié le Plan stratégique des opérations numériques : 2018-2022. Ensemble, ces initiatives placent les utilisateurs et leurs besoins au premier plan pour tirer parti des dernières technologies numériques afin de fournir des services de grande valeur aux Canadiens, CSE 3.0. Il s'agit de mener une approche gouvernementale intégrée ou ce que nous appelons une approche d'entreprise pour la gestion des technologies de l'information. Cette approche aide le gouvernement à réaliser ses principaux programmes numériques tels que la stratégie d'adoption du "Cloud First" et la directive sur la prise de décision automatisée pour l'utilisation responsable de l'intelligence artificielle.

Les quatre priorités identifiées sous CSE 3.0 permettra à la SSC de jouer un rôle de premier plan dans la mise en œuvre de la transformation numérique à l'échelle du gouvernement. Le partage des services informatiques essentiels au sein de l'administration permettra de garantir une administration véritablement numérique qui place les utilisateurs au premier plan, comprend leurs besoins, intègre la protection des données dans tout ce qu'elle fait et fournit simultanément les meilleurs services, programmes et politiques numériques possibles.

Priorités du CSD 3.0 Réseau et sécurité :

Le CSD doit consolider les bases informatiques en augmentant la fiabilité du réseau et en renforçant la sécurité. La priorité numéro un est de construire un service de réseau fiable, toujours en service, disponible partout, fiable, rapide et évolutif en fonction de l'évolution des besoins. Avec le SSC 3.0, le GC a la possibilité de passer des réseaux ministériels uniques à des réseaux d'entreprise modernes. Les réseaux modernes utiliseront les dernières mesures de sécurité qui protègent mieux les informations personnelles, se connecteront de manière transparente aux centres de données en nuage et d'entreprise (CDE) et se développeront rapidement pour offrir aux utilisateurs la connectivité dont ils ont besoin pour faire leur travail.

Outils de collaboration :

L'Ouest canadien et les territoires

  • Déployer de nouvelles technologies telles que des récepteurs satellites, des concentrateurs Internet mobiles et des scanners portables pour lever les obstacles à l'accès dans les régions éloignées et isolées

Région Atlantique

  • Mettre en place un nouveau système téléphonique pour faciliter l'accès des clients aux informations concernant le Service national d'identité, le programme de réduction des cotisations d'assurance-emploi, le programme de prestations supplémentaires de chômage et les rentes gouvernementales
  • Continuer à mettre en place le service d'assistance numérique dans les Centres Service Canada pour aider les clients à accéder plus rapidement au service

Région de l'Ontario

  • Augmenter la capacité de service et réduire les temps d'attente grâce à l'initiative de service virtuel communautaire qui relie les clients aux agents de Service Canada par vidéoconférence

Responsabilités essentielles : résultats et ressources prévus

Les outils de collaboration désignent les outils que nous utilisons pour faire notre travail, tels que les appareils mobiles, les tablettes ou les outils de communication comme la téléconférence. La CSE doit moderniser les outils de collaboration afin de permettre aux fonctionnaires fédéraux de remplir leur mandat ministériel et de fournir des services de grande valeur à la population canadienne, de les impliquer et de leur donner les moyens de le faire. La SSC 3.0 soutiendra une plateforme de travail numérique d'entreprise à l'échelle du gouvernement.

Application Santé :

Lorsque nous pensons à la santé des applications, nous faisons référence à la façon dont les choses fonctionnent et opèrent. Y a-t-il des éléments qui doivent être modernisés ? Pour la santé des applications, la Commission européenne doit adopter les services Cloud et EDC pour améliorer la fiabilité et réduire les risques. Dans le cadre du CSP 3.0, le CSP travaillera avec les clients pour identifier les applications les plus à risque ayant le plus grand impact potentiel sur les services aux Canadiens.

Activation de l'entreprise :

La quatrième priorité du CSD permet de mettre en place les éléments de base qui sont essentiels pour une transition réussie vers une approche d'entreprise. Les éléments clés comprennent un ensemble rationalisé de services intégrés centrés sur le client, un ensemble clair et limité de normes dictées par les communautés d'utilisateurs et les besoins des entreprises, et un modèle de financement simple, transparent, prévisible et durable.

Principaux risques

Les priorités de la SSC 3.0 aideront à gérer les risques et/ou les opportunités associés au maintien et à l'amélioration de la prestation de services d'infrastructure de TI sécurisés et au renouvellement de l'infrastructure de TI vieillissante du gouvernement. Les nombreuses initiatives du CSD contribueront également à atténuer les principaux risques qui peuvent avoir une incidence sur la prestation des services aux Canadiens.

Risques opérationnels

Vieillissement de l'infrastructure informatique : Il existe un risque que les systèmes et les biens informatiques au-delà de leur durée de vie utile normale ne parviennent pas à fournir en temps voulu les informations et les services essentiels aux Canadiens : Il existe un risque que la SSC ne soit pas en mesure de répondre efficacement aux menaces à la sécurité informatique et cybernétique, ce qui pourrait compromettre les informations détenues par le gouvernement et la vie privée des Canadiens. Progrès technologiques : Il y a un risque que le GC n'ait pas l'agilité, la sensibilisation et les connaissances nécessaires pour suivre le rythme et tirer parti des progrès technologiques rapides afin de moderniser les exigences existantes et émergentes en matière d'infrastructure et de services de TI.

Risques d'entreprise

Préparation organisationnelle : Il existe un risque que le CSD et les organisations clientes ne disposent pas de la capacité intégrée et de la culture organisationnelle nécessaires pour mettre en place des solutions informatiques interdépendantes de bout en bout afin de mettre en œuvre les priorités du CSD 3.0.

Risques de gestion interne

Gestion financière : Il existe un risque que le CSD ait un accès limité à un financement permanent suffisant et une capacité limitée à appliquer les fonds nécessaires pour soutenir et faire évoluer les besoins de l'entreprise en matière d'infrastructure informatique.

Technologie du courrier électronique et du lieu de travail ($105,658,739)

  • SSC fournit, gère et protège les services de courrier électronique pour ses organisations clientes. SSC acquiert et fournit également du matériel et des logiciels pour les appareils sur le lieu de travail.

Centres de données ($589,344,295)

  • SSC fournit des services de centres de données modernes, sûrs et fiables aux organisations clientes pour le stockage, le traitement et la distribution à distance de données, y compris des services de stockage et d'informatique en nuage.

Telecommunications ($604,105,778)

  • SSC fournit des services de communication de données, de voix et de vidéo au sein et à travers le gouvernement du Canada. SSC fournit également l'infrastructure informatique du centre de contact du gouvernement du Canada, ainsi que des services cellulaires et sans frais.

Sécurité informatique et cybernétique ($150,947,078)

  • La SSC travaille avec d'autres ministères du gouvernement du Canada pour fournir des services d'infrastructure de TI sécurisés afin d'assurer la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des informations électroniques stockées, traitées et transmises par le gouvernement du Canada.

Relations avec les clients et gestion des services ($373,741,032)

  • Le SSC assure les relations avec les clients et les fonctions de gestion des services pour garantir que les clients sont soutenus et engagés et que leurs services informatiques sont bien gérés tout au long de leur cycle de vie.

 Les services internes feront partie intégrante du succès du CSD 3.0. De nombreuses initiatives associées aux services internes contribueront de manière significative à l'objectif fondamental sous-jacent qui est d'avoir des employés engagés, habilités, responsabilisés et responsables.

Dépenses ministérielles 2017?18 à 2022?23

Le graphique présente les dépenses prévues (votées et statutaires) au fil du temps.